Travailler à domicile : la seule solution ?

Les difficultés pour trouver un travail et les relations avec nos collègues.

Travailler à domicile : la seule solution ?

Message par poupie85 » Dim Mai 06, 2012 20:48

Bonjour,

La question que je me pose est simple : mon conjoint AS a jusqu'à présent toujours travaillé " en société ", que ce soit dans le public ou dans des collectivités.

Son plus long contrat a duré 8 ans, mais s'est terminé par une dépression si profonde qu'elle l'a plongé au plus profond des abîmes, laissant ( selon moi ) des séquelles réelles et un vrai traumatisme.

Il a ensuite enchaîné les petits contrats saisonniers, sans jamais faire durer plus que quelques mois. Il est malheureux dans ce type de travail.

Par la suite, il avait monté sa boîte ( autoentreprise où il travaillait à domicile ) qui marchait plutôt bien. Mais le côté " démarchage " intensif l'a fait renoncer au bout d'un an.

Il tente à présent de se pérenniser dans le travail à domicile, en tant que dessinateur, ce pour quoi il a un réel, réel talent.

Je pense sincèrement que ce mode de travail est le seul qui puisse lui convenir pour son bien-être, suite à son associalité, son besoin de solitude, son besoin de routine, de rituels, etc.

Qu'en pensez-vous ? avons-nous raison de penser ainsi ? les AS souhaiteraient-ils tous, s'ils en avaient la possibilité, travailler en solitaire à domicile ? je lis beaucoup de témoignages sur ce forum d'AS qui sont en souffrance dans leur vie professionnelle. Nous allons bientôt devoir faire un choix à ce sujet, et je ne peux pas pour ma part chercher de travail pour le moment, étant enceinte de 5 mois et suivant une formation à distance.

Ca me rend malade de l'imaginer être obligé de devoir retourner dans un travail " normal " et de mal le vivre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Travailler à domicile : la seule solution ?

Message par Amarnis » Lun Mai 07, 2012 8:38

poupie85 a écrit :Ca me rend malade de l'imaginer être obligé de devoir retourner dans un travail " normal " et de mal le vivre.


Tu l'as bien ressenti, cela peut être un effort insurmontable devant l'angoisse de la situation, c'est déjà très bien que tu comprennes et qu'il le sache.
Ma compagne qui comprend mes angoisses m'aide de son mieux pour que je soit opérationnel, chez nous aussi je suis la seule source de revenu, beaucoup comptent sur moi.
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Travailler à domicile : la seule solution ?

Message par poupie85 » Lun Mai 07, 2012 11:51

Amarnis a écrit :Ma compagne qui comprend mes angoisses m'aide de son mieux pour que je soit opérationnel, chez nous aussi je suis la seule source de revenu, beaucoup comptent sur moi.


Non, nous c'est l'inverse : c'est moi la principale source de revenus ( mon chômage plein ).
Lui est en fin de droits, et pour l'instant ses travaux de dessinateurs ne sont pas rémunérés : ce sont des projets éditeurs.
Alors tu comprends le poids de la culpabilité que cela lui rajoute, même si je fais tout pour qu'il ne le prenne pas ainsi.
Hier encore mes parents ont merdé royalement : ils lui ont dit qu'il vivait à mes crochets, et autres petites piques. C'est intolérable.
On pense à partir dans le sud ( chez lui ), pour fuir tout cela.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Message par lliw » Lun Mai 07, 2012 13:00

Dans tous les cas, j'aimerais que ma future compagne soit aussi compréhensive que toi
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Message par poupie85 » Lun Mai 07, 2012 13:07

C'est très gentil mais j'estime que j'aurai rempli mon rôle de compagne uniquement quand il sera bien ancré dans LA vie qui lui convient.
Pour l'instant pas mal de choses sont encore trop bancales.
C'est ce qui m'angoisse pas mal, et puis j'ai peur aussi de tomber dans le maternage, de l'infantiliser, c'est pour cela que je demande bien si bosser à domicile par exemple est une bonne idée, ou si je ne risque pas de l'encourager à prendre une décision qui ne serait pas la bonne..
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Travailler à domicile : la seule solution ?

Message par Amarnis » Lun Mai 07, 2012 13:31

poupie85 a écrit :
Amarnis a écrit :Ma compagne qui comprend mes angoisses m'aide de son mieux pour que je soit opérationnel, chez nous aussi je suis la seule source de revenu, beaucoup comptent sur moi.


Non, nous c'est l'inverse : c'est moi la principale source de revenus ( mon chômage plein ).
Lui est en fin de droits, et pour l'instant ses travaux de dessinateurs ne sont pas rémunérés : ce sont des projets éditeurs.
Alors tu comprends le poids de la culpabilité que cela lui rajoute, même si je fais tout pour qu'il ne le prenne pas ainsi.
Hier encore mes parents ont merdé royalement : ils lui ont dit qu'il vivait à mes crochets, et autres petites piques. C'est intolérable.
On pense à partir dans le sud ( chez lui ), pour fuir tout cela.

J'imagine effectivement qu'il le vive mal. :(
Moi j'ai tout quitté pour le sud, plus de soleil et moins de stress :D
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Travailler à domicile : la seule solution ?

Message par poupie85 » Lun Mai 07, 2012 14:15

Amarnis a écrit :J'imagine effectivement qu'il le vive mal. :(
Moi j'ai tout quitté pour le sud, plus de soleil et moins de stress :D


C'est ce qu'on veut, mais y'a tous les problèmes matériels qui se posent : logement, etc.
Je pense que c'est à moi de tout gérer, de tout prendre en charge, pour ne pas l'angoisser. En plus je dois garder le sourire et le moral car s'il me voit mal, il angoisse. Là depuis hier ( accrochage avec mes parents ) c'est vraiment pas évident.
Je me casse la tête pour lui offrir enfin les conditions de vie qu'il désire et mérite.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Message par poupie85 » Mer Mai 09, 2012 0:16

Quand la pression sociale est la plus forte...

J'en veux terriblement à mes parents.
L'autre jour, nous étions avec eux, et la question du travail a été abordée.
Mon homme ne travaille pas, enfin à proprement parler n'a pas de travail, puisqu'il bosse H24 ou presque sur ses dessins et ses projets éditeurs pour enfin percer dans le milieu de la BD.

Il se donne énormément de mal et abat un boulot phénoménal, effectivement pour l'instant sans contrat, mais enfin il a un projet, un but, et se donne les moyens de le réaliser.
Rome ne s'est pas faite en un jour...

Seulement, l'autre jour, ils ont trouvé le moyen de lui sortir des paroles terriblement dures et blessantes.
Sans rentrer dans les détails, disons que le message sous-jacent était que nous étions des branleurs et que lui devait être un fainéant sans ambition pour se contenter d'aides sans chercher activement du travail.

Les mots tournent et retournent dans sa tête, cela l'a profondément blessé ( et moi avec : d'ailleurs je me suis pris la tête avec eux ).

Lui et moi savons qu'il ne veut plus affronter les angoisses du monde du travail en société. Lui et moi étions d'accords pour le laisser tout faire pour tenter de vivre de sa passion.
Avec moi il n'a pas de pression, et il fallait que les parents s'en mêlent et viennent le faire culpabiliser et se sentir mal.

Il a eu une phase de régression aujourd'hui, en niant à nouveau son syndrome : " je ne suis pas malade, je suis normal, je VEUX travailler ".

Après en avoir discuté un moment, bien entendu il ne VEUT pas travailler, mais s'y sent obligé par la pression des autres.

Je ne peux plus tolérer ça. Ces montagnes russes dans les émotions sont épuisantes pour moi, comme pour lui, et je refuse qu'il se laisse à nouveau envahir par des angoisses.

Je suis enceinte, je ne peux plus espérer trouver du travail pour le moment.. sauf peut-être du télétravail.. il faudrait que je regarde ça de plus près.

Que faut-il que je fasse pour le préserver de ces sources d'angoisse ? couper les ponts avec mes parents, même temporairement, pour " marquer le coup " et faire comprendre qu'ils sont allés trop loin ?
Ils ne sont pas au courant de son syndrome, et mon homme ne veut pas le leur dire, justement parce qu'ils ont des réactions très hard et peuvent être impitoyables dans leurs paroles. La confiance n'est pas là.

Et moi, je suis très déçue.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Message par mashka » Mar Mai 15, 2012 0:00

et alors poupie c'est quoi ce petit coup de mou ? :?
ouais je comprend ton angoisse et celle de ton copain, ça fait jamais plaisir de se faire juger par des gens qui ne sont pas au courant de la réalité et qui croient qu'on est des faignants ....
mais le plus important c'est que toi et ton homme sachiez ce que vous valez, et je suis d'accord avec ton copain, une personne qui passe sont temps à te rabaisser ne mérite pas qu'on s'intéresse à elle et qu'on lui explique le pourquoi du comment, le SA....
si ton copain décroche des contrats ( et je suis sur que c'est ce qui va se passer ) , il pourra continuer à travailler à la maison et ça sera la meilleure solution je pense pour lui visiblement, chaque aspi est différent, moi à coté de mes études je taf 3h par jours en tant qu'animatrice périscolaire ( je fais la cantine et la garderie avec des maternelles et des primaires en CLIS ) , et ce job me convient parfaitement, ça me plait d'être avec les gosses surtout ceux qui sont en CLIS car ils ont un handicap et ne jugent pas, je me sens comprise par des enfants :o :lol: , enfin on est tous différents, l'important est de trouver son compte !

et pour finir, oui, le soleil du sud, y'a que ça de vrai :P
j'ai souvent le mal de mon pays.....
Le problème en ce bas monde est que les imbéciles sont sûrs d’eux et fiers comme des coqs de basse cour, alors que les gens intelligents sont emplis de doute.
Avatar de l’utilisateur
mashka
Passionné
 
Message(s) : 631
Inscription : Sam Avr 07, 2012 1:17
Localisation : deux-sèvres

Message par poupie85 » Mar Mai 15, 2012 0:16

mashka a écrit :et alors poupie c'est quoi ce petit coup de mou ? :?


J'aimerais bien ne pas en avoir tu sais ;)
Mais j'y peux rien, quand il va pas bien ( enfin il va bien, mais il n'est pas au mieux, donc ça me convient pas ), j'ai le moral en berne moi aussi.

ouais je comprend ton angoisse et celle de ton copain, ça fait jamais plaisir de se faire juger par des gens qui ne sont pas au courant de la réalité et qui croient qu'on est des faignants ....


Surtout quand ces gens là sont tes parents, et pour ainsi dire ta seule famille ( je suis fille unique et tous mes cousins / cousines sont bien plus âgés ), et que la sienne est loin..

mais le plus important c'est que toi et ton homme sachiez ce que vous valez, et je suis d'accord avec ton copain, une personne qui passe sont temps à te rabaisser ne mérite pas qu'on s'intéresse à elle et qu'on lui explique le pourquoi du comment, le SA....


Je suis d'accord avec toi, mais je suis persuadée qu'au contraire, c'est le fait qu'ils ignorent ce SA justement qui envenime la situation ( impossibilité de compréhension / ambiguïté des propos / malentendus ).
Donc leur attitude ne donne pas envie de leur dire, et en même temps leur dire stopperait peut-être leur attitude.. :?

si ton copain décroche des contrats ( et je suis sur que c'est ce qui va se passer ) , il pourra continuer à travailler à la maison et ça sera la meilleure solution je pense pour lui visiblement


Je pense aussi, surtout quand la petite sera là ( il sera collé H24 avec, c'est sûr ! ) mais encore faut-il pouvoir se le permettre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Message par mashka » Mar Mai 15, 2012 0:19

c'est pas facile car c'est un cercle vicieux, en tout cas profitez bien de cette ressource dans le sud !
Le problème en ce bas monde est que les imbéciles sont sûrs d’eux et fiers comme des coqs de basse cour, alors que les gens intelligents sont emplis de doute.
Avatar de l’utilisateur
mashka
Passionné
 
Message(s) : 631
Inscription : Sam Avr 07, 2012 1:17
Localisation : deux-sèvres

Message par poupie85 » Mar Mai 15, 2012 0:22

Ce qui me rassure, c'est que pendant 15 jours il sera au top :)
C'est rigolo d'ailleurs pour un AS qui a besoin de sa routine et ses habitudes à la maison, de le voir aussi "aventurier" quand on est en congés !

J'ai eu l'exemple dans le Sud déjà, et à Paris : des villes qu'il connait bien, il n'organise pas du tout ses journées, court du matin au soir en me traînant derrière lui, veut tout faire veut tout voir veut tout me montrer, c'est un réel marathon :D
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Message par mashka » Mar Mai 15, 2012 0:30

je suis pareil dans un environnement étranger à ma maison, on m'a apporté quelques éléments de réponse à propos de ça sur l'autre forum, tu peux aller voir si tu veux c est dans la catégorie 'crises par rapport au changement ' , le post de manu est très intéressant :wink:
Le problème en ce bas monde est que les imbéciles sont sûrs d’eux et fiers comme des coqs de basse cour, alors que les gens intelligents sont emplis de doute.
Avatar de l’utilisateur
mashka
Passionné
 
Message(s) : 631
Inscription : Sam Avr 07, 2012 1:17
Localisation : deux-sèvres

Message par poupie85 » Mar Mai 15, 2012 0:37

Vais voir si je trouve ça, merci ;)
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Message par poupie85 » Mar Mai 15, 2012 0:40

Bin mince, j'aurais du avoir une alerte pourtant, puisque je suis intervenue dessus il y a peu.. du coup, je relis :)
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Travailler à domicile : la seule solution ?

Message par Manex » Mar Juin 12, 2012 17:44

Ce qui est difficile au travail : c'est l’ignorance des autres et le sentiment de pas être compris, de pas comprendre pas ta façon de penser, de ne pas tenir compte de tes capacités intellectuelles... Et je pense que la liste est longue.

Un autre coté dur au travail que je constate : C'est que je ne peux pas gérer mon énergie, et souvent vers 15h je fatigue, heureusement j'ai la chance de finir a 16h et le mercredi j'ai un travail beaucoup plus reposant. Mais le 15-16 est le plus dur dans ma journée, le plus dur des jours pour moi est le vendredi, j'ai vraiment plus rien.

Niveau travail, j'envisage sérieusement de me mettre a mon compte.
Avatar de l’utilisateur
Manex
Passionné
 
Message(s) : 706
Inscription : Lun Mai 28, 2012 18:22
Localisation : Mulhouse

Message par profil supprimé » Sam Juin 16, 2012 18:01

J'ai bossé à domicile à mon compte pendant 5 ans, c'était bien sauf que on est pas tout seul il faut sans cesse payer des taxes ce qui m’obligeait à travailler sans arrêt pour au final avoir une pression infernale et me bousiller la santé.
profil supprimé
 

Re: Travailler à domicile : la seule solution ?

Message par rouge » Mer Juil 25, 2012 16:30

poupie85 a écrit :Bonjour,

La question que je me pose est simple : mon conjoint AS a jusqu'à présent toujours travaillé " en société ", que ce soit dans le public ou dans des collectivités.

Son plus long contrat a duré 8 ans, mais s'est terminé par une dépression si profonde qu'elle l'a plongé au plus profond des abîmes, laissant ( selon moi ) des séquelles réelles et un vrai traumatisme.

Il a ensuite enchaîné les petits contrats saisonniers, sans jamais faire durer plus que quelques mois. Il est malheureux dans ce type de travail.

Par la suite, il avait monté sa boîte ( autoentreprise où il travaillait à domicile ) qui marchait plutôt bien. Mais le côté " démarchage " intensif l'a fait renoncer au bout d'un an.

Il tente à présent de se pérenniser dans le travail à domicile, en tant que dessinateur, ce pour quoi il a un réel, réel talent.

Je pense sincèrement que ce mode de travail est le seul qui puisse lui convenir pour son bien-être, suite à son associalité, son besoin de solitude, son besoin de routine, de rituels, etc.

Qu'en pensez-vous ? avons-nous raison de penser ainsi ? les AS souhaiteraient-ils tous, s'ils en avaient la possibilité, travailler en solitaire à domicile ? je lis beaucoup de témoignages sur ce forum d'AS qui sont en souffrance dans leur vie professionnelle. Nous allons bientôt devoir faire un choix à ce sujet, et je ne peux pas pour ma part chercher de travail pour le moment, étant enceinte de 5 mois et suivant une formation à distance.

Ca me rend malade de l'imaginer être obligé de devoir retourner dans un travail " normal " et de mal le vivre.


Poupie, je crois comprendre que ton conjoint est dessinateur, et veut faire des bd? Moi j'ai essayé quelques boulots à l'extérieur qui m'ont rendue dingue. Ensuite j'ai travaillé à la maison. Je suis ensuite retournée sur le marché du travail à l'extérieur, et j'ai lâché. Je travaille maintenant de facon définitive à la maison. Je vends sur Etsy, et après 6 mois de travail acharné, à faire des créations et à trouver comment me faire voir sur internet, je vends assez pour équivaloir au salaire minimum, et je ne fournis pas. Je ne vends que sur internet, sans rencontrer de clients et c'est le best. C'est certain que de travaille à l'extérieur m'a permis de m'améliorer socialement, c'est à dire de travailler mes talents d'imitatrice, mais c'était très, très fatiguant et rentrée à la maison j'était si vidée d'énergie que je n'étais plus endurable et je cherchais à compenser mon malaise et ma haine de ce travail en m'achetant des trucs. De retour à la maison, je suis devenue plus "sauvage", mon état naturel, je suis beaucoup moins vidée et je peux me respecter, prendre une pause quand j'en ai besoin, travailler sans arrêter comme je veux. J'ai l'impression que c'est pour moi la seule solution, sinon c'est me trahir et faire semblant. Je conseille à ton homme d'aller explorer le site Etsy.com, dont la communauté fancophone grandit. Le mieux c'est de vendre en anglais. Je suis certaine qu'il pourrait rendre une partie de son travail "commercial" et vendable, il y en a plein d'exemples. Il pourrait vendre ses croquis, des dessins de ses personnages, les faire imprimer sur des tshirts, des cartes de voeux, faire des copies en petit format, ca se vend à la pelle sur Etsy, suffit de partir la roue et je peux l'aider pour ca en lui donnant les trucs qui m'ont permis d'avoir du succes. Moi je vends des vêtements, mais je peinds un peu et je "travaille" pas la vente de mes peintures. Je pense que ca pourrait lui donner un coup de pouce, arrondir vos mois au début, et aussi c'est très valorisant, car au lieu d'attendre de trouver un éditeur et de travailler des mois et des mois avant de savoir s'il va percer, sur Etsy il pourrait faire des petites ventes de 6$, 15$ et régulièrement, au début peut être une dans le mois, ensuite 5, et ensuite une par jour, et ainsi de suite. Mon conjoint m'aide à gérer, ça me prend ça. J'ai besoin de quelqu'un pour m'épauler, surtout les jours ou je me sens dépassée. La semaine dernière j'ai fait beaucoup de ventes, du coup je n'ai rien produit, ca a chamboulé mon planning, mais il est la pour me rappeller à l'ordre.

Bonne chance et surtout n'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de plus de détails.
rouge
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Sam Avr 02, 2011 15:09
Localisation : Quebec


Retour vers Asperger et Travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron