Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Les difficultés pour trouver un travail et les relations avec nos collègues.

Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par fl1 » Dim Jan 27, 2013 10:18

Bonjour à tous,

Pour me présenter brievement, je soupçonne le syndrome depuis un bon moment, et ma situation actuelle devenant pour moi intenable (ayant grillé toutes mes cartes "espoir d'avenir potentiellement acceptable") j'envisage de tout stoper le temps de me faire suivre par un psy et mettre un nom sur ce qui cloche, quitte à demander à me faire interner si les délais sont trop longs pour que je puisse continuer de subvenir à mes besoins.

La chose qui m'effraie est mon manque de formation (neant absolu, pas même été au lycée), si je ne trouve pas de solution viable, me connaissant ça va finir sur des solutions type hacking/carding, ce dont je me passerai bien
(tiens d'ailleurs si un dev lit ça, les post.gif icon_profile.gif etc ne s'affichent pas, du moins sous chrome)

Malheureusement lorsque l'on parle de ce genre de lacunes à un conseiller lambda, ils nous redirigent vers une formation cariste ou nous disent de déjà passer le bac, ni validation des acquis ni autre pour les personnes sans displomes ni experience professionnelle autre que manuelle, les entretiens d'embauche au culot j'en parle même pas, catégorisé guignol en vadrouille direct :| (je ne veux plus bosser dans des boulots physiques, j'y passe pour une buse à la limite de la débilité à cause de mon manque de savoir communicatif, de mon apparente "déconnexion" permanente et de mes maladresses (pas fichu de garer une bagnole correctement par exemple) en bref j'y suis une mule qui fait son taf et communique par "oui, non, travail effectué, pouvez vous répéter ???", bref j'en peux plus)

La question est donc simple, y a t il un espoir de parcours formatif personnalisé une fois diagnostiqué ? :| j'ai 25 ans

Savez vous si le Quebec peut être une solution viable pour un aspie en tant qu'émigré ? (si la reconnaissance y est possible dès lors qu'on a trouvé à y travailler (je ne maitrise pas assez l'anglais pour envisager de pays non francophone))
Dernière édition par fl1 le Dim Jan 27, 2013 17:58, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
fl1
Passionné
 
Message(s) : 187
Inscription : Dim Jan 27, 2013 9:04
Localisation : Cyberespace

Message par meï » Dim Jan 27, 2013 11:59

bonjuor
ton parcours pro me fait sourire (meme si je sais ca n'est ps le but) car j'y retrouve un peu ma communication au travail... :lol: même si j'ai eu la chance de reprendre des etudes a 32 ans, pour passer le bac justement pour les mêmes raisons que toi. :wink:
pourquio pas tio? il existe des façons de rattraper un niveau acceptable qui t'ouvriront des portes.(et crois moi c'est pas si dur.)
(DAEU, etc..)
pour le DAEU, pas besoin d'avoir été loin. (je n'ai pas fais de terminale, même pas toute la première a l'époque.et ai obtenu le DAEU en 1 an avec mention..)

de plus apres mon daeu, j'ai fais un DEUST a la fac en documentation.pas facile quand on est aspi, c'est vrai, mais je n'ai craqué qu'au cours de la seconde année..donc pas passé tous les exams.( et je m'en fiche, j'ai le niveau.)
donc j'ai pu trouver un emploi bien mieux ensuite mais..a cause de ma fatiguabilité, de mes souçis relationnels, licenciée (pour raisons mdicales), et ca a éét très dur (c'etait un cdi..) bref, aujourd'hui, j'ai une rqth, et surtout un vrai diag asperger (et hqi et tda), qui je l'espère me permettra de trouver un emploi bien adapté après mon congé parental.(j'atends un bébé.)

tout ça pour te dire que, il y a des solutions, ne reste pas a ton age (tu es encore super jeune!) avec deja des idées aussi negatives sur l'emploi.(même si je te comprends...)
certes rien n'est simple..mais si tu te renseignes bien tu trouveras peut etre un moyen de reprendre des etudes?
ou alors une formation qui prend en compte ton SA?(avec le diag tu pourais etre suivi par un cap emploi, pr personnes handicapées?)

es tu diagnostiqué?(edit ah non, mais tu es en train.) sinon, commence par chercher un moyen, c'est deja ça, avec un bon diag et une rqth, et un peu d'aide d'autrui,(une asso?) les solutions devraient arriver.!tout arrive au fur et a mesure;

bon courage!
Maman Aspie, hpi, et TDA (diag en 2012, CRA) de 3 ptits mecs et une minimoizelle pas conventionnels.
meï
Regulier
 
Message(s) : 79
Inscription : Dim Jan 02, 2011 19:27
Localisation : ouest

Message par fl1 » Dim Jan 27, 2013 13:06

Félicitations pour le(la?) petit dernier :)

C'est encourageant de lire que tu y sois arrivée à 32 ans!

J`ai déjà essayé le daeu il y a quelques années, mais sur une mauvaise periode (trop dispersé), le résultat a été un décrochage quasi immédiat pour n'y revenir que 6mois plus tard le jour des exams >.>

j'ai eu français et anglais (enfin français je ne suis pas sur, je me suis trompé de sujet et ai pris celui de dissertation au lieu d'analyse de texte, sur le coup j'ai pensé qu'on avait le choix --'), mais ai loupé le réveil pour la seconde journée d'exams (j'étais hebergé à droite à gauche à l'époque, pas vérifié si le son du réveil de l'amie chez qui je logeais ce soir là était bien monté), même si sur le coup le fait d'être assez à l'ouest pour me retrouver dans des situations pareilles m'a fait marrer, ça aurait grandement simplifié les choses si j'avais pu l'obtenir à ce moment là --'

Ce que je crains en retentant l'experience à froid comme ça est de redécrocher, notamment à cause du ressenti de décalage... je ne me sentais vraiment pas à ma place et ne savais comment l'expliquer lors des quelques cours de daeu que j'ai suivi, enchainer sur un diplome avec quotas d'absence à respecter (et donc une classe entière à cotoyer sur le long terme) me fout un peu la trouille, je pense que ne serais-ce qu'expliquer mon décalage par un diagnostique m'aiderait pas mal, du moins j'espere

Il y a ensuite la question du comment expliquer à l'organisme de formation potentiel un parcours aussi chaotique, et un comportement aussi marginal... enfin peu importe le travail (programmation dans mon cas) dire que l'on est socialement à la masse est assez risqué, et dans mon cas c'est justement pour ne plus avoir à le cacher que j'aimerais partir sur de nouvelles bases

j'ai la trouille en fait, la trouille que ça vire au jeu de cache-cache habituel, qui n'apporte rien et ne peut rien apporter de bon

De ce que tu en as vu, le fait de se présenter aux organismes de formations, et par la suite aux employeurs avec le diagnostique SA n'est pas trop handicapant?mal vu ? c'est la raison pour laquelle je pense au quebec, le syndrome semble avoir été bien médiatisé par là bas, et donc probablement mieux connu, en france les rares fois où j'ai laissé entendre que je pensais être aspie les réactions n'ont franchement pas été formidables...

Pour le diag tout est prévu, je stop le boulot fin février pour consacrer mon temps au diag, au travail personnel ainsi qu'à parfaire mon auto-formation dans le domaine de la programmation (en bossant à côté j'ai du mal, les journées de sociabilité forcée me fatiguent énormément)
Avatar de l’utilisateur
fl1
Passionné
 
Message(s) : 187
Inscription : Dim Jan 27, 2013 9:04
Localisation : Cyberespace

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par lliw » Mar Fév 19, 2013 9:04

J'ai eu exactement les même problèmes que toi et je me suis posé les même questions pour mon avenir, j'ai donc passé le bac que j'ai eu mais ça n'a servi a rien car j'en suis toujours au même point, je ne travail toujours pas, j'ai toujours autant de problèmes aux entretients, je ne sais toujours pas quoi faire, pour ainsi dire j'ère quelque part au milieu des gens^^
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par fl1 » Jeu Fév 21, 2013 21:48

Tu as aussi fait la démarche d'être suivi pendant ce temps ? qu'est-ce qui t'as ammené à ne pas poursuivre post-bac ?

au mirail ton daeu ? c'était en quelle année ? si y faut on s'est croisés ^^ perso c'était 2011/2012, un blond toujours avec un casque sur les oreilles, qui arrivait à la bourre et partait en avance (enfin les rares fois ou j'ai été là), même le jour des exams :lol: j'ai déboulé alors que tout le monde etait déjà attablé dans l'amphi et suis reparti en premier :lol:
C'est votre logique qui est illogique, Mr Spock.

En recherche de diagnostique
Avatar de l’utilisateur
fl1
Passionné
 
Message(s) : 187
Inscription : Dim Jan 27, 2013 9:04
Localisation : Cyberespace

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par lliw » Jeu Fév 21, 2013 22:25

2011 2012 oui j'étais au mirail en Histoire de l'art mais impossible de continuer j'ai horreur d'écrire, on s'est peut etre croisé :D
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par fl1 » Ven Fév 22, 2013 3:34

Ah ben oui y'a moyen du coup, ou en ville si tu sortais un peu, j'étais souvent dehors, dorade, prairie, bregl, paul sab, bikini et autres, ou du côté de saint-aubin où j'habitais
C'est votre logique qui est illogique, Mr Spock.

En recherche de diagnostique
Avatar de l’utilisateur
fl1
Passionné
 
Message(s) : 187
Inscription : Dim Jan 27, 2013 9:04
Localisation : Cyberespace

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par lliw » Ven Fév 22, 2013 3:50

fl1 a écrit :Ah ben oui y'a moyen du coup, ou en ville si tu sortais un peu, j'étais souvent dehors, dorade, prairie, bregl, paul sab, bikini et autres, ou du côté de saint-aubin où j'habitais


oui un peu prairie, bikini pour la DNB & Dubstep
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par fl1 » Ven Fév 22, 2013 4:41

dubstep j'aime pas trop, enfin ça dépend faut vraiment qu'elle soit bien placée, dnb j'ai qu'une soirée au mixart qui me revienne en mémoire, j'aurais pas payé le bikini pour je pense (souvent les lives dnb me deçoivent, j'aime bien la dnb qui tape, ou plus calme mais quand meme bien tek), c'était plus psytrance ou rock les soirées que j'y ai fait

sinon difficile de décrire un groupe de jeunes parmis la masse de la prairie ^^ m'enfin blond aux cheveux courts et barbe de trois jours, souvent un baton de jongle court joué sans baguettes, souvent des chiens, de l'alcool, dégaine un peu zone, du monde autour avec des chapeaux sur la tête, pas forcement des plus bavards :roll: ou l'immeuble de l'autre coté du parking de la prairie duquel des basses s'échapaient à longueur de temps :mrgreen:
C'est votre logique qui est illogique, Mr Spock.

En recherche de diagnostique
Avatar de l’utilisateur
fl1
Passionné
 
Message(s) : 187
Inscription : Dim Jan 27, 2013 9:04
Localisation : Cyberespace

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par lliw » Ven Fév 22, 2013 11:07

En principe je fais pas trop attention aux gens, j'peux même croisé quelqu'un que je connais sans le reconnaître d'emblée
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par fl1 » Ven Fév 22, 2013 22:07

oui normal désolé
C'est votre logique qui est illogique, Mr Spock.

En recherche de diagnostique
Avatar de l’utilisateur
fl1
Passionné
 
Message(s) : 187
Inscription : Dim Jan 27, 2013 9:04
Localisation : Cyberespace

Re: Des solutions formation pour les diagnostiqués ?

Message par CélineG » Mer Avr 03, 2013 14:18

fl1 a écrit :Bonjour à tous,

Pour me présenter brievement, je soupçonne le syndrome depuis un bon moment, et ma situation actuelle devenant pour moi intenable (ayant grillé toutes mes cartes "espoir d'avenir potentiellement acceptable") j'envisage de tout stoper le temps de me faire suivre par un psy et mettre un nom sur ce qui cloche, quitte à demander à me faire interner si les délais sont trop longs pour que je puisse continuer de subvenir à mes besoins.

La chose qui m'effraie est mon manque de formation (neant absolu, pas même été au lycée), si je ne trouve pas de solution viable, me connaissant ça va finir sur des solutions type hacking/carding, ce dont je me passerai bien
(tiens d'ailleurs si un dev lit ça, les post.gif icon_profile.gif etc ne s'affichent pas, du moins sous chrome)

Malheureusement lorsque l'on parle de ce genre de lacunes à un conseiller lambda, ils nous redirigent vers une formation cariste ou nous disent de déjà passer le bac, ni validation des acquis ni autre pour les personnes sans displomes ni experience professionnelle autre que manuelle, les entretiens d'embauche au culot j'en parle même pas, catégorisé guignol en vadrouille direct :| (je ne veux plus bosser dans des boulots physiques, j'y passe pour une buse à la limite de la débilité à cause de mon manque de savoir communicatif, de mon apparente "déconnexion" permanente et de mes maladresses (pas fichu de garer une bagnole correctement par exemple) en bref j'y suis une mule qui fait son taf et communique par "oui, non, travail effectué, pouvez vous répéter ???", bref j'en peux plus)

La question est donc simple, y a t il un espoir de parcours formatif personnalisé une fois diagnostiqué ? :| j'ai 25 ans

Savez vous si le Quebec peut être une solution viable pour un aspie en tant qu'émigré ? (si la reconnaissance y est possible dès lors qu'on a trouvé à y travailler (je ne maitrise pas assez l'anglais pour envisager de pays non francophone))



Bonjour,

J'ai pensé que peut-être que les foyer asperger pourraient t'aider à t'y retrouver comme:

http://www.ari-accompagnement.fr/-Intervalle-Asperger-[url][/url] qui est situé à Bordeaux

ou le Foyer Asperger de Tarbes: http://profil.action-sociale.org/?p=foy ... s=contacts[url][/url]

celui de Lourdes: http://www.autisme65.asso.fr/Fichiers%2 ... chique.pdf[url][/url]

du pas de calais: http://www.sesame-autisme.com/index.php ... lzbqf9tjat[url][/url]

ou celui du 95 qui me semble très bien structuré: http://www.apogei94.fr/etablissementce37.html?page=12[url][/url]

J'espère t'avoir un peu aidé. :)

Moi je n'ai toujours pas d'emploi et celà même si j'ai mon bac et 4 ans d'études. Ce qui cloche chez moi c'est que je ne garde pas mes emplois car je n'arrive pas à gérer mes émotions au travail ni mes relations avec les autres.

Bon courage, on va y arriver à s'en sortir! :)

Céline
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon


Retour vers Asperger et Travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité