Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Les difficultés pour trouver un travail et les relations avec nos collègues.

Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Azuryth » Ven Jan 03, 2014 1:05

Bonjour, ce post a plusieurs objectifs mais a pour but, je crois, de m'aider a prendre une décision éclairé. Serait-ce un monologue ennuyant ? Peu etre ai je seulement besoin "d'écrire a voix haute".
Voilà: Je voulais connaitre vos avis sur la possibilité qu'une personne asperger puisse étudier en travail social, psychologie ou autres métiers semblables.

Je suis présentement aux études et je dois choisirs dans quel programme je dois aller. Certaines personnes (dont l'orthopédagogue de l'ecole et mon API -Aide Pedagogique Individuelle-) m'ont dit à plusieurs reprises que "si les cours sont trop dur pour moi, que je devrais lacher le Cégep", que mon cerveau n'était "pas fait pour les mathématiques et les sciences". Pourtant, j'aime les sciences et j'ai eu d'excellentes notes en biologie et en Calcul Différentiel. Seulement ca me prend énormément d'efforts et d'énergie, tout me prenant 2 a 3 fois plus de temps a accomplir. Mais parce que je suis persévérante, et si on me "traduit" la matière en "aspergéiens" je comprend très bien et une fois que je l'ai appris je le fait parfaitement. Je peux réussir a faire les cours mais seulement si on m'en donne la chance. Avec un tuteur (mon copain qui est apte a enseigner aux personnes aspergers) ca allait très bien dans mes cours. Il rendait les choses abstraites concrètes, me reformulait les consignes, me faisait des images et m'expliquait le fonctionnement des choses pour que je puisse bien le comprendre. Bref on doit pratiquement revoir toute l'information vu en classe et la transformer en donnée que mon cerveau est capble de conceptualiser. (Je sais que je peux avoir beaucoup de misère a m'expliquer alors désolé si ce n'est pas clair et n'hésitez pas a poser des quesions).

Mais d'un autre coté, j'avais beaucoup de difficulté en philosophie parce qu'on me demandait des choses que je suis incapable de faire comme deviner les intentions des autres et de me mettre a leur place, d'user d'empathie. Ce qui me semble totalement illogique cest que l'orthopédagogue après m'avoir dit que les sciences était pas de mon intelligence, que j'étais faite pour les sciences humaines, comme elle. Que ce n'était pas grave.

J'adorerais aller dans les sciences, mais un autre métier m'intéresserait peut etre aussi : aller en travail social et travailler avec les personnes sourdes et malentendantes.

La question est : une personne autiste peut elle faire ce metier efficacement ?
Etre autiste offrait il certains avantages comme l'honneteté, ne pas avoir de jugements et écouter réellement ce que la personne en difficulté a besoin au lieu de supposer des choses fausses... (Je n'en ai pas d'autres qui me viennent ... Je ne suis pas vraiment rendue a l'étape de trouver des avantages a l'autisme... Si vous en avez ca me ferait un plaisir de vous lire).
Ou est ce que , en autres, mon manque d'empathie et mon absence de diplomacie et de subtilité sont des éléments trop essentiels pour etre absente d'une personne travaillant dans le domaine de la psychologie ?
Dernière édition par Azuryth le Dim Jan 05, 2014 2:44, édité 1 fois.
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par luciol » Ven Jan 03, 2014 18:43

Je suis Aspi, je travaille dans l'action sociale au sens large, pour moi ce n'est pas incompatible.

Et je crois que tu as tout résumé: d'un côté nous sommes dotés d'une certaine loyauté, hônneteté et d'une absence de jugements de valeur qui sont des points forts dans ces domaines. Et je pense aussi que le fait d'avoir moins d'empathie que les NT n'est pas un inconénient: je pense que celà permet de réussir à prendre du recul,ce qui est indispensable dans ces domaines tant pour des raisons professionnelles que pour des raisons de confort personnelles une fois la porte de sortie du travail franchie. Néanmoins, pour ma part, je ne me sens pas "sans empathie" comme on l'entend parfois concernant les Aspis. Disons que j'ai un degré d'affects qui me permet d'être motivé pour les personnes que je reçois et d'avoir vraiment l'envie de les aider. Mais une fois que je sors du travail, leur cas ne m'intéresse plus.
luciol
Nouveau
 
Message(s) : 21
Inscription : Sam Juin 04, 2011 16:42
Localisation : Isère

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Jhaal » Sam Jan 04, 2014 17:53

je suis d'accord avec Luciol.

On me qualifie souvent de bon Psychologue parce-que je sais écouter avec une certaine distanciation. Posément. C'est rassurant pour des personnes qui sont réellement en détresse.
Je ne crois pas que le fait d'être bouleversé par le cas de personnes en particulier puisse les aider. Le fait d'être à l'écoute et d'avoir une vision claire oui par contre.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Azuryth » Sam Jan 04, 2014 20:04

Merci beaucoup de vos réponses. Elles m'aident beaucoup à prendre conscience que les personnes en difficultés ce quelles ont réellement besoin cest detre ecouter sans juger.

La seule chose qui coince encore un peu, c'est que je suis incapable de me mettre a leur place. Les ecouter et les laisser mexpliquer est-ce suffisant ou dois je me mettre a leur place pour comprendre ?
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Jhaal » Sam Jan 04, 2014 20:13

Je n'en sais rien. Je pense qu'ils ont besoin d'avis rationnels.
Je ne comprend pas bien le concept de "se mettre à la place de". Ça ne m'a jamais réellement posé de problème pour l'écoute et la compréhension d'un problème humain.
Ça m'a posé problème en cas de situation urgente, par exemple pour réagir à bon escient si une personne se blesse ou se fait mal. J'ai une distance trop importante qui fait que j'ai une latence trop importante pour réagir comme il convient.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par luciol » Sam Jan 04, 2014 21:29

Jhaal a écrit :Je ne comprend pas bien le concept de "se mettre à la place de". Ça ne m'a jamais réellement posé de problème pour l'écoute et la compréhension d'un problème humain.


Je suis assez d'accord. Pas besoin de se mettre à la place de quelqu'un pour le comprendre et l'aider.
luciol
Nouveau
 
Message(s) : 21
Inscription : Sam Juin 04, 2011 16:42
Localisation : Isère

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Jhaal » Dim Jan 05, 2014 1:03

Et d'ailleurs, en principe, si une personne n'arrive pas à résoudre un problème et à s'extirper d'une situation psychologique difficile, se mettre à sa place signifierait se retrouver dans la même impasse. C'est donc une expression assez absurde.
Justement, la personne a besoin d'un avis extérieur à sa souffrance sans l'exclure pour autant.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Azuryth » Dim Jan 05, 2014 2:42

Vous avez raison. Les personnes qui m'entourent me semblent bien étranges avec leur foutu concept de se "mettre a la place de l'autre" pour pouvoir savoir ce dont il a besoin pour l'aider.

Effectivement, comme Jhaal l'a dit, certains métiers qui nécésiterait une rapidité d'action comme dans les salles d'urgences dans les hopitaux ou dans la police où je devrais prévoir les actions d'autrui, seraient beaucoup plus problématique.

Merci beaucoup pour vos réponses, que je sais objectives et que vous ne dites pas ca que pour me faire plaisir ou m'encourager. :)
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Azuryth » Jeu Jan 09, 2014 1:50

Je m'excuse. Je ne comprends pas ce que tu dis. Pourquoi parles tu de vengeance ?
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Jarod » Jeu Jan 09, 2014 20:34

J'avais déjà pensé cette hypothèse hier ...
Jarod
Passionné
 
Message(s) : 2011
Inscription : Ven Avr 19, 2013 18:23

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Azuryth » Ven Jan 10, 2014 2:23

Je m'excuse mais je ne comprends pas pourquoi tu parles de ton chien ...



Voici une description du metier en question :
http://avenirensante.com/fr/carrieres/t ... use_social

Travailleur et travailleuse social(e)
Les travailleuses sociales et les travailleurs sociaux interviennent auprès d'individus, de couples, de familles, de groupes et de collectivités en vue de les aider à résoudre ou à prévenir des problèmes d'ordre personnel, familial ou social comme la violence, le suicide et la délinquance.

Ils procèdent également aux placements en foyer d'accueil ou aux placements pour adoption. Ils veillent à analyser la nature et la gravité des problèmes et à bien cerner les besoins des personnes tant en procédant à des évaluations et à des diagnostics psychosociaux qu'en établissant des plans d'intervention ainsi que des programmes de services ou d'activités. Ils s'occupent également de conscientisation et de défense des droits et donnent des consultations dans le but de favoriser l'adaptation des personnes ou des groupes.

Dans le réseau de la santé et des services sociaux, les travailleuses sociales et travailleurs sociaux exercent principalement leur profession en centres jeunesse, en CLSC et en centre hospitalier.
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Aspies travailleurs socials/psychologues et autres ?

Message par Azuryth » Ven Jan 10, 2014 5:47

En bien oui j'aime les chiens, mais il me semble qu'il y a des sections, des catégories de sujets et des titres de sujets différents pour nous orienter ? Et que si tu ne sais pas quoi dire et bien dit rien. Je ne comprend pourquoi les gens parlents alors qu'ils n'ont rien a dire ...
Pourtant, si tu avais ecrit ce message dans mon post sur les chiens te les autistes, je t'aurais lu avec plaisir. Parce que cela aurait eu du sens pour moi.


En ce qui concerne le travail social, j'aimerais travailler avec les personnes sourdes et travailler dans leurs intérets. Promouvoir leur besoin, ameliorer la qualité de vie des Sourds. On m'a dit que ma capacité à ne pas juger et à les écouter réellement pouvait être utile. Que mes idées originales, ma manière différente d'appréhender les événements et les solutions inédites que je peux apporter pouvait compenser.


En réalité, je dois vous avouer que je n'ai aucune idée de ce que je dois compenser. Ma famille ne fait que me dire que je peux faire ce que je veux, que je suis capable de faire ce que je veux. Que j'ai de grande qualité et tout ca ...
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec


Retour vers Asperger et Travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron