CERVEAU de m****

Pour parler de la solitude et de la peur de la vie.

CERVEAU de m****

Message par bb » Lun Oct 06, 2008 12:51

je déteste mon cerveau , je le déteste vraiment, ... je le déteste cerveau de merde :|

je suis terrorisées à l'avance pour tout ce qu'il ne me permettra pas d'assumer, les rendez-vous, les mauvais jours, le manque de concentration lors d'imprévus, et... je le déteste ce cerveau , je le hais

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!! et pis :cry: :cry: :cry: et re ahhhh cerveau de merdeuuuuuuuuuuuuuu
bb, dit bison blanc piégée entre deux mondes, inexistence...
Avatar de l’utilisateur
bb
Passionné
 
Message(s) : 498
Inscription : Mer Juin 08, 2005 16:36
Localisation : lausanne

Message par florent155 » Lun Oct 06, 2008 16:17

On va tous mal ou quoi?? :lol:

A croire que certaines personne n'ont pas fait attention à ce que tu a dit.. en se concentrant ma foi sur des choses si futile soit-elle...
7 personnes sont passé par ici sans rien marqué et ne pas marquer un peu de soutien est ma foi déséspérant. Il y a un but à aider les autres que celui de rester dans son coin à désespérer soi-même pendant que le capitalisme fait de temps à autres quelques ravages.. (je suis pas de gauche, rassurez-vous, ni même d'extrême gauche)

Je suis là pour te soutenir, moi.. en effet, moi, je peux comprendre ce que tu peux ressentir, moi. :)

Mon cerveau à moi est très complexe.. il fait plusieurs lien entre plusieurs informations etc.. allant vers le global.. enfin mon cerveau fait que je suis heu.. enfin spécial.. j'ai su mettre par exemple des classes dans certains embarras..

Cordialement florent.

que s'est-il passé? (en espérant que les personnes passé n'ont fait de voyeurisme sur l'expression même de ton sentiment, de ton angoisse..
L'angoisse.. je vais la connaitre d'ici peu..
florent155
 

Message par Invité » Lun Oct 06, 2008 16:30

peut-être les gens qui sont passés par là ne savaient simplement pas quoi dire ? je te trouve dur dans tes jugements Florent. Certains n'ont pas notre facilité de communication (écrite du moins...)

Sinon bb...je te comprends, et en même temps, la plupart du temps, j'ai pas envie d'avoir un cerveau de NT. Bon OK j'essaierai bien, mais enfin je ne crois pas qu'ils soient mieux que nous. Ils sont différents, et majoritaires, c'est tout.
Invité
 

Message par Caille Rotie » Lun Oct 06, 2008 17:09

Moi aussi je le déteste, mon cerveau.
Même cette thèse si dure à obtenir je la déteste. Pace qu'elle ancre encore plus au yeux des communs des mortels parmi je tente de m'intégrer ma spécificité : elle c'est une tête, des préjugés dont je n'avais vraiment pas besoin... Merci...

Voilà, je traine ça depuis l'école, je suis une tête et je suis même pas première de la classe, je parle comme un prof, je me mêle de ce qui me regarde pas, j'ai des associations d'idées vraiment étrange et je suis nulle pour comprendre le moindre jeu de mot...

Mais en même temps, je suis sure que tu l'aimes aussi, ton cerveau, c'est même pas incompatible, de l'aimer et de le détester à la fois. Car il fait de toi une personne unique, intègre et sincère.

Tente de reprendre confiance en toi, c'est le plus important. Se montrer de quoi l'on est capable, et se convaincre de nos possibilités, sans trop en demander (pour ne pas s'épuiser)

Accroche toi, pour tes jumeaux, bien sur, mais surtout pour toi même, parce que tu le vaux bien !! (:D)
Caille Rotie
Passionné
 
Message(s) : 209
Inscription : Ven Déc 09, 2005 15:32
Localisation : Caen

Message par florent155 » Lun Oct 06, 2008 17:30

Quand quelques personnes sont au plus mal (comme moi d'un côté même si je l'exprime moins sur le forum).
Je me dois de les aider et d'apporter un soupcon de réponse, ne serait-ce que pour apporter un peu d'aide.

Etre atteint du SA est ma foi... voilà quoi, c'est dur, dur, dur.. surtout quand on est jeune.. de la maternelle jusqu'à maintenant. et même avant la naissance avec une suspicion de toxoplasmose... mes parents m'ayant de temps à autre qu'il aurait du faire avorter ma mère de moi. En effet, les médecin pensaient que je naitrais "débile" (en essayant avec les guillemets de rendre moins péjoratif ce terme délicat).

Ma foi, le fait que je suis SA et que j'arrive à mettre un lien à toute informations (ce que j'appelle pour ma part l'interdépendance des données, le fait de mettre un lien à toute information afin d'avoir un raisonnement global). j'ai de part mes recherches personnelles, mis un lien à certaines particularités atypiques.
Le fait que je sois gaucher au départ, puis petit à petit, grâce à l'attention
que je portais sur moi-même en cours de sport par exemple, ou on me demandait si j'étais gaucher et droitier concernant certaines activités.. on m'a alors demandé de me tenir comme un gaucher alors que j'étais beaucoup plus à l'aise étant droitier.. ce qui ma foi fut déconcertant.
Badminton... par exemple.

J'ai cette voix bizarre, j'ai beaucoup de choses que j'ai pu vivre depuis ma naissance, le fait de parler tard, de lire tôt (3ème à savoir lire de ma classe, lol), le fait d'être atypique en tout et comme un enquêteur, mon cerveau m'a aidé a m'autodiagnostiqué dès le début quelques temps après avoir été diagnostiqué de troubles autistiques par une pédopshychiatres, ce diagnostique m'a mis sur la voie du Sa, maladie dont j'ai pris connaissances dans un numéro de Science et avenir (septembre 2003) dans lequel il parlait que le plus grand homme ayant vécu sur terre, Albert Einstein (encore un lien avec la science, et l'astronomie, mes deux passions).

Juste pour dire que ce cerveau là grâce sa capacité de retenir plusieurs détails a pu s'autodiagnostiquer bien tardivement..
Et je dis moi-même qu'en étant aspi, j'y perd plus que je n'y gagne..

Des capacités que j'avais autrefois et que je perd petit à petit.. mon isolement, le fait de parler à personnes ne font qu'agraver mon cas.
Mais je tente de redresser la barre. En attendant du mouvement la semaine prochaine avec la reprise des études... arrêté en janvier 2007.


Peur de retomber... :cry:
florent155
 

Message par Pilgrim » Lun Oct 06, 2008 19:57

Steph a écrit :peut-être les gens qui sont passés par là ne savaient simplement pas quoi dire ? je te trouve dur dans tes jugements Florent. Certains n'ont pas notre facilité de communication (écrite du moins...)


Ou tout simplement pas assez d'empathie pour être capable de répondre autre chose qu'une banalité qui sonnera de toute façon creux...
Avatar de l’utilisateur
Pilgrim
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Mer Oct 17, 2007 15:26
Localisation : Toulouse et Clermont-Ferrand, France

Message par ziggystardust » Mar Oct 07, 2008 0:00

Pilgrim a écrit :
Steph a écrit :peut-être les gens qui sont passés par là ne savaient simplement pas quoi dire ? je te trouve dur dans tes jugements Florent. Certains n'ont pas notre facilité de communication (écrite du moins...)


Ou tout simplement pas assez d'empathie pour être capable de répondre autre chose qu'une banalité qui sonnera de toute façon creux...


lol, même moi le grand cynique je n'aurai pas pu sortir un truc pareil, enfin si en fait

sinon moi non plus j'aime pas mon cerveau, mais c'est moi quand même
j'avance masqué pour me faire intégrer, je me fonds tellement dans la masse que j'en deviens transparent
le conseil qu'il devrait être bon de donner, c'est de toujours accepter la réalité, les mensonges les plus beaux ne restent que de la boue face à la vérité la plus crasseuse
ziggystardust
Regulier
 
Message(s) : 97
Inscription : Ven Déc 21, 2007 23:39
Localisation : Mars

Message par bb » Mar Oct 07, 2008 9:09

bonjour, ziggystardust,

je suis littéralement d'accord avec toi, lorsque tu précises qu'il faut mieux voir la réalité telle qu'elle est.

c'est en conséquence à cette évidence que je n'aime pas mes différences négatives, résidant bien logiquement dans mon cerveau.
bb, dit bison blanc piégée entre deux mondes, inexistence...
Avatar de l’utilisateur
bb
Passionné
 
Message(s) : 498
Inscription : Mer Juin 08, 2005 16:36
Localisation : lausanne

Message par jpjp » Mer Oct 08, 2008 0:14

Moi j'ai le cerveau que j'ai, et j'ai décidé de l'aimer. Le seul problème que j'ai, c'est que pendant longtemps, je n'ai pas essayé de comprendre ses besoins. J'ai juste essayé d'être normal et d'agir normalement.

Daniel Tammet, un autiste britannique connu, a dit la phrase suivante : L'important n'est pas de vivre comme les autres mais parmi les autres.

C'est donc ce que je veux faire : Qui je suis? C'est quoi qui me rend heureux? Comment je fonctionne?
Avatar de l’utilisateur
jpjp
Regulier
 
Message(s) : 51
Inscription : Mar Août 12, 2008 17:32
Localisation : Québec

Message par bb » Mer Oct 08, 2008 7:53

bonjour

les difficultés pour moi résident dans le fait que je dépends financièrement de Services qui régissent leur critères d'attribution d'aide selon des codes précis, simple théoriquement, mais dont il est pour moi impossible d'en garantir le respect.

ceci par ce que si par exemple, mes enfants sont malades, je vais complètement oublier les r-v même dix fois à la suite.

je ne sais pas quoi entreprendre pour me faire donner garantie du respect de mes obligations.

je ne sais pas quand mon cerveau va me lâcher, quand vais-je avoir une absence? quand vais-je vivre une surcharge sensorielle qui m'invitera à m'asseoir 30 min sur un banc et à compter les voitures par certaines catégories?quand vais-je comprendre directement ce que je j'entends, quand vais-je avoir le mécanisme de décoder ce que j'ai enregistré simplement lors d'un r-v? et si au moment ou j'entends la sonnerie de mon natel (tél. mobile en France!) je voyais une petit ...paillette sur la moquette de l'entrée, et que je perde dans une comtemplation , etc, etc?

vivre parmi les autres me parait justement impossible, et c'est à cause de ce fait que c'est si dur.

c'est par ce que je ne trouve pas de solution à cette intéressante réflexion sur l'intégration que je sens mon envie de vivre... littéralement s'épuisée.

j'ai une vie à vivre ; et si me mêlais de m'aimer telle que je suis, ce cerveau hoquetant, il va sans dire que le monde se chargerait purement et simplement de me déposséder de mon autonomie, de ma liberté...

je n'ai pas de famille, au sens de personnes qui puissent me prendre en charge si je défaille, je suis sincèrement seule, et qui plus est maman célibataire.


c'est parce que je souffre du rejet de la société(quel qu'en soit sa forme) que je déteste ce cerveau.

je sais ce que j'aime, ce qui me rend heureuse, je sais comment je fonctionne, simplement je ne puis avoir l'honneur d'accéder à ce que je sais de moi, de mon fonctionnement, de ce que j'aime... cela me donne envie de mourir, pour que ce constat insuportable cesse...

j'aime la vie, mes jumeaux, suis pleine d'énergie, il y a une incompatibilité "grangrènante" , je crois que la société me considère littéralement comme un parasite.

c'est à cause de cerveau de m****

merci de me lire
bb, dit bison blanc piégée entre deux mondes, inexistence...
Avatar de l’utilisateur
bb
Passionné
 
Message(s) : 498
Inscription : Mer Juin 08, 2005 16:36
Localisation : lausanne

Message par bb » Mer Oct 08, 2008 7:56

:cry: :cry: :cry:
bb, dit bison blanc piégée entre deux mondes, inexistence...
Avatar de l’utilisateur
bb
Passionné
 
Message(s) : 498
Inscription : Mer Juin 08, 2005 16:36
Localisation : lausanne

Message par florent155 » Mer Oct 08, 2008 11:51

Code : Tout sélectionner
les difficultés pour moi résident dans le fait que je dépends financièrement de Services qui régissent leur critères d'attribution d'aide selon des codes précis, simple théoriquement, mais dont il est pour moi impossible d'en garantir le respect


Beaucoup de personnes en France ont ce souci-là.. quelques personnes du forum sur ce que j'ai vu, lu..


ceci par ce que si par exemple, mes enfants sont malades, je vais complètement oublier les r-v même dix fois à la suite.

Cela m'arrive, je suis tête en l'air... j'arrive même à payer plus cher le billet de train, je le range pour ne pas le perdre.. quand le controleur vient.. je n'ai pas mon billet, je le cherche desespérement... malgrè que la voisine d'a côté a vu que j'avais mon billet.. et je paye non pas les 6 euros initial mais 9.7.. la facture passe à 15.7.. :( soit deux fois plus cher qu'en TGV alors que j'étais en TER (train express régional)


je ne sais pas quoi entreprendre pour me faire donner garantie du respect de mes obligations.

Tu ne parlerais pas de tes droit par hasard? ou du simple respect reel de ton obligation de soigner tes enfants par exemple? :)

je sais ce que j'aime, ce qui me rend heureuse, je sais comment je fonctionne, simplement je ne puis avoir l'honneur d'accéder à ce que je sais de moi, de mon fonctionnement, de ce que j'aime... cela me donne envie de mourir, pour que ce constat insuportable cesse...


Je pense que certaines personne que je connais peuvent l'intégrer quelque part, en éspérant.... Je fonctionne de cettte manière aussi. Je fonctionne différemment..



je ne sais pas quand mon cerveau va me lâcher, quand vais-je avoir une absence? quand vais-je vivre une surcharge sensorielle qui m'invitera à m'asseoir 30 min sur un banc et à compter les voitures par certaines catégories?


J'ai de temps à autre, certains truc de ce genre.. comme reproduire le mouvement des satellites galiléen de Jupiter ligne par ligne et à apprécier la finesse des courbes ainsi produites.



quand vais-je comprendre directement ce que je j'entends, quand vais-je avoir le mécanisme de décoder ce que j'ai enregistré simplement lors d'un r-v?


Là est ma difficulté.. je suis obligé de demander un récapitulatif.. de faire répéter.. ou de me demander sans cesse ce que l'no m'a dit comme si ma cerveau ne comprenait pas... alors que j'ai une finesse du détail tel que je peux reproduire une situation passé... bien des mois en arrière.

vivre parmi les autres me parait justement impossible, et c'est à cause de ce fait que c'est si dur

S'isoler aussi est .. compliqué.. mais bon certaines personnes doivent quand même essayer de le comprendre.. :(

c'est par ce que je ne trouve pas de solution à cette intéressante réflexion sur l'intégration que je sens mon envie de vivre... littéralement s'épuisée.

Je comprend... :roll: et certaines personnes se doivent de nous aider ou d'intégrer ce que l'on demande... il est rare de trouver des personnes capables de comprendre un Sa.... beaucoup trop rare...
En a tu déjà parlé à quelqu'un?
:)


j'ai une vie à vivre ; et si me mêlais de m'aimer telle que je suis, ce cerveau hoquetant, il va sans dire que le monde se chargerait purement et simplement de me déposséder de mon autonomie, de ma liberté...

Oui, tout à fait, quelques personnes ont dit sur le forum qu'il faut laisser la réalité tel qu'elle est.. qu'il faut vivre avec... il faut se refuser à la réalité et vivre à sa manière.. en s'imposant.. je me suis toujours tû en faisant le compréhensif, le gentil, le serviable... je me suis fait constamment avoir et quand je demande mon dû.. ou l'acceptation de la Vérité.. du rétablissement même de la Vérité.. personne m'écoute et tout le monde me descend, ma soeur m'a piqué de l'argent et a mis un an et demi à me le rendre... sachant qu'entre temps j'avais passé un peu d'argent qui était plus ou moins remboursé.. les parents laissant faire.. et quand c'est moi qui "emprunte", je me fais incendier directement et à tout va... en me faisant perdre tout moyen...



je n'ai pas de famille, au sens de personnes qui puissent me prendre en charge si je défaille, je suis sincèrement seule, et qui plus est maman célibataire.


Tu n'a pas de parents? frères, soeurs? ...


c'est parce que je souffre du rejet de la société(quel qu'en soit sa forme) que je déteste ce cerveau.


Moi, par contre, je me met à tout haïr parceque personne m'accepte tel que je suis... je suis comme cela et on y peut rien..

j'aime la vie, mes jumeaux, suis pleine d'énergie, il y a une incompatibilité "grangrènante" , je crois que la société me considère littéralement comme un parasite.


J'aime la beauté de l'univers.. des choses mais personne me permet de vivre ce que je veux.. enchainé à de fausses raisons que j'ai sans cesse écouter et dont je ne cesse dès à présent d'y répondre.. tel une révolte grondant en moi...
Il fut un temps ou je ne faisais qu'écoute sans m'apercevoir que j'avais raison... il fut un temps ou j'ai écouté, obéi en admettant que les autres avait leur raison.. j'ai longtemps écouté.. j'ai écouté aussi en proposant mes réflexions, mes points de vue en faisant part... sans pour autant être écouté... je me met à hausser le ton.. et toujours rien... je met dès à présent dans des colères noires... ma "pensée Absolu" ne servant à grand choses ou nétant pas écouté... je me sens démuni de faire admettre ma vision des choses... les autre ne laissant rien admettre de moi... moi qui veut montrer que j''ai longtemps admi... enfin bref, un aspi= un incompri...

c'est à cause de cerveau de m****


C'est à cause de tour même de mes proches.. d'un système pas à l'écoute.. etc.. je pourrai y dire beaucoup de choses...



Voici mon adresse msn ou mail
Je ne l'ai donné qu'à ziggystardust sur un autre post, un autre forumeurs, et pis toi..

edones @ hotmail . fr

Le tout collé ^^
J'ai eu deux graves souci à y mettre mon adresse msn.. (piratage, et compagnie j'en passe et des meilleures).
florent155
 

Message par florent155 » Mer Oct 08, 2008 11:58

Ohh, les graves que je peux faire.... :roll:
S'il vous plait, la fonction EDITER nous est très utile pour corriger nos pauvres fautes.... :roll: ou EDITER des sujets pouvant rassembler certains liens... en guise de post-it par exemple.

Merci d'avance. :?
florent155
 

Message par Cyb303 » Lun Oct 13, 2008 17:23

aaahhhh ... le cerveau,

MON cerveau ...

il est à la foi yin et yang, mon meilleur ennemi, je t'aime moi non plus etc ...

MAIS ...

La plus belle des contradictions puisqu'il me rend heureux, les autres non !
Avatar de l’utilisateur
Cyb303
 
Message(s) : 8
Inscription : Lun Oct 13, 2008 13:25
Localisation : Reims

Re: CERVEAU de m****

Message par jupilaes » Ven Oct 20, 2017 14:59

coucou :) Arrête de pensé que ton cerveau est de la merde, si ton cerveau été vraiment de la merde tu ne pourrais pas marcher, parler et écrire sur ce forum.
Ton cerveau peut être un outil merveilleux.
Essaye de réfléchir pourquoi tu ne le fais pas fonctionner de manière à ce qu'il t'apporte les réponses à tes questions.Toutes questions à une réponse, parfois toute bête ^^ à l'intéreur de soit :)
jupilaes
Regulier
 
Message(s) : 51
Inscription : Jeu Oct 19, 2017 5:31

Re: CERVEAU de m****

Message par Storm » Dim Oct 22, 2017 2:57

Et moi si j'ai pas un pu*ain de cerveau de m***e qui me pourrit la vie seconde après seconde !!! :evil:

Merci les médocs !
Merci les nuisances sonores !
Et tout le tralala genre la société française c'est naze et qui nous prend comme des chiens et on souffre et ils n'ont que solution de nous laisser tomber tellement notre cas est lourd à supporter pour eux ... bref j'en passe ! :roll:

Mon cerveau compare à un légume ressemblerait plutôt à ca :

Image
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14571
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Re: CERVEAU de m****

Message par Storm » Lun Fév 04, 2019 22:39

Pas mieux aujourd'hui... :/

Jusqu'où ça va aller ? :(
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14571
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Re: CERVEAU de m****

Message par Storm » Sam Juil 27, 2019 13:47

PUTAIN DE CERVEAU DE MERDE ! :!:

Ca je ne peux cesser le dire en ce moment ... :roll:
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14571
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Re: CERVEAU de m****

Message par Storm » Mar Août 06, 2019 16:30

Ce sont les terribles conséquences de ces années à endurer ma misophonie ! :(
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14571
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...


Retour vers Asperger, Solitude et Peur

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)