Apprendre le Droit pour un Asperger

Difficultés avec les administrations

Apprendre le Droit pour un Asperger

Message par Invité » Jeu Nov 19, 2009 13:08

Il est a priori difficile pour un Asperger d'apprendre le Droit et d'ester par lui-même en justice, étant donné sa difficulté avec l'abstraction et la théorie de l'esprit, sans compter qu'il ne reconnait pas les codes sociaux, la cécité mentale.

Mais cela est-il néanmoins possible moyennant un effort important ?

Savoir se défendre pouvant être un atout dans la vie professionnelle voire personnelle.

Comment faire ?
Invité
 

Message par Veronique1 » Jeu Nov 19, 2009 13:20

Il est facile pour un Asperger d'apprendre le droit tant soit il qu'il ait de la mémoire. Les articles sont toujours les mèmes, leur modification notifiée par écrit....
Un asperger qui frequenterait souvent les tribunaux n'aurait pas de mal à se fondre, et apprendre vite comment fonctionnent les avocats....
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Jeu Nov 19, 2009 13:48

Je pense justement que ce serait interessant. Vu souvent le manque d'empathie que les personnes SA ont mais qui leur permet de se concentrer sur une affaire sans toutefois s'y impliquer émotionnellement parlant, la passion d'enquêter jusqu'au bout quand le sujet les passionne, les codes juridiques à suivre, ils pourraient faire de redoutables avocats.
Il doit certainement exister des avocats aspies.
Invité
 

Message par Invité » Jeu Nov 19, 2009 14:17

Le risque pour un Asperger s'intérréssant au Droit et pratiquant devant les tribunaux est de passer pour "quérulent processif : conviction délirante d'avoir été lésé, multiplication des recours en justice et des procédures contre ses persécuteurs" c'est à dire de paranoïaque, par exemple par son employeur et ses médecins attitrés, psychiatres de la DDASS agréés par la Préfecture si l'employeur est l'adminisitration, le grand psychiatre français Henri Baruck ayant relaté maintes fois cette tendance inéluctable de l'administration à diagnostiquer de la sorte, même pour quelques lettres recommandées et l'engagement d'une seule instance, et surtout s'il ne s'agit pas de paranoïa, que Henri Baruck ramenait d'ailleurs à celle sensitive de Kretschmer.

Il ne reste plus éventuellement dès lors qu'à demander en référé un expert judiciaire avec l'appui prélable d'au moins un expert à titre privé, les listes des experts auprès des Cours d'Appel étant sur internet.

Je connais un fonctionnaire qui a gagné comme ça pour ce seul motif sur 10 ans 20.000 euros de dommages-intérêt sans avocat, son adminsitration ayant insisté lourdement.

Il avait appris le droit en dépensant un minimum par les assurances protection juridique qui tournent aux alentours de 30 euros par an et dont toutes les compagnie d'assurance dispose et qui ont été testées par l'INC (revue 60 millions de consommateurs) et aussi Que choisir ? A condition du moins d'utiliser le service d'informations téléphoniques sans déclarer de litiges, 2 par an entrainant la résiliation.

A partir de là il a appris par le site d'un autre amateur simple cadre B à la Poste qui a fait un gros travail :
http://bgrondin.perso.infonie.fr/

et du site national de référence pour tous les textes juridiques dont tous les codes :
http://www.legifrance.gouv.fr/
Invité
 

Message par omega » Jeu Nov 19, 2009 16:05

Luna a écrit :Je pense justement que ce serait interessant. Vu souvent le manque d'empathie que les personnes SA ont mais qui leur permet de se concentrer sur une affaire sans toutefois s'y impliquer émotionnellement parlant, la passion d'enquêter jusqu'au bout quand le sujet les passionne, les codes juridiques à suivre, ils pourraient faire de redoutables avocats.
Il doit certainement exister des avocats aspies.

Oui, a priori je vois les choses pareil.
On est ptêt moins submergés par les aspects émotionnels et sociaux, donc plus apte à juger des faits.
Moins tentés par les "sentiments humains": l'ambition, les intérêts personnels & autres petites bassesses ordinaires (je ne parle même pas des grandes).
Et sens aigu de la justice, enfin je crois.

On dirait que les lois & la justice sont un de tes intérêts spécifiques, Space?
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Invité » Jeu Nov 19, 2009 18:16

omega a écrit :
Luna a écrit :Je pense justement que ce serait interessant. Vu souvent le manque d'empathie que les personnes SA ont mais qui leur permet de se concentrer sur une affaire sans toutefois s'y impliquer émotionnellement parlant, la passion d'enquêter jusqu'au bout quand le sujet les passionne, les codes juridiques à suivre, ils pourraient faire de redoutables avocats.
Il doit certainement exister des avocats aspies.

Oui, a priori je vois les choses pareil.
On est ptêt moins submergés par les aspects émotionnels et sociaux, donc plus apte à juger des faits.
Moins tentés par les "sentiments humains": l'ambition, les intérêts personnels & autres petites bassesses ordinaires (je ne parle même pas des grandes).
Et sens aigu de la justice, enfin je crois.

On dirait que les lois & la justice sont un de tes intérêts spécifiques, Space?


La justice, un de mes intérêts spécifiques ?

Plus spécialement, j'ai fait le tour, on s'en lasse à force, c'est comme tout.

J'estime dans l'ensemble, en généralisant, que la grande majorité des avocats, la majorité des juges et autres acteurs de la justice jouaient dans "We're Only In It For The Money" de Frank Zappa, disque parodique de "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band" des Beatles.
Invité
 

Message par Invité » Jeu Nov 19, 2009 18:26

J'estime dans l'ensemble, en généralisant, que la grande majorité des avocats, la majorité des juges et autres acteurs de la justice jouaient dans "We're Only In It For The Money" de Frank Zappa, disque parodique de "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band" des Beatles.


Piva est de retour ? :shock: :twisted:
Invité
 

Message par Sébastien » Jeu Nov 19, 2009 18:53

A force de plaisanter il va vraiment revenir :shock: .
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Invité » Jeu Nov 19, 2009 19:53

Je n'ai plus de passion pour la justice, ni même d'intérêt particulier, à part pour traiter les choses courantes comme on passe l'aspirateur.

Par exemple, et c'est un bon truc que je vous donne, si un huissier écrit en recommandée avec avis de réception, les autres lettres rien ne prouve qu'on les a reçues surtout quand elles sont parties en camion poubelle, pour réclamer l'argent d'un préteur à crédit à fort TEG comme il y a de plus en plus sur internet, saisir le pôle financier du TGI qui se fait un plaisir de vous adrésser par lettre simple votre numéro de Parquet, ce dont vous informer l'huissier qui disparait par la même ocacsion, le pénal suspendant le civil et pour au moins trois, si ce n'est dix ans, les sommes réclamés n'étant jamais justes mais toujours largement surestimées, si d'ailleurs même elles avaient jamais existées.

Il doit être probablement vrai que c'est du fait initial de ne rien comprendre aux codes sociaux, que l'idée normalement logique m'est venue pour s'y retrouver d'en étudier les règles écrites, normes internationales, lois et décrets; ce qui s'avère sans doute utile, mais ne résoud pas le problème de départ, puisque les règles pratiquées généralement ne sont pas celles là, mais des règles implicites faites d'habitudes qui n'ont pas forcément grand chose à voir, particulièrement en France, toujours "pays du système D".

En pays gaulois, à part le code de la route et quelques trucs comme ça où la police règne avec une rigueur comptable, le reste est fantaisiste. En Norvège d'où elle est originaire, Eva Joly avait commandée dans un restaurant une bonne bouteille aux frais du contribuable: ça a été le tollé général, et elle a du démissionner de sa fonction publique d'alors. Et ce qu'elle a écrit avec "La Déclaration de Paris" concernant l'hexagone en tant qu'ancienne Magistrate française n'est pas mal non plus. Ce qui coûte vraiment cher à la France est d'ailleurs relatif aux violations du droit communautaire peu respecté.

Si vous souhaitez en avoir une idée plus juste encore, discutez dans un site genre Commonwealth : la charte internationale des droits de l'homme depuis 1948 on connait bien dans la pratique, tandis qu'au "pays des droits de l'homme", même 1789, c'est beaucoup demander ....
Invité
 

Message par Etienne » Mar Déc 01, 2009 22:53

La justice est importante.Tant au niveau des valeurs,du quotidien que de la formation.

En effet dans le cadre de ma formation d'expertise comptable:

-le droit civile est abordé

-droit fiscal

-droit des scoiétés

-droit social

En outre de ma propre initiative,j'ai acheté le code du handicap.

La loi c'est quelque chose en moi de très important.Je suis d'ailleurs très à cheval sur la loi.Je peux vous ressortir nombres d'articles concernant les contrats,la responsabilité,les procédures collectives,le droit de société.

Le fisc c'est un peu autre chose:le code général des impots est lourd,très lourd.Tout comme la jurisprdudence,docterine de francis levfebre.

Et en droit comptable,c'est aussi volumineux.

:wink: Mais c'est bon

Etant donné mon syndrome d'asperger,c'est un peu plus dure.Mais mes facilités m'aident;Après mes multiples sensations peuvent me parasiter mais bon ca va s'atténuer.
Rien n'est jamais acquis dans la vie.Toujours prêt à donner le dernier souffle.
Etienne
Regulier
 
Message(s) : 138
Inscription : Jeu Sep 17, 2009 7:44
Localisation : Limousin

Message par Invité » Jeu Déc 03, 2009 11:33

Oui le Droit c'est importat pour tout le monde, nul n'étant censé ignoré la loi, mais peut-être plus encore pour un Asperger étant donné sa problématique sociale.
Invité
 

Message par omega » Jeu Déc 03, 2009 13:21

Lois et "sens social" régissent tous deux les relations entre individus dans la société.

Contrairement aux comportements & usages sociaux, le droit est écrit dans des codes.
Tandis qu'il n'y a pas de mode d'emploi aussi détaillé et explicite pour les comportements sociaux.

L'approche légale très codifiée nous est donc plus facilement accessible.
D'où à mon avis, une certaine attirance.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Invité » Dim Déc 06, 2009 0:14

Je ne connais pas le code du handicap, je vais le lire.

Un Syndrome Asperger c'est quel pourcentage de handicap ?

Quelqu'un m'a dit 80%, c'est vrai ?

L'approche légale est très codifié, certes, mais très ample aussi dans l'ensemble du bloc de légalité, avec aussi pas mal de trous comme dans le Gruyère, à moins que ce ne soit du Roquefort, fromage longuement affiné, mais avec des parties sombres qui en réalité sont du champignon en décomposition...pas triste, mais délicieux, surtout le vrai qu'on ne trouve que sur place en Aveyron particulièrement à Roquefort-sur-Soulzonou, ou en cher dans des épicerie de luxe genre Fauchon.

Et sans assurance protection juridique que font toutes les compagnies d'assurance, assurance pas cher, qui vous renseigne et vous paye si besoin est l'avocat, le droit aussi ressemble à de l'épicerie de luxe avec des produits chers, dit fins, peut-être bons mais surtout exentriques - genre cuisse de kangourou d'Australie ou tranche de trompe d'éléphant d'Asie, mais pas plus nourrissant que l'ordinaire steack frittes.
Invité
 

Message par omega » Lun Déc 07, 2009 11:31

Space a écrit :Quelqu'un m'a dit 80%, c'est vrai ?

Ben je pense que ça doit surtout dépendre de la vie qu'on peut mener avec. Certains sont peut-être plus atteints :?: , ou du moins plus handicapés dans la vie courante que d'autres.
Sortir, conduire, travailler ne posent pas de grosse difficulté à certains, tandis que cela en pose d'énormes à d'autres.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Invité » Lun Déc 07, 2009 12:11

D'accord, donc ce n'est pas 80% comme tel le Syndrome Asperger, cela dépend de l'ensemble de la personne.

j'avais cru comprendre que la MDPH attribuait d'emblé 80%, à moins qu'il faille 80% pour avoir droit à certaines choses comme la carte d'invalide.
Invité
 

Message par Veronique1 » Lun Déc 07, 2009 14:08

Il faut surtout un medecin qui connaisse bien le SA et toutes les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes Asperger pour appuyer le dossier auprès de la mdph, là, est la difficulté. Un medecin qui ne connait pas le SA est en difficulté pour evaluer un handicap qui ne se voit pas.
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Lun Déc 07, 2009 16:12

La possibilité est ouverte par ce service qui informe des spécialistes en exercice pour le Syndrome Asperger:

http://www.maladiesraresinfo.org/

La possibilité d'une étude par Asperger Aide France n'est pas exclue pour mieux se connaïtre.
Invité
 

Message par Veronique1 » Mar Déc 08, 2009 2:44

Une maladie se soigne par des médicaments, la personne avec le syndrome d'asperger à besoin d'une éducation adaptée, de la même façon qu'une personne qui naitrait aveugle.
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Mar Déc 08, 2009 8:02

Quelles sont les principes d'une telle éducation adaptée quand on a un Syndrome Asperger, tant pour un efant que un adulte ?

De quoi se compose cette éducation ?
Invité
 

Message par tanguy56 » Mar Jan 19, 2010 20:44

J'ai une formation de juriste (j'ai un master de droit public interne), je suis NT. Mon amie, comme certains le savent déjà, est Aspie. Il est vrai qu'elle a beaucoup de mal à comprendre "le droit". En effet, le droit ne se résume pas à apprendre les articles du code (comme c'est une idée largement répandue !) et "à plaquer" ces mêmes articles à des situations de "justice, de droit". Ensuite, il y a l'"interprétation" qui en est faite, ce qui donne des décisions, basées sur un même article, parfois un peu différentes ou alors carrément contraires. Toute la difficulté pour un Aspie est là à mon sens (déjà, en tant que NT, j'ai eu souvent de grosses grosses prises de tête pour apprendre mes cours, à cause de ces interprétations très mouvantes de jurisprudence) et ma compagne s'énerve facilement quand on en parle : pour elle, tout est très carré dans sa tête et le fait que les interprétations puissent être divergentes la révoltent.
Sinon, je pense que l'apprentissage du droit serait très utile aux Aspies car en effet, cela permet d'intégrer tout un panel de "comportements, d'opinions" extrêmement divers et intéressants, au delà bien sûr, de la simple question pratique.
"Si tu ne sais pas où tu vas, sache au moins d'où tu viens"
tanguy56
Regulier
 
Message(s) : 92
Inscription : Lun Nov 16, 2009 17:45
Localisation : Vannes

Suivant

Retour vers Asperger et Recours en Justice

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité