Reconnaissance ou non ?

Pour que les parents puissent exprimer les difficultés rencontrées avec leurs enfants autistes.

Reconnaissance ou non ?

Message par marie-ange70 » Ven Mars 07, 2014 9:11

Ma question risque de vous paraître idiote.
Est il important de faire reconnaître son ou ses enfants ?
Si oui pourquoi ?
Cela ne risque t il pas de le ou les bloquer dans leur vie d adulte ?
Mon fils reve d etre un grand chercheur en neurologie neurochirurgie, est ce qu il pourra aller au bout de ses reves ?
Mon autre garcon veut etre paléontologue.

Merci pour vos réponses
marie-ange70
 
Message(s) : 8
Inscription : Mar Mars 04, 2014 22:20

Re: Reconnaissance ou non ?

Message par Manex » Ven Mars 07, 2014 13:49

Bonjour Marie-ange.
Si c'est la reconnaissance du SA oui, quand j'ai été diagnostiquer ça a changer ma vie. J'ai été diagnostiquer à 14ans.
Ça ne change pas grand chose dans notre vie. Le plus difficile pour un SA est d'apprendre à connaitre la pensée du NT et le comportement humain.
Pour ton fils ça dépends de son âge les centres d’intérêt des SA peuvent encore changer, mais si il aime il peut y arriver sans souci.
Le SA est héréditaire il a 1 chance sur 3 de donner naissance à un enfant Aspie (cette probabilité augmente si il est avec une fille Aspie) mais il aura moins de difficulté a comprendre son enfant que les parents NT.
Avatar de l’utilisateur
Manex
Passionné
 
Message(s) : 720
Inscription : Lun Mai 28, 2012 18:22
Localisation : Mulhouse

Re: Reconnaissance ou non ?

Message par marie-ange70 » Ven Mars 07, 2014 15:39

Merci beaucoup Manex pour votre intervention je suis tellement perdue
marie-ange70
 
Message(s) : 8
Inscription : Mar Mars 04, 2014 22:20

Re: Reconnaissance ou non ?

Message par marie-ange70 » Sam Mars 08, 2014 10:08

Vous avez raison sur un point il pourra surement changer d orientation mais aujourd hi il passe son temps a observer les opérations du cerveau sur le net et il est sans cesse dans ses recherches de la composition de l ossature du squelette en passant par les organes, la composition du sang ...
Bref il passionné (pour le moment)
Maintenant ma question est simple est ce que le fait qu il soit AS peut l empêcher de réaliser un métier ?
Pour vous ma question est surement idiote mais pour nous parents qui découvrons la pathologie nous sommes bourrés de questions et d inquiétude.
Excusez moi ...
Pour info c est mon second qui a un QI de 147 mais lui n est pas diagnostiqué pour le moment il doit faire les tests
marie-ange70
 
Message(s) : 8
Inscription : Mar Mars 04, 2014 22:20

Re: Reconnaissance ou non ?

Message par marie-ange70 » Sam Mars 08, 2014 14:38

Merci a tous

Je vous sens agacés et ironiques
Vous m en voyez désolée

Je vous laisse, je ne dois pas etre au bon endroit !
Bonne continuation a tous
marie-ange70
 
Message(s) : 8
Inscription : Mar Mars 04, 2014 22:20

Re: Reconnaissance ou non ?

Message par angostura » Dim Mars 09, 2014 14:12

Faire reconnaître les symptômes de son enfant comme étant un SA (ou autisme de manière générale) peut être bénéfique pour lui dans la mesure où il aurait besoin d’une aide particulière à l’école. Pour disposer d’une adaptation du rythme scolaire par exemple, ou d’un soutien pour ses interactions sociales (pas seulement en cours mais en période de récrée), etc. Il est possible qu’une AVS soit utile à un moment donné de sa scolarité. Et cela nécessite un dossier mdph et la mise en place d’une équipe de suivi avec un enseignant référent.
Un enfant autiste a conscience de sa différence, et lui apporter les éléments pour mieux comprendre et gérer celle-ci est profitable, et pour lui, et pour la fratrie, et pour ses camarades.

Pour les métiers auxquels tu fais référence, je me demande si ce n’est pas une idée de parents, peut être légitime a priori (on veut le meilleur pour ses enfants) mais peut-être précoce car l’enfant va manquer certains stades normaux de développement (jeu avec des enfants, apprentissage des codes sociaux, etc). Je suis un peu surpris qu’un enfant ait une telle réalité de conscience sur ce qu’est un chercheur en neurochirurgie (d’ailleur chercheur ou chirurgien ?) si ce n’est par appropriation d’un souhait de parent. Il faut bien distinguer le fait de s’intéresser (pour soi d’ailleurs) à l’anatomie, la physiologie, etc, et le métier lui-même qui est tourné vers l’autre. Tu risques actuellement de le surcharger intellectuellement, le monter en pression, et surtout de le conduire progressivement vers une depression si par la suite il n’arrive pas à faire ce qu’il avait fomenter depuis des années.

Il y a tant de choses simples à faire quand on est enfant qu’on ne peut plus faire après.
angostura
Regulier
 
Message(s) : 91
Inscription : Mar Nov 19, 2013 23:13

Re: Reconnaissance ou non ?

Message par Amaryllis » Jeu Mai 08, 2014 14:19

Salut,
Quand j'étais gamine je voulais être "médecin pour les arbres"... J'ai suivi cette voie et travaillé dans ce domaine pendant 5 ans. Ensuite, les circonstances ont fait que je me suis tournée vers un autre métier et depuis peu (après 15 ans tout de même), vers un 3ème métier.
Le fait d'avoir un projet, un passion, est très (trop ?) canalisateur mais permet aussi de progresser. Combien de parents ont dit aux miens : "la chance que vous avez ! Votre enfant sait déjà ce qu'il veut faire !"

Donc Neuro-machin ou spécialiste des cristaux de sel dans l'eau salée, ou informaticien, ou traducteur, ou .... paysagiste ? Moi je dis : Et pourquoi pas ?

Un métier impossible ? Homme politique (député par exemple). Là il faut vraiment mentir tout le temps et être convaincant, c'est difficile...

Le reste est dans l'ordre du possible,
cordialement
Amaryllis
Amaryllis
Regulier
 
Message(s) : 111
Inscription : Dim Déc 15, 2013 15:41


Retour vers Asperger Parents - Difficultés et Démarches

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité