Quels difficultés

Les difficultés pour trouver un travail et les relations avec nos collègues.

Quels difficultés

Message par Elaine Taveau » Dim Août 06, 2006 15:29

Raccontez vos difficultés pour inserer dans un travail
Elaine Taveau
Passionné
 
Message(s) : 380
Inscription : Lun Sep 19, 2005 14:36

Message par Emily The Strange » Jeu Nov 09, 2006 7:12

Déjà être embauchée est digne de l'exploi, car je suis toujours perçue comme une fille timide, par mes agissements pendant l'entrevue, mais ce que je n'ai pas réussi encore, c'est garder mon emploi plus de deux mois, mais pour ça ça n'a rien à voir avec le Syndrôme, si je me fait renvoyer, c'est toujours pour la même raison: je suis lente et dans la lune. :x :x :x :x :x
Je t'M Jacques-Denys!!!
Diagnostic Asperger NÉGATIF depuis le 7 novembre 2005.
Le monde est cave.
Avatar de l’utilisateur
Emily The Strange
Enthousiaste
 
Message(s) : 47
Inscription : Mer Juin 14, 2006 17:12
Localisation : Québec

Message par rémi » Ven Jan 05, 2007 18:12

Perso, ce qui me pose le plus de problèmes, c'est les relations avec les collègues : il faut s'intégrer dans un groupe, ce dont je suis incapable malgré mes nombreux efforts, je finis toujours par être exclu du groupe. J'ai en effet de gros problèmes pour exprimer mes émotions et donc pour établir un contact proche avec autrui.
rémi
 

Message par sue » Mer Fév 21, 2007 23:33

Bonjour,
Je suis nouvelle ici, mais je pense que j'enverrai mon fils de 25 ans raconter son parcours de travail en atelier protegé. Actuellement on cherche une place en CAT (ESAT) car meme avec un BAC et le permis, on est venu a apprecier l'aide d'encadrement qu'il pourrai avoir. Dommage qu'il n'y a pas de AVS ou interlocuteur entre les personnes handicapés en AP et la direction.
:(
A bientot, Sue
Maman de L. 25ans Asperger
sue
 
Message(s) : 5
Inscription : Dim Fév 18, 2007 23:49
Localisation : IDF

Message par Emily The Strange » Sam Mars 24, 2007 6:29

Cet automne, j'ai du faire face à une très mauvaise nouvelle: Je ne peux plus pratiquer la radiologie, et ce à cause de mon manque de compréhention des conventions sociales. j'ai eu des mauvaises critiques suite à mes stages au niveau de la communication, et ma coordonatrice de stage au CÉGEP m'a affirmé haut et fort que je m'exprimais «de façon très minimaliste». Certes, continuer à étudier en radiologie serait pelleter des nuages pour moi. Surtout qu'une amie vivant avec eds problèmes de communication semblables c'est vue se faire renvoyer de l'hôpital en plein milieu de son stage. Après mettre débattue pendant plusieur mois, j,ai décidé de céder et de changer de domaine d'études. Je suis maintenant en techniques de la documention, où plusieurs des étudiants de ce programme étaient dans la même condition que moi, et que beaucoup d'Aspies étaient admis dans ce programme et qu'ils y trouvaient très bien leur compte (en passant j'ai Fleurdelys (une fille du forum) dans mes cours) et tout a l'air d'aller bien jusqu'ici. Mais bon il me reste que j'ai une certaine angoisse face à l'idée de décrocher un emploi d'été que je serais apte de faire. Dans ce cas là, c'est sûr que j'oublie la restauration rapide.
Je t'M Jacques-Denys!!!
Diagnostic Asperger NÉGATIF depuis le 7 novembre 2005.
Le monde est cave.
Avatar de l’utilisateur
Emily The Strange
Enthousiaste
 
Message(s) : 47
Inscription : Mer Juin 14, 2006 17:12
Localisation : Québec

travail et insertion dans la réalité

Message par Invité » Lun Mars 26, 2007 22:04

Bonjour Elaine et à tous!

En fin de compte c'est le début du retour(l'entrée?)dans la réalité partagée. La voie principale, si pas royale. J'ai eu des expériences pros nombreuses dans plein de domaines, mais toujours éphémères(papillonner, insatisfait par ceci ou celà) Vouloir atteindre(:attendre!)le chef idéal, le domaine "pur" où je risque pas de corruption, ou corrosion(!), les collègues parfaits, un autre monde quoi! L'herbe est plus verte dans le pré du voisin, évident! Complexes par rapport aux diplomes(jamais assez), au salaire, au statut, à la supposée exploitation voire!

En outre, quand j'y suis bien(ça arrive!), j'ai vite des difficultés avec mes collègues. Mais je sais bien que c'est quelque chose que je peux travailler et améliorer en quelques mois, au lieu de claquer la porte(ou d'accepter mon congé sans broncher)dès la 1ère difficulté(pécadille exagérée et amplifiée, trop sensible, mais ça aussi ça se soigne bonhomme !).

Arrivé à 41 ans, je m'aperçois avoir envie de me stabiliser pour être autonome question traitement, logement, voiture, etc

Puis le reste peut se dégager vite. Mais renoncer à se vendre sous prétexte d'un cv vide est aberrant : l'expérience ne se situe pas dans les périodes salariées uniquement, ou la formation dans les diplômes visés par le rectorat !

Je viens à Paris cet été et vais faire dès installé un BCA(bilan de compétences pro approfondies)suivi sans doute d'autre chose complémentaire(l'intitulé m'échappe) : 6 semaines, puis 3 mois. C'est prescrit par l'anpe et donc sans frais(sur demande, ceci dit).

J'ignore si c'est propre à l'aspie, mais j'ai beaucoup de mal à suivre une activité pendant longtemps(me stabiliser). Les intérets spéciaux sont les exceptions à cela, mais c'est la face sombre de la stabilité là, y compris lorsque j'y prends un plaisir apparent(auto-duplicité qui peut durer des décennies!) . Mon expérience pro la plus longue est d'1 an(3 fois), dont la 1ère fois à mi-temps. Additionnées dans un domaine, pas plus de 2 ans en comptant le bénévolat(bon, au plus large, quelques années, d'accord).

J'ai peur de me scléroser, de m'ennuyer, de stagner, de m'enfermer, de perdre ma "liberté"(c'est quoi ça??), de me sous-employer(bonjour l'humilité, là!)ou tout simplement de trop travailler(l'oisiveté est mère de tous les vices, mais j'ai vérifié pendant longtemps pour être sûr!!!).

Ah la sécurité! Peur de manquer, d'être seul, d'être livré à soi-même, abandonné, persécuté, incompris, méprisé, moqué, chahuté, trop sollicité, exploité(encore!), fatigué(pauv'chéri!), mal payé de retour.

Enfin la cerise sur le gâteau, la caution biblique : le travail est la peine de ceux qui ont péché, donc pourquoi je dois travailler? et si j'y mets le doigt avant, ça va entrainer que je sois maudit(c'est salissant le travail, m'enfin!)?

Voilà Elaine, avec du retard à l'allumage, une 1ère mise en perspective de difficultés aspies persos quant à ma fuite du monde(du travail) et de la réalité qui en émerge a priori assez vite lorsqu'elle est prise au sérieux et reconnue pour seule valide(rêver est un ilôt du réel, pas l'ensemble, si utopique que soient nos iles sur mesure taillées avec les meilleurs logiciels).

Travailler, ai-je appris(sans trop y croire alors je reconnais)au monastère, c'est la noblesse humaine, pas une malédiction divine, ni une punition. Bénédiction oui, droit aussi, et préalable à une vie entière, ni morcelée ni bizarre, ni amputée ni assistée, ni trop dure(à chacun sa mesure, et chaque âge son emploi, son évolution de carrière, etc), ni surhumaine( superman travaille pas beaucoup quand on lit ses bd!), pour aspies comme pour tout handicap culturel donné( et assumé, chacun son talent).

Bon, je m'éclipse, je commence à devenir sentencieux ?

amicalement

Eric
Invité
 

addendum

Message par Invité » Lun Mars 26, 2007 22:06

juste pour corriger l'optimisme béat du message précédent : souvent je me demande si j'ai pas ma place dans un CAT, aussi ?

amicalement

Eric
Invité
 

Message par christophe1983 » Dim Juil 01, 2007 12:24

Je refais monter ce sujet car ça m'intéresse vivement de savoir quels types d'emploi je peux avoir

J'ai l'impression que cela va être difficile.

J'ai faillit travailler pendant 3 semaines à la Poste mais ils demandaient un certificat atestant que je n'ai pas de maladie neuropsychiatrique. Certficat que ne pouvait faire mon psy, bien que n'ayant pas fait les tests pour savoir si j'etais réelement Asperger.

Voilà ce que je pouvait dire
christophe1983
Nouveau
 
Message(s) : 11
Inscription : Lun Juin 25, 2007 17:36
Localisation : Montpellier

Message par florent155 » Dim Juil 01, 2007 23:24

Ne faites pas de CAt, je vous préconise les cART (centre aide à la adaptation et à la réinserstion par le trvail), étant donné que je suis "intello", je pense être dirigé vers une filière, mettant en place des conaissances que j'ai malgrès mon bac :)
florent155
 

Difficultés au travail (et dans tout groupe en général)

Message par Pierre59 » Mar Oct 30, 2007 19:19

Bonjour à toutes et à tous !

Je rejoins assez la description des troubles faites par rémi. L'insertion dans un groupe, fondamentale quel que soit le travail ou quasiment, m'est impossible ou très difficile.

J'ai principalement des difficultés :

- à exprimer mes émotions de manière notamment à créer une complicité avec quelqu'un. Concrètement, le problème majeur consiste en une difficulté énorme avec le contact oculaire. Cela engendre des incompréhensions : mes interlocuteurs interprètent généralement ces façons de regarder inadéquates comme des mises à distance.

- à comprendre rapidement celles des autres. Je pense pouvoir faire preuve d'empathie, mais cette dernière n'est généralement pas instantanée, bien que le problème ne soit pas de mon point de vue aussi criant que le problème précédent.

- à trouver des sujets de conversation intéressants de manière à discuter de choses intéressantes, et surtout au moment opportun.

- à comprendre les enjeux d'une relation

A cela s'ajoutent des difficultés que connaissent certains neuro-typiques : une voix qui passe mal, une façon de s'exprimer pas optimale et un physique peu séduisant (bien que pas monstrueux non plus).

Bonne soirée

Pierre
Pierre59
Nouveau
 
Message(s) : 12
Inscription : Ven Oct 19, 2007 16:23
Localisation : Lille

Message par Timide_08 » Ven Fév 01, 2008 5:26

Moi j'ai déjà travaillé dans des endroits comme la serre SMA et Croissance-Travail, mais ces endroit ne me convenaient pas à mon trait de caractère "intello" car l'idée de génie qui venait en tête c'est la profession de rédactrice vu mon intérrêt pour l'intellect et mon petit côté discret...

:oops: Bref disons que je suis plutôt timide pour sauver les meubles et quand le groupe accès a ouvert son réseau de rédacteurs, je chantais ma bonne humeur fleurie dans ma tête, mais la porte d'une cage de fer s'est refermée sans que j'aie eu ma chance.

P.S: Si je pouvais avoir ma chance au C.J.F.V. (Centre de Jour Feu Vert) comme rédactrice bénévole et si l'endroit est approprié, je volerais enfin de mes propres ailes...[/i]
Rouges sont les roses, bleues sont les violettes,
je suis timide mais je me soigne...
Timide_08
Regulier
 
Message(s) : 124
Inscription : Mar Jan 22, 2008 1:01
Localisation : Quebec

Message par Titi » Lun Fév 04, 2008 13:30

---
Dernière édition par Titi le Jeu Mai 01, 2008 18:49, édité 1 fois.
Titi
Enthousiaste
 
Message(s) : 43
Inscription : Sam Jan 05, 2008 21:52
Localisation : lille

Message par Timide_08 » Mar Fév 05, 2008 1:51

Ça y est je viens cet après-midi de décrocher un poste de rédactrice bénévole pour l'Écho de Feu Vert, organisé par l'institutrice de IS du Centre de Jour Feu Vert, l'article cependant doit rester tenu sous le secret professionnel jusqu'à ce que le journal sorte.

Quand le journal sortira je vous le chatterai et je vous en enverrai des nouvelles si l'article est accepté, l'institutrice recevra l'article (Déjà écrit sur l'ordi) sur une feuille de papier et écrit en main propre avec un crayon de plomb, j'ai des grosses chances pour qu'il soit accepté...


:D
Rouges sont les roses, bleues sont les violettes,
je suis timide mais je me soigne...
Timide_08
Regulier
 
Message(s) : 124
Inscription : Mar Jan 22, 2008 1:01
Localisation : Quebec

Message par Veronique1 » Mar Fév 05, 2008 2:59

félicitations !
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par billyjul » Mer Fév 06, 2008 0:51

oui réussiser pour moi bravo
sa compensera :wink:
billyjul
Regulier
 
Message(s) : 79
Inscription : Lun Jan 14, 2008 2:18
Localisation : paris

Message par Timide_08 » Mer Fév 06, 2008 5:45

Merci Veronique1 et Billyjul :wink:
Rouges sont les roses, bleues sont les violettes,
je suis timide mais je me soigne...
Timide_08
Regulier
 
Message(s) : 124
Inscription : Mar Jan 22, 2008 1:01
Localisation : Quebec

Message par Caille Rotie » Mer Fév 06, 2008 23:07

Titi a écrit :Je ne peux pas aller manger avec eux au restaurant le midi, et je n'ai jamais su comment leur expliquer la raison.


Pour ce problème là, tu peux t'inventer des excuses : une allergie alimentaire, une volonté d'échaper aux oméga trans, une résolution écologique... ou même taper plus près : trop cher, trop de bruit, besoin de faire une pose dans un endroits calme....

Après, cela ne résous bien sur qu'un infime partie du problème...

Pour Marie-Josée : encore Bravo : puisse cette voix de l'écrit vaincre (en partie) ta timidité !
Dernière édition par Caille Rotie le Ven Fév 08, 2008 13:36, édité 1 fois.
Caille Rotie
Passionné
 
Message(s) : 209
Inscription : Ven Déc 09, 2005 15:32
Localisation : Caen

Message par Timide_08 » Ven Fév 08, 2008 6:06

Merci Caille Rotie.

Je ne savais pas mon niveau de timidité jusqu'à aujourd'hui et que le métier de rédactrice en diminuait une partie, merci championne...


:oops: :? :wink:
Rouges sont les roses, bleues sont les violettes,
je suis timide mais je me soigne...
Timide_08
Regulier
 
Message(s) : 124
Inscription : Mar Jan 22, 2008 1:01
Localisation : Quebec

Message par Pilgrim » Dim Fév 10, 2008 0:27

Titi a écrit :Comment on évoque dans son CV que l'on est asperger ?
Comment on en parle lors de l'entretien d'embauche ?


En ce qui me concerne, je n'en parle pas. Les personnes que je rencontre lors des entretiens se rendent bien compte qu'en termes de relationnel, quelque chose cloche (et pourtant je me fais violence pour penser à regarder mes interlocuteurs), mais je compense en étant suffisamment passioné lorsque je parle de certaines expériences passées, et en général ça me permet d'emporter le morceau.

Pour mon premier emploi, ça n'aurait pas suffit, mais heureusement j'avais eu la chance d'être coopté par un ancien camarade de Lycée que j'avais perdu de vue et qui se souvenait de moi.
Avatar de l’utilisateur
Pilgrim
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Mer Oct 17, 2007 15:26
Localisation : Toulouse et Clermont-Ferrand, France

Message par Timide_08 » Dim Mars 02, 2008 1:30

Je dois cependant savoir si en étant, dans mon état de rédactrice bénévole (car je ne suis pas sure qu'il s'agisse là, d'études, bref, si ça n'en était pas) je me demandais si je pourrais retourner aux études, mais dans une école aux adultes pour y apprendre le français et les arts plastiques?

Car je crois que je ne veux pas vous ennuyer avec ça et ça me gêne d'imaginer que je vous parle seulement de ça et avec une voix monocorde...

Aaaaaahhhh! Je ne peux même pas l'imaginer...
:oops:
Rouges sont les roses, bleues sont les violettes,
je suis timide mais je me soigne...
Timide_08
Regulier
 
Message(s) : 124
Inscription : Mar Jan 22, 2008 1:01
Localisation : Quebec

Suivant

Retour vers Asperger et Travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron