Risperdal et changement de comportement??

Info sur les médicaments et informations sur Teach ABA etc

Risperdal et changement de comportement??

Message par RUSCH » Ven Mars 12, 2010 12:34

Bonjour,

Mon fils de 17 ans prend du risperdal depuis plusieurs mois maintenant.
Il prend du 4mg chaque soir.
Nous avons constaté qu'après sa période d'agressivité lorsqu'il prenait seulement 3mg, il nous parait maintenant "enfantin".C'est à dire que son comportement semble avoir régressé et il retrouve des attitudes qu'il avait lorsqu'il était enfant??Demande de calins, peurs des monstres, plaisanteries bizarres...

J'en ai bien sûr parlé à son psychiatre, mais lui nous répond qu'après la période d'agressivité, il passait par cette phase là. Mais elle nous semble longue cette phase et "curieuse" surtout.

Avez-vous constaté chez votre ado un tel comportement de régression??
Merci de bien vouloir m'envoyer tous vos témoignages car du coup je doute de l'efficacité du Risperdal à long terme?? Ai-je raison ou tord?
Merci d'avance
:?: [/b]
Avatar de l’utilisateur
RUSCH
Enthousiaste
 
Message(s) : 43
Inscription : Lun Oct 26, 2009 14:01
Localisation : alsace

Message par mimille62 » Ven Mars 12, 2010 13:23

Bonjour,

Je ne pourrais pas beaucoup vous aider, mais je pense qu'on va vous poser la question : de quoi votre fils a-t-il été diagnostiqué ?

A bientôt,

Camille
Bienheureux les fêlés car la lumière leur passera au travers - Michel Audiard
mimille62
Regulier
 
Message(s) : 133
Inscription : Mar Fév 23, 2010 15:59
Localisation : pas très loin de Lille, sur un terril

diagnostique de mon fils

Message par RUSCH » Ven Mars 12, 2010 13:35

mimille62 a écrit :Bonjour,

Je ne pourrais pas beaucoup vous aider, mais je pense qu'on va vous poser la question : de quoi votre fils a-t-il été diagnostiqué ?

A bientôt,

Camille


Bonjour,

Bien sûr.... quelle tête de Linotte je fais.. Mon fils a été diagnostiqué TED avec traits d'Asperger, d'Hyperactivité et gilles de la Tourette par le Centre Autisme de notre région
.
Excusez moi
Merci de me l'avoir signalé
Avatar de l’utilisateur
RUSCH
Enthousiaste
 
Message(s) : 43
Inscription : Lun Oct 26, 2009 14:01
Localisation : alsace

Message par mimille62 » Sam Mars 13, 2010 14:15

Bonjour,

Comme je te le disais, étant NT et pas spécialement dans la médecine, je ne pourrai pas t'aider, mais j'espère que quelqu'un va bientôt te répondre !
Bienheureux les fêlés car la lumière leur passera au travers - Michel Audiard
mimille62
Regulier
 
Message(s) : 133
Inscription : Mar Fév 23, 2010 15:59
Localisation : pas très loin de Lille, sur un terril

Message par RUSCH » Sam Mars 13, 2010 17:19

mimille62 a écrit :
Bonjour,

Comme je te le disais, étant NT et pas spécialement dans la médecine, je ne pourrai pas t'aider, mais j'espère que quelqu'un va bientôt te répondre !

Bonjour,

Merci pour ta réponse.J'ai été aussi sur le forum du ginseng, mais comme mon fils a un suivi médical rigoureux, je ne me sens pas prête à arrêter de moi-même le risperdal.Donc j'attends des témoignages sur les effets du risperdal, hormis la prise de poids et les effets secondaires les plus connus.

Merci encore
cordialement[/b]
Avatar de l’utilisateur
RUSCH
Enthousiaste
 
Message(s) : 43
Inscription : Lun Oct 26, 2009 14:01
Localisation : alsace

Re: Risperdal et changement de comportement??

Message par anna » Sam Mars 13, 2010 22:43

Bonjour et bienvenue
Je me permets de faire un copié-collé de Jean Thévénet, que je trouve très à propos de ta demande, en te souhaitant bonne lecture.
Anna


Inscrit le: 18 Nov 2007
Messages: 134
Localisation: à 80 km à l'est de Lyon

MessagePosté le: Ven Oct 09, 2009 20:35 Sujet du message: Répondre en citant
c'est mon cas, j'ai la hâche (l'AAH), mais ce n'est pas par ce que je suis aspi, je l'ai eu en effet bien avant 1994... après de longs séjours dans des centres, des cliniques... simplement le psychiatre qui me suit a finit par comprendre comment faire avec les médicamment: ne pas en donner dans la mesure du possible. Les neuroleptiques ne sont pas adaptés. Le cas des medicamments est très délicats, tant qu'on est pas dangereux il n'y a aucune raison de souffrir inutilement, les neuroleptiques augmentent encore l'enfermement mental (aggravent donc la souffrance). par contre il est difficile d'y échapper si jamais la souffrance dans certaines situation déclenche des crises clastriques. Il y a péril donc obligation de traiter avec des calmants.
Il faut près de 7 ans pour se remettre physiquement des injections d'haldol à forte dose et d'autres calmant dont je n'ai pas pu savoir le nom, qui m'ont mis dans le coma pendant 3 jours après une crise, prescrits par un pneumologue de service qui était pressé d'aller baiser avec la sécrétaire du généraliste: évitez donc de criser le dimanche et de vous faire ramasser par les pompiers.
_________________
site
http://thevenet.jean.free.fr
anna
Passionné
 
Message(s) : 195
Inscription : Dim Jan 24, 2010 12:30
Localisation : france

Re: Risperdal et changement de comportement??

Message par RUSCH » Dim Mars 14, 2010 20:11

anna a écrit :Bonjour et bienvenue
Je me permets de faire un copié-collé de Jean Thévénet, que je trouve très à propos de ta demande, en te souhaitant bonne lecture.
Anna


Inscrit le: 18 Nov 2007
Messages: 134
Localisation: à 80 km à l'est de Lyon

MessagePosté le: Ven Oct 09, 2009 20:35 Sujet du message: Répondre en citant
c'est mon cas, j'ai la hâche (l'AAH), mais ce n'est pas par ce que je suis aspi, je l'ai eu en effet bien avant 1994... après de longs séjours dans des centres, des cliniques... simplement le psychiatre qui me suit a finit par comprendre comment faire avec les médicamment: ne pas en donner dans la mesure du possible. Les neuroleptiques ne sont pas adaptés. Le cas des medicamments est très délicats, tant qu'on est pas dangereux il n'y a aucune raison de souffrir inutilement, les neuroleptiques augmentent encore l'enfermement mental (aggravent donc la souffrance). par contre il est difficile d'y échapper si jamais la souffrance dans certaines situation déclenche des crises clastriques. Il y a péril donc obligation de traiter avec des calmants.
Il faut près de 7 ans pour se remettre physiquement des injections d'haldol à forte dose et d'autres calmant dont je n'ai pas pu savoir le nom, qui m'ont mis dans le coma pendant 3 jours après une crise, prescrits par un pneumologue de service qui était pressé d'aller baiser avec la sécrétaire du généraliste: évitez donc de criser le dimanche et de vous faire ramasser par les pompiers.
_________________
site
http://thevenet.jean.free.fr


Bonsoir,

Merci de votre réponse. C'est effectivement l'impression que me donne la prise de Risperdal pour mon fils.Il en a déjà pris lorsqu'il était plus jeune et nous avions arrêté de nous-même de lui donner.Mais sa violence à la maison (seulement) est réapparue.Donc represcription du médicament.Au début, ça va.On ressent une amélioration, il est plus calme.Mais au bout de plusieurs mois, les mêmes "symptômes" reviennent.On a l'impression qu'il régresse et qu'il se renferme de plus en plus.A 17 ans, il reste des jours dans sa chambre.

Merci beaucoup de nous avoir envoyer ce témoignage.
Cordialement
Avatar de l’utilisateur
RUSCH
Enthousiaste
 
Message(s) : 43
Inscription : Lun Oct 26, 2009 14:01
Localisation : alsace


Retour vers Asperger Médicaments et Suivi

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité