L'autisme chez les grands esprits

Un forum où l'on parle des points forts et des réussites chez les Aspergers.
Si vous avez des enfants qui ont réussi leur brevet, leur bac ou plus, n'hésitez pas à nous faire part de vos témoignages.

L'autisme chez les grands esprits

Message par Elaine Taveau » Ven Déc 28, 2007 22:31

"L'autisme chez les grands esprits"

Selon le professeur Michael Fitzgerald, du Dublin's Trinity College, des grandes figures de notre histoire comme Socrates, Darwin , Isaac Newton, le poète WB Yeats et, plus proche de nous, Albert Einstein et Andy Warhol, souffraient d'un syndrome d'Asperger, qui se caractérise par des faibles compétences sociales et des obsessions pour des sujets complexes . Il est arrivé à cette conclusion en comparant les comportement de ses propres patients et ceux décrits dans les biographies de ces hommes célèbres.

Pour le professeur Fitzgerald , le syndrome d'Asperger rend incontestablement les gens plus créatifs. les personnes affectés par ce syndrome sont généralement des bourreaux de travail, focalisés sur un sujet précis, ayant plutôt tendance à voir les choses en partant du détail pour remonter au global plutôt que l'inverse comme le font la plupart des gens.

Fitzgerald s'intéresse particulièrement au cas du poète WB Yeats, décrit par ses professeurs comme "terre à terre et démoralisé et comme ne devant jamais arriver à quelque chose". Pour lui, le cas du jeune Yeats était typique des syndromes d'Asperger, qui ne sont pas dans leur élément, ont un comportement étrange, voire excentrique, et sont souvent brutalisés à l'école comme Yeats l'était. Et pourtant, Yeats a montré par la suite que l'on peut être doté d'une énorme imagination tout en restant à l'écart socialement, un mélange classique du syndrome d'Asperger.

Le comportement étrange d'Andy Wharhol-comme le fait de collectioner les objets mais de ne même pas les sortir de leur emballage-, son mode de relations sociales, lui aussi très particulier, les difficultés qu'il a lui aussi rencontrées à l'école, sont aussi symptomatiques du syndrome d'asperger.

Pour le professeur Fitzgerald, tous ces exemples doivent donner de l'espoir aux personnes atteintes par ce syndrome et montre que la société doit être plus tolérante avec eux, puisqu'une nation est tirés vers le haut par ses ingénieurs, ses mathématiciens et ses scientifiques".

Le nouveau livre: Prof Fitzgerald's new book: In Autism and Creativity: Is There a Link Between Autism in Men and Exceptional Ability?
Elaine Taveau
Passionné
 
Message(s) : 380
Inscription : Lun Sep 19, 2005 14:36

Re: L'autisme chez les grands esprits

Message par justamember » Lun Août 11, 2008 16:45

Elaine Taveau a écrit :Pour le professeur Fitzgerald, tous ces exemples doivent donner de l'espoir aux personnes atteintes par ce syndrome et montre que la société doit être plus tolérante avec eux, puisqu'une nation est tirés vers le haut par ses ingénieurs, ses mathématiciens et ses scientifiques".


Je ne peux être qu'en désaccord avec les conclusions du professeur Fitzgerald qui semblent indiquer que la "bonne santé" d'une nation est de tout premier ordre pour justifier la prise en compte d'une plus grande tolérance envers les personnes atteintes d'un syndrome d'Asperger.

En effet, l'idée de nation semble tout à fait arbitraire et construite, induisant notamment l'idée de conflits entre populations et gouvernements différents, tandis que le bien-être des individus dans la société ne répond à aucune catégorisation objective de cet ordre.

Cela dit, si la perspective de tolérance énoncée ci-dessus doit passer par une reconnaissance de la souffrance individuelle des personnes diagnostiquées, par les instances décisionnelle et politique, en vue de modifier l'organisation existante des structures de prise en charge ou d'aides délivrées aux personnes, le concept de tolérance lui-même se trouve dénaturé de toute valeur humaniste en s'inscrivant dans une perspective toute logistique et financière, dont seuls les politiques sont à même d'engager un développement.

Or, pour nécessiter un tel engagement, il faudrait avant tout qu'un impératif d'ordre nécessitaire, éthique ou moral, soit pris en compte par ces mêmes instances de décision avant toute mise en application pratique d'une modification des structures existantes. Etant donné le peu d'implication des personnes en charge de la médecine générale, dans la connaissance de troubles jugés rares et donc en situation de marginalisation intellectuelle dans le paysage médical, un tel impératif d'ordre nécessitaire, pour qu'il soit invoqué, nécessiterait lui-même une prise de conscience qualitative et quantitative du problème individuel et sociétal du trouble en question, par le corps professionnel susceptible de faire écho dans le corps décisionnel et politique.

Cela étant, dans une société d'efficience et de compétitivité, notamment au niveau économique, l'heure est plus à la non-reconnaissance de troubles susceptibles de remettre en question les présupposés environnementaux dans le contexte desquels se meut le développement des entreprises, plaçant ainsi le système économique dans une situation d'échec ou d'incompatibilité à prendre en compte la situation professionnelle et sociale de personnes de plus en plus nombreuses à comprendre leurs difficultés et à les revendiquer non plus comme des fatalités, mais comme des conditions sur lesquelles elles doivent s'appuyer pour intéragir de manière constructive avec la société.
justamember
 
Message(s) : 5
Inscription : Jeu Juil 31, 2008 18:06
Localisation : france

Ouvrages de références ?

Message par lucied'ici » Mar Mars 03, 2009 20:11

Y a t il des ouvrages traitant de ce sujet en langue française ? Merci.
Hello
lucied'ici
Passionné
 
Message(s) : 210
Inscription : Sam Fév 14, 2009 19:49
Localisation : alberville

Message par Veronique1 » Mer Mars 04, 2009 0:11

Le mieux est d'appeler Elaine, son numero est sur la page d'accueil, amicalement
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par lucied'ici » Mer Mars 04, 2009 9:22

merci Véronique. Je vais peut-être essayer mais j'ai quelques soucis avec le téléphone.
Hello
lucied'ici
Passionné
 
Message(s) : 210
Inscription : Sam Fév 14, 2009 19:49
Localisation : alberville

Message par Invité » Sam Nov 21, 2009 23:41

Pour répondre à justamember et à Elaine Taveau:

La Charte sociale européenne, entrée en vigueur en 1999, après avoir été révisée en 1996 mérite d'être connue amplement, elle s'applique dans les 27 pays d'Europe, dont la France, et on peut la revendiquer y compris en justice où elle a force de loi fondamentale :

http://conventions.coe.int/Treaty/fr/Tr ... ml/163.htm

En voici le résumé (en gras ce qui me semble plus important pour les SA et en souligné encore plus) :

Toute personne doit avoir la possibilité de gagner sa vie par un travail librement entrepris.
Tous les travailleurs ont droit à des conditions de travail équitables.
Tous les travailleurs ont droit à la sécurité et à l'hygiène dans le travail.
Tous les travailleurs ont droit à une rémunération équitable leur assurant, ainsi qu'à leurs familles, un niveau de vie satisfaisant.
Tous les travailleurs et employeurs ont le droit de s'associer librement au sein d'organisations nationales ou internationales pour la protection de leurs intérêts économiques et sociaux.
Tous les travailleurs et employeurs ont le droit de négocier collectivement.
Les enfants et les adolescents ont droit à une protection spéciale contre les dangers physiques et moraux auxquels ils sont exposés.
Les travailleuses, en cas de maternité, ont droit à une protection spéciale.
Toute personne a droit à des moyens appropriés d'orientation professionnelle, en vue de l'aider à choisir une profession conformément à ses aptitudes personnelles et à ses intérêts.
Toute personne a droit à des moyens appropriés de formation professionnelle.
Toute personne a le droit de bénéficier de toutes les mesures lui permettant de jouir du meilleur état de santé qu'elle puisse atteindre.
Tous les travailleurs et leurs ayants droit ont droit à la sécurité sociale.
Toute personne démunie de ressources suffisantes a droit à l'assistance sociale et médicale.
Toute personne a le droit de bénéficier de services sociaux qualifiés.
Toute personne handicapée a droit à l'autonomie, à l'intégration sociale et à la participation à la vie de la communauté.
La famille, en tant que cellule fondamentale de la société, a droit à une protection sociale, juridique et économique appropriée pour assurer son plein développement.
Les enfants et les adolescents ont droit à une protection sociale, juridique et économique appropriée.
Les ressortissants de l'une des Parties ont le droit d'exercer sur le territoire d'une autre Partie toute activité lucrative, sur un pied d'égalité avec les nationaux de cette dernière, sous réserve des restrictions fondées sur des raisons sérieuses de caractère économique ou social.
Les travailleurs migrants ressortissants de l'une des Parties et leurs familles ont droit à la protection et à l'assistance sur le territoire de toute autre Partie.
Tous les travailleurs ont droit à l'égalité de chances et de traitement en matière d'emploi et de profession, sans discrimination fondée sur le sexe.
Les travailleurs ont droit à l'information et à la consultation au sein de l'entreprise.
Les travailleurs ont le droit de prendre part à la détermination et à l'amélioration des conditions de travail et du milieu du travail dans l'entreprise.
Toute personne âgée a droit à une protection sociale.
Tous les travailleurs ont droit à une protection en cas de licenciement.
Tous les travailleurs ont droit à la protection de leurs créances en cas d'insolvabilité de leur employeur.
Tous les travailleurs ont droit à la dignité dans le travail.
Toutes les personnes ayant des responsabilités familiales et occupant ou souhaitant occuper un emploi sont en droit de le faire sans être soumises à des discriminations et autant que possible sans qu'il y ait conflit entre leur emploi et leurs responsabilités familiales.
Les représentants des travailleurs dans l'entreprise ont droit à la protection contre les actes susceptibles de leur porter préjudice et doivent avoir les facilités appropriées pour remplir leurs fonctions.
Tous les travailleurs ont le droit d'être informés et consultés dans les procédures de licenciements collectifs.
Toute personne a droit à la protection contre la pauvreté et l'exclusion sociale.
Toute personne a droit au logement.

Plutôt bien non ?
Dernière édition par Invité le Ven Déc 11, 2009 8:47, édité 3 fois.
Invité
 

Message par bernard » Dim Nov 22, 2009 0:01

C'est bien que tu rappelles cette Charte.
Elle est trop souvent oubliée à mon avis.
Bernard (49 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)
Avatar de l’utilisateur
bernard
Passionné
 
Message(s) : 468
Inscription : Jeu Août 14, 2008 15:46
Localisation : Clermont-Ferrand (France)

Message par Invité » Dim Nov 22, 2009 2:05

Je compte même faire de cette charte sociale européenne un usage à la hache en justice, style Jack Nicholson dans Shining de Kubrick, en répétant toujours la même phrase à la machine, si mon employeur venant à la transgresser avec les laquais de son service médical.

Vous avez peur ? Bon .... en fait les spectateurs américains se sont plaints car ils n'avaient pas eu assez peur en ayant vu Shining ...

Stanley Kubrick n'était pas paranoïaque comme les critiques français l'ont traité avec méchanceté, pour la raison qu'il n'a jamais voulu les recevoir, mais "c'était un ours en peluche, gentil et passionné" comme dit Steven Spielberg de lui pour ceux qui l'ont connu.

Il est posssible de voir comment Stanley Kubrick travaillait dans un making of fait par sa famille à titre posthume, c'est la seule chose qu'il ai accordé sur sa façon de tourner, car il ne voulait être dérangé par aucune sorte de paparazzis, mais réfléchir tranquillement et longuement comme un bénédictin, avec une sorte de perfectionnisme qui faisait qu'il pouvait faire des dizaines de prises pour un seul plan. Très gentil, il écoutait longtemps avec beaucoup d'attention, jusqu'au moment où il dirigeait en chef d'orchestre qui ne veut d'aucune faute :

http://video.google.com/videoplay?docid ... 325920852#

Peut-être même que par cette façon de se tenir à distance socialement, d'être un bourreau de travail en se prenant la tête sur des détails, etc. étaient des conditions de sa réussite, et souffrait t'il d'un Syndrome Asperger. Qui sait ?

Et c'est inoubliable :

http://www.youtube.com/watch?v=cWnmCu3U ... re=related


Et vous pouvez même avoir la fin du film en vrai chez vous (en images fixes) :

http://earth.google.fr/#utm_campaign=fr ... le%20earth

Comment l'expliquer ?
Invité
 

Message par Invité » Mer Déc 09, 2009 2:11

Pour que la Charte sociale européenne fasse encore plus force de loi, référence peut être faite à deux textes internationaux qui sont les 2 pactes complémentaires des Nations Unies,le pacte international relatif aux droits civils et politiques et le pacte relatif aux droits économiques sociaux et culturels :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_inte ... politiques

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_inte ... _culturels

Avec ça on est armé, quand bien on ne serait pas un grand esprit, pour se défendre en grand esprit !
Invité
 

Message par Syndromegirl » Ven Fév 05, 2010 18:01

une nation est tirés vers le haut par ses ingénieurs, ses mathématiciens et ses scientifiques


Dommage, car moi tout ça ne m'a pas donné d'aptitudes scientifiques, au contraire je suis nulle à ça et n'ai rien à voir avec les génies des nombres souvent présentés comme typiques du syndrome, moi dont les chiffres font partie des pires ennemis.

Je suis plutôt hors norme pour la mémoire personnelle, l'orthographe (championne départementale des dicos d'or à deux reprises), l'art (dessin, couture) ce qui est considéré comme bien moins utile.
Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand
l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son coeur. Albert Einstein

Image
Avatar de l’utilisateur
Syndromegirl
Regulier
 
Message(s) : 89
Inscription : Lun Oct 12, 2009 15:07
Localisation : France

Message par ISIS » Ven Avr 30, 2010 16:17

il y aussi des artistes considérés comme "génies", Mozart, par exemple...
perso, je me rapproche de ton profil, meme si je m'interesse pas mal aux sciences, mais plus en tant qu'amateur :)
femme, IDF
ISIS
Passionné
 
Message(s) : 242
Inscription : Jeu Avr 29, 2010 1:45
Localisation : France

Message par lucied'ici » Lun Juil 26, 2010 15:05

pareil que toi syndromegirl, l'art et l'artisanat aujourd'hui sont presque relégués aux oubliettes. J'espères que ça reviendra.
Hello
lucied'ici
Passionné
 
Message(s) : 210
Inscription : Sam Fév 14, 2009 19:49
Localisation : alberville

Re: L'autisme chez les grands esprits

Message par Charles116 » Mer Nov 23, 2011 22:23

Elaine Taveau a écrit :"L'autisme chez les grands esprits"

Selon le professeur Michael Fitzgerald, du Dublin's Trinity College, des grandes figures de notre histoire comme Socrates, Darwin , Isaac Newton, le poète WB Yeats et, plus proche de nous, Albert Einstein et Andy Warhol, souffraient d'un syndrome d'Asperger, qui se caractérise par des faibles compétences sociales et des obsessions pour des sujets complexes . Il est arrivé à cette conclusion en comparant les comportement de ses propres patients et ceux décrits dans les biographies de ces hommes célèbres.

Pour le professeur Fitzgerald , le syndrome d'Asperger rend incontestablement les gens plus créatifs. les personnes affectés par ce syndrome sont généralement des bourreaux de travail, focalisés sur un sujet précis, ayant plutôt tendance à voir les choses en partant du détail pour remonter au global plutôt que l'inverse comme le font la plupart des gens.

Fitzgerald s'intéresse particulièrement au cas du poète WB Yeats, décrit par ses professeurs comme "terre à terre et démoralisé et comme ne devant jamais arriver à quelque chose". Pour lui, le cas du jeune Yeats était typique des syndromes d'Asperger, qui ne sont pas dans leur élément, ont un comportement étrange, voire excentrique, et sont souvent brutalisés à l'école comme Yeats l'était. Et pourtant, Yeats a montré par la suite que l'on peut être doté d'une énorme imagination tout en restant à l'écart socialement, un mélange classique du syndrome d'Asperger.

Le comportement étrange d'Andy Wharhol-comme le fait de collectioner les objets mais de ne même pas les sortir de leur emballage-, son mode de relations sociales, lui aussi très particulier, les difficultés qu'il a lui aussi rencontrées à l'école, sont aussi symptomatiques du syndrome d'asperger.

Pour le professeur Fitzgerald, tous ces exemples doivent donner de l'espoir aux personnes atteintes par ce syndrome et montre que la société doit être plus tolérante avec eux, puisqu'une nation est tirés vers le haut par ses ingénieurs, ses mathématiciens et ses scientifiques".

Le nouveau livre: Prof Fitzgerald's new book: In Autism and Creativity: Is There a Link Between Autism in Men and Exceptional Ability?


Je suis entrain de lire "Asperger Syndrome, a gift or a curse" coécrit par Michael Fitzgerald et je trouve ce livre absolument passionnant. Je n'arrive pas à comprendre que, sauf erreur de ma part, il n'ait pas été traduit en français.
Je viens de découvrir à 66 ans que je suis probablement Asperger et je m'intéresse à la génomique du syndrome d'Asperger.
Charles116
Passionné
 
Message(s) : 261
Inscription : Mar Nov 22, 2011 21:33
Localisation : Bordeaux

Re: L'autisme chez les grands esprits

Message par Charles116 » Mer Nov 23, 2011 22:45

Charles116 a écrit :
Elaine Taveau a écrit :"L'autisme chez les grands esprits"

Selon le professeur Michael Fitzgerald, du Dublin's Trinity College, des grandes figures de notre histoire comme Socrates, Darwin , Isaac Newton, le poète WB Yeats et, plus proche de nous, Albert Einstein et Andy Warhol, souffraient d'un syndrome d'Asperger, qui se caractérise par des faibles compétences sociales et des obsessions pour des sujets complexes . Il est arrivé à cette conclusion en comparant les comportement de ses propres patients et ceux décrits dans les biographies de ces hommes célèbres.

Pour le professeur Fitzgerald , le syndrome d'Asperger rend incontestablement les gens plus créatifs. les personnes affectés par ce syndrome sont généralement des bourreaux de travail, focalisés sur un sujet précis, ayant plutôt tendance à voir les choses en partant du détail pour remonter au global plutôt que l'inverse comme le font la plupart des gens.

Fitzgerald s'intéresse particulièrement au cas du poète WB Yeats, décrit par ses professeurs comme "terre à terre et démoralisé et comme ne devant jamais arriver à quelque chose". Pour lui, le cas du jeune Yeats était typique des syndromes d'Asperger, qui ne sont pas dans leur élément, ont un comportement étrange, voire excentrique, et sont souvent brutalisés à l'école comme Yeats l'était. Et pourtant, Yeats a montré par la suite que l'on peut être doté d'une énorme imagination tout en restant à l'écart socialement, un mélange classique du syndrome d'Asperger.

Le comportement étrange d'Andy Wharhol-comme le fait de collectioner les objets mais de ne même pas les sortir de leur emballage-, son mode de relations sociales, lui aussi très particulier, les difficultés qu'il a lui aussi rencontrées à l'école, sont aussi symptomatiques du syndrome d'asperger.

Pour le professeur Fitzgerald, tous ces exemples doivent donner de l'espoir aux personnes atteintes par ce syndrome et montre que la société doit être plus tolérante avec eux, puisqu'une nation est tirés vers le haut par ses ingénieurs, ses mathématiciens et ses scientifiques".

Le nouveau livre: Prof Fitzgerald's new book: In Autism and Creativity: Is There a Link Between Autism in Men and Exceptional Ability?


Je suis entrain de lire "Asperger Syndrome, a gift or a curse" coécrit par Michael Fitzgerald et je trouve ce livre absolument passionnant. Je n'arrive pas à comprendre que, sauf erreur de ma part, il n'ait pas été traduit en français.


En revanche il est possible de télécharger gratuitement de larges extraits de ce livre en anglais. Faites le, vous m'en direz des nouvelles.
Je viens de découvrir à 66 ans que je suis probablement Asperger et je m'intéresse à la génomique du syndrome d'Asperger.
Charles116
Passionné
 
Message(s) : 261
Inscription : Mar Nov 22, 2011 21:33
Localisation : Bordeaux

Message par omega » Jeu Nov 24, 2011 12:19

Merci pour cette idée de lecture.
(cadeau ou malédiction, j'ai bien ma petite idée sur le sujet... :lol: )
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Charles116 » Jeu Nov 24, 2011 16:19

omega a écrit :Merci pour cette idée de lecture.
(cadeau ou malédiction, j'ai bien ma petite idée sur le sujet... :lol: )


Le syndrome d'Asperger est-il un cadeau ou une malédiction ? Voici la réponse que Hans Asperger lui-même a apporté à cette question dans les années 40
«.... As the Asperger type of child is not seriously disturbed, his social prognosis is much better. His childhood may be full of conflicts and he may meet difficulties at school because he his unable to integrate into a group. Yet he may continue with his special subject with undiminished
vigour and with originality and may in the end find his way into an unusual career, perhaps into highly specialised scientific work, maybe with an ability bordering on genious. Even as a small child he may have been able to formulate scientific formulae. For success the necessary ingredient may be an ability to turn away from the everyday world, from the simply practical, an ability to re-think a subject with originality so as to create in new, untrodden ways, with all abilities canalised into one
speciality. »
Je viens de découvrir à 66 ans que je suis probablement Asperger et je m'intéresse à la génomique du syndrome d'Asperger.
Charles116
Passionné
 
Message(s) : 261
Inscription : Mar Nov 22, 2011 21:33
Localisation : Bordeaux

Message par seb56 » Mar Jan 31, 2012 21:49

J'ai lu l'année dernière une chronique de Christophe André dans le télégramme dans laquelle il répondait à un courrier d'un lecteur qui lui demandait si il devait chercher à développer son "génie". Il lui répondait que ce n'était pas utile. Je ne me rappelle plus des arguments qu'il a utilisé. Ce serait intéressant de retrouver l'article.
C'est vrai que si ça ne rend pas plus heureux ni plus altruiste, à quoi bon développer une expertise dans un domaine particulier ?
seb56
Nouveau
 
Message(s) : 29
Inscription : Ven Jan 06, 2012 14:12
Localisation : Bretagne

Message par floran delaunay » Sam Fév 11, 2012 21:42

à la liste tout en haut tu peux rajouter gainsbourg, vian, le gars qu'a écrit Siddhartha, franz fanon, probablement renaud, brassens et toute une tripotée de keumés ^^

Dommage, car moi tout ça ne m'a pas donné d'aptitudes scientifiques, au contraire je suis nulle à ça et n'ai rien à voir avec les génies des nombres souvent présentés comme typiques du syndrome, moi dont les chiffres font partie des pires ennemis.


simple histoire de méthode et de désir personnel, les chats peuvent faire des chiens-chat suffit d'y croire (met un chiot en asile chez une grand mêre a chat tu verras le resultat;)
floran delaunay
 


Retour vers Asperger et Réussite

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron