Fichu décalage !

Les difficultés pour trouver un travail et les relations avec nos collègues.

Fichu décalage !

Message par ghislaine » Sam Oct 15, 2011 10:08

Au risque de me répéter car j'ai déjà posté un questionnement similaire
Je reviens vers vous car je suis en phase de retrait et donc de cogitement !
J'ai obtenu mon diplome d'aide médico psychologique et je viens de faire une courte expérience facheuse qui me bloque à repostuler où que ce soit !
J'ai de bonnes capacités à accompagner des personnes en situation de handicap peut être parce que je travaille sans à priori et idées reçues concernant l'handicap. Je prends la personne comme elle est et je cherche toutes les solutions possibles pour la faire progresser et surtout ne pas la surhandicapé
J'ai en revanche beaucoup de peine à m'insérer dans une équipe malgré ma capacité à "imiter" les autres un peu maladroitement je dois dire et surtout au prix d'une fatigue extrème qui a un retentissement négatif sur mes enfants tous deux aspies !
Je me demande comment je peux concilier mes capacités pour un travail qui me conviendra je pense que le travail en équipe n'est pas pour moi !
J'aimerais continuer à correspondre avec des personnes ayant mon profil
Mon objectif professionnel : travailler auprès de personnes ted mais sans collègue qui ont de grands préjugés sur l'autisme !
Sinon je me remettrais nourrice à mon domicile, cela me permettra d'être plus présente pour mes fils. J'aimerais tant être accepté avec mes différences qui sont pourtant minimes enfin je l'espère et d'arrêter de devoir me justifier si je ne suis pas complètement dans la norme. J'ai un décalage entre passer pour trop gentille et trop faible et intellectualisant trop je suis MISS TROP !
En tout cas je suis tellement déçue que je n'ai plus envie de me réinsérer dans une équipe !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par ghislaine » Sam Oct 15, 2011 10:24

Petite précision
Je travaillais auprès d'adultes autistes et en utilisant la méthode teacch et le pecs.
j'y trouvais mon compte travail précis, routinier, gestes répétitifs, environnement structuré tant dans l'espace que le temps
MOi je sentais que je m'épanouissais et que je pouvais faire progresser les personnes que j'accompagnaient et que pour une fois (la première fois de ma vie !) je me sentais à ma place et que mes différences pourraient être largement compensées par mes capacités en plus j'ai une excellente mémoire qui m'avantage dans mon travail bien qu'un petit soucis avec la mémoire immédiate mais que je compensais en prenant des notes (beaucoup de notes et ça ça plait pas aux collègues pourquoi ? je l'ignore !
Bon et puis tout s'est écroulé j'ai été "victime" oh que je déteste ce mot de mes faiblesses il semble que j'ai bien du mal à me défendre malgré que j'ai de solides convictions je suis très mauvaise pour me défendre verbalement !
Alors là je suis découragée Même chez les professionnels travaillant auprès d'autistes, préjugés, jalousie, bref je ne sais pas comment interprétés ces faits bref les nts sans scrupules ont encore gagné ! Comment devenir un peu plus comme eux je voudrais tant y parvenir car c'est ainsi que tourne le monde être sans scrupule, écraser l'autre pour prendre sa place, se contenter du minimum, travailler correctement quand le cadre est dans les parages, se moquer des autres et mentir ah ils sont trop forts désolais mais certains jours je les envie !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par ghislaine » Sam Oct 15, 2011 17:39

Merci pour ta réponse Danielt

C'est tout à fait ce que je vis et que je ressens et même si j'arrive à faire semblant j'ai tellement l'impression que cela sonne faux je suis à présent convaincu que c'est l'impression que je donne aux autres

Je me sens bien auprès des personnes handicapées peut etre parce que je perçois moi même comme différente mais je me sens mal à l 'aise avec les autres dits neurotypiques
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par Kara » Sam Oct 15, 2011 18:43

Idem, je sens que je peux provoquer au travail des réactions non-voulues de ma part.

Mais j'ai décidé d'arrêter de chercher à "faire comme il faut".
Je suis ce que je suis, je découvre ce que je peux être, des façons de penser ou d'évoluer dans ma tête qui ne sont pas les mêmes et je développe celles qui me plaisent.
Je découvre parfois avec stupeur que tous ne sont pas ci ou ça, ou pas comme-ci...

Mais je construis mon propre moi, mon propre mode aussi. J'apprends mes manettes, je teste, j'améliore ce qui me plaît, je cherche ce qui me manque... Mon mode d'emploi n'existe pas, alors je bricole et teste. Et ça ne semble pas mauvais, amélioration à court terme des déceptions. Se sentir enfin soi, cela n'a pas de prix.
A long terme, cela devient même payant, je me bonifie vi-à-vis du regard des autres, après une période où je passais pour "gentille" rebelle" ou bourrique. ^^


Les collègues moins sains pour moi (pas forcément pour les autres), je ne cherche plus à les voir du tout, ni à leur parler. S'ils sont là je dis bonjour en marchant, sans m'arrêter, par pure politesse, et faire voir que je ne reste pas.
On projette sur moi tellement de choses erronnées, que j'ai aussi appris à faire retour à l'envoyeur dès qu'on tente de me refaire le coup. Les gens ont la fâcheuse habitude de vouloir trouver des boucs émissaires à leurs propres erreurs ou dysfonctionnements internes. Maintenant je renvoie direct à l'envoyeur, et pas qu'une fois s'il le faut. ça paye vite de faire le miroir, et remettre les choses pile dans le contexte, remettre pile les responsabilités pointées de celui ou celle qui veut faire porter le chapeau, en général ils ne reviennent pas deux fois. :lol:

Surtout que j'ai longtemps "cru" moi aussi que je n'arrivais pas, que je ratais des choses, etc... Et puis, un jour, je me suis dit que quand même, c'était un comble, car *** et ++++ et puis ---- du coup, je me suis rendue compte qu'en fait, les erreurs qu'on me reprochait, eh bien les autres les faisait encore pires, ou en étaient carrément à l'origine dans l'ordre chronologique en y regardant de plus près.
Mais manie des gens de vite trouver un bouc émissaire "officiel" à pointer et à mettre rattaché à ce rôle pour tout, tellement pratique, et ça laisse faire ses propres bêtises devant tout le monde sans être ennuyé, puisque le bouc émissaire prendra tout après, pour tout le monde...

Moi ça ne prend plus. Na. ^^

Je vous conseille de bien réfléchir aux circonstances, à la chronologie, si les autres avant n'ont pas fait pareil, ne refont pas pareil aussi derrière, ou du même style, et là vous en trouverez des choses intéressantes.
:D
Ne reste plus qu'à les pointer gentimment ensuite. Sans s'énerver, ni insinuer. Juste dire "oh ben zut alors, Machin il a ****".

Et quand on vous renvoie la faute, ou la critique, idem: retournez voir la personne, gentiment demandez qu'on vous dise ce qui pose souci précisément, pointez ensuite ce qu'il faut changer pour que cela marche désormais mieux (que bidule ne soit pas en retard, que trucmuche vérifie ses fichiers avant de les donner, etc...). C'est tout.
D'un coup, lorsque les gens voient qu'on peut pointer les dysfonctionnements de chacun, du système, là ils n'ont pas envie de se retrouver dedans aussi et arrêtent le lynchage de faire porter le chapeau pour tout.
Ga-ran-ti.
;)
Kara
 
Message(s) : 4
Inscription : Lun Oct 10, 2011 20:01

Message par ghislaine » Sam Oct 15, 2011 20:00

Danielt
tu veux dire qu'un aspie ne peut pas être agressif ?
Si je parle de moi dehors on me dit trop gentille, trop naive socialement
Il est vrai que je ne suis pas celle qui peut faire du mal mais pourtant depuis quelques temps je rentre chez moi et là je suis à bout et je dirais que je deviens très agressif envers mes propres enfants tellement je suis à bout et en surcharge sensorielle
J'ai toujours fait pleins d'efforts pour être socialement acceptable et là je sens que j'atteinds grandement mes limites
ex. une visite à l'improviste cet après midi je suis accueillante et puis après le départ de mon hôte je me sens très irritable et hyper fatiguée au point que le bruit (en sommes peut être normal de mes enfants me fait sortir de mes gonds)
Après coup je m'en veux mais c'est plus fort que moi le fait que je dois me contrôler et faire des efforts avec les autres me rend plutot agressif après coup !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Message par ghislaine » Sam Oct 15, 2011 20:25

ok je comprends je ne supporte pas d'être agressif ça me donne envie même d'en finir tellement je me dégoute mais en cas de surcharges je ne peux me controler longtemps et je lache tout chez moi et bien sûr ce sont mes enfants qui prennent je trouve cela tellement nul que je pense sérieusement à apprendre des techniques de relaxation si c'est possible pour me calmer.
Souvent j'ai besoin de m'isoler mais mes enfants se montrent intrusifs ne comprenant sans doute pas trop l'importance que c'est maintenant que je dois m'isoler bien que je tente de leur expliquer
Etant eux même aspie je pense que leurs intrusions ne sont pas volontairement exprès mais c'est aussi plus fort qu'eux
ah je vous dis quelle famille !
ghislaine
Regulier
 
Message(s) : 122
Inscription : Dim Oct 31, 2010 18:38
Localisation : indre

Re: Fichu décalage !

Message par hallek » Mer Oct 19, 2011 19:01

ghislaine a écrit :Au risque de me répéter car j'ai déjà posté un questionnement similaire
Je reviens vers vous car je suis en phase de retrait et donc de cogitement !
J'ai obtenu mon diplome d'aide médico psychologique et je viens de faire une courte expérience facheuse qui me bloque à repostuler où que ce soit !
J'ai de bonnes capacités à accompagner des personnes en situation de handicap peut être parce que je travaille sans à priori et idées reçues concernant l'handicap. Je prends la personne comme elle est et je cherche toutes les solutions possibles pour la faire progresser et surtout ne pas la surhandicapé
J'ai en revanche beaucoup de peine à m'insérer dans une équipe malgré ma capacité à "imiter" les autres un peu maladroitement je dois dire et surtout au prix d'une fatigue extrème qui a un retentissement négatif sur mes enfants tous deux aspies !
Je me demande comment je peux concilier mes capacités pour un travail qui me conviendra je pense que le travail en équipe n'est pas pour moi !
J'aimerais continuer à correspondre avec des personnes ayant mon profil
Mon objectif professionnel : travailler auprès de personnes ted mais sans collègue qui ont de grands préjugés sur l'autisme !
Sinon je me remettrais nourrice à mon domicile, cela me permettra d'être plus présente pour mes fils. J'aimerais tant être accepté avec mes différences qui sont pourtant minimes enfin je l'espère et d'arrêter de devoir me justifier si je ne suis pas complètement dans la norme. J'ai un décalage entre passer pour trop gentille et trop faible et intellectualisant trop je suis MISS TROP !
En tout cas je suis tellement déçue que je n'ai plus envie de me réinsérer dans une équipe !


Le tout est de savoir si tu pourras supporter la situation longtemps..Je ne peux pas parler pour toi et te conseiller, juste poster et témoigner, on est tous différent. Ce genre de situation, je l'ai déjà vécu. (Je pense même qu'on l'a souvent tous (trop) vécu).

J'ai changé de métier par deux fois à cause de problèmes identiques.

La première fois, j'étais dans la maintenance informatique. Bien évidemment, je me suis vite rendu compte, malgré mes performances, et assez paradoxalement d'ailleurs, que ce travail était avant tout un travail de psychologie envers la personne (ou société) que l'on dépanne.
Difficile de faire comprendre aux gens qu'un ordinateur n'est pas une machine à laver, cela peut fonctionner mais pas parfaitement et on n'est pas dieu, on peut pas savoir en 5 minutes ce qui cloche.

Sans rentrer dans les détails: Le client était problématique. Je me suis posé la question, à savoir si je ne rejetais pas la faute de mon incompétence sur les clients mais non, j'étais le technicien le plus performant et en 3 mois après recrutement, je suis passé responsable(= plus d'em... pour pas grand chose ). Et là, c'était pire puisque le côté technique s'effaçait davantage, au contraire des relations clientèles qui elles, augmentaient..... :?

J'ai tenu 6 mois avant de donner ma demission. C'était impossible, je devenais aggressif avec mon entourage, allais au travail à reculon alors que j'aimais mettre "la main à la pâte". Je finissais même par avoir peur de mes clients : Un comble!!

=> Changement de boulot!
Suis devenu opticien, par hasard (monteur-vendeur, en fait), en me disant au final que la manufacture de lunette (découpage et pose de verres, travail des différents indices et matières.....) serait didactique. J'ai réussi à apprendre le métier en 6 mois, ce qui est peu d'après mon ancien responsable.
Mais c'était sans compter sur l'aspect purement "Commercial" (beurk) de ce que signifie un métier de "vente". Je pensais, naïf, que l'important était de rendre "la vue" aux gens qui venaient mais en fait non, l'important c'est de faire du fric. (et je ne parlerai pas des marges incroyables existantes en optique..... :shock: )

=> Dégout total de mon boulot, changement.

Maintenant, je travaille à la radio, et paradoxalement, je peux passer des journées entières sans avoir affaire à qui que ce soit! Le BONHEUR!!

Tout cela pour dire que je n'ai jamais réussi à supporter mon problème d'intégration au sein d'une équipe (notamment en optique où ma vision des choses "utopîstes" m'a posé de nombreux problèmes...) d'où le problème de sur-adaptation que j'ai retrouvé dans vos nombreux témoignages.
Je crois que le tout est de savoir si la situation est faisable sur le long terme.
Certains doivent en être capable, d'autres non. Je fais parti de ces derniers. Le tout étant de le savoir!

Pour moi, le bien-être n'a pas de prix, même si cela ressemble à une fuite pour beaucoup, cela a été salvateur pour moi :D
hallek
Regulier
 
Message(s) : 127
Inscription : Lun Mars 21, 2011 9:43
Localisation : PARIS


Retour vers Asperger et Travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité