Le suis-je ?

Espace libre de discussions à propos de l'autisme.

Le suis-je ?

Message par Salsifie » Dim Déc 30, 2012 19:35

Bonjour,

Je furette depuis plusieurs jours sur ce forum, à récolter des infos, me comparer, lire vos expériences. Je vais tenter d'être concise, ce qui n'est pas mon fort. Du coup j'ai fait une liste de ce qui collait chez moi avec le SA et ce qui en différait.
Tout a commencé il y a quelques mois, en voyant un court reportage au JT de France 2 sur un jeune homme Asperger : je me suis dit "on dirait moi" sur certains aspects. J'ai aussi trouvé que ça ressemblait beaucoup à quelqu'un que je connaissais vaguement, qui nous appelleront Bidule. Et c'est devenu une obsession : "Bidule doit être Asperger", puis j'ai été occupée à autre chose (je prépare actuellement un concours). Il y a quelques jours ça m'a repris, donc j'ai cherché des infos, et j'ai trouvé que ça me correspondait quand même beaucoup. J'ai donc fait deux tests sur le net : l'Aspie Quiz où on me dit que je suis "très probablement aspie" et un test en quatre parties (AQ, EQ, FQ et QM) où à chaque fois je corresponds au SA ; mais je sais qu'il ne faut pas trop accorder d'importance aux tests sur le net.
Je disais donc que j'avais fait une liste :

- J'ai des difficultés avec certaines instructions verbales ; souvent on m'explique un truc, je dis oui d'accord et en fait je n'ai rien compris ! J'ai aussi du mal à résumer des faits, des idées, ce qui pose problème dans les conversations et surtout dans mes études. J'ai besoin de faire des listes, surtout si je me sens dépassée par les choses à faire.

- Je tiens énormément à ma routine, mes rituels. Par exemple, il faut quand mon copain me dit bonne nuit qu'on répète une phrase particulière ; si je suis seule, je le fais aussi (déjà quand j'étais toute petite). J'ai ma place préférée dans un amphi, dans un ciné, dans le bus ; si elle n'est pas dispo, ça me "frustre". Je préfère bien sûr aller dans le même magasin. Je peux manger la même chose un nombre incalculable de fois, j'ai mes vêtements préférés (et par période je ne vais acheter presque que des vêtements de la même couleur).

- Je préfère faire les choses moi-même, car je trouve que ce sera mal fait si quelqu'un d'autre s'en charge ; quasi toutes les actions sont organisées d'une façon que je trouve "fonctionnelle" : par exemple, s'occuper des chaussettes en dernier quand j'étends le linge.

- Quand on me raconte une chose, je me fais une sorte de film dans ma tête : par exemple si ma mère me dit qu'en allant chercher le pain elle a rencontré Bidule, et bien je vois ma mère aller chercher le pain et rencontrer Bidule. Ce qui fait que je vais poser des questions sur les détails : c'était quand ? à quelle heure ? (si on me répond qu'il était 19h, dans mon film il fait nuit). Pareil en prévision d'un évènement, notamment ce qu'on appelle une "situation sociale" : par exemple, si je sais que je vais aller à une fête, je vais imaginer le lieu, les gens, mes vêtements, voire quelques dialogues. Si le lieu ne correspond pas à ce que j'avais imaginé, ça me perturbe un peu. Je déteste bien sûr les invitations de dernière minute et encore plus les visites imprévues (mais qui aime ça ?!).

- Je suis très maladroite : je fais tomber une multitude d'objets, je casse pas mal de choses. Je me cogne aussi tout le temps, entre autres dans les embrasures de porte.

- Je suis très attachée à certains objets. J'ai ainsi perdu une chose cet été et ça m'énerve encore. Je déteste aussi prêter mes affaires, même les trucs genre stylo !

- J'ai régulièrement des obsessions : la Chine communiste, les recettes de gâteaux, les tables basses en verre, etc. etc. Ça peut durer une journée ou une semaine. Par exemple, à Noël on m'a offert une veste de telle marque, et bien j'ai passé plusieurs jours à faire des recherches sur cette marque, avant de passer au syndrome d'Asperger. Quand j'étais petite c'était avec des bouquins à la bibliothèque (par exemple le mobilier et la déco à travers l'histoire, les bijoux art déco, etc.), maintenant avec internet c'est pire mais ça dure moins longtemps. Je peux aussi être obsédée par des personnes, célèbres ou anonymes.

- Mon grand truc c'est l'histoire du costume : alors là je suis incollable. J'ai plein de bouquins dessus. Je collectionne les magazines de mode anciens, et quand j'avais 18-20 ans j'ai listé les vêtements qui y étaient présentés par type, avec leurs caractéristiques, selon les époques (années 30, années 40...). J'ai dessiné plus de cent costumes correspondant aux années 1785-1794, en redessinant ceux qui étaient sur des tableaux, des gravures, dans les films en faisant pause, ou en les inventant. J'ai trouvé un travail dans cette branche, mais je ne m'y suis pas sentie très bien : j'ai trouvé beaucoup de gens superficiels, arrivistes, et surtout très doués pour "se faire des contacts", ce dont je suis incapable. Alors j'ai laissé tombé, surtout que je commençais à m'ennuyer ferme.

- En effet, niveau relations sociales, c'est zéro. J'ai deux ou trois "amies", à qui je peux ne pas donner de nouvelles pendant des semaines, voire des mois. Je suis incapable de me faire des amis, je me mets automatiquement à l'écart. Mais si on vient vers moi je n'envoie balader les gens ; en revanche je me demande toujours ce qu'on me veut. Je trouve que les gens sont intéressés, et très souvent vains, creux. En fait j'ai surtout très peur d'avoir l'air idiote, bizarre. Je n'aime pas les conversations inutiles, de convenance.

- Quand j'étais petite, ado (et ça m'est même arrivé une fois adulte) j'étais l'objet de moqueries, de mauvais tours (on me cachait mes affaires par ex). Au collège il m'est souvent arrivé de m'enfermer dans les toilettes attendre la fin de la récré. Je ne parle même pas des cours de sport, où j'étais la dernière choisie pour être dans l'équipe. D'un côté je comprends, vu que je me fichais de gagner, que je suis incapable de rattraper une balle et de reconnaître les gens de mon équipe (je ne suis pas du tout physionomiste). J'ai l'impression que dès que je dois "m'intégrer" (ah ah !) dans un nouvel endroit, je dois en passer par là. Ensuite on va parfois me trouver sympa/marrante/originale.

- Je ne comprends pas toujours les émotions des gens (je trouve parfois qu'ils s'attristent/se prennent la tête pour pas grand chose). On m'a déjà dit que j'avais l'air froide, hautaine, pédante, ce que je mettais sur le compte de la timidité. En revanche je peux être hypersensible sur certains sujets, et surtout sur les animaux (je suis même végétarienne).

- On m'a reproché de me mettre à parler fort sans raison, mais moi je m'en rends pas compte. Je peux donner une réponse de vingt minutes à une simple question de politesse, et vice-versa. Il paraît aussi que des fois j'ai un ton agressif alors que je voulais être sympa. Et surtout je peux dire des choses impolies, inappropriées, blessantes, sans le faire exprès (parfois même c'était une blague pour moi), mais ça il m'arrive parfois de m'en rendre compte toute seule. En gros je suis trop distante/trop familière et surtout à côté de la plaque. J'adore les jeux de mots, et des fois, si je suis à l'aise j'en fais plein, jusqu'à ce que je me rende compte que ça ne fait rire personne (même si moi je les trouve très bons, mes jeux de mots). J'utilise aussi des mots/expressions très recherchés ou peu employés, genre "fourbue", "rassérénée", "battre froid", bref des trucs qui m'ont plu dans un livre, un film...

- Sinon, pêle-mêle : je fais de la photophobie, je ne supporte pas le bruit ou certains bruits, je n'aime pas le contact physique sauf si c'est moi qui le demande, je suis incapable de regarder les gens dans les yeux, je juge mal de l'heure qu'il est, je me perds facilement, j'oscille entre le "je suis une gagnante" et "ma vie est misérable"

- J'ai une très bonne mémoire, surtout des détails dont tout le monde se moque. Les dates sont très importantes pour moi (heureusement vu que j'ai fait des études d'histoire). Je remarque des détails infimes, et si quelqu'un a une miette sur son pull, c'est très difficile pour moi de me concentrer sur ce qu'il me dit. J'ai du mal à me contenir pour ne pas reprendre les gens sur leurs fautes de grammaire, syntaxe, dates, termes inappropriés

- Enfin : je parle/marmonne toute seule et je chantonne en public sans forcément m'en rendre compte. Je me mords les lèvres tout le temps, je grince des dents, je joue avec mes doigts (et leurs petites peaux) ou les mordille, je sautille quand je suis stressée/contente, j'ai des tocs de pensée comme vous dites (genre "Natacha Polony !" pendant des mois ; en ce moment c'est "Maréchal nous voilà" et "Tagada tsoin tsoin"...), et des moments de blocage, scotchage... Et je m'arrête parce que cela doit faire deux heures que j'écris ce post.

Bref, je me pose des questions... Ce qui m'embête (faible mot), c'est de me rendre compte que des choses qui me paraissent normales, sans importance, seraient peut-être dues au SA, alors que moi ça m'allait très bien d'être psychorigide, dirigiste et un peu spé (je mettais ça sur le compte d'une enfance franchement minable dans une délicate ambiance de violence conjugale). En revanche je manie très bien le second voire millième degré (c'est un peu toute ma vie en fait), et contrairement à ce que disent d'autres femmes aspies, mon apparence est très importante : habillée comme tel, maquillée, j'ai l'impression d'être une autre personne, d'être mieux.
Je ne sais pas encore si je vais demander un diagnostic, les démarches me paraissant insurmontables.
Merci d'avoir lu ce parpaing.
Salsifie
 
Message(s) : 7
Inscription : Dim Déc 30, 2012 14:14
Localisation : Rennes

Re: Le suis-je ?

Message par temp-995 » Dim Déc 30, 2012 20:06

Salsifie a écrit :Merci d'avoir lu ce parpaing.

oui, ça fait mal à la tête :lol:

La démarche diagnostic est assez simple et en même temps très compliqué normalement pour un aspie : il faut savoir décrocher son téléphone et demander un RDV auprès d'un CRA.

Concernant le reste de ta présentation, je laisse pour l'instant les autres membres réagir.
Avatar de l’utilisateur
temp-995
Passionné
 
Message(s) : 640
Inscription : Sam Déc 31, 2011 11:41
Localisation : Nord

Re: Le suis-je ?

Message par Salsifie » Dim Déc 30, 2012 21:15

il faut savoir décrocher son téléphone et demander un RDV auprès d'un CRA.


Ça je peux : téléphoner pour un truc administratif ou important, ça me stresse "seulement".
Le truc c'est que je prépare un concours actuellement, et que tout ça me perturbe, me stresse encore plus. Et puis il faut le dire, j'ai peur du diagnostic : d'un côté ça me permettrait de comprendre, mais d'un autre... je ne sais pas comment je réagirais.
Sachant que depuis que ça me travaille cette histoire de SA, j'ai l'impression de voir mes actes, mon comportement, sous ce prisme.
Salsifie
 
Message(s) : 7
Inscription : Dim Déc 30, 2012 14:14
Localisation : Rennes

Re: Le suis-je ?

Message par Rem82 » Lun Déc 31, 2012 1:47

Bonsoir Salsifie ,

Je me reconnais dans pas mal de choses que tu décris notamment , je te les cite :

Salsifie a écrit :- J'ai des difficultés avec certaines instructions verbales ; souvent on m'explique un truc, je dis oui d'accord et en fait je n'ai rien compris ! J'ai aussi du mal à résumer des faits, des idées, ce qui pose problème dans les conversations et surtout dans mes études. J'ai besoin de faire des listes, surtout si je me sens dépassée par les choses à faire.

Moi souvent ça m'arrive , il ya quelqu'un qui peut m'expliquer ce qu'il faut que je fasse (Premièrement ceci , secondement celà , etc etc ....) et je lui fais croire que j'ai compris et en fait non ! :roll: Et pas mauvaise idée de faire des listes , ma psychologue (Qui connaît le SA) me conseille ça et faudrait que je m'y mette ....
- Je tiens énormément à ma routine, mes rituels. Par exemple, il faut quand mon copain me dit bonne nuit qu'on répète une phrase particulière ; si je suis seule, je le fais aussi (déjà quand j'étais toute petite). J'ai ma place préférée dans un amphi, dans un ciné, dans le bus ; si elle n'est pas dispo, ça me "frustre". Je préfère bien sûr aller dans le même magasin. Je peux manger la même chose un nombre incalculable de fois, j'ai mes vêtements préférés (et par période je ne vais acheter presque que des vêtements de la même couleur).

Bon moi la routine , hélas c'est plus le cas car j'ai tellement déménagé ces dernières années et pour moi les imprévus sont très fréquents et j'essaie de vivre avec celà même si c'est très compliqué ... :roll: Mais j'aimerais bien me retrouver une petite routine quotidienne ... ah j'ai juste une routine le WE et souvent le Samedi après-midi : Je viens voir mon père et je vais boire le café chez mes grands-parents , on discute une 1/2 h devant un match de rugby à la télé , je me promène un peu à l'extérieur vu que mes grands-parents vivent à la campagne (Ca permet de me ressourcer et changer de ma vie forcée dans mon appart du centre-ville ...) Si je n'ai pas ça un WE le moral baisse ...

- Je préfère faire les choses moi-même, car je trouve que ce sera mal fait si quelqu'un d'autre s'en charge ; quasi toutes les actions sont organisées d'une façon que je trouve "fonctionnelle" : par exemple, s'occuper des chaussettes en dernier quand j'étends le linge.

Je suis d'accord avec toi , moi j'ai toujours peur que la personne qui doit faire quelque chose à ma place le fasse mal et c'est souvent arrivé . roll:

- Quand on me raconte une chose, je me fais une sorte de film dans ma tête : par exemple si ma mère me dit qu'en allant chercher le pain elle a rencontré Bidule, et bien je vois ma mère aller chercher le pain et rencontrer Bidule. Ce qui fait que je vais poser des questions sur les détails : c'était quand ? à quelle heure ? (si on me répond qu'il était 19h, dans mon film il fait nuit). Pareil en prévision d'un évènement, notamment ce qu'on appelle une "situation sociale" : par exemple, si je sais que je vais aller à une fête, je vais imaginer le lieu, les gens, mes vêtements, voire quelques dialogues. Si le lieu ne correspond pas à ce que j'avais imaginé, ça me perturbe un peu. Je déteste bien sûr les invitations de dernière minute et encore plus les visites imprévues (mais qui aime ça ?!).

Ah moi ça me fait tout pareil !!!! J'imagine toujours à l'avance à quoi pourrait ressembler un lieu ou je vais surtout pour la 1ère fois de ma vie et ce dans les moindres détails !!!

Par exemple lorsque je pars en vacances , déjà avant le départ je m'imagine dans la tête à quoi ressemblerait la chambre d'hôtel (Grandeur , emplacement du lit , et même la vue qu'il pourrait y avoir depuis la fenêtre de cette chambre , etc ...) et lorsque je découvre cette chambre d'hôtel pour de vrai eh ben comme tu dis c'est absolument pas comme je l'imaginais. Et c'est pareil pour un magasin , une structure comme mon hôpital de jour et etc ...

C'est pareil pour les personnes , lorsque je dois en rencontrer une pour la 1ère fois j'imagine comment elle est physiquement et pareil dans les moindres détails (Couleur des cheveux , âge , taille , etc ...) et ça me stresse beaucoup , je sais pas si c'est ton cas aussi ?

- Je suis très maladroite : je fais tomber une multitude d'objets, je casse pas mal de choses. Je me cogne aussi tout le temps, entre autres dans les embrasures de porte.

Arhhh moi c'est souvent le cas !!! :x Par exemple souvent je suis en train de regarder des livres qui m’intéressent dans une librairie du centre ville de ma commune , et y'a pas moyen je fais toujours tomber quelque chose (Souvent des livres) et souvent à cause de mon sac à dos !!!!! :twisted:

- Je suis très attachée à certains objets. J'ai ainsi perdu une chose cet été et ça m'énerve encore. Je déteste aussi prêter mes affaires, même les trucs genre stylo !

Et surtout quand il faut toujours demander à la personne à qui on à prêté ujn stylo par exemple qu'il doit me le rende !!!! Étant scolarisé ça me stressait beaucoup ...

- J'ai régulièrement des obsessions : la Chine communiste, les recettes de gâteaux, les tables basses en verre, etc. etc. Ça peut durer une journée ou une semaine. Par exemple, à Noël on m'a offert une veste de telle marque, et bien j'ai passé plusieurs jours à faire des recherches sur cette marque, avant de passer au syndrome d'Asperger. Quand j'étais petite c'était avec des bouquins à la bibliothèque (par exemple le mobilier et la déco à travers l'histoire, les bijoux art déco, etc.), maintenant avec internet c'est pire mais ça dure moins longtemps. Je peux aussi être obsédée par des personnes, célèbres ou anonymes.

Ah ben moi je me reconnaîs dans ce que tu dis , surtout ta dernière phrase concernant les personnes car dernièrement (ces derniers mois) je suis devenu fou de Delphine Wespiser (Miss France 2012) à tel point de suivre son actualité en permanence !!!

Sinon moi c'est surtout géographiquement que je me focalise sur des choses. Lorsque j'entend parler d'une ville , d'un département ou une région quelque part dans le monde (Grâce à un JT et surtout la région ou vit une personne que je connaîs ou non) je peux me mettre à l'étudier dans ses moindres détails ....


- En effet, niveau relations sociales, c'est zéro. J'ai deux ou trois "amies", à qui je peux ne pas donner de nouvelles pendant des semaines, voire des mois. Je suis incapable de me faire des amis, je me mets automatiquement à l'écart. Mais si on vient vers moi je n'envoie balader les gens ; en revanche je me demande toujours ce qu'on me veut. Je trouve que les gens sont intéressés, et très souvent vains, creux. En fait j'ai surtout très peur d'avoir l'air idiote, bizarre. Je n'aime pas les conversations inutiles, de convenance.

+1

Je ne parle même pas des cours de sport, où j'étais la dernière choisie pour être dans l'équipe. D'un côté je comprends, vu que je me fichais de gagner, que je suis incapable de rattraper une balle et de reconnaître les gens de mon équipe (je ne suis pas du tout physionomiste). J'ai l'impression que dès que je dois "m'intégrer" (ah ah !) dans un nouvel endroit, je dois en passer par là. Ensuite on va parfois me trouver sympa/marrante/originale.

Ahhh les cours d'EPS , ce que je détestais par dessus tout !!! :x Surtout si ce sont des sports collectif style basket , hand ou football , et souvent je subissais une de ces pressions si je m'impliquais pas sur le terrain , et jamais on me passait le ballon et si c'était le cas je le louperais ... Je n'avais qu'une seule hâte , que ca se finisse !!!!

- Je ne comprends pas toujours les émotions des gens (je trouve parfois qu'ils s'attristent/se prennent la tête pour pas grand chose). On m'a déjà dit que j'avais l'air froide, hautaine, pédante, ce que je mettais sur le compte de la timidité. En revanche je peux être hypersensible sur certains sujets, et surtout sur les animaux (je suis même végétarienne).

Tiens , mon idole Delphine Wespiser (Miss France 2012) est très sensible aux animaux et elle est comme toi , végétarienne ! :) Et elle me touche car je suis un fou amoureux de la nature moi aussi et c'est pour ça que je suis son actu ! Et moi je souhaiterais bien le devenir un jour végétarien ...

- On m'a reproché de me mettre à parler fort sans raison, mais moi je m'en rends pas compte. Je peux donner une réponse de vingt minutes à une simple question de politesse, et vice-versa. Il paraît aussi que des fois j'ai un ton agressif alors que je voulais être sympa. Et surtout je peux dire des choses impolies, inappropriées, blessantes, sans le faire exprès (parfois même c'était une blague pour moi), mais ça il m'arrive parfois de m'en rendre compte toute seule. En gros je suis trop distante/trop familière et surtout à côté de la plaque. J'adore les jeux de mots, et des fois, si je suis à l'aise j'en fais plein, jusqu'à ce que je me rende compte que ça ne fait rire personne (même si moi je les trouve très bons, mes jeux de mots). J'utilise aussi des mots/expressions très recherchés ou peu employés, genre "fourbue", "rassérénée", "battre froid", bref des trucs qui m'ont plu dans un livre, un film...

Ah moi parler fort faut que je fasse attention et surtout la nuit (Comme tu dis je m'en rend pas compte mais aussi je parle tout seul ! :oops:) car parfois les voisins ne sont pas contents !!!! :oops: :lol:

- Sinon, pêle-mêle : je fais de la photophobie, je ne supporte pas le bruit ou certains bruits,

Ah les bruits et moi ça fait deux !!!! :x C'est toute une histoire tout ça et si je devais le raconter ca ferait un roman !!!! :roll:


je n'aime pas le contact physique sauf si c'est moi qui le demande, je suis incapable de regarder les gens dans les yeux, je juge mal de l'heure qu'il est, je me perds facilement, j'oscille entre le "je suis une gagnante" et "ma vie est misérable"

Ca aussi c'est compréhensible , je peux me considérer comme une mer** et me dire que j'en ai marre que tout , et une heure plus tard je peux dire "je suis un beau gosse ! 8)" en fait ce qui me tient pieds sur terre ce sont mes interêts !!!

- J'ai une très bonne mémoire, surtout des détails dont tout le monde se moque. Les dates sont très importantes pour moi (heureusement vu que j'ai fait des études d'histoire). Je remarque des détails infimes, et si quelqu'un a une miette sur son pull, c'est très difficile pour moi de me concentrer sur ce qu'il me dit. J'ai du mal à me contenir pour ne pas reprendre les gens sur leurs fautes de grammaire, syntaxe, dates, termes inappropriés

Les dates moi j'en suis sensible !!!!! Et je peux être d'une incroyable précision à me souvenir avec exactitude la date d'un évennement qui m'a marqué dans ma vie comme par exemple la date ou j'ai renvontré ma première petite amie sur le net , un certain Mercredi 1er Février 2006 et en début d'après-midi ....:!:

- Enfin : je parle/marmonne toute seule et je chantonne en public sans forcément m'en rendre compte. Je me mords les lèvres tout le temps, je grince des dents, je joue avec mes doigts (et leurs petites peaux) ou les mordille, je sautille quand je suis stressée/contente, j'ai des tocs de pensée comme vous dites (genre "Natacha Polony !" pendant des mois ; en ce moment c'est "Maréchal nous voilà" et "Tagada tsoin tsoin"...), et des moments de blocage, scotchage... Et je m'arrête parce que cela doit faire deux heures que j'écris ce post.

Les blocages de pensée , quelle horreur quand ça m'arrive !!! Lorsqu'il y a un phénomène imprévu (Un bruit souvent) , ca me "détourne" voire "arrête" mes pensées et j'arrête pas de me dire "Mais si il n'y a pas eu ce bruit à quoi j'aurais pensé ensuite" et ça m'empêche de passer à autre chose dans ma tête , boudiouuu quelle horreur ! :x


Je ne sais pas encore si je vais demander un diagnostic, les démarches me paraissant insurmontables.
Merci d'avoir lu ce parpaing.

Comme le dit Temp 995 , tu peux commencer à prendre un rendez-vous au CRA de ta région et expliquer tout ce que tu as dit là ! :wink:
Rem82
 

Message par meï » Lun Déc 31, 2012 17:34

bonjour salsifie
en effet prendre RV avec le CRA reste la meileure solution pour toi..
surtou qu'on a bcp de chance ici, avec le CRA de Brest, qui est super pour les adultes.
durant mon errance diag, j'ai rencontré de nombreux pŝys et autres, mais la première a 'avoir diag asperger est uen neuropsy parisienne..(il y a 2 ans) puis ensuite seuelment le CRA de brest, ou jai pu faire le bilan complet .
l'écoute est bnne et les tests meme si eprouvants sur le moment, très interessant! :wink:

(tu sais moi j'ai été diag a 37 puis 39 ans, tu es encore jeune disons!.. :wink: sans parler des diag fantaisstes d'avant (phobie sociale, trouble anxieux, etc...)
j'avais été detectée HPI en 2007, déjà, avec un profl cognitif très "intriguant" pour la psy, (surtou très revelateur du SA mais la psy, n'y connaissait rien..moi no plus a ce moment la!), puis avec le blan CRA les choses se sont enfin revelées clairement (hpi, asperger, et TDA (trouble de l'atention) qui composent ma personalité, ouf je sais enfin qui je suis!)

n'hesite pas, car les delais vont devenir de plus en plus long maintenant que lequipe est reconstituée au CRA...alors plus vite tu auras pris contact, (la secretaire est super, tu peux aussi envoyer un mail au cra! et n'hesites pas a relancer..

à bientot, et bonne route!! :wink:
Maman Aspie, hpi, et TDA (diag en 2012, CRA) de 3 ptits mecs et une minimoizelle pas conventionnels.
meï
Regulier
 
Message(s) : 79
Inscription : Dim Jan 02, 2011 19:27
Localisation : ouest

Message par Salsifie » Mer Jan 02, 2013 18:27

Merci de vos réponses !
J'ai envoyé un mail au secrétariat du CRA de Bretagne à Brest, leur demandant quelles étaient les démarches pour un diagnostic. Je l'ai fait par mail car j'avais trop peur de téléphoner...
A part ça, je vous souhaite une bonne année !
Salsifie
 
Message(s) : 7
Inscription : Dim Déc 30, 2012 14:14
Localisation : Rennes

Re: Le suis-je ?

Message par Vacuum » Mar Avr 26, 2016 11:37

Bonjour...
J'ai également envoyé un mail au CRA de Brest pour connaître les modalités pour effectuer une démarche diagnostique... J'ai envoyé un mail parce que j'ai vraiment du mal à téléphoner... Je me suis rendue compte que c'était le cas de beaucoup sur ce forum... Ce que je voudrai comprendre, c'est pourquoi le CRA me demande de les rappeler alors que je leur ai expliqué que le diagnostic est pour moi, et que le téléphone est apparemment une torture pour beaucoup d'aspies...
Rien que de penser à les appeler, j'angoisse et je sais que je vais bafouiller, et qu'ils me demanderont de répéter car ils n'auront rien compris...

Petite question subsidiaire : est-ce qu'une habitude typographique (à savoir les points de suspension : j'en mets partout) peut être considéré comme un rituel ou une habitude ?
Vacuum
Nouveau
 
Message(s) : 20
Inscription : Mar Jan 12, 2016 15:09

Re: Le suis-je ?

Message par Vacuum » Mar Avr 26, 2016 13:43

En effet, ils m'ont demandé une lettre de mon médecin traitant (qui quand je lui ai parlé d'autisme, m'a surtout parlé de schizophrénie) ou une lettre d'un spécialiste (que j'ai peur d'aller voir, car je ne sais pas comment aborder le SA, et je sais que très peu s'y connaissent) donc il faut dans un premier temps que je les appelle pour qu'ils prennent en compte ma demande. Ensuite je leur fais parvenir un courrier du médecin ou spécialiste et seulement après ils m'envoie un dossier à remplir... Franchement, rien que d'y penser, ça m'angoisseet ça me fatigue ...
Vacuum
Nouveau
 
Message(s) : 20
Inscription : Mar Jan 12, 2016 15:09

Re: Le suis-je ?

Message par Vacuum » Mar Avr 26, 2016 14:23

Je ne comprends pas... Au CRA on nous demande des rapports stipulant la cohérence de la démarche de diagnostic et je viens de contacter un neuropsychologue proposé par asperger amitié, et je me suis renvoyée en disant qu'il fallait que j'aille voir un spécialiste....
Vacuum
Nouveau
 
Message(s) : 20
Inscription : Mar Jan 12, 2016 15:09

Re: Le suis-je ?

Message par Vacuum » Mar Avr 26, 2016 14:35

Il ne reste plus qu'à appeler mon médecin traitant pour obtenir une lettre de sa part, et à appeler le CRA, en espérant qu'on ne me réclame pas de bilan, car je n'en ai pas, c'est plutôt un auto diagnostic à 32 ans... Je n'ai que mon histoire à faire valoir.
Vacuum
Nouveau
 
Message(s) : 20
Inscription : Mar Jan 12, 2016 15:09

Re: Le suis-je ?

Message par Pioupiou » Mar Avr 26, 2016 20:34

Moi je comprend pas pourquoi voulez vous absolument être "diagnostiquée" asperger ! Qu'est ce que cela vous apporte ?
Pioupiou
 
Message(s) : 1
Inscription : Mar Avr 26, 2016 9:12

Re: Le suis-je ?

Message par Vacuum » Mar Avr 26, 2016 22:47

Je pense que toute ma vie je me suis sentie différente, comme si quelque chose n'était pas normal chez moi. Je me souviens qu'au collège je pensais être déficiente mentale, ne comprenant pas le monde et les gens autour de moi... Je pense que ce serait comme savoir qui je suis... Et expliquer certaines de mes réactions à mon entourage qui ne voit en moi qu'une fille ingrate égoïste car j'ai du mal à téléphoner pour prendre des nouvelles et qui ne sait comment réagir dans les réunions de famille. Je crois que ce diagnostic permettrait de mettre des mots sur mes maux, de mieux me connaître, de connaître mes limites et de pouvoir avancer dans la vie un peu plus sereinement. Je crois que c'est ce que le diagnostic m'apporterait....
Vacuum
Nouveau
 
Message(s) : 20
Inscription : Mar Jan 12, 2016 15:09

Re: Le suis-je ?

Message par Jef » Lun Juin 27, 2016 7:06

Hello,

Pour le diagnostique :

Je dirais qu'il ne nous apprend rien sur nous même, par contre ça permet de mettre des mots sur des sensations et de lier tout un ensemble, comme une évidence.
Après ce n'est que mon ressenti. Ca m'a par contre permis de mieux m'orienter sur les changements et une recherche d'économie d'énergie.
En revanche et là c'est important, c'est la manière la plus rapide pour la perception des autres. C'est clair et figé. Si tu dis "il semble que je sois aspie" vs. "Des experts m'ont diagnostiqué aspie", dans le système social c'est la même chose que "J'apprécie le tennis" vs. "Je suis 15/1, vainqueur 2009 du tournoi de Tours".

Pour le partage de l'auteur du topic :

Ta description a suscité en moi beaucoup de similitudes avec mes actions. Certains des gestes que tu décris m'ont beaucoup fait sourire, car je n'avais jamais porté attention à cela comme dégager les miettes et fils sur les vêtements des autres ou de jeux de mots très élaborés que personne ne comprend sans explication.
Par rapport à ce qui diffère de "ma base de référence aspie", comme toi, je soigne mes apparences car c'est une arme redoutable et je suis même persuadé que tout les aspergers peuvent apprendre et appliquer les principes de bases de modes puis de séduction, ces domaines ayant le même système d'apprentissage qu'une focalisation d'intérêt avec cette fois d'avantage que des connaissances mais un profit pragmatique.

Ps : Nouvel adhérent sur le forum, je prendrai le temps de faire une introduction, parcours avec une période un peu spéciale (mensonges, refus des règles, serial lover) intéressera peut-être et vos retours seront précieux car vous êtes les mieux placés à grande échelle pour en parler.
Jef
 
Message(s) : 2
Inscription : Lun Juin 27, 2016 5:13


Retour vers Le Syndrome d'Asperger et Autisme de Haut Niveau

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)

cron