La psychanalyse n'est pas faite pour les autistes

La psychanalyse n'est pas faite pour les autistes

Message par Kilou1984 » Dim Juil 27, 2014 2:05

Bonjour,

Étant moi aussi aspie et informé j’écris ce sujet sur mes expériences avec ces psys :

- Les erreurs des psychiatres et psychanalystes sont plus que fréquentes concernant les personnes ayant un Trouble du Spectre Autistique ( TSA).
Auparavant le syndrome d'asperger était considéré comme une maladie mentale et figurait dans la classification des troubles mentaux, puis il a été retiré de celle-ci pour être mis dans la liste des TED ( Troubles Envahissants du Développement).
- Les médias français médiatisent cette différence en parlant toujours de " maladie" hors l'autisme sous toutes ses formes est d'origine neurologique et non d'origine psychologique. En revanche les difficultés que rencontrent les personnes avec autisme au cours de leur vie font qu'ils sont davantage touchés par la détresse psychologique.
Malgré cela, comme les psychiatres et psychanalystes étudient l'autisme à l'aide de la classification des troubles mentaux dont celle-ci est souvent prise pour une " farce" par des psychiatres.
- Concernant l'autisme les psychiatres et les psychanalystes sont souvent coupables de nombreuses erreurs comme par exemple :

- Incapacité à reconnaître les causes de l'autisme pensant toujours que celle-ci est d'origine psychologique, plus précisément à une mère maltraitante envers son enfant.
- Incapacité à diagnostiquer une quelconque forme d'autisme.
- Erreurs de diagnostics : De nombreux patients aujourd'hui diagnostiqués avec un TSA ont eu une multitude de diagnostics erronés.
- Incapacité à comprendre un patient atteins d'une forme d'autisme et à l'aider.
- L'idée qu'ils se font des TSA est encore partiellement fausse et non approfondis, nombre d'entre eux croient par exemple qu'un patient avec autisme est incapable de regarder son interlocuteur dans
les yeux.


Psychanalyse :
- Dans un documentaire " Le Mur la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme" il a été clairement démontré que que les psychanalystes se contredisent et continuent à croire que l'autisme viendrait du comportement de la mère, un de ces psychanalystes a avoué de manière moqueur que la psychanalyse est inefficace dans les soins pour personnes atteintes d'autisme.
- En 2012 la HAS ( Haute Autorité de Santé) publie un rapport dans lequel il est indiqué que la psychanalyse est inapproprié concernant les soins autistiques, La HAS et les associations recommandent les approches comportementales.

Psychiatrie :
- La psychiatrie n'est pas plus compétente que la psychanalyse car les psychiatres étudient essentiellement la psychanalyse et la médecine. A noter que l’efficacité d'un quelconque neuroleptique n'a jamais été prouvé sous examens médicaux et que les neuroleptiques peuvent engendrer d'autres pathologies mentales, envie suicidaire inclus et aggraver celles déjà présentes sans parler des pathologies physiques et des séquelles engendrés par une prise de traitement de longue durée.
- Les personnes représentants une forme d'autisme sont d'avantage touchés par la dépression. Une très grande partie des dépressions est causé par une maladie physique non diagnostiqué et non traité. Aussi la TCC ( Thérapie comportementale et cognitive) s'est avéré plus efficace que les antidépresseurs dans le traitement de la dépression y compris des non autistes et elle est adapté aux personnes avec autisme car c'est une psychothérapie comportementale.
Dernière édition par Kilou1984 le Jeu Sep 18, 2014 20:39, édité 1 fois.
- Rencontre entre aspergers : Cliquez ici
Forum pour des rencontres amicales ou amoureuses classé par régions et départements. Réservé aux personnes avec autisme.
Avatar de l’utilisateur
Kilou1984
Regulier
 
Message(s) : 78
Inscription : Dim Avr 07, 2013 2:06

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par black-sheep » Dim Juil 27, 2014 15:42

Tu prêches des convertis.
black-sheep
Passionné
 
Message(s) : 211
Inscription : Dim Mars 02, 2014 5:37
Localisation : Au lit

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par loulou54 » Mer Août 06, 2014 22:15

comme ça me fait plaisir de lire ça.......
Avatar de l’utilisateur
loulou54
Regulier
 
Message(s) : 60
Inscription : Sam Juil 19, 2014 21:54
Localisation : Nancy plage

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par thevenet-jean » Ven Août 08, 2014 13:41

mouais
bof..
pas de réaction donc mes sages: sans intérêt.
Dernière édition par thevenet-jean le Lun Août 18, 2014 18:17, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par black-sheep » Sam Août 09, 2014 1:42

Le texte d'origine est pertinent mais il ne sert à rien de donner l'information à des gens déjà informé sur l’inutilité de la psychanalyse dans le traitement des troubles envahissant de développement et de sa nullité scientifique, il fraudait aller faire de l'information ailleurs. Moi même je voudrais informer les gens sur les autres fora que où je suis inscrit mais j'ai peur de me faire taper sur les doigts pas la modération, je fréquente du forum de jeux de rôle papier et personne n'a eu l'idée d'abordé la misogynie dans la doctrine psychanalytique, qu pourtant saute aux yeux quand écoute un psychanalyste parler, alors qu'il existe un sujet sur soit le féminisme soit le sexisme. Ce qui prouve à quel point les écrits freudiens et lacannien sont sacrés, que quasiment personne ne connait vraiment cette doctrine.
black-sheep
Passionné
 
Message(s) : 211
Inscription : Dim Mars 02, 2014 5:37
Localisation : Au lit

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par loulou54 » Dim Août 10, 2014 2:13

c est bien inovo...... tu lis.... pourvu que ça ne se sache pas......

ou as tu lu que j' étais persuadé de la véracité du texte initial..... j' ai juste écris que ça me faisait plaisir, pour une raison qui m' est très personnelle.....

en tout cas force est de constater que tu écris de longs textes..... pour ne pas exprimer grand chose, inovo..... ah si.... tu lis..... ça me fait bien plaisir.
Avatar de l’utilisateur
loulou54
Regulier
 
Message(s) : 60
Inscription : Sam Juil 19, 2014 21:54
Localisation : Nancy plage

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par black-sheep » Mer Août 13, 2014 5:15

Je me suis trompé, j'ai effectivement abordé ce sujet sur l'un des fora concerné et j'ai eu le droit à une levé de bouclier d'un ou deux membre de forum, c'était plus à propos du traitement de l’autisme que de la misogynie. c'était un extrait vidéo avec Jean-Robert Rabanel qui avait dite la chose suivante: "La logique de la maladie c’est d’éviter l’autre. Si vous, vous évitez l’autre, ça va très bien. [...] Si la logique de l’autiste, c’est d’éviter le contact avec l’autre, vous n’allez pas lui donner du contact en plus! [...] Il faut donc aménager des planques […] pour que les gosses passent des journées entières sans qu’on les voie."

http://www.youtube.com/watch?v=NzGOe8PcVW4

Après que j'ai laissé ce lien sur le forum et l'un des membres étaient plus choqué par les commentaires que par le contenue du discours de ce charlatan.
black-sheep
Passionné
 
Message(s) : 211
Inscription : Dim Mars 02, 2014 5:37
Localisation : Au lit

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par black-sheep » Jeu Août 14, 2014 9:31

le truc étant qu'il faut se lancer dans le lobbying, les psychanalystes le font depuis longtemps, et pour ça il faut s'organiser. Il faut que nous construisions toute un argumentaire pour convaincre le quidam de la nocivité de la psychanalyse dans les troubles envahissant du développement, et d'autre trouble du même ordres. Pourquoi ne pas s'allier avec des parents d'enfants souffrant de dys ! Ce n'est pas chose gagné sachant qu'une grande partie des média de droite comme de gauche sont acquis fait et cause à la psychanalyse.
Je crois que cela vas être un combat très rude connaissant le poids de la psychanalyse en France.
black-sheep
Passionné
 
Message(s) : 211
Inscription : Dim Mars 02, 2014 5:37
Localisation : Au lit

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par black-sheep » Lun Août 18, 2014 13:45

Personne ne veut m'aider ? Vous êtes fatigués ? Vous avez peur ?
Je trouve cela dommage, si seulement vous pouviez faire preuve de plus d’enthousiasme. Ce n'est pas en restant dans notre coin que nous allons faire bouger les choses.
Les adorateurs de la veille baderne viennoise eux au moins font preuve d'un certain prosélytisme, tel les adeptes d'une secte qui font la promotion de la leur. Il faut dire que beaucoup ont intérêt à ce que les choses ne bouges pas, ils ont de bonnes places et touche beaucoup d'argent. Une secte qui se fait financer par l'état et donc par notre propre argent c'est vraiment un bon fromage. :mrgreen:

Je crois que je vais me lancer tout seul dans cette guerre, et passé pour un dingue par la même occasion, car qui s'oppose à la psychanalyse et forcément taré car il n'y a pas d'autre forme de connaissance de l'esprit que la parole du grand messie Sijemensje fraude. Faisons fi des découverte de ses cinquante voire cent dernières années d'autres personnes personnes bien plus sérieuses.
Et puis bond en dehors de cette doctrine point de salut, les psychanalystes sont les seule à offrir une écoute humaine.

Je me jette à l'eau (façon de parlé car vu la météo je crois que j'aurais froid si c'était pour de vrai) et tant pis si je passe pour un dingue.
black-sheep
Passionné
 
Message(s) : 211
Inscription : Dim Mars 02, 2014 5:37
Localisation : Au lit

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par black-sheep » Mer Août 20, 2014 10:43

Il faut donc baisser les bras et ne rien faire ? Il faut attendre que les choses s’arrangent d'elles mêmes. Comment faire en sorte que les gens pensent moins, ou pour être plus précis qu'ils déraisonnent moins ?
Ce n'est pas en attendant que les choses se pas que tout ça va changer, il faut se bouger même si cela ne débouche sur rien au moins celui qui se bat aura essayé.
Reste dans ton coins si tu veux.
black-sheep
Passionné
 
Message(s) : 211
Inscription : Dim Mars 02, 2014 5:37
Localisation : Au lit

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par thevenet-jean » Mer Août 20, 2014 11:01

pas eu de réaction à cette réponse, donc remarque supprimée..
Dernière édition par thevenet-jean le Mer Août 20, 2014 16:48, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par loulou54 » Dim Août 31, 2014 18:33

plus tu combats plus elle se renforce....
Avatar de l’utilisateur
loulou54
Regulier
 
Message(s) : 60
Inscription : Sam Juil 19, 2014 21:54
Localisation : Nancy plage

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par Kilou1984 » Jeu Sep 18, 2014 20:47

black-sheep a écrit :Le texte d'origine est pertinent mais il ne sert à rien de donner l'information à des gens déjà informé sur l’inutilité de la psychanalyse dans le traitement des troubles envahissant de développement et de sa nullité scientifique, il fraudait aller faire de l'information ailleurs. Moi même je voudrais informer les gens sur les autres fora que où je suis inscrit mais j'ai peur de me faire taper sur les doigts pas la modération, je fréquente du forum de jeux de rôle papier et personne n'a eu l'idée d'abordé la misogynie dans la doctrine psychanalytique, qu pourtant saute aux yeux quand écoute un psychanalyste parler, alors qu'il existe un sujet sur soit le féminisme soit le sexisme. Ce qui prouve à quel point les écrits freudiens et lacannien sont sacrés, que quasiment personne ne connait vraiment cette doctrine.


Bonsoir,
Pourquoi pensez-vous que tout le monde est au courant? C'est faux et si des gens se renseignent en tapant par mot clef " psychanalyse" et " autistes" ils tomberont peut-être sur ce sujet, c'est le but . Il y a des internautes non inscrits sur ce forum mais qui peuvent chercher des infos sur internet non? :wink:
- Rencontre entre aspergers : Cliquez ici
Forum pour des rencontres amicales ou amoureuses classé par régions et départements. Réservé aux personnes avec autisme.
Avatar de l’utilisateur
Kilou1984
Regulier
 
Message(s) : 78
Inscription : Dim Avr 07, 2013 2:06

Re: La psychanalise n'est pas faite pour les autistes

Message par glace » Sam Déc 06, 2014 23:15

Inovo a écrit :"La psychanalise n'est pas faite pour les autistes"




A moins de se complaire dans le mensonge et la propagande, les différents participants de cet ouvrage, tous cliniciens, font état de progrès plus ou moins remarquables chez différents patients autistes, d'âges variés, garçons et filles, à la suite d'un suivi psychanalytique. Ils ont obtenu des résultats concrets et durables.


.


lol les autistes se complaire dans le mensonge...Merci pour ce moment d'humour
glace
 
Message(s) : 5
Inscription : Jeu Déc 04, 2014 1:08

Re: La psychanalyse n'est pas faite pour les autistes

Message par glace » Sam Déc 06, 2014 23:24

Au départ l'autisme était considéré comme une psychose. Or, Freud exposait que la psychanalyse était inefficace sur les psychoses...donc lui meme la reconnaissait comme inefficiente sur l'autisme...

La psychanalyse a tout de même certains atouts. Elle incite à verbaliser, exprimer ses souffrances, ses désillusions, ses humiliations. La psychanalyse repose sur le mécanisme du refoulement, un événement est refoulé, planqué dans l'inconscient, car trop horrible pour que la conscience puisse y penser...Mais cet événement, emprisonné dans l'inconscient, fait tout pour essayer d'en sortir...et en essayant d'en sortir crée des problèmes psychiatriques.

On peut peut-être pensé que les autistes peuvent être l'objet du mécanisme du refoulement...d'autant que leur hypersensibilité les expose plus que d'autres, vivant plus de traumatismes ils refoulent plus...avec ceci qu'ils ont plus de mal à verbaliser que les autres, à exprimer leur ressenti. La psychanalyse peut donc les aider à évacuer ces refoulements, mais pas à les "guérir" de l'autisme. Donc en effet la psychanalyse ne peut "guérir" les gens de l'autisme, c'est à dire les faire devenir menteur, sournois, hypocrite, arriviste etc....
glace
 
Message(s) : 5
Inscription : Jeu Déc 04, 2014 1:08

Re: La psychanalyse n'est pas faite pour les autistes

Message par 4EyedGirl » Ven Jan 29, 2016 14:48

glace a écrit :Au départ l'autisme était considéré comme une psychose. Or, Freud exposait que la psychanalyse était inefficace sur les psychoses...donc lui meme la reconnaissait comme inefficiente sur l'autisme...

La psychanalyse a tout de même certains atouts. Elle incite à verbaliser, exprimer ses souffrances, ses désillusions, ses humiliations. La psychanalyse repose sur le mécanisme du refoulement, un événement est refoulé, planqué dans l'inconscient, car trop horrible pour que la conscience puisse y penser...Mais cet événement, emprisonné dans l'inconscient, fait tout pour essayer d'en sortir...et en essayant d'en sortir crée des problèmes psychiatriques.

On peut peut-être pensé que les autistes peuvent être l'objet du mécanisme du refoulement...d'autant que leur hypersensibilité les expose plus que d'autres, vivant plus de traumatismes ils refoulent plus...avec ceci qu'ils ont plus de mal à verbaliser que les autres, à exprimer leur ressenti. La psychanalyse peut donc les aider à évacuer ces refoulements, mais pas à les "guérir" de l'autisme. Donc en effet la psychanalyse ne peut "guérir" les gens de l'autisme, c'est à dire les faire devenir menteur, sournois, hypocrite, arriviste etc....



Je suis entièrement d'accord et puisque je déterre un topic, je répondrai à Blacksheep : comment veux-tu faire évoluer les choses alors que le cerveau d'un autiste et celui d'une personne normale n'est pas identique.
C'est déjà bien qu'ils reconnaissent une forme d'autisme où la personne n'est pas forcément la bave aux lèvres en fixant un point du mur.
C'est un peu demander à une Ferrari d'être performante avec le moteur d'une 2 chevaux.
4EyedGirl
Passionné
 
Message(s) : 323
Inscription : Ven Jan 29, 2016 13:03

Re: La psychanalyse n'est pas faite pour les autistes

Message par Storm » Ven Jan 29, 2016 14:56

Tout à fait d'accord ! C'est comme vouloir aussi se faire soigner ses dents chez un garagiste ! ^^

C'est l’hôpital qui se fout de la charité ... :roll:

Je lutte depuis 10 ans pour sortir de la psychanalyse malgré un diagnostic officiel confirmé à l'âge de 14 ans ! :roll: Elle est pas belle la France en 2016 ? :lol: Bref , mon combat continue , comme nous tous et toutes pour sortir l'autisme et le SA du milieu psychiatrique ! :twisted:
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Re: La psychanalyse n'est pas faite pour les autistes

Message par 4EyedGirl » Ven Jan 29, 2016 15:09

Storm a écrit :Tout à fait d'accord ! C'est comme vouloir aussi se faire soigner ses dents chez un garagiste ! ^^

C'est l’hôpital qui se fout de la charité ... :roll:

Je lutte depuis 10 ans pour sortir de la psychanalyse malgré un diagnostic officiel confirmé à l'âge de 14 ans ! :roll: Elle est pas belle la France en 2016 ? :lol: Bref , mon combat continue , comme nous tous et toutes pour sortir l'autisme et le SA du milieu psychiatrique ! :twisted:


Je suis allée quelques fois chez le psy quand ça ne va pas bien du tout et une fois le mec laconique au possible, l'oeil morne et vitreux me dit de me présenter etc, déjà je n'aime pas faire ça, poses des questions et je développe c'est plus constructifs et efficace. A la fin il me regarde et me fait " et... vous avez déjà consulté et été suivie ?"
moi " non jamais."
lui (s'animant subitement et se frottant les mains) " Paaaarfait !" (avec un grand sourire)

Autant dire qu'il m'avait perdue.
4EyedGirl
Passionné
 
Message(s) : 323
Inscription : Ven Jan 29, 2016 13:03

Re: La psychanalyse n'est pas faite pour les autistes

Message par thevenet-jean » Ven Jan 29, 2016 19:08

pour moi un psychologue de formation freudienne je suppose, a dit "hé bin" à la fin de la première séance... et n'a même pas voulu me revoir, sans avoir le courage de téléphoner pour l'annoncer comme c'était prévu selon sa sécrétaire:

lâche!
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: La psychanalyse n'est pas faite pour les autistes

Message par thevenet-jean » Ven Jan 29, 2016 19:15

On peut peut-être pensé que les autistes peuvent être l'objet du mécanisme du refoulement...d'autant que leur hypersensibilité les expose plus que d'autres, vivant plus de traumatismes ils refoulent plus...avec ceci qu'ils ont plus de mal à verbaliser que les autres, à exprimer leur ressenti. La psychanalyse peut donc les aider à évacuer ces refoulements, mais pas à les "guérir" de l'autisme. Donc en effet la psychanalyse ne peut "guérir" les gens de l'autisme, c'est à dire les faire devenir menteur, sournois, hypocrite, arriviste etc....


Un autiste véritable n'est pas assez mature pour refouler (une sorte de déni et de mensonge "interne" par déni et inversion: les fils de pensées mentales sont reliées par ce lien de négation à des émotions profondes... déniées!). Le mécanisme de défense sur lequel est construit "l'hypernévrose" autistique est le mécanisme de l'isolation mentale: une sorte de pelote de fils de raisonnements dont aucun fil n'est relié aux émotions primaires: pas de prise pour le transfert, les émotions et souvent, les rôles s'inversent et c'est le psychanalyste qui fait un contre transfert dévastateur.
L'hypernévrose autistique n'est pas connecté à la profondeur adéquate du noyau

Profondeur du noyau du plus profond au moins profond

Autisme
Psychose
état limite et psychonévrose de transfert:
névrose sexuelle
névrose de caractère: attachement conjuratoire à être quelqu'un (identité culturelle et personnelle)

La psychanalyse peut résoudre: les couches supérieures

= comme tenter de déboguer un ordinateur sans toucher aux premières couches du système.
névrose de caractère: attachement conjuratoire à être quelqu'un (identité culturelle et personnelle)
névrose sexuelle
état limite et psychonévrose de transfert sont la limite où ça devient non opérant, la psychanalyse le frôle lors de "l'hystérisation" de la relation psychanalyste patient, et le psychanalyste construit patiemment les base d'une névrose conventionelle en fonction de ses couches de personalités qui sont travaillées (ça prend quelques années voir décennies le temps de vieillir)
La névrose reconstruite sert alors pour réussir sa vie sans aller plus loin dans la révélation de soi même: en clair, c'est rebrousser chemin en beauté sans entrer dans le temple, finir d'être "adulte" et dormir spirituellement (ne pas franchir le cercle de feu du Mandala, ça rend effectivement fou les non initié faute de confiance préprogrammée par des émotions sécure "enregistrées" lors de la prise de refuge, par exemple)

Comme ces couches logicielles sont un cache psychose latente... quand la psychose cachée est trop forte, la psychanalyse débouche sur une "psychose blanche": en clair, la personne entre dans le cercle de feu sans avoir d'initiation, et en devient FOLLE de frustration et bascule dans sa psychose non résolue, et sans pouvoir reconstruire une névrose conforme au modèle freudien car elle a assez eu de conscience pour ne plus vouloir se reprogrammer, seulement au contact de la conscience, la "peur" l'a "brûlée"...

Carte des folies à traverser si initiation faite (avoir la confiance et un lien sécure qui évite de brûler au passage.)
Direction à prendre: quand on est CON sur les bords, il faut aller au centre

Image

il existe d'autre type pour qui la psychanalyse est dangereuse: les enneatype 1 et 4 en particulier: la psychanalyse va dans le sens du renforcement des défenses de l'égo car le "point de retournement" est "plus profond" que la sexualité "freudienne".
la psychanalyse aggrave alors la colère interne, la frustration et se conclue par une répétition du traumatisme d'abandon dans un "sans suite" qui suit la séparation

Tout cela semble pouvoir être décrit, analysé par le mental puisque quand il s'agit de compulsions on est dans la programmation "d'ordinateurs biologiques" agissant compulsivement et sans conscience véritable dans le but de survivre.
Mais quand l'émotif, l'Amour et la conscience sont connectés, ça devient personel et transcendant,

Un beau texte décrit ce qu'on peut "penser" quand on traverse le cercle de feu

.Moi, l'Esprit, je m'adresse à Toi.... toi qui me lis en ce moment même :

..........Si tu veux suivre mon chemin alors sois insuivable.
..........Si tu veux me comprendre alors deviens une énigme.
Car si tu veux comprendre une de mes actions jusqu'au bout et que tu décides d'en tirer un principe général tu te heurteras aux portes de la folie.
Car je suis fou. De la folie qui est connaissance totale et qu'aucun humain ne peut embrasser. Mais dans ton monde, à ton niveau, tu peux me ressembler... si tu ne ressembles à personne, si ta démarche si incohérente puisse-t-elle apparaître aux yeux des autres demeure pour toi normale.

Tu m'as cherché, tu m'as trouvé, acceptes moi, acceptes toi ou disparais.


Image

remarquez dans l'image les prémices d'une Réunion résolvant, il semblerait bien que ce ça soit ça le clivage sexuel... C'est là que Freud n'est pas allé.
d'ailleurs, ça fume, ce type a du effectivement toucher au cercle de feu...
Un peu brûlé aussi, peut être.

Mais qu'est ce que les humains ont dans la tête?!
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion


Retour vers « Le Mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme »

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron