situation difficile sur le lieu de mon travail

situation difficile sur le lieu de mon travail

Message par ghislaine » Lun Oct 03, 2011 18:01

Bonjour je veux vous faire part d'une situation qui me préoccupe car elle concerne mon travail.
Une personne que je fréquentais se trouvait déjà sur ce lieu de travail je ne me suis pas méfiée car cette personne est revenue vers moi disant qu'elle était persuadée que j'étais aspie (je précise je n'ai pas de diagnostic) et que c'est pour cela qu'elle m'aimait elle m'a demandé pardon d'être restée dans le déni et d'avoir mal réagit à mon égard.
Naive je le suis même si je fais de gros efforts dans ce domaine. je me suis laissée piégée et lors d'un épisode difficile avec cette personne j'ai voulu mettre de la distance entre elle et moi en tout cas en ce qui concerne nos rapports personnels car nous sommes depuis peu collègues.
je lui ai demandé en aparté de bien faire la différence entre les relations de collègues et la vie "privé". Elle m'a assurée qu'elle serait discrète mais en même temps n'a pas apprécié que je mette de la distance. Alors elle m'a dit des propos déstabilisants car contradictoires, puis à eu des mots agressifs et a réussi à me déstabiliser sur mon lieu de travail malgré tout j'ai continué à faire mon travail le mieux possible.
Mais j'ai décidé après une dernière tentative d'explications par tél de ne plus répondre aux messages tantot suppliant tantot injurieux et cette personne a commencé à me menacer concernant mon avenir au travail et a parlé la première au directeur puis à la gendarmerie.
je ne comprends pas une telle attitude et demain je dois me retrouver avec cette personne dans le bureau du directeur.
Je me sens pas à l'aise pour ce genre de situation parce que j'ai peur d'être trop intègre dans cette situation que puis je dire !
je veux juste que le directeur comprenne que je viens là pour travailler sérieusement et que je n'admet pas être bafoué par l'attitude d'un collègue et en plus insultait
je suis désolée d'être un peu longue c'est une situation difficile à vivre je sais que je dois me montrer forte et sereine et que je me trouve pas déstabiliser.
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par ghislaine » Lun Oct 03, 2011 18:47

Oui Danielt
retournement de situation.
je suis attaquée sur mon lieu de travail je ne dis rien au boulot et j'expose mon problème à une personne de ma formation pour chercher la meilleure solution possible
la personne me dit que cela est une situation de harcèlement et que je dois en parler à ma hiérarchie mais je ne voulais pas le faire
mais à Mon arrivée le lundi je suis appelé par le directeur qui me dit que le monsieur en question l'a appelé pour dire que le week end a été compliqué
parallèlement cette personne continue des messages et des appels mais je reste muette à ces tentatives de "communications"
Alors ce monsieur conclut que je vais porter plainte et il me devance évoquant propos diffamatoire au travail et ..
Hier je suis appelé sur mon lieu de travail pour m'expliquer !
La suite demain !!!!!
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par ghislaine » Lun Oct 03, 2011 18:51

Je crois que j'ai juste un profil trop enthousiasme et passionné dans mon travail et que c'est plus facile d'essayer de me pousser à bout et surtout vers la sortie mais je suis très très très tenace et ce boulot je l'ai voulu après 18 mois de formation et un gros travail sur moi pour m'insérer dans une équipe e j'ai fait de gros gros progrès et quelque part je commençais à ressentir les bénéfices de mes efforts et là celui qui a joué avec moi dans la vie privée sans que je me doute de rien m'attaque sur mon lieu de travail
Malédiction lol !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par ghislaine » Lun Oct 03, 2011 21:07

"Je pense aussi que les NTs nous trouvent aussi incohérents et contradictoires."

C'est pour cela que je me méfie de mes propres ressentis Je ne suis pas celle qui va se plaindre à la hiérarchie et je n'aurais pas porté plainte mais j'essaye de comprendre une situation qui me déstabilise en en discutant avec des personnes extérieures

En fait des messages insultants auraient du me faire réagir ben non j'ai choisi l'option silence absolu alors cette personne s'est acharnée et ensuite a voulu me faire porter la faute

Merci pour ta réponse

je sais que je suis pas à l'aise dans les situations sociales même si j'ai beaucoup progressé je fais très attention à ce que je dis, comment je le dis et à qui je le dis.
Pourtant depuis dimanche dernier je cherche où j'ai commis une erreur !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par solila » Lun Oct 03, 2011 21:41

ghislaine a écrit :(...)
Pourtant depuis dimanche dernier je cherche où j'ai commis une erreur !


Je n'ai pas l'impression que tu ai fais d'erreur.

Cela me fait penser à une personne de mon entourage :
IL y a quelques temps, dans un groupe de chant dont je ne connaissais quasi personne, une femme m'a littéralement "draguée". Grands sourires, compliments, avec une je ne sais quoi d'attente de sa part que j'ai ressenti malsain. Cette femme connaissait déjà une amie à moi, et il semble qu'elle s'est appuyé la dessus pour venir vers moi d'une manière comme si il allait de soi que je devais répondre sur le même mode.
Je n'ai pas donné suit, ni plus ni moins qu'une distance de courtoisie du mode "bon voisinage".
Il s'en est rapidement suivi qu'elle s'est plainte auprès de mon amie de mon comportement qu'elle a qualifié d'esquive.
Sur le moment ça m'a sidérée.
Revoyant le jeu de cette femme dans ma tête puis la voyant elle par la suite, mon idée c'est que c'est une personne comme beaucoup qui se sent vide, narcissique, qui se montre dans un aspect et une attitude toujours tout sourire, court après les évènements culturels reconnus comme de bon ton, collent systématiquement des personnes qui ont un certain aura ou prestige ou pouvoir...
Vide d'un moi réel, elle est avide de remplir de ce qu'elle pense (inconsciemment) manquer, aussi bien par des activités que par des contacts avec des gens. Elle joue sur un mode "sauveuse" non explicite (c'est (quasi ?) toujours le cas des "sauveurs"), s'offusquant de n'être pas accueillie à bras ouverts comme elle s'y attend apparamment (c'est à dire à lui répondre sur le même mode).
Bref, une personnalité toxique, qui tente de fagocité des individus dont elle pressent un potentiel particulier, des dons, une énergie de vie assez intense... et qui est vexé comme un poux quand sa stratégie ne fonctionne pas.
A ce jour je suis dans une observation silencieuse de son manège, ne donnant pas d'aspérités auxquelles elle puisse s'accrocher.
Mais je ne sais pas si cela va suffire.
Pour ce qui est des propos contradictoires, c'est une méthode de base pour créer de la confusion et manipuler. (souffler le chaud et le froid en même temps et / ou simultanément).
Pour moi cs gens là sont tout simplement inconscient et en carence d'eux même, de leur vrai moi. Je pense qu'ils sont conditionnés et ne se rendent pas compte de leur comportement.
Pour autant pas nécessaire d'entrer dans leur jeu.

Pour le point de la situation où un conflit a été manigancé par une telle personne qui attaque par avance pour se défendre pressentant qu'elle a peut être été trop loin dans son harcèlement... je pense que ta ligne de conduite est valable.
Tu n'as pas fait d'erreur, ces gens là sont habiles pour nous faire sentir confus et coupables (et pas seulement avec les aspie, avec quiconque porte en lui une faille de confiance en soi).
Demeurer tranquille dans son "quant à soi", neutre, sans animosité, il n'y a rien à "défendre" (ce qui lui donnerait raison), rien à démontrer, rester droit, paisible, sans attaquer, sans défendre, sobre dans l'interaction avec ton patron, confiant en ta non-culpabilité : tu n'as rien fait de mal, aucune erreur.
Est-ce que le patron a quelque chose à te reprocher sur le plan professionnel ?
Une question que l'on m'avait suggéré de souffler à un client qui cherchait à m'attaquer sur le plan personnel et du coup je m'en étais retrouvée embrouillée.
"est ce que quelque chose ne va pas avec moi sur le plan du travail" ?
Il m'avait répondu que non — puisque évidemment ce n'était pas le sujet, et lui avait tout confondu —. Comme c'est une relation de business, ça a remis la situation sur le sujet qui finalement l'intéressait vraiment.
Le travail a pu se poursuivre dans des conditions normales.

Je ne sais pas si mon partage peut t'apporter quelque chose.
Mais je pense que tu es bien en place avec toi-même pour ton entretien.
Se rappeler que nous n'avons rien fait de mal et resituer les choses sur le plan où elles doivent être (en l'occurrence le travail) peut désactiver des situations conflictuelles.
Si le patron trouve quelque chose à redire au travail, il y a alors matière à échanger posément pour comprendre ensemble comment y remédier.

Tiens nous au courant de la suite si tu en en as envie.
Bonne soirée à toi.

Sophie
La culture trace des chemins droits, mais les chemins tortueux sans profit sont ceux-là même du génie. W.Blake
solila
Regulier
 
Message(s) : 118
Inscription : Jeu Déc 16, 2010 22:14
Localisation : Ici

Message par lola azs » Mar Oct 04, 2011 12:59

arf... je vois les choses comme solila...
quelle erreur aurais tu faite ?
c'est pas une erreur de dire non, ou de dire stop !
toutefois c'est bien la situation la plus difficile qu'il soit puisque souvent on n'a pas le code pour le faire...
Personne ne l'a ! pas plus les nt que nous face à des gens comme ça.
En revanche on a un avantage certain... nous ! on peut prendre les choses avec plus de recul, analyser plus froidement, sans affect et exposer les choses plus clairement qu'eux.
alors sois toi meme pour cet entretien, ne te laisse pas entrainer ds une discussion affective, sois juste factuelle :
- que te reproche t on ?
- est ce que ce sont bien des reproches ds le domaine professionnel ?
à défaut ça ne concerne nullement ta hierarchie... mais... puisqu'ils en parlent tiens profites en et sois factuelle (si tu peux tracer le harcèlement)
- nbre d'apl relevés sur ton portable comme entrants par exemple
- nbre de mails reçus et propos désobligeants tenus
etc
surtout garde en tête que aspie ou non, celui qui a tort c'est celui qui harcèle, même si on reste responsable de la gestion d'une situation ds laquelle on s'est trouvée embarquée bien malgré nous...
Ça m'est arrivé aussi, j'ai super mal géré ! hahahaha !
mais j'ai appris depuis et on ne m'y reprendra plus :-)
courage !
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par ghislaine » Mer Oct 05, 2011 21:29

Je vais sans doute pas garder mon job ! Je n'arrive pas à apporter de preuves suffisantes que je ne suis pas responsable de la situation

au travail, tout c'est passé à huit clos ! Mais il y a eu trop d'agitation autour de cette affaire. Que ce monsieur mèle la gendarmerie a été le coup de grâce.

Je n'ai pour me défendre que des messages sur mon portables et des appels enregistrés sur le répondeur

je ne savais pas si je devais les montrer au directeur je ne l'ai pas fait mais je les ai évoqués

Bon je ne sais pas quoi faire de plus apparemment c'est une personne qui arrive à arranger la situation à "sa sauce

en tout cas cela a créé une vraie zizanie

merci pour vos messages
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par lola azs » Mer Oct 05, 2011 22:17

danielt a écrit :Juste une petite remarque. Si je réagis à ma manière aspie sans aucune posture de ma part les NTs sont déstabilisés et ils ne savent pas quoi faire. Un manipulateur attend une certaine réaction de la part de sa victime. Et si sa victime l'ignore et ne réagit pas du tout à sa manipulation il perd souvent son élan.

ah oui !!! ça fonctionne très bien ça ! c'est le conseil que j'ai donné la semaine dernière à un de mes fils qui se faisait vraiment embeter par un petit con au collège.
ça a été très efficace !
danielt a écrit :J'ai découvert aussi qu'une attitude aspie est rassurante pour certaines personnes. Elle peut aussi faciliter des contacts, les NTs vraiment amicaux prennent souvent l'initiative en face d'une personne n'affichant strictement aucune attitude. C'est surtout valable pour les jeunes filles en face d'un garçon aspie, l'absence de la posture sociale les rassure.

et bien... pour les mecs en face d'une aspie... ça fonctionne aussi ! je crois que ça les soulage de pas avoir à jouer au paon qui fait la roue... souvent ils disent que ça les fatigue d'avoir à jouer un rôle comme ça... je les comprends volontiers :-)
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par lola azs » Mer Oct 05, 2011 22:21

ghislaine a écrit :Je vais sans doute pas garder mon job ! Je n'arrive pas à apporter de preuves suffisantes que je ne suis pas responsable de la situation

au travail, tout c'est passé à huit clos ! Mais il y a eu trop d'agitation autour de cette affaire. Que ce monsieur mèle la gendarmerie a été le coup de grâce.

j'insiste et persiste... pour ce qui concerne ton travail, il faut recentrer la discussion sur ce qui est professionnel
les reproches que l'on te fait sont ils vraiment d'ordre professionnels ?
à défaut, zappe la conversation ! poliment mais fermement...
allez ! courage !
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par solila » Mer Oct 05, 2011 23:29

j'insiste et persiste... pour ce qui concerne ton travail, il faut recentrer la discussion sur ce qui est professionnel


+ + +
Recentrer sur le travail.

Courage
La culture trace des chemins droits, mais les chemins tortueux sans profit sont ceux-là même du génie. W.Blake
solila
Regulier
 
Message(s) : 118
Inscription : Jeu Déc 16, 2010 22:14
Localisation : Ici

Message par ghislaine » Jeu Oct 06, 2011 17:00

Voilà c'est fait cessation de contrat !

Il a bien dit qu'il ne remettait pas les compétences de travail en question
Mais comme je vous l'ai dit il y avait des limites à ne pas dépasser ; faire intervenir la gendarmerie quand j'y pense frole le ridicule !

bon je vais m'accorder quelques jours de repos avant d'essayer de trouver un autre job

décidément je dois me montrer plus méfiante !

bien à vous tous pour vos réponses je me sens mieux soutenue !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par solila » Jeu Oct 06, 2011 17:13

Coucou Ghislaine

J'ai l'impression que tu le prends bien ?
Tant mieux alors.
Et tu as eu la confirmation que tes compétences ne sont pas remises en cause ;-)
En fait, le gars là, le patron, j'ai l'impression que c'est un faible, et qu'il préfère se ranger à la voie de celui qui sait crier le plus fort...
Dans ce cas, c'est peut-être "bon débarras" non ?

Bonne soirée à toi

Sophie
La culture trace des chemins droits, mais les chemins tortueux sans profit sont ceux-là même du génie. W.Blake
solila
Regulier
 
Message(s) : 118
Inscription : Jeu Déc 16, 2010 22:14
Localisation : Ici

Message par ghislaine » Jeu Oct 06, 2011 17:22

Je n'ai évoqué aucune de mes particularités au directeur. Je pensais avoir suffisamment progressé pour pallier les difficultés et miser sur mes points forts surtout dans le métier d'amp.

Difficultés : j'ai encore du mal avec les discours pas clairs, les double sens, le langage non verbal !
Points forts : intérêt très prononcé en rapport direct avec ce job
mémoire très développé, sens aiguisé de l'observation, capacité à écouter les autres et à me remettre en question pour progresser, grande capacité au travail, beaucoup d'énergie... j'ai l'impression que je comprends les personnes que j'accompagnais (autistes ) de manière plus profonde un peu comme si je ressentais ce qu'elles vivent ! Beaucoup de ressources pour trouver des solutions aux problèmes dans ce domaines !
inclassable car tantôt ce peut être bénéfique, tantôt plutôt négatif : intègre au discours franc !

Je ne sais pas aujourd'hui si j'ai eu tord ! Qu'en pensez vous ? car je me pose des questions pour mon futur job !

je précise je ne suis pas diagnostiquée ! mais j'ai deux aspies à la maison et je crois bien que j'ai un peu le même fonctionnement mais est ce une tare pour travailler surtout quand notre job nous passionne je sais qu'on peut trouver de grandes ressources pour dépasser les difficultés !

Une telle histoire me fait penser que l'handicapé n'est pas celui qu'on croit !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par ghislaine » Jeu Oct 06, 2011 17:28

Oui Solila
je me dis qu'il y a plus grave que cela et je sais que je suis compétente à bien des égards dans le métier même si j'ai des petites lacunes j'ai la volonté de toujours progresser. J'ai souvent manqué de confiance en moi mais je m'affirme davantage aujourd'hui !

je prends cet épisode facheux comme une leçon pour mon prochain job !

bien à toi
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par ghislaine » Jeu Oct 06, 2011 17:33

Danielt
je te comprends j'ai pensé la même chose mais j'étais en CDD et je ne crois pas que les prudhommes puissent grand chose

Je pense que à un mois du commencement il n'est pas sage de ma part de chercher à menacer le Directeur !

Je vais aller travailler ailleurs et voilà tout ça calmera les esprits car je n'aime pas être au centre des discussions de collègues et c'est devenu le cas !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Suivant

Retour vers Asperger et Manipulation

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron