Asperger et colère...

Espace libre de discussion.

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mar Mars 15, 2016 18:47

C'est quoi ton problème ?
tu veut me dire quoi la ?
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mar Mars 15, 2016 18:51

Juste pour info, freud a fait des enfants avec la soeur du mari de sa soeur..
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par 4EyedGirl » Mar Mars 15, 2016 20:37

Wildnature a écrit :
4EyedGirl a écrit :
Wildnature a écrit :en fait, je venais juste pour donner mes techniques pour la gestion de la colere, mais elle ne suffisent plus.
C'est dingue, j ai jamais compris pourquoi les femmes me voyaient comme un penis, mais avec les aspie, c est encore pire... la derniere fois on mas carrement dit"tu cherche juste une fille gentille qui aime le sexe"...non, je cherche plus rien. Je n ai que des ennemis partout.
t es une femme, et toi aussi tu as un penis ! bouyakaaa ! va te suicider maintenant, c est pas parceque tu le cache qu'il n'existe pas.
En fait, tout mes problèmes pour sociabiliser, on s'en branle. Suffit de voir comment les femmes jugents pour comprendre que fasse a des aspergirl, on a pas la.moindre chance. Ca a toujours été comme ca...mais merci, de m avoir réconforté sur les relations sexuel, jai cru que j'etais un obsédé. Maintenant, je vais pouvoir accepter mon diagnostique...ou alors joué au loto...peut etre trouvé un grigri, pour que leq jous ou je vais a la laverie, une femme se dise, ouah qu est ce que je peut bien foutre avec ce tocard, il ne va meme pas a la salle de muscu, et il a pas confiance en lui...


Comment ça les femmes te voient que comme un pénis ? Je ne comprends pas désolée. J'ai cru que le nerf de la guerre pour toi c'était le cul. Ca l'a jamais été pour moi et non je me fous pas de mon compagnon je me demande pas non plus car je l'ai choisi. Et j'ai pas pour habitude de choisir à la légère.


des la 1ere réponse, tu as evoqué le nerf de la guerre. C'est ton comportement qui induit ma réaction. Tu ne savais pas pourquoi tu etais en couple, mais finalement vous avez plus de 95% de point en commun...


J'ai dit que je ne souhaitais pas être en couple à la base, mais ça s'est fait. De couple ou de relations sexuelles. Ce n'est pas que je ne voulais pas de lui ou que je ne l'ai pas choisi. Si tu as mal compris ma phrase en effet je comprends mieux ton bug dans tes déclarations suivantes.
4EyedGirl
Passionné
 
Message(s) : 323
Inscription : Ven Jan 29, 2016 13:03

Re: Asperger et colère...

Message par nathan » Mar Mars 15, 2016 20:43

Valryd a écrit :Bonjour bonjour!

Je me posais la question de savoir comment vous gériez votre colère.

Personnellement, j'ai des phases ou je peux me montrer très patient dans une situation de conflit par exemple, mais la plupart du temps je suis sur les nerfs, et dès que ma conjointe insiste trop sur un sujet (par exemple) je deviens fou de rage. Je ne suis jamais violent physiquement, mais tout mon corps bouillonne et je perds le contrôle de ce que je dis, de ce qui se passe. Plus étrange encore, incapable de décrire ce qui l'a déclenché précisément.

Pour utiliser une métaphore, c'est comme si à l'intérieur de moi (vers le sternum) s'accumulait une boule noire visqueuse (comme la matière de Venom pour les connaisseurs de spider-man) et qui peu à peu enfle et enveloppe ma cage thoracique, à chaque fois que quelque chose m'agace ou m'énerve et que je ne dis rien. Et au bout d'un moment cette boule noire enveloppe ma tête et je n'entends plus rien ne vois plus rien et tout ce que j'ai accumulé ressort puissance 10 000....

Au début j'essayais d'en parler aux psys... Mais sans conclusions. Soit-disant c'était du à mon manque de tolérance et de patience... pourtant je suis d'un naturel patient avec les autres, même si je ne suis pas du tout tolérant.

Et vous, vous avez des manifestations de ce genre? Y-a-t-il un liens avec le fait d'être Asperger? Qu'en pensez-vous?


Pour en revenir à cet état colérique, je doit bien reconnaître que sur certain point je réagi pareil. A la seul différence que pour moi la colère n'arrive jamais au telle point ou elle "explose". Elle disparaît presque toutes seul, c'est comme si je l'oubliais et que pour le bien des autres je fermais ma gueule (je sais pas ou cette colère va ni comment elle disparaît :/ . Toute ma vie je n'ai fait que prendre sur moi à mes dépend bien sûr, toujours se taire et laisser les autre parler même si mon point de vu est différant. Avec le temps je crois que je ne supporterais pas l'idée d'être en trouble avec qui que se soi.

Mon "vrai" moi ou mon moi "malade" me fait réagir de telle sorte avec n'importe-qui. Comme mon patron qui est un con fini et qui a, et qui continu de profiter de moi. Même que je me pli "naturellement" en 4 pour n'importe-qui ça me fait de la peine d'être autant gentil. La où je vois que je pourrais faire la moindre chose, je fonce tête baissé sans même réfléchir à se quoi cela entraînerais et aux conséquences. Voir quelqu'un en peine me touche énormément je me sens obliger d'agir, sans quoi je m'en voudrais beaucoup trop.

Merci beaucoup pour vos échanges qui me montre que non je suis pas le seul qui est différent et je remarque aussi que j'ai encore du chemin à faire ou encore beaucoup à explorer dans ma démarche. Je vient de toucher une couche de moi que je n'avais encore jamais vraiment pris le temps d'étudier.

Sinon pour la question de couple. Je ne "tient" plus tous seul. Ça fait depuis toujours que je n'ai jamais (pléonasme? :) ) été en couple ni rien avoir fait de concret avec qui que se soi. Appelons un chat un chat, j'ai 21 ans et suis puceau, mais cela ne me dérange pas plus que ça. Ce qui me dérange le plus c'est de ne pas avoir de moitié avec qui partager ma vie ni vivre des moments avec ou espérer ensemble. Aimer quelqu'un et que cela soi réciproque. Un coté de moi est sûr que à 2 la vie serais bien plus facile et agréable. Je commence à le croire de plus en plus mais je ne sais pas si je me trompe :/

Les aspis sont en général plutôt accro au sexe? Pour ma pars je vois ça comme un but en soit, comme l'apotéose d'une relation amoureuse. Sans cela sa ne m'intéresse pas plus que ça. Bien sur j'ai des envies mais ça s'arrête là.

Je me suis pas mal appliqué à l'écriture pour le plaisirs de vos yeux :P
Diagnostiqué aspie
Le sujet névrotique est conscient de sa souffrance psychique et ne présente pas de délire ni d'hallucinations, il vit dans la réalité.
nathan
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Jeu Mars 10, 2016 1:15

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mar Mars 15, 2016 20:58

Je n'ai pas de conseil particulier a te donner, mais je me suis fait dépucelé a 27ans. Beaucoup diront qu'il n'y a pas de honte, mais le jours ou tu veut changer les choses, et qu'on te le reproche systematiquement, c'est difficile.
Tu ferais mieux de t'accorder 20 minutes par jour, et travailler ton relationnel avec les femmes, d'apprendre a les abordés...
comme vient de le dire 4eyesgirl, au début elle ne voulais pas se mettre en couples, soit quelqun la convaincu, soit la magie...
Faut pas attendre que cette magie deviennent la malédiction de dieu...
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mar Mars 15, 2016 22:09

4EyedGirl a écrit :
Je me voyais devenir ermite théologue (entre autres) et une vie de couple ne m'emballait pas. Devoir supporter encore un climat d'incompréhension alors que j'allais enfin pouvoir vivre chez moi. Mais j'ai eu du bol, il est comme moi mais en homme.
Le dessin et la peinture ça m'aide. Je suis comme dans du coton quand j'ai finis :) ( comme là)

*****************************************

Non au contraire, je suis très concernée et angoissée par ce qui pourrait lui arriver. Il est à moi. C'est mon humain favori. On partage 95% de nos passions et nous avons la même vision des choses. Car clairement ce serait qu'une question de sexe, ça ne me motiverait pas à me mettre en couple. Il est très bon dans l'action aussi mais sincèrement, c'est une perte de temps et c'est atrocement organique.


----> Mais clairement le cul c'est le nerf de la guerre pour toi ? -->Je nage en pleine incompréhension<-- dès qu'on m'en parle, de cette || :O || NECESSITE.# || :O || La masturbation c'est rapide et efficace aussi.

****************************************
--> Comment ça les femmes te voient que comme un pénis ? Je ne comprends pas désolée. <-----
J'ai cru que le nerf de la guerre pour toi c'était le cul. Ca l'a jamais été pour moi et non je me fous pas de mon compagnon je me demande pas non plus car je l'ai choisi. Et j'ai pas pour habitude de choisir à la légère.




Je n'ai jamais réussi a expliquer pourquoi, mais pour moi, quand une femme parle, elle se contredit toujours, tout le temps, de partout ...
Par exemple, pour une fois, je n'ai pas parler de mon problème avec le sexe, mais toi oui...et mon problèmes, c'est justement les discours interminables sur comment je dois aimer. Pourquoi je ne devrais pas juger les gens, alors que eux me jugent avant même de me connaître...
J'ai un problème que je n'arrive pas à régler, a cause de cet façon de juger. Dans la vie réel, une femme qui me voit baisser les yeux ou rougir, elle sourie et passe a autre chose, après m'avoir conseillé bien sûr(salle de muscu, invictus)...
...
Pourquoi c'est moi qui passe pour un obsédé ? on me dit toujours que c'est a cause de mon comportement, mais la j'ai été gentil, et j'ai dit que vous aviez de la chance...norage.
Surtout, la question qui me taraude, pourquoi tu voulais devenir ermite théologue ?

Mon bug, c'est de ne pas comprendre pourquoi je m'acharne tant a vouloir trouver une femme, alors que je ne les comprends pas. J'ai jamais eu de magie entre les mains, et ca me frustre beaucoup.
Si tu comprend pas pourquoi y'a des mec qui insultes les femmes, c'est simplement parce-que c'est le seul moyen de les interpellées.
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par thevenet-jean » Mer Mars 16, 2016 6:51

Wildnature a écrit :Je n'ai jamais réussi a expliquer pourquoi, mais pour moi, quand une femme parle, elle se contredit toujours, tout le temps, de partout ...
Par exemple, pour une fois, je n'ai pas parler de mon problème avec le sexe, mais toi oui...et mon problèmes, c'est justement les discours interminables sur comment je dois aimer. Pourquoi je ne devrais pas juger les gens, alors que eux me jugent avant même de me connaitre...

ATTENTION EFFET MIROIR

Pour palier à sa folie intérieure, sa déficience, il est nécessaire de PROUVER ce qu'on veut être aux yeux de la société devenue regard interne inculqué en soi: il faut conquérir "sa médaille du droit d'exister". Cette conquête est une voie différente de celle qui consiste à s'avouer tel qu'on est réellement au fond, et au fur et à mesure qu'on "avance dans la vie", quand elle a partiellement réussi, il est difficile de se rédempter puisqu'on a beaucoup investit dans cette construction du FAUX SOI (le "faux self)...

Il faut te demander pourquoi s'acharner à aimer... une femme...
Peut tu aimer et avoir des sentiments, t''ATTACHER d'affection, pour autre CHOSE qu'une FEMME...(même si ça en est une ne pas l'aimer seulement par ce que c'est une femme!!..) ?!
Rejettes tu tes potentiels AMIS? Tes PROCHES... et eux, te rejettent ils...?

soit la magie...
Faut pas attendre que cette magie deviennent la malédiction de dieu...

c'est à dire LE DIABLE, en soi...
Dernière édition par thevenet-jean le Mer Mars 16, 2016 15:45, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mer Mars 16, 2016 9:15

J'ai pas compris.
J'ai essayer de séduire personne, et on parle de mirroir.
Le gars, celui qui ignore mes questions, il a une femme, ou alors c'est l'un de ces ermites qui assument la solitude et vient répandre sa frustration sur les forums? a partir de quand, il se décide a se regarder dans le mirroir ?
es ce que c'est ca, les calins et la sensibilité?
Et si c'étais lui, qui étais possédé par le diable ?
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mer Mars 16, 2016 12:24

http://www.regardconscient.net/archives ... ceste.html
http://m.le-cercle-psy.scienceshumaines ... d_sh_26105
https://www.cairn.info/l-inceste--97821 ... age-56.htm

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Sigmund_Freud


Freud peut parler, et les gens peuvent sortir les theories fumantes comme ils le souhaitent, mais on vit dans un pays ou l'on est censé respecté la liberté de penser, et de s'exprimer.

Si tu as le diable en toi, ne vient pas le vomir sur moi.
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par thevenet-jean » Mer Mars 16, 2016 12:28

Voilà pourquoi on ne peut pas en parler... c'est ça le problème avec les mots, internet et la distance...
c'est demander à CE qui a crée le problème (le mental) de le résoudre...

j'ai encore perdu du temps...
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mer Mars 16, 2016 13:05

thevenet-jean a écrit :
Wildnature a écrit :Je sais pas quoi répondre, j ai commencé a lire le 1er tableau, et j ai lu "faute de jesus"...et plus loin freud...
Moi, je répond Milarépa et...des larmes...


c'est orienté vers le 2eim cas de componction..




qui juge sur les mots ?

pourquoi tu ne repond pas a mes question ?
pourquoi freud ?
c'est quoi ton problème? et pourquoi tu vit seul, tu sais l aprecier, et venir ici pour convaincre que ta facon de penser est la bonne ?
moi, j ai perdu mon temps des ta premiere reponse que j ai voulu considéré. Tu te moque de moi, et tu n as aucun argument a me donner car pour toi...:

Componction mystique...
Jean Pierre Schnetzler (neuro psychiatre et psychanalyste) "don des pleurs":

Dans le premier cas de componction, l'âme qui soupire après Dieu est touchée par la crainte, s'afflige et verse des larmes par peur du châtiment éternel

Dans le deuxième cas, animé par l'Amour des biens éternels et le désir d'en jouir elle s'afflige d'en être encore éloignée




ton ame est vil. POINT !
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par thevenet-jean » Mer Mars 16, 2016 13:21

Point d’exclamation!

c'est à CHIER!!!
Image
Dernière édition par thevenet-jean le Mer Mars 16, 2016 13:28, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mer Mars 16, 2016 13:26

haha, jamais tu répondra, mais toujours tu me jugera...



Freud a fait des enfant avec la soeur du mari de sa soeur. C'est ca ta version de l'amitié\amour?
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par thevenet-jean » Mer Mars 16, 2016 13:30

non, c'est exactement le contraire. Freud est un des plus grand névrosé de la planète, et cela est visible en tant que modèle pour les graphologues (sa graphie)
concentre toi plutôt dans tes recherches sur ce qui liait freud... et Jung !!!!

Freud: coté névrotique
Jung coté psychotique du même problème!

Mais Freud a projeté et influencé tant et si bien par sa névrose qu'il a façonné la société et son modèle de soin telle une religion "active" (il a provoqué un déplacement d'une névrose religieuse vers une névrose freudienne, ce qui est une avancée si cela est compris), nous sommes obligé d'en tenir compte pour comprendre notre société et la construction qu'on est obligé de faire pour y survivre: diaboliser freud risque de faire passer à coté de compréhensions majeures et déplace le diable sans révéler sa nature.

haha, jamais tu répondra, mais toujours tu me jugera...

je ne te juge même pas! pourquoi dis tu que je te juge?

si on tourne au conflit sur des textes, c'est pas la peine de continuer, c'est fatiguant et n'apporte rien, ni à moi ni à toi..
Dernière édition par thevenet-jean le Mer Mars 16, 2016 13:52, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mer Mars 16, 2016 13:51

Tu n'arriveras pas a me manipuler par ta fausse culpabilité. Si la compréhension majeur dont tu parle, est le fruit du travail du neveu de freud, alors je comprend mieux pourquoi tu t'es isolé a la réunion.
Ne dit pas non, sans répondre a mes questions!
encore une fois, tu ignore ce quite déplais, et tu insite sur mes faiblesses.

Oublie moi, tu est le mal. Tu fais ce que tu reproche, et tu n est pas un exemple.
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par thevenet-jean » Mer Mars 16, 2016 13:53

Non cette compréhension majeure qui est PERSONNELLE (non partageable) n'a presque rien à voir avec Freud et Jung... c'est un ensemble de liens entre leurs histoire, et des films, des situations de vie qui m'ont montré ce qui se répétait toujours à l'identique pour FUIR les sentiments, l'amitié et l'Amour et là il semble bien qu'il y a des schémas qui se répètent..
Le film qui contenait le plus d'indices était... Shrek (le premier)

Mais comme je suis maudit, et tout ce que tu peux imaginer de mal...je n'ai plus qu'à retourner au diable...


PS: La réunion n'est pas une île déserte.
Image
Dernière édition par thevenet-jean le Mer Mars 16, 2016 14:10, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: Asperger et colère...

Message par 4EyedGirl » Mer Mars 16, 2016 14:09

Wildnature a écrit :
4EyedGirl a écrit :
Je me voyais devenir ermite théologue (entre autres) et une vie de couple ne m'emballait pas. Devoir supporter encore un climat d'incompréhension alors que j'allais enfin pouvoir vivre chez moi. Mais j'ai eu du bol, il est comme moi mais en homme.
Le dessin et la peinture ça m'aide. Je suis comme dans du coton quand j'ai finis :) ( comme là)

*****************************************

Non au contraire, je suis très concernée et angoissée par ce qui pourrait lui arriver. Il est à moi. C'est mon humain favori. On partage 95% de nos passions et nous avons la même vision des choses. Car clairement ce serait qu'une question de sexe, ça ne me motiverait pas à me mettre en couple. Il est très bon dans l'action aussi mais sincèrement, c'est une perte de temps et c'est atrocement organique.


----> Mais clairement le cul c'est le nerf de la guerre pour toi ? -->Je nage en pleine incompréhension<-- dès qu'on m'en parle, de cette || :O || NECESSITE.# || :O || La masturbation c'est rapide et efficace aussi.

****************************************
--> Comment ça les femmes te voient que comme un pénis ? Je ne comprends pas désolée. <-----
J'ai cru que le nerf de la guerre pour toi c'était le cul. Ca l'a jamais été pour moi et non je me fous pas de mon compagnon je me demande pas non plus car je l'ai choisi. Et j'ai pas pour habitude de choisir à la légère.




Je n'ai jamais réussi a expliquer pourquoi, mais pour moi, quand une femme parle, elle se contredit toujours, tout le temps, de partout ...
Par exemple, pour une fois, je n'ai pas parler de mon problème avec le sexe, mais toi oui...et mon problèmes, c'est justement les discours interminables sur comment je dois aimer. Pourquoi je ne devrais pas juger les gens, alors que eux me jugent avant même de me connaître...
J'ai un problème que je n'arrive pas à régler, a cause de cet façon de juger. Dans la vie réel, une femme qui me voit baisser les yeux ou rougir, elle sourie et passe a autre chose, après m'avoir conseillé bien sûr(salle de muscu, invictus)...
...
Pourquoi c'est moi qui passe pour un obsédé ? on me dit toujours que c'est a cause de mon comportement, mais la j'ai été gentil, et j'ai dit que vous aviez de la chance...norage.
Surtout, la question qui me taraude, pourquoi tu voulais devenir ermite théologue ?

Mon bug, c'est de ne pas comprendre pourquoi je m'acharne tant a vouloir trouver une femme, alors que je ne les comprends pas. J'ai jamais eu de magie entre les mains, et ca me frustre beaucoup.
Si tu comprend pas pourquoi y'a des mec qui insultes les femmes, c'est simplement parce-que c'est le seul moyen de les interpellées.


Le passage sur le sexe, c'est que tu as dit ça " Message par Wildnature » Lun Mars 14, 2016 18:34

Beaucoup de chance, si tu as pu te mettre en couple sans qu'on te reproche de ne t'intérréssé qu'au sexe...
tout a l'heure, je suis encore tombé sur un article qui critiquais les gars sur ca...
Je vais avoir du mal a comprendre encore..."

Et ermite théologue car j'aime bien les fables et que je n'ai pas naturellement d'attirance sexuelle pour les gens. Mon mari m'a séduite par son esprit, et on s'est plu.
On a choisi cette relation a deux, je ne peux pas m'engager avec une personne qui n'aurait pas le même sens de l'engagement que moi.
C'est bon ? Tu comprends ? Ou bien tu es encore en plein bug ?
4EyedGirl
Passionné
 
Message(s) : 323
Inscription : Ven Jan 29, 2016 13:03

Re: Asperger et colère...

Message par Wildnature » Mer Mars 16, 2016 14:31

thevenet-jean a écrit :Non cette compréhension majeure qui est PERSONNELLE (non partageable) n'a presque rien à voir avec Freud et Jung... c'est un ensemble de liens entre leurs histoire, et des films, des situations de vie qui m'ont montré ce qui se répétait toujours à l'identique pour FUIR les sentiments, l'amitié et l'Amour et là il semble bien qu'il y a des schémas qui se répètent..
Le film qui contenait le plus d'indices était... Shrek (le premier)

Mais comme je suis maudit, et tout ce que tu peux imaginer de mal...je n'ai plus qu'à retourner au diable...


PS: La réunion n'est pas une île déserte.
Image


tu est maudit car tu fait de la propagande.
jung ?
le neveu de freud? je parlais de edward bernay...

J'ai ma dose, je peut prendre du propanolol pour calmer mes problemes, mais je veut pas prendre de médicament pour convaincre la partenaire idéal. Pourquoi vous pouvez savoir des choses sur moi, que moi meme je ne connais pas?
c'est facile d'insulter les gens, mais depuis le début, vous parlez toyt seul, poir me convaincre de mon mal.
La vérité des un, s'arrête là ou celle des autres commencent.
Non-aspie. Juste hypocondriaque névrotique.
Wildnature
Passionné
 
Message(s) : 168
Inscription : Lun Mars 14, 2016 11:01
Localisation : Bretagne

Re: Asperger et colère...

Message par thevenet-jean » Mer Mars 16, 2016 15:25

tu est maudit car tu fait de la propagande.

si tu le prend comme ça...

Maintenant voyons qui sur terre est apte.. faute de Jésus.
ne jetez pas à la poubelle les études de psycho.. Freud a dégrossi, les dissidents ont fait le reste... Mais Freud constitue un verrou incontournable: celui du report de vos désirs profonds à la sexualité.


Freud et Jung sont donc... des tabous?
Les mentionner serait de la propagande?
N'est ce pas plutôt le REPORT DES DÉSIRS PROFONDS À LA SEXUALITÉ LE TABOU?
Tu aurais crût de ce texte que faute de Jésus... il faut se tourner vers Freud?!
Il serait maladroit d'ignorer en bloc ce qu'il a avancé, ce qui est pertinent, ça serait passer à coté de quelque chose, même si c'est un type qui a été peu recommandable et qui a été trop adulé..
On peut le critiquer mais en faire un tabou c'est complètement différent.
Wiliam Reich est devenu taré avec son orgone, n'empêche qu'il a écrit des choses importantes avant cela: faut il en faire un tabou aussi et tout rejeter?

J'ai ma dose, je peut prendre du propanolol pour calmer mes problemes, mais je veut pas prendre de médicament pour convaincre la partenaire idéal. Pourquoi vous pouvez savoir des choses sur moi, que moi meme je ne connais pas?
c'est facile d'insulter les gens, mais depuis le début, vous parlez toyt seul, poir me convaincre de mon mal.



? ? ?
Pourquoi vous pouvez savoir des choses sur moi, que moi meme je ne connais pas?


par ce que vous suivez des shémas qui ne sont pas représentatifs d'une personne mais d'un idéal sociétal commun: il ne s'agit donc pas de VOUS..
Dernière édition par thevenet-jean le Mer Mars 16, 2016 15:43, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

PrécédentSuivant

Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : MSN [Bot] et 0 invité(s)

cron