Les crises, parlons-en . . .

Espace libre de discussions à propos de l'autisme.

Les crises, parlons-en . . .

Message par Azuryth » Mar Jan 07, 2014 8:17

On parle beaucoup des difficultés sociales des autistes, de leur difficulté à être en couple, à avoir des amis et tout ca... Mais il y a une autre réalité, que je n'ai pas pu lire encore sur le forum. Si je répéte un sujet, je m'En excuse.

Les crises autistiques. Selon Brigitte Harisson qui a écrit un livre (sur le fonctionnement interne d'un autiste), ce sont des crises de non-sens. (crises de non-sens:« un évènement survient et l'enfant ou la personne autiste ne peut se résigner à enregistré l'information de la façon qu'elle s'est présentée...»)

Moi, elles font parties de mon quotidien. Malheureusement, elles donnent un peu le rythme à notre vie, à mes proches et moi. Souvent quelque chose a été prévu mais n'a pas pu se faire parce que mon copain a du gérer une grosse crise. Elles sont épuisantes autant pour moi que pour eux. Et je sais aussi que c'est très difficile psychologiquement. Heureusement, ces crises peuvent être atténué, selon la manière dont les personnes autour de moi réagissent.

Ces crises sont un peu comme un *bug de cerveau*. Tout va bien puis paffff. Plus rien n'a de sens, je ne semble plus avoir accès au langage, je me referme sur moi même. C'Est un peu comme si tout mon être se fragmentait et que je devais tenter d'en retenir les morceaux. Soit en me balancant, soit en tordant mes mains, soit en faisant d'autre gestes répétitifs, ou très souvent en me faisant mal. C'est lorsque c'est vraiment intense et très difficile, que je perds contact avec la réalité. La douleur infligé est un peu comme si elle me focalisait sur la réalité. Si on tente de me parler je risque très fortement de crier, pas dire des choses méchantes à l'autre personne, juste crier (exemple : non, va-ten, laisse moi tranquille). C'est plus comme un mécanisme de défense je crois. Et si la personne est trop près de moi, je peux me mettre a crier aussi. Ou la taper. Et si on me retient physiquement, par exemple si je me frappe, et bien je peux frapper l'autre personne et devenir vraiment violente pour qu'on me lache.

Je ne fais pas exprès. Je ne suis pas consciente non plus de ce que je fais. Et mon but n'Est surtout pas de blesser l'autre. Loin de la. Je me sens comme un monstre après avoir fait ces crises. Je trouve que je suis une personne horrible. Monstrueuse. Surtout quand je vois que j'ai blesser mon copain. Je l'aime. Je ne veux pas lui faire du mal. C'est comme si un démon s'emparrait de moi et détruisait tout ce que j'aime. Je ne comprends pas comment il peut m'aimer quand même après que je lui ai crier dessus. Je me dis toujours que j'aurais du faire plus attention et plus me forcer pour ne pas crier sur lui. Parfois même jai fait des crises alors que je tentais seulement de lui dire *je t'aime*...


Et vous ? Avez-vous des crises autistiques ? Comment ca se passe pour vous ? Comment le gérez vous ?
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jhaal » Mar Jan 07, 2014 11:35

J'en ai fait lorsque j'étais plus jeune ... jusqu'à l'adolescence.
Je me mettais à hurler et je devenais violent. Ensuite je mettais un temps fou à me remettre. je me mettais en boule dans un coin en suffoquant et j'attendais ... que tout se remette dans l'ordre.
Effectivement pas de mots, juste de cris.
Ça ne m'est plus arrivé depuis. Mais je pense que, comme tout le monde, la frustration fait pousser quelque chose à l'intérieur qui est ce monstre là, mais qui ne sort plus jamais. Je pense que chacun doit ressentir un peu ça sauf que moi, j'ai peur de la forme que ça a chez moi quand ça sort. C'était vraiment incontrôlable.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Azuryth » Mer Jan 08, 2014 5:59

C'est très difficile a vivre ces crises...

Mon copain dit que ce n'est pas de ma faute. Que c'est parce que je suis autsite. Que je ne dois pas m'en vouloir. Mais je ne suis pas daccord. Selon moi je ne peux pas m'excuser a cause du simple fait que je suis autiste et que ca m'en donne le *droit*. Alors je m'en veux terriblement car je fais tellement d'efforts pour ne pas faire des crises. Mais je continue a être comme un monstre :(
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jhaal » Mer Jan 08, 2014 10:59

Je ne crois pas que s'en vouloir soit constructif.
Pour autant, je suis aussi dans cet état d'esprit que le fait d'être autiste ne donne pas le droit de faire subir aux autres certains de nos comportements.
De la même manière que le fait d'être NT et d'être différent d'un autiste ne donne pas le droit d'envoyer chier un autiste parce-qu'il est différent.
On pourrait trouver tout un tas d'exemples.
Globalement notre nature doit être une explication, pas systématiquement une excuse.
Là se pose le problème de trouver la piste pour ne pas faire subir ces crises aux autres et à sois même si possible.
Je n'ai pas trop de solution en tête, ça doit dépendre des individus. Et étant donné qu'on est "inconscient" lorsque ça arrive, c'est tout de même compliqué d'établir un protocole et de le respecter (isolement par exemple).
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jarod » Mer Jan 08, 2014 14:25

Dernière édition par Jarod le Mer Jan 08, 2014 19:15, édité 1 fois.
Jarod
Passionné
 
Message(s) : 2011
Inscription : Ven Avr 19, 2013 18:23

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jhaal » Mer Jan 08, 2014 14:37

danielt a écrit :
Azuryth a écrit :Et vous ? Avez-vous des crises autistiques ? Comment ca se passe pour vous ? Comment le gérez vous ?


C'est drôle mais je n'ai la moindre idée ce que c'est. Je n'ai jamais été dans un état pareil. Je suis plus calme que la quasi totalité des NTs. :mrgreen:


C'est mon cas à présent. J'ai une humeur quasiment égale en toute circonstance.
C'est d'ailleurs assez perturbant pour certaines personnes on dirait.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Azuryth » Jeu Jan 09, 2014 6:23

ohhhh...

Mes crises a moi ressemble un peu à celles qu'on s'imagine des enfants autistes mais en moins pire. Je n'arrive pas a les controler. Quand j'ai été hospitalisée, leur solution a été de me mettre sous contention. wow la solution ! -_-

J'aimerais tellement qu'elles disparaissent de ma vie. Oui il y a certaines choses qui peuvent aider. Comme l'autre jour où j'ai fait une crise et mon copain m'a montré un jeux interactif sur l'ordinateur. C'a s'appelle Silk. C'est des fractals que tu dessines avec des couleurs lumineuses douces et vives. Et une douce musique joue aussi. Ca ma calmé. Les couleurs, les lumières, les motifs répétitifs, la musique. Ce sont des choses qui me calment et me fascinent. Ce sont des petites choses stupides qui me fait sortir de mes crises. Comme allumer un light-stick. Comme regarder des lumières qui tournent, de l'eau couler. Des trucs semblables qui attirent mon attention, qui me fascine et m’émerveille. Qui réussi à me refocaliser sur la réalité.
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jhaal » Jeu Jan 09, 2014 12:19

Eh bis, voilà, il faut que tu trouve un ou plusieurs "trucs" exploitables en toute occasion par toi ou ton entourage pour canaliser cette crise et la faire s'éteindre.
Il y a également des chances pour que le fait que tu sache que ces crise sont maitrisables par un moyen simple et accessible atténue les crise petit à petit ... parce-qu'elle auront moins de prise sur toi. Elles perdront de leur puissance qui s'appuie sur la crainte.
On craint moins ce qu'on connait et qu'on maitrise (même par des moyens extérieurs).
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jarod » Ven Jan 10, 2014 0:27

Azuryth a écrit :ohhhh...

Mes crises a moi ressemble un peu à celles qu'on s'imagine des enfants autistes mais en moins pire. Je n'arrive pas a les controler. Quand j'ai été hospitalisée, leur solution a été de me mettre sous contention. wow la solution ! -_-

J'aimerais tellement qu'elles disparaissent de ma vie. Oui il y a certaines choses qui peuvent aider. Comme l'autre jour où j'ai fait une crise et mon copain m'a montré un jeux interactif sur l'ordinateur. C'a s'appelle Silk. C'est des fractals que tu dessines avec des couleurs lumineuses douces et vives. Et une douce musique joue aussi. Ca ma calmé. Les couleurs, les lumières, les motifs répétitifs, la musique. Ce sont des choses qui me calment et me fascinent. Ce sont des petites choses stupides qui me fait sortir de mes crises. Comme allumer un light-stick. Comme regarder des lumières qui tournent, de l'eau couler. Des trucs semblables qui attirent mon attention, qui me fascine et m’émerveille. Qui réussi à me refocaliser sur la réalité.

Tu peux aussi allumer ton briquet et regarder la flamme. Ou une bougie. Enfin t'as le choix §
Jarod
Passionné
 
Message(s) : 2011
Inscription : Ven Avr 19, 2013 18:23

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Azuryth » Ven Jan 10, 2014 2:17

Le problème c''est que je ne suis pas en mesure de le faire par moi meme. Cest des idees que mon copain a eu vers le mileux ou la fin de la crises. Pas dans son moment le plus fort.

Comment gérez vous un semblant de vie sociale (si vous n'en avez pas) avec ces crises ? Comment réussisez vous a poursuivre vos activités ?


Je ne sais pas trop si vous comprenez. .
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jhaal » Ven Jan 10, 2014 12:55

je comprend mais n'ayant plus de crises, je ne sais pas quoi répondre.

Quand j'étais jeune, ces crises intervenaient dans le cadre familial principalement. Enfin d'après mes souvenirs ... du coup je ne peux pas répondre à ta question.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Azuryth » Ven Jan 10, 2014 17:20

Je crois que le simple fait de parler a des gens a qui s'est arrivé me fait senir plus ..." Normale" et moins coupable.

Je me déteste tellement de faire subir ca aux autres... Et savoir que vous aussi vous faites des crises, que celles ci sont disparues... Aide peut etre a une accecptation possible ?
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jhaal » Ven Jan 10, 2014 18:09

Oui.
J peux te demander ton âge ?
Il faut savoir que les symptômes peu évoluer, changer ... s'atténuer parfois au fil du temps. D'autres apparaissent.
Cela dépend peut-être en partie de l'environnement, de la façon dont notre nature est bridée ou brimée par l'entourage. Je pense que le fait que tu aies un compagnon qui est dans l'acceptation et l'accompagnement ne peut qu'être positif.
Mon entourage m'a toujours trouvé bizarre mais sans porter le moindre jugement de principe. Même si j'ai beaucoup surcompensé, je n'ai jamais réellement culpabilisé de ce que j'étais.
Effectivement les seuls moments où je me sentais vraiment mal c'était lors de crise. Mais peut-être, à ta différence, j'identifiais assez clairement le déclencheur et, même si je m'en voulais, j'en voulais également à la personne qui était liée à ce déclenchement. A fortiori si cette personne le faisais consciemment (mon frère faisait ça ... il avait trouvé des moyens très sûr pour me pousser à péter un boulon).
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Azuryth » Ven Jan 10, 2014 23:53

Je viens d'avour 19 ans.



Sternburg : si j'ai bien compris, tu n'as pas de crises autistiques mais des crises schizophreniques ? Pourquoi parler de Jarod et de Ricox de manière haineuse alors qu'ils n'ont rien de déplacé sur ce post ? Je ne comprend pas pourquoi tu dis qu'ils font honte aux autistes.
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jhaal » Sam Jan 11, 2014 11:20

Sternie, Je pense que tu devrais utiliser un sujet qui "t'appartient" pour parler de tout ça (même si la notion de propriété d'un sujet est discutable sur un espace public ... disons un sujet que tu as initié).
Je sais que nous avons souvent tendance à digresser mais là c'est vraiment le grand écart par rapport au sujet d'Azuryth et ça devient réellement hors sujet.
Alors qu'elle cherche manifestement une écoute et des réponse. Je ne pense pas que tes griefs aient pris pied dans la conversation actuelle, tu les as semble-t-il emmenés avec toi.

Peut-on revenu un tant soit peu au sujet ? À savoir les crises autistiques et la manière dont on les vit et les subit ...
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Jhaal » Sam Jan 11, 2014 19:20

sternburg a écrit :oui t as raison. j ai remarqué que je disgressai sur chaque sujet d azuryth. pourtant c plus rare avec les autres mais des que azuryth poste je reponds en faisnt hors sujet des ma deuxieme ligne.


Oui j'ai remarqué, hahaha ! C'est pour ça que je te le fais remarquer. Je sais parfaitement que tu te laisse facilement emporter par ta prose et que ce n'est pas quelque chose de réellement conscient. :)
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Storm » Ven Jan 30, 2015 22:42

Encore une tentative d'escroquerie qu'on tente de nous infliger ... :roll:

Bien joué pour la traduction ! :wink: C'est du russe on dirait ? Image
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par realTMX » Sam Jan 31, 2015 17:57

danielt a écrit :
Azuryth a écrit :Et vous ? Avez-vous des crises autistiques ? Comment ca se passe pour vous ? Comment le gérez vous ?


C'est drôle mais je n'ai la moindre idée ce que c'est. Je n'ai jamais été dans un état pareil. Je suis plus calme que la quasi totalité des NTs. :mrgreen:


Il ne me semble pas avoir eu de telles crises étant enfant. Très souvent, j'ai des crises d'angoisse qui se matérialisent par un souffle court, un fourmillement et divers tics nerveux. Mais ce n'est jamais extériorisé. Cependant, l'été dernier j'en étais venu à me mordre les bras. Sinon, je me balance légèrement ou je me berce pour apaiser un peu la crise.

C'est bien difficile de se rappeler après tout ce temps.
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: Les crises, parlons-en . . .

Message par Storm » Dim Fév 01, 2015 0:21

Je me reconnaît énormément dans les propos d'Azuryth , et de mon côté je donne mon maxximum* pour les maîtriser de mon mieux et de rester le + calme possible dans toutes situations stressantes que je peux rencontrer et moi qui a souvent été soumis à rude épreuve avec mes 10 années catastrophiques derrière moi je trouve que je m'en sors plutôt bien ... :wink: Sinon je crois que je ne serais présent pour en parler aujourd'hui voire plus de ce monde ... :roll:

Étant ado de l'âge de 16 ans jusqu’à 19 ans c'était une autre histoire je pouvais me mettre à devenir agressif verbalement jusqu’à frapper parce que je sentais par exemple incompris. Mais la pression psychiatrique m'a calmé sinon bonjour la succession d'HDT/HO voire pire comme des contentions en séries ! :roll:

Et la contention j'en vient justement et pffff j'ai pas de mots pour qualifier cet acte et ça me fait penser à un autre témoignage plus que touchant dans un autre fil. :( Et ça ne peux que me rendre vert de procéder à ce genre d'actes surtout pour nous aspi(e)s ! :evil: Il y a bien d'autres solutions que de se faire torturer ainsi tels que la sophrologie , la relaxation par exemple et qui permettraient d'atténuer nos crises ! :wink:

Voilà pour mon avis ! :wink:

* Dédicace RealTMX j'ai mis deux "X" volontairement ! :mrgreen:
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Suivant

Retour vers Le Syndrome d'Asperger et Autisme de Haut Niveau

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

cron