Quels difficultés

Les difficultés pour trouver un travail et les relations avec nos collègues.

Re: Quels difficultés

Message par takumi86 » Mar Mai 06, 2008 19:13

Bonjour a tous,
Je prend mon courage a 2 mains pour vous parler de mes difficultés
en fait je ne sai pa si je suis asperger mais le doute m'envahi de plus en plus j'ai d'ailleurs rendez vous a Marseille fin juin pour le diagnostic.
Enfin bref voila mon histoire
J ai eu mon bac ES en 2005 avec quelques difficultés et ca fé maintenant 3 ans ke je vais de droite a gauche sans savoir ou aller
Je fais actuellemnt un BTS ESF (auquel je ne porte plus le moindre intéret mais ma mére veut que j'y reste )

Mes problemes principaux ont toujours été la communication,je suis pluto timide et je n'arrive pas a integrer à une groupe en géneral malgré mes efforts,je suis tres maladroit (bizarement dans ce BTS on fait de la cuisine et de la couture,je vous di pa les carnages lol.),


J'ai été troublé quand j'ai vu les caractéristiques des asperger ainsi que leur comportements car cela coincide avec moi de maniere tres forte.
Par consequent je suis preocupé par mon avenir

Cordialement JOAN
takumi86
Nouveau
 
Message(s) : 18
Inscription : Dim Mai 04, 2008 11:13
Localisation : Saint Maxmin la Sainte Baume

Message par Veronique1 » Mar Mai 06, 2008 23:20

Bonjour Joan, bienvenue sur le forum.
Qu'aimerais tu faire si ta mère te le permettais ? A bientot de te lire
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Timide_08 » Sam Mai 10, 2008 23:23

Bienvenue sur le forum Joan... Et si mes parents n'étaient pas d'accord pour travailler sur la rédaction pour des sous, que deviendrais-je?

[color=blue]Aïe!
:cry:
Rouges sont les roses, bleues sont les violettes,
je suis timide mais je me soigne...
Timide_08
Regulier
 
Message(s) : 124
Inscription : Mar Jan 22, 2008 1:01
Localisation : Quebec

Message par Timide_08 » Sam Mai 10, 2008 23:25

Moi rédactrice, what? :(
Rouges sont les roses, bleues sont les violettes,
je suis timide mais je me soigne...
Timide_08
Regulier
 
Message(s) : 124
Inscription : Mar Jan 22, 2008 1:01
Localisation : Quebec

Message par Patouf28 » Mar Oct 21, 2008 11:50

Bonjour à tous

J'ai fais un bac STI Génie Electrotechnique et un BTS Conception de produits industriels.

J'ai occupé pour commencer un poste de 6 mois en tant que dessinateur exécutant, après j'ai occupé un poste de 3 jours en tant que dessinateur projeteur.

Ensuite, j'ai occupé un poste de dessinateur en contrat de professionnalisation CDI.

Au début j'était content d'y aller car on ne me mettait pas la pression, on me laissait m'intégrer gentiment. 6 mois plus tard mes supérieurs hiérarchiques commencent à me mettre la pression. Cette pression a finit par me faire faire une dépression. Et vu que je ne faisait pas l'affaire j'ai été licencié à la fin de ma période de professionnalisation.

Pour moi, les enjeux commerciaux du monde du travail me dépassent complètement. J'ai aussi énormément besoin d'être encadré et qu'on me dise "Il faut que tu fasse cela" ou "C'est bon". Je suis incapable d'être autonome dans le travail. Lors de mon dernier travail j'essayait d'expliquer que j'avait des difficultés liée au Syndrôme d'Asperger. On me disait d'arrêter de trouver des excuses pour justifier mes mauvaises performances.

Depuis Janvier 2008 je suis en reclassement professionnel. Je recherche autre chose. J'ai fait une préorientation pour travailleurs handicapés (je suis reconnu comme tel depuis Juin 2007). J'était très mal considéré par les formateurs. Ils avaient comme méthode de se faire l'avocat du diable quitte à briser certains rêves ce qui est extrèmement déstabilisant pour un Asperger qui a besoin d'être rassuré ou conforté et non cassé.

L'entretien d'embauche est bourré de codes que je ne percoit pas et surtout il faut savoir mentir pour mettre les chances de son côté ce que je ne sait pas faire. Le monde du travail n'est pas fait pour les Asperger. Actuellement je suis en train de faire des démarches pour intégrer une maison de personnes autistes.

Cordialement

Nicolas
Patouf28
 
Message(s) : 9
Inscription : Sam Oct 27, 2007 12:12
Localisation : Chartres

Message par Veronique1 » Mar Oct 21, 2008 15:40

bonjour Patouf28,

Je trouve domage que tu baisses les bras, pourquoi ne viens tu pas nous rejoindre au café Asperger ? le prochain est le 15 novembre, j'y ai pour ma part rencontré des aspi qui travaillent, et qui sont heureux dans leur travail. c'est donc possible.
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par bb » Mar Oct 21, 2008 16:35

moi je crois pas qu'en Suisse ce soit possible.

bien qu'il faille respectueusement, justement attribuer le pourcentage d'aspis heureux au hasard de concours circonstanciels.

un jour je m'intéresserai au système de prise en charge français de la personne avec autisme.

si je n'avais pas d'enfant, peut être me rapprocherais-je de mes amis TEd et trop souvent virtuellement connus, peut être alors aurais-je trouvé un travail ?oui je suis née en France.

mais maintenant je suis coincée ici, je peux vous lire, simplement, ce qui en soit est déjà une grande satisfaction, mais je ne suis souvent concernée pas rien dans vos écrits, vos dates, et autres formes de rencontres, conférences, etc...
bb, dit bison blanc piégée entre deux mondes, inexistence...
Avatar de l’utilisateur
bb
Passionné
 
Message(s) : 498
Inscription : Mer Juin 08, 2005 16:36
Localisation : lausanne

Message par Invité » Dim Mai 10, 2009 22:28

Je n'ai jamais eu un seul emploi de toute ma vie. Le problème est pour m'intégrer aux autres aussi :

aujourd'hui, dans ma compréhension, j'en suis à 100% au même point qu'il y a x années, à savoir : tout ce que je dis, ce que je fais, etc. n'a absolument ZERO écho chez les autres.
Exemple : une blague, ou bien une nouvelle musique, immédiatement les réactions sont les mêmes : NEANT.

De plus : il suffit que je dise Bleau pour que les autres sachent qu'en vérité, c'est noir.

Or

Dans n'importe quel emploi, même de balayeur ou d'égouttier, ce qui est demandé principalement dans les annonces ANPE c'est d'avoir les compétences pour manager une équipe !


et puis

y'a les conséquences :
Forts sentiments de culpabilité, puis ensuite d'injustice, profond mépris de la société. Par exemple pour me rassurer je planifie une vengence pour un futur lointain, du style commettre une atrocité :
Moralement j'aimerais en avoir la capacité.
Je ne le ferai pas mais ce ne sera pas par choix. Ce sera parce que je n'en n'aurai jamais le cran.
Moralement, en fait, je voudrais moi aussi avoir le droit divin de faire énormément de mal à des innocents.
Invité
 

Message par Veronique1 » Lun Mai 11, 2009 1:44

Je pense qu'il ne faut pas prendre le problème dans ce sens là, dans un premier temps, ne pas rester seul, le café c'est samedi ! amicalement
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Mar Mai 12, 2009 23:37

Merci en tout cas de l'invitation.
je ne suis pas en région parisienne en ce moment, mais y serai la premiere quinzaine de Juin.

C'est sur que la solitude pèse énormément et fait tourner les idées en désordre etc.
et j'ai vraiment besoin d'une aide extérieure mais pas de psy machin, ni de spirituo machin bidule, tout ça.

Besoin de rencontrer du monde, de contacts autres que fugaces du style "Bonjour, ... En revoir", d'amis autres que virtuels ( net, ou bien réels mais tout aussis fugaces " Salut, A+ " ... et moi : "Hein... ??? "
Invité
 

Message par Bat-Galim » Lun Août 03, 2009 23:34

Je témoigne pour mon fils jeune adulte travaillant en alternance en équipe ( école une semaine par mois ) et qui se prépare à passer un examen en juin 2010 en vue de l'obtention d'un diplôme. Jusqu'au printemps il avait un tuteur qui lui enseignait volontiers ce qu'il devait savoir et puis le malheureux s'est tué sur le trajet du boulot et mon fils doit maintenant confronter le chef d'équipe ( en plus de sa grande peine pour la perte de ce collègue très proche ). Cette personne, taillée dans la masse , n'est appréciée de personne et lui rend la vie dure au travail désormais . Récemment son patron l'a convoqué suite à une plainte de son chef d'atelier , il l'a menacé en lui demandant de se "mettre rapidement au travail " sinon il devrait le congédier . Mon fils sera diagnostiqué à l'automne , j'ai insisté auprès d'Elaine pour qu'il puisse être reçu auprès de la psy le plus rapidement possible . Il a vraiment besoin de soutien et aura droit à plus de temps pour les épreuves de l'exam. mais toutes ces démarches seront longues .Il dit avoir évoquer la question du syndrome avec son patron lors de leur entretien mais je n'en sais pas plus car il est plutôt discret et ne souhaite pas m'inquiéter davantage . IL a les meilleures notes 18 ( mécanique ) et 19 (en dessin dans cette spécialité ) de sa classe , il est passionné , mais face à ces difficultés il commence à douter et à tout remettre en question .
Il vit à deux heures de route de chez nous et malheureusement nous nous voyons peu cependant il sait qu'il a tout notre soutien.

Comment la situation peut-elle évoluer favorablement ?
Que faire et que dire pour le soutenir?
signé : une maman aspie anxieuse
enfin libérée de cette ombre invisible
Avatar de l’utilisateur
Bat-Galim
Regulier
 
Message(s) : 134
Inscription : Dim Juin 21, 2009 14:25
Localisation : sur la vague

Message par omega » Jeu Août 06, 2009 11:43

Je rencontre fréquemment les mêmes problèmes au travail (en moins triste et dramatique que dans le cas de ton fils): je reste extrêmement fidèle à la personne qui m'a embauchée, la plupart du temps mon supérieur hiérarchique. Moins parce que c'est elle qui m'a embauchée, que parce que le courant passe avec elle et c'est rare... :)
Et lorsqu'il y a changement de chef, je garde beaucoup d'estime pour mon chef désormais ancien, et sauf exception, je ne retrouve pas la même estime, ni le même respect, ni le même degré de confiance envers la nouvelle personne.
Et là, ce n'est plus possible...
Cela compromet tout mon travail, et en général je me replie en attendant de partir sur autre chose.

C'est peut-être ce type de relation que ton fils entretenait avec son tuteur, donc je comprends sa réaction.

Trouver une autre personne avec qui il puisse nouer une relation de confiance aussi solide?
Se tourner vers le soutien de son équipe, s'il y a une bonne cohésion entre eux et que le chef n'est apprécié de personne? (cela peut être une formidable force pour tenir le coup!)
Ou bien repartir faire autre chose ailleurs, avec d'autres personnes?

J'espère que cette situation va rapidement s'arranger. :)
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Bat-Galim » Ven Août 07, 2009 11:53

oméga , je te remercie sincèrement pour ta réponse ....j'attendais impatiemment qquechose de vous tous , de votre expérience ..je ne travaille pas en équipe ...au plus en binôme occasionnellement .

c'est vrai , je comprends mieux que pour lui , sans doute , comme pour toi , les choses ne seront plus jamais les mêmes avec le "départ" de son collègue mais comme tu le soulignes , l'équipe , qui semble être solidaire , peut être un bon appui et l'un de ses membres est son colloc. un type brillant dans son domaine et sportif comme lui ..qui , je pense , l'inspire à un certain niveau ; oméga , tu m'as aidée à voir du positif , merci :D
La question de révéler sa différence au travail est soulevée également dans la mesure où il en a parlé avec son patron ..il attend d'avoir le diagnostique officiel pour s'y intéresser de plus prêt ( bien que..il se connait si bien !! avec son esprit très technique il décrit très précisément certains aspects du s.a de manière très élaborée et détaillée ) et aviser , plus en détails les personnes qui l'entourent ...peut-être son chef d'équipe ...il m'a dit que pour l'instant il ne s'en sentait pas capable , craignant que sa propre colère n'éclate ..
enfin libérée de cette ombre invisible
Avatar de l’utilisateur
Bat-Galim
Regulier
 
Message(s) : 134
Inscription : Dim Juin 21, 2009 14:25
Localisation : sur la vague

Message par omega » Lun Août 10, 2009 10:39

Contente que ma réponse t'ait aidée. :)

S'il y a une bonne cohésion au niveau de l'équipe, alors oui, se tourner à fond vers l'équipe. Si le chef d'équipe leur mène la vie dure, le fait d'être ensemble et d'en parler permet de relativiser les choses et de faire la différence entre les choses normales et celles qui ne le sont pas. Cela évite de se prendre la tête ou de supporter des choses qu'on n'a pas à prendre sur soi (comme les problèmes psychologiques, le stress, les objectifs surréalistes d'un supérieur hiérarchique, par exemple).
Les deux pires choses au travail étant la solitude et la peur (de ne pas remplir ses objectifs, de perdre son emploi, etc.), et c'est d'ailleurs là qu'un employeur exercera ses moyens de pression pour obtenir ce qu'il veut, et qu'un harceleur visera très précisément pour façonner son emprise.

Comment réagit le patron, par rapport à Asperger?
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Bat-Galim » Jeu Août 13, 2009 0:09

Oméga , je n'en sais pas plus hélas , il lui en coute beaucoup de converser au tél. ! ns ns sommes mis d'accord pour que je ne l'appelle qu'une fois par semaine et , selon son humeur , le contexte..etc , la discussion peut se limiter à très peu de choses ..il parle davantage depuis "la bonne nouvelle du s.a" car il se croyait fou ..et il fumait beaucoup ..il a pris de bonnes résolutions depuis son auto-diagnostic mais pas si faciles à mettre en application d'autant que sa petite amie ( 7 années de relation) vient de rompre ...voilà , j'ai vidé mon sac ..

je lui ferai passer tes messages s'il souhaite les lire ( il n'est pas toujours disposé à lire tout ce que je lui offre concernant le S.A ) je suppose que tout dépend de son degré d'anxiété ...angoisse..tristesse...colère , frustration... dans le moment .. après des années de dépression les choses ne sont toujours pas faciles pour lui . :cry: :cry:

enfin, samedi étant férié , il aura un w-e prolongé et quand nous nous voyons nous communiquons plus facilement , j'ai vraiment envie de le voir , j'en saurai sans doute davantage et je te répondrai . ( si il vient car nous sommes éloignés de 200 kms et il doit prendre le train..).
merci :)
enfin libérée de cette ombre invisible
Avatar de l’utilisateur
Bat-Galim
Regulier
 
Message(s) : 134
Inscription : Dim Juin 21, 2009 14:25
Localisation : sur la vague

Message par Invité » Sam Août 15, 2009 20:25

Timide_08 a écrit :Ça y est je viens cet après-midi de décrocher un poste de rédactrice bénévole pour l'Écho de Feu Vert, organisé par l'institutrice de IS du Centre de Jour Feu Vert, l'article cependant doit rester tenu sous le secret professionnel jusqu'à ce que le journal sorte.

Quand le journal sortira je vous le chatterai et je vous en enverrai des nouvelles si l'article est accepté, l'institutrice recevra l'article (Déjà écrit sur l'ordi) sur une feuille de papier et écrit en main propre avec un crayon de plomb, j'ai des grosses chances pour qu'il soit accepté...


:D


bravo
Invité
 

Message par Bat-Galim » Dim Août 16, 2009 10:52

...suite...

Oméga, nous nous sommes vus et les nouvelles sont plutôt bonnes : le boss semble être un type bienveillant , il lui a demandé de le tenir informé du diagnostique lui disant que les choses importantes devaient être partagées et que de son coté il cherche à constituer une équipe motivée et solidaire ( et il n'apprécie pas non plus le chef d'équipe plutôt facho ! dont il a "hérité" en reprenant la boite ..); et oui l'équipe est soudée . Une des grandes qualités de mon fils est sa sincérité , son honnêteté , je sais qu'il lui a parlé à coeur ouvert exprimant ainsi sa grande motivation .. Ses doutes se sont envolés et il se projette déjà après sa réussite à l'exam . de juin 2010 et souhaite poursuivre ....il s'accroche :D
enfin libérée de cette ombre invisible
Avatar de l’utilisateur
Bat-Galim
Regulier
 
Message(s) : 134
Inscription : Dim Juin 21, 2009 14:25
Localisation : sur la vague

Message par Invité » Dim Août 16, 2009 12:45

TRès positif ton post
J'ai pas lu toute la conversation, mais ce dernier post semble très encourageant
Invité
 

Message par omega » Jeu Août 20, 2009 9:54

Bonne nouvelle. :)
Je ne sais pas si ton fils est comme moi, mais je suis incapable de travailler pour quelqu'un que je ne respecte pas... besoin d'avoir une relation au moins honnête et droite comme un i, avec mon patron/chef/directeur.

La sincérité et l'honnêteté, c'est bien, et se montrer ouvertement tel qu'on est aussi ... mais ne pas perdre de vue que tous les gens ne sont pas forcément honnêtes ni sincères de la même façon. On ne peut pas exiger des gens de partager notre niveau de droiture morale, ou bien d'accorder de l'importance aux mêmes vertus.
Bref, toujours observer avant d'exiger... :lol:

J'ai connu quelques cons et même fous furieux dans mon parcours professionnel, je dirais que ça m'a appris beaucoup de choses :) je ne regrette vraiment rien: ni de les avoir connus, ni de les avoir quittés. :D
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Re: Difficultés au travail (et dans tout groupe en général)

Message par zabou » Jeu Sep 17, 2009 3:46

Pierre59 a écrit :Bonjour à toutes et à tous !

Je rejoins assez la description des troubles faites par rémi. L'insertion dans un groupe, fondamentale quel que soit le travail ou quasiment, m'est impossible ou très difficile.

J'ai principalement des difficultés :

- à exprimer mes émotions de manière notamment à créer une complicité avec quelqu'un. Concrètement, le problème majeur consiste en une difficulté énorme avec le contact oculaire. Cela engendre des incompréhensions : mes interlocuteurs interprètent généralement ces façons de regarder inadéquates comme des mises à distance.

- à comprendre rapidement celles des autres. Je pense pouvoir faire preuve d'empathie, mais cette dernière n'est généralement pas instantanée, bien que le problème ne soit pas de mon point de vue aussi criant que le problème précédent.

- à trouver des sujets de conversation intéressants de manière à discuter de choses intéressantes, et surtout au moment opportun.

- à comprendre les enjeux d'une relation



B tout pareil avec en plus une incapacité à fixer mon attention plus d'un certains temps, à part quand il s'agit de es interets particuliers
Avatar de l’utilisateur
zabou
Regulier
 
Message(s) : 97
Inscription : Dim Août 23, 2009 1:23
Localisation : Ain

PrécédentSuivant

Retour vers Asperger et Travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)

cron