Qu'est ce que le travail ?

Les difficultés pour trouver un travail et les relations avec nos collègues.

Qu'est ce que le travail ?

Message par Wise » Mer Déc 18, 2013 21:56

Quelle définition donneriez-vous au travail ?

qu'est ce qui l'est / qu'est ce qui ne l'est pas ?

est ce que le travail est forcément pénible ?

les humains sont-ils tous obligés de se rendre utiles ?
dans quel cas est-t-on utile / inutile ?
Avatar de l’utilisateur
Wise
Regulier
 
Message(s) : 83
Inscription : Jeu Jan 31, 2013 0:33
Localisation : 30

Re: Qu'est ce que le travail ?

Message par Melvin » Jeu Déc 19, 2013 13:53

Wise a écrit :Quelle définition donneriez-vous au travail ?


Notre définition du travail est la définition du travail.

Wise a écrit :est ce que le travail est forcément pénible ?


C'est subjectif. Pour certains ça ne l'est pas. Donc non ce n'est pas forcément pénible. Pour moi ça l'est, peu importe la tâche, je ne supporte ni la hiérarchie, ni la contrainte d'horaires et d'actions, ni le fait de me prostituer et d'avoir à supporter le bruit, la lumière et surtout la présence humaine.

Wise a écrit :les humains sont-ils tous obligés de se rendre utiles ?


Certains ne le sont pas. Donc non ils ne sont pas tous obligés de se rendre utile. Et surtout par rapport à quoi et sous quelles règles, jugements, prétextes, principes... ?

Wise a écrit :dans quel cas est-t-on utile / inutile ?


Et utile pour qui ou quoi ? J'espère que tu comprends qu'il en soit venu à l'idée d'impasse cognitive.
Avatar de l’utilisateur
Melvin
Passionné
 
Message(s) : 429
Inscription : Dim Sep 15, 2013 16:41

Re: Qu'est ce que le travail ?

Message par Jhaal » Jeu Jan 02, 2014 10:55

Je différencie travail et métier.
Le travail n'est pratiqué que dans le but de gagner de l'argent afin de subvenir à ses besoins et se loger. De part cette définition il est pénible car il n'est pas, en sois, une nourriture pour l'esprit et son but est purement trivial.
Il y a une exception tout de même si le travail qu'on exerce est aussi un métier. C'est a dire quelque chose qu'on a choisi de faire par intérêt.
Alors le travail rémunérateur est accompagné d'un bénéfice en terme intellectuel, cognitif et physique.
Encore mieux si le travail et le métier sont mêlé à la passion. Dans le cas d'un aspi, un intérêt restreint donc.
Pour moi c'est le dessin.

Je ne dis pas que c'est facile lus les jours et que tout ce que je fais me plait, mais je ne m'y sens pas contraint par qui que ce soit. d'ailleurs il n'y a personne autour de moi pour me contraindre.

Est-ce que les humains sont obligés de se rendre utiles ?
Utiles pour qui et pour quoi ? Cette idée là est floue.
Les humains doivent se rendre utile à eux mêmes.
En principe cela implique simplement de se loger, de se nourrir et de copuler.
La société a utilisé ce mécanisme vital pour l'inclure dans sa mécanique plus globale de survie.
Mais on peut très bien imaginer un humain exister hors de la société avec son utilité propre à lui même. Je ne vois pas ce qui pourrait l'empêcher.
Par contre l'humain montre régulièrement un besoin de reconnaissance de ses pairs et donc il a tendance à essayer de se valoriser auprès d'eux en leur proposant d'exécuter des tâches qui ne lui seraient pas utiles directement à lui même, mais aux autres.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin


Retour vers Asperger et Travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron