Reconnaissance travailleur handicapé.

Les difficultés pour trouver un travail et les relations avec nos collègues.

Reconnaissance travailleur handicapé.

Message par Yellowstone » Sam Sep 29, 2012 16:06

Bonjour à tous,

Dans le cadre de ma recherche d'emploi, j'ai constitué un dossier auprès de la MDPH. J'ai reçu, il y a quelques jours, un courrier attestant que le dossier est déclaré complet. Pour ceux qui également ont fait une demande de reconnaissance de travailleur handicapé, j'aimerais avoir vos témoignages.

En fait, je vous demande comment, pour vous, la procédure s'est déroulée. Avez-vous été convoqué pour un entretien ? Quel taux de handicap vous a été attribué ? Avez-vous demandez un bilan de compétences, que vous a-t-il apporté ? Avez-vous demandé un accompagnement particulier ? Avez-vous retrouvez un emploi ? Et si oui, comment se passe votre insertion professionnelle aujourd'hui ?

Merci par avance de vos réponses.
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne

Message par profil supprimé » Lun Oct 01, 2012 10:30

Merci d'avoir posté ces questions, je suis assez intéressé par les réponses.

Ma première pensée quand je me suis rendu compte que je pouvais être asperger, ca a été "est-ce que je peux faire économiser des charges à mon entreprise si j'étais travailleur handicapé."

Aussi, concernant le bilan de compétences, même si je pense avoir eu un bon accompagnement, j'ai été déçu par l'apport du bilan Je l'avais effectué au CNAM.
Dernière édition par profil supprimé le Sam Déc 29, 2012 11:29, édité 1 fois.
profil supprimé
 

Message par Yellowstone » Mer Oct 03, 2012 19:09

Fumigatus a écrit :Merci d'avoir posté ces questions, je suis assez intéressé par les réponses.

Ma première pensée quand je me suis rendu compte que je pouvais être asperger, ca a été "est-ce que je peux faire économiser des charges à mon entreprise si j'étais travailleur handicapé."

Mais en lisant les commentaires sur ce forum, j'ai eu l'impression qu'il valait mieux être le clown fou et rigolo du fond du couloir qu'un autiste handicapé.

Aussi, concernant le bilan de compétences, même si je pense avoir eu un bon accompagnement, j'ai été déçu par l'apport du bilan Je l'avais effectué au CNAM.


J'espère qu'il y aura un maximum de témoignages. Je pense que les expériences de chacun (même en quelques lignes) peuvent être profitables à tous les Asperger ayant des problèmes d'insertion professionnel, et qu'en témoignant pour les autres ils peuvent également apprendre sur eux-même.

Je pense que s'exprimer librement sur ce sujet peut être enrichissant pour chacun de nous, nous ne sommes pas là pour juger l'autre mais pour nous respecter.

Merci beaucoup de votre participation...
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne

Message par Yellowstone » Mer Oct 03, 2012 22:10

Navré pour la remarque naïve, mais je n'arrive pas à imaginer pourquoi le SA rend la recherche d'emploi plus difficile.


En fait, (je ne sais pas si vous avez un diagnostic de S.A.) je crois pas que le S.A. rend la recherche d'emploi plus difficile. Un S.A. peut être capable, compte tenu de son niveau d'études et de son expérience professionnel, de rechercher des offres d'emploi, d'en comprendre le contenu et en quoi le travail consiste vaguement (vaguement c'est pour moi). Il est apte, avec une aide éventuelle, à rédiger une lettre de motivation et de présenter un C.V. clair et organisé.

Par contre, il peut être mis en difficulté lors de l'entretien d'embauche (problèmes de compréhension du sens profond d'une réflexion par la personne qui lui fait passer l'entretien, problèmes pour anticiper ce que l'employeur attend en terme de réponses pertinentes, le S.A. peut ressentir certaines ambiguïtés dans le discours de l'autre, et puis il est parfois compliqué pour un S.A. être convaincant lorsque l'on a des problèmes pour se mettre à la place de l'autre (problème lié à une théorie de l'esprit réduite), et quand même un S.A. comme moi à des difficultés réelles à percevoir et à comprendre, dans une discussion, l'essentiel et la globalité d'une question ; en général on a tendance à se concentrer d’emblée sur les détails ou les éléments de la question plutôt que sur les ensembles, là je reprends la définition donné par Tony Attwood de la faible cohérence centrale, une des caractéristiques du S.A.). En réfléchissant bien je pourrais sans doute en trouver d'autres.

J'ai l'impression que ce problème est intrinsèque à l'offre du travail et les conditions spécifiques pour postuler (e.g. le niveau d'étude, l'expérience professionnelle).


Non je ne le voyais pas réellement tout à fait comme ça. Ce que vous dites s'applique aussi et souvent aux NTs.
Problème intrinsèque à l'offre, c'est possible, si l'offre ne convient pas à la personne S.A., l'offre dans ce cas n'est pas en adéquation à sa personnalité et à ses compétences propres.
Et les conditions spécifiques pour postuler, là aussi ça peut la cause d'un problème si la personne S.A. n'a malheureusement pas l'expérience requise pour une offre, par exemple. Mais en fait, je me penche sur ce que le S.A. pose comme problèmes spécifiques (que ne rencontrent pas les NTs entendons nous bien) par rapport à la réussite à décrocher un travail, et surtout de pouvoir le conserver malgré leur handicap. Je m'intéresse aux personnes qui se sentent ou qui sentaient handicapées comme moi par le S.A., et qui ont réussi professionnellement.

À quelles difficultés particulières avez-vous fait face ? Pouvez-vous décrire des problèmes d'insertion professionnelle ?


Moi, par exemple, sur un poste en jardinerie (j'avais la responsabilité de l'entretien de la pépinière, et je conseillais les clients), le jour où m'ont pas dit que je devais être en caisse (chose toute bête pour la personne lambda) ça a été très difficile pour moi d'être dans ce rôle. J'avais des difficultés avec la machine (mais je ne pouvais pas m'y intéresser tranquillement) et en même temps gérer les clients qui arrivaient, et puis en plus parfois on me demandait d'emballer des plantes rapidement pour satisfaire la clientèle impatiente et quand vous avez des problèmes de motricité ou de coordination. Et puis difficulté d'être en phase parfois avec l'attente du client (des fois j'avais du mal à identifier leurs intentions).

Et puis une autre chose, avec mon autre collègue femme ma relation était bonne, mais avec mon supérieur on avait souvent du mal à se comprendre l'un l'autre, on était pas du tout en phase et la relation était tendue, moi de mon côté j'avais un espèce de côté exigeant dans la tête. Et puis j'ai une obsession de perfection qui me rend lent dans l'exécution d'une tâche. Et je pense qu'inconsciemment ça énervait mon supérieur, et puis je n'avais pas le même fonctionnement que lui, j'avais un côté lunaire.

Du coup, au bout de 4 mois, j'ai du abandonner ce poste parce que je ne me sentais plus à ma place.

Décrire des problèmes d'insertion professionnelles en quelques mots : ce serait plutôt d'éprouver des problèmes pour retrouver un emploi adéquate et qui apporte une rémunération stable. Mais c'est aussi se retrouver dans des situations qui, moi S.A., me mettent finalement très mal à l'aise (comme être subitement dans l'interaction avec un groupe de gens par exemple, et être en phase avec eux, où devoir diriger un groupe parce que mon employeur me l'oblige).

J'espère avoir à peu près avoir répondu à vos questions :roll: :?: .
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne

Message par Yellowstone » Jeu Oct 04, 2012 21:21

La vraie question est plutôt de savoir si tu connais des individus avec le SA qui n'ont pas été pris suite à l'entretien d'embauche pour des raisons liées au SA (c'est difficile à déterminer).


Non je ne connais pas du tout de personne qui ont le S.A.. Donc je ne peux pas répondre à ta question. Ce que je peux te dire c'est que pour moi l'étape de l'entretien est quelque chose de compliqué suivant la situation (la personne que tu as en face de toi, et les questions qu'elles te posent peuvent être déroutante notamment quand la sélection est rude).

Mais c'est seulement ton ressenti. La structure hierarchique a-t-elle adopté un comportement coercitif spécialement avec toi ?


Il y a eu des moments difficiles avec mon chef, et je me sentais de plus en plus malheureux et déprimé au fil du déroulement de cette période. Il y a avait un fonctionnement imposé qui n'était pas le mien. Je m'entendais mal avec lui.

T'a-t-on mis en garde sur ton comportement ?


Oui, il m'a dit un jour que je critiquais son travail alors que je faisais une remarque sur un détail qui me semblait important (je ne sais plus de quoi il s'agissait exactement) et sur ce que l'on pourrait faire pour améliorer quelque chose. Il m'a dit ensuite que je ferais mieux de m'occuper de mon travail parce que j'avais visiblement du chemin à faire avant de me permettre de faire une remarque. En gros, j'avais plus qu'à la fermer.

J'ai les mêmes problèmes. Mais peut-on résoudre ces problèmes avec une reconnaissance de travailleur handicapé ? Ces interactions existeront toujours suivant l'emploi considéré.


Bien sûr que les problèmes d'interactions entre S.A. et NTs existeront toujours. Mais le fait, d'être reconnu comme travailleur handicapé auprès de son employeur, que les autres collègues soient avertis de l'existence d'une différence chez une personne peut les aider à comprendre un comportement et un fonctionnement différent du leur. Et d'éviter qu'ils se méprennent sur le comportement de la personne S.A. Pour moi, c'est plus honnête de passer par cette étape, et cela peut éviter les malentendus puisque la plupart des S.A. ont des difficultés à conserver leur travail.

Je prétends qu'il est nécessaire de trouver un emploi avec une interface adaptée. Le milieu de la vente n'est clairement pas une bonne interface pour un individu qui a le SA.


Là je suis complètement d'accord avec toi, pour moi un S.A. n'a pas les capacités qui vont avec l'exigence de la vente. Je l'ai testé sous deux formes, et ça n'a pas fonctionné. J'ai donc décidé de ne plus en faire.

Je ne comprends pas l'intérêt de ta démarche auprès de la MDPH. :?:


Actuellement, je suis producteur de safran, j'ai une passion pour tout ce qui touche à la terre, et aux plantes. Mais cette culture est difficile ; travail conséquent et fatiguant. Et en plus je suis handicapé au niveau de la vente qui est crucial pour pouvoir vivre cette activité. Avec les charges, je n'arrive pas à m'en sortir financièrement, j'arrive à peine à couvrir les charges. Je compte essayer de développer une boutique de vente via internet mais je suis septique car c'est encore des frais supplémentaires, et pas forcément l'assurance de vendre suffisamment.

En ce qui concerne mon expérience personnelle, je pense avoir trouvé des interfaces adaptées pour une personne qui a le SA. Je fais des astreintes de nuit dans un musée et j'ai un post de surveillance la journée.


Oui c'est dans doute un travail qui peut te convenir (la surveillance la nuit d'un musée, on est pas dérangé, c'est calme). Es-tu près à faire ce travail encore longtemps ? En tout cas, si ça te convient tant mieux pour toi.

Il est possible de trouver toutes sortes de tâches administratives qui nécessitent l'écriture de script d'automatisation du traitement d'information. Il me faudrait faire des requêtes dans plusieurs institutions.


Oui ça c'est pas bête pour un S.A., il faudrait voir en quoi le travail consiste exactement. Un boulot de programmation pour la saisie et le traitement des données. Pourquoi pas ?

Je pourrais aussi faire de la réparation informatique.


Oula, ça je sais pas si j'en serais capable en tout cas pour ce qui est de la partie électronique d'un PC, je ne m'y connais pas assez. Pour bidouiller dans un PC, ça pourrait encore aller. J'aidais souvent ma tante qui avait souvent des problèmes avec son PC.

J'ai la chance d'être un bon pédagogue donc je donne des cours de mathématiques. Je pourrais aussi donner des cours de physique ou d'informatique.


Tant mieux si tu aimes expliquer aux autres, et surtout si tu es naturellement doué pour ça. Moi je ne suis pas dans ce cas là. Mais pour enseigner les matières que tu cites il faut avoir un minimum de diplômes ?

J'ai aussi trouvé un post de transcription braille et de développement d'outil informatique pour les braillistes.
J'ai déjà eu un post d'aide à la prise de note via mon université, je prennais les cours de maths sur mon ordinateur en LaTeX pour un étudiant brailliste.


C'est une bonne idée en effet, surtout si ce poste te plaît. Je pense que je serais incapable d'apporter une aide comme celle là. Déjà que moi-même, j'avais du mal avec la prise de note en cours. Je ne pouvais qu'écouter mais faire les deux en même temps c'était mission impossible.
En notant je perdais le fil de l'écoute, et donc dans ce que j'écrivais, il en manquait la moitié ou le cours était mal pris, etc... Je pense que tu es nettement plus intelligent que moi.

Je n'ai pas de diplôme.


Là je ne te crois pas. Pourtant tu as bien eu des diplômes à l'université, non ? Dans les matières qui te plaisent : les maths, la physique, l'informatique. Et puis, si tu es entré à l'université tu as au moins un bac ?
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne

Message par Manex » Ven Oct 05, 2012 19:21

J'ai cette reconnaissance, ça t'ouvre pas plus de portes.
Au contraire, tu est plus victime de discrimination.
Comme quoi ça prouve bien la stupidité des gents.

Les entreprises qui embauchent des travailleurs qui ont cette reconnaissance ne sont pas adapter aux Aspies.

Pour moi je me sens pas handicapé, on va dire plutôt que j'ai un cerveau qui est connecter différemment, ce qui a ses point fort et faibles.
Avatar de l’utilisateur
Manex
Passionné
 
Message(s) : 720
Inscription : Lun Mai 28, 2012 18:22
Localisation : Mulhouse

Message par Yellowstone » Ven Oct 05, 2012 21:09

Merci Manex pour tes précisions. Oui c'est pas vraiment pas encourageant pour nous Asperger (malgré nos efforts pour essayer de nous adapter) d'être aussi mal intégré, et d'être victime de discrimination même en étant reconnu comme travailleur handicapé.

Après si l'employeur a compris (mais pas simplement superficiellement) ce qu'est le S.A. et connaît un minimum la personne, il y a peut-être des solutions mais c'est vrai que dès l'instant que les autres se rendent comptes que tu ne fais pas les choses exactement comme eux, ou que tu les fais mais d'une manière différente. Tu connais la suite.

Je suis Asperger comme toi, et je vois bien tous les jours que je ne pense et ne réfléchit pas comme les autres, et je suis malheureux de ne pas être vraiment compris. J'ai beaucoup de mal à m'insérer dans une équipe par exemple. Ce que les gens pensent et ressentent est très compliqué à saisir donc comment agir en conséquence. Le langage non verbal ou les expressions du visage sont difficiles à décoder voir impossible. Et il y a plein d'autres détails pénalisant dans la relation avec les gens en général. Donc je ne peux pas dire que je ne me sens pas handicapé dans le monde en général.

A bientôt et merci.
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne

Message par Yellowstone » Sam Oct 06, 2012 0:31

Les entreprises qui embauchent des travailleurs qui ont cette reconnaissance ne sont pas adapter aux Aspies.


Mais toi avec cette reconnaissance, tu as un emploi en entreprise ? Dans quel type d'entreprise travailles-tu ? Quel est ton poste et en quoi consiste-t-il :?:
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne

Message par Manex » Sam Oct 06, 2012 9:22

Je peut pas vraiment te répondre a cette question, car j'ai pas beaucoup vu des entreprises qui embauchent des personnes qui ont cette reconnaissance.

Et la ou j'ai postuler, il y a toujours quelqu'un d'autre qui a été pris.

Comme j'ai dis dans le précédent poste ça t'ouvre pas plus de porte, sauf celles de la discrimination, bref je pense que je vais me mettre a mon compte (ce qui me parais la meilleur solution pour le moment).

Pour le moment je passe un bilan de compétences ce qui me permettra de savoir si ce que je sais faire, je suis suffisamment bon pour le faire.
Après je verrais le pour et le contre de se projet.
Avatar de l’utilisateur
Manex
Passionné
 
Message(s) : 720
Inscription : Lun Mai 28, 2012 18:22
Localisation : Mulhouse

Message par Yellowstone » Sam Oct 06, 2012 22:55

Bonjour Manex,

Merci pour ta réponse, j'ai demandé également un bilan de compétences ça permettra peut-être de mieux se connaître et d'éviter des postes qui ne conviennent pas. Ou se mettre à son compte pour certaines personnes qui ont le syndrome peut être une idée.

Bon courage :) .
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne

Message par Manex » Dim Oct 07, 2012 14:03

C'est surtout que, le bilan me permettra d'avoir une preuve de ce que je sais faire.
Surtout dans le domaine informatique, ou Apparemment j'impressionne pas mal de NT.
Je connais pas mon niveau, je sais juste que je rentre dans le system de l'ordi j'arrive a y toucher sans que celui ci ma fasse un plantage général.
Je démonte une machine cassée, quand je la remonte elle fonctionne a nouveau.
Pour moi ça a rien d'exceptionnelle.
Avatar de l’utilisateur
Manex
Passionné
 
Message(s) : 720
Inscription : Lun Mai 28, 2012 18:22
Localisation : Mulhouse

Message par Yellowstone » Mar Oct 09, 2012 21:28

C'est déjà un pas de fait si tu arrives à identifier un domaine dans lequel tu es productif. Tu vas pouvoir leur montrer de quoi tu es capable :lol: . J'avais lu je ne sais plus où qu'une personne qui avait le S.A. était naturellement douée avec les ordinateurs. Elle savait très bien ce qu'il fallait faire pour les réparer, et elle voyait tout de suite comment s'y prendre dès qu'un truc commençait à déconner. Et apparemment, elle était plutôt efficace :wink: . C'est surement la même chose pour toi.

@ bientôt.
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne

Message par fl1 » Dim Jan 27, 2013 14:41

Manex a écrit :C'est surtout que, le bilan me permettra d'avoir une preuve de ce que je sais faire.
Surtout dans le domaine informatique, ou Apparemment j'impressionne pas mal de NT.
Je connais pas mon niveau, je sais juste que je rentre dans le system de l'ordi j'arrive a y toucher sans que celui ci ma fasse un plantage général.
Je démonte une machine cassée, quand je la remonte elle fonctionne a nouveau.
Pour moi ça a rien d'exceptionnelle.


C'est-à-dire ? tu travailles sur quels OS, quelles distribs ? tu as des compétences variées touchant aussi réseau, BDD web et programmation ? (tu sais utiliser quels langages/frameworks?) ?
Des NT qualifiés et compétents ?

ça m'intéresse dans le sens où je me forme actuellement à ces technologies, si tu parviens à valider des acquis je veux bien être au courant de ta démarche et des résultats :)
Avatar de l’utilisateur
fl1
Passionné
 
Message(s) : 187
Inscription : Dim Jan 27, 2013 9:04
Localisation : Cyberespace

Message par fl1 » Mer Jan 30, 2013 15:53

Bump, si tu passes par là
Avatar de l’utilisateur
fl1
Passionné
 
Message(s) : 187
Inscription : Dim Jan 27, 2013 9:04
Localisation : Cyberespace

Re: Reconnaissance travailleur handicapé.

Message par meï » Mar Fév 12, 2013 22:14

bonjour
j'ai eu la RQTH pdt qulques années il y a 13 ans, puis redemandée en 2010 car une très mauvaise experience pro...(licenciement pour mes traits aspis, qui ne collaient pas avec le poste.je 'netais pas diag et n'ai jamais pu expliquer mes difference aux chefs, qui m'ont juste jetée..)
bcp de tps pour m'en remettre et un besoin evident de diag, et de RQTH de nouveau, et ca n'aide pas forceemntmais on peut deja, demander a al medecine de du travail des amenagemenst meme legers, ca sauve un poste.(et ca soulage.) mais ttou est une question de personne bien sur.

je vais rechercher de nouveau un travail ds qulques mois (apres mon congé parental) et je serai de nouveau confronté à cette reflexion, mais..c'est important pour moi d'etre reconnue ds ma specificité ds mon travail, je n'en peux plus de faire semblant. :wink:
Maman Aspie, hpi, et TDA (diag en 2012, CRA) de 3 ptits mecs et une minimoizelle pas conventionnels.
meï
Regulier
 
Message(s) : 79
Inscription : Dim Jan 02, 2011 19:27
Localisation : ouest

Re: Reconnaissance travailleur handicapé.

Message par Yellowstone » Lun Avr 29, 2013 21:35

bcp de tps pour m'en remettre et un besoin evident de diag, et de RQTH de nouveau, et ca n'aide pas forceemntmais on peut deja, demander a al medecine de du travail des amenagemenst meme legers, ca sauve un poste.(et ca soulage.) mais ttou est une question de personne bien sur.


Pour toi, quel(s) type(s) d'aménagement(s) aurais-tu besoin dans ton travail ? Peux-tu aussi me rappeler de quel travail il s'agit ?

je vais rechercher de nouveau un travail ds qulques mois (apres mon congé parental) et je serai de nouveau confronté à cette reflexion, mais..c'est important pour moi d'etre reconnue ds ma specificité ds mon travail, je n'en peux plus de faire semblant. :wink:


C'est clair que faire semblant est un lourd secret que l'on garde pour soi. Et ce n'est pas forcément évident à porter. Tu évoques ta spécificité, de quelle spécificité aimerais-tu être reconnue dans ton travail ?
Diagnostiqué Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Yellowstone
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Sam Juil 21, 2012 13:59
Localisation : Auvergne


Retour vers Asperger et Travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron