Fatigue et lenteur

Problèmes Sensoriels et Tocs
"J'ai un système auditif qui fonctionne comme un amplificateur au maximum de sa puissance. Mes oreilles se comportent comme un microphone qui ramasse et amplifie le son."
Grandin 1992

Fatigue et lenteur

Message par CélineG » Mer Jan 02, 2013 17:45

Souvent ma grand-mère ne comprend pas pourquoi j'ai des difficultés mais j'éprouve beaucoup de fatigue à mener ma vie. C'est dur pour moi de faire ma vie car ça me demande plus de temps que les gens normaux surtout que les médicaments que je prends me ralentissent. Ainsi remplir des dossiers et faire des papiers; m'organiser me demandent beaucoup d'efforts et plus de temps qu'à n'importe qui car je suis lente et fatiguée. Ce serait bien si les personnes Neurotypiques pouvaient comprendre que nous faisons ce que nous pouvons pour nous adapter au monde normal mais que celà nous demande plus d'efforts qu'à eux pour communiquer au téléphone avec quelqu'un par exemple, faire des dossiers; conduire (je réagis un peu plus lentement au volant aussi.)

Céline
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon

Re: Fatigue et lenteur

Message par CélineG » Mer Jan 02, 2013 17:50

Je veux dire aussi je n'aime pas systématiquement me faire gronder car j'ai plus de mal que les autres. Si je ne trouve pas mon rythme maintenant ça va venir mais il me faut du temps. Il ne faut pas que les parents ou les grands-parents qui ont des adultes asperger à leur côtés fassent tout pour eux. C'est bien de nous montrer comment faire si on a des difficultés mais trop en faire pour nous n'aide pas à "grandir". Il faut nous laisser tenter nos expériences; téléphoner aux administrations quand on doit le faire et tant pis si on se plante par timidité en demandant quelque chose c'est avec l'expérience qu'on y arrive. Mais par pitié arrêtez de nous brutaliser ou nous maudire sur les lieux de travail aussi. Sachez que nous Asperger si nous avions les capacités d'être plus rapide et d'avoir le sens social, nous serions comme vous mais en contrepartie nous avons d'autres ressources que vous les NT.

Céline
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon

Message par profil supprimé » Mer Jan 02, 2013 19:40

Je suis de ton avis, c'est pour ça qu'il faut être indépendant dans son logement, gérer son logement etc... prends beaucoup de temps c'est une vraie entreprise.

Les familles d'adulte asperger doivent absolument laisser l'adulte asperger faire sa propre vie, car souvent la famille est étouffante, j'ai moi même mis une grande distance entre moi et ma famille, car mes parents sont très possessifs ils me pourrissaient la vie et ne pensaient qu'à eux.

Nous ne sommes pas des "débiles" mentaux.

Personnellement bien gérer ma vie me prends tout mon temps, je n'ai pas le temps et ni l'envie de travailler pour être confronté aux Neurotypiques qui se "bouffent entre eux"...

Je pense que il faudrait que tu ai ton propre appartement, si tu es reconnu à plus de 80% de taux de handicap tu auras largement de quoi vivre.

Une fois installé peut être que quelques années après tu trouveras un travail, mais je pense que tu es suffisamment intelligente pour pouvoir te divertir avec tes passions et ton allocation devrait te permettre de bien vivre... souvent les psys veulent nous faire travailler car ils ont peur que l'on s'ennuie, mon psy sait que je m'ennuie "jamais" donc il ne me parle plus de travail... car en plus le comportement des gens au travail me rend malade...
profil supprimé
 

Message par profil supprimé » Mer Jan 02, 2013 19:51

J'ajoute que si tu trouves un compagnon asperger tu pourras profiter de la vie avec lui et c'est le plus important je pense... car peu de gens savent apprécier la véritable valeurs des choses.
profil supprimé
 

Message par Rem82 » Mer Jan 02, 2013 22:41

Mynohtna a écrit :Les familles d'adulte asperger doivent absolument laisser l'adulte asperger faire sa propre vie, car souvent la famille est étouffante, j'ai moi même mis une grande distance entre moi et ma famille, car mes parents sont très possessifs ils me pourrissaient la vie et ne pensaient qu'à eux.


Ca je suis 100% d'accord avec toi ! :!: :wink: Je me souviens de mes 2 années (06.2001 => 08.2003) ou j'ai vécu seul avec mon père , eh bien les disputes étaient permanentes (Non pas quotidiennes , permanentes !!!!) , et mon père parfois je le soupçonnais d'utiliser des stratégies (C'est à dire tout faire) pour me pousser à bout et donc , qu'une dispute éclate et parfois à cause d'un rien !!! :twisted: (Par exemple je rentrais dans la maison avec les chaussures , il me gueulait dessus et un autre exemple , sans faire exprès lorsque je bois un verre d'eau à table j'en met un peu sur la table , pareil !!!!)

Maintenant lorsque je vois mon père 2h par semaine le WE , hé bien je peux dire que je suis tranquille dans mon logement (Et ce malgré les problèmes de bruit que je peux y rencontrer !!!) car mon père lorsque je le vois il n'arrête pas de de déconseiller ci , de me dire "a ta place je ferais celà" , et j'en passe .... et mes années de souffrance eh ben rien que le fait qu'il ne vit pas à ma place il s'en branle car il vit bien dans sa vie !!!! :!:

J'avais 15/16 ans lorsque je vivais avec lui il me prenait encore comme un gamin et à cause de lui j'ai jamais été adolescent , enfin , très tard lorsque je suis devenu majeur ... :roll: :wink:

Je m'écarte un peu du sujet , désolé , mille excuses ! :oops: :wink:
Rem82
 

Message par profil supprimé » Mer Jan 02, 2013 23:09

Rem82 a écrit :
Mynohtna a écrit :Les familles d'adulte asperger doivent absolument laisser l'adulte asperger faire sa propre vie, car souvent la famille est étouffante, j'ai moi même mis une grande distance entre moi et ma famille, car mes parents sont très possessifs ils me pourrissaient la vie et ne pensaient qu'à eux.


Ca je suis 100% d'accord avec toi ! :!: :wink: Je me souviens de mes 2 années (06.2001 => 08.2003) ou j'ai vécu seul avec mon père , eh bien les disputes étaient permanentes (Non pas quotidiennes , permanentes !!!!) , et mon père parfois je le soupçonnais d'utiliser des stratégies (C'est à dire tout faire) pour me pousser à bout et donc , qu'une dispute éclate et parfois à cause d'un rien !!! :twisted: (Par exemple je rentrais dans la maison avec les chaussures , il me gueulait dessus et un autre exemple , sans faire exprès lorsque je bois un verre d'eau à table j'en met un peu sur la table , pareil !!!!)

Maintenant lorsque je vois mon père 2h par semaine le WE , hé bien je peux dire que je suis tranquille dans mon logement (Et ce malgré les problèmes de bruit que je peux y rencontrer !!!) car mon père lorsque je le vois il n'arrête pas de de déconseiller ci , de me dire "a ta place je ferais celà" , et j'en passe .... et mes années de souffrance eh ben rien que le fait qu'il ne vit pas à ma place il s'en branle car il vit bien dans sa vie !!!! :!:

J'avais 15/16 ans lorsque je vivais avec lui il me prenait encore comme un gamin et à cause de lui j'ai jamais été adolescent , enfin , très tard lorsque je suis devenu majeur ... :roll: :wink:

Je m'écarte un peu du sujet , désolé , mille excuses ! :oops: :wink:


Merci pour ton témoignage Rémy qui fait bien parties selon moi des problèmes sensoriels car cela affectent nos émotions et détruit un être au lieu de le construire.

Je pense que chez beaucoup d'Aspie il faut qu'ils y aient une indépendance physique et émotionnelle pour qu'ils puissent se construire à leurs rythmes.

Mes parents par téléphone étaient pire que du poison pour moi, ils me prenaient la tête à distance de manière répétitive comme un bourrage de crâne et cela créé une dépendance qui me dégoûtait de la vie, ils prenaient toutes mon énergie.

Pour me débarrasser de tout ça cela a été très difficile car ils refusaient, j'ai du prendre le "rôle du méchant".

Ils essaient encore de recommencer, je pense qu'ils essayeront toujours car ils font parties des gens qui sont irrécupérables. Je ne leurs parle pratiquement plus, si jamais ils m’appellent je suis indifférent cela se sent dans ma voix et la communication dure environs 20 secondes avec environs 5 secondes de conversations.

J'ai 34 ans ils ont toujours fait ça depuis que je suis petit... pour moi maintenant ils n'existent plus, ce sont des "géniteurs" c'est tout.


Petit je me rebellai par la violence mais physiquement c'était impossible que je réussisse à me défendre.


Si je n'avais pas été Asperger avec des intérêts spéciaux complexe je serais devenu hyper violent je pense, le prix à payer c'est que je n'existai pas.

L'année dernière une fille d'environs 22 ans qui habite à 50 km de chez moi à tué sa mère de environs 13 coup de couteaux car elle n'en pouvait plus de se genre de situation.


Les faits
http://www.parismatch.com/Actu-Match/So ... es-282455/

Le jugement :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actua ... 71925.html

http://www.newsauvergne.com/article.php?id=4152&rub=7



Ces situations peuvent être aussi dans les rapports amoureux, amicaux etc... mais bon là les gens sont en général du même âge, je dis pas que c'est moins grave mais quand c'est fait sur des enfants ils n'ont vraiment aucune chance.


Je m'adresse aux lecteurs :

Si une personne vous harcèle, ne réagissez pas violemment, n’ayez aucune pitié car elle n'en n'a pas pour vous, mettez progressivement une distance et si besoin coupez les ponts.

Si vous ne vous en sentez pas capable n'hésitez pas à demander de l'aide à un psychiatre ou sur des forums.
profil supprimé
 

Message par Rem82 » Mer Jan 02, 2013 23:56

Mynohtna a écrit :
Merci pour ton témoignage Rémy qui fait bien parties selon moi des problèmes sensoriels car cela affectent nos émotions et détruit un être au lieu de le construire.

Voui :) , mon père , lui , n'arrête pas de me dire en mentionnant le chiffre de mon âge ( :twisted: ) qui est le nombre d'années ou il a tout fait pour moi , mais en fait pas vraiment car dans mes années à suffoquer j'ai pas eu beaucoup d'aide de sa part alors il peut toujours parler !!! :twisted: Et à chaque fois qu'une dispute éclate avec lui (Oui aujourd'hui ça continue , mais plus rarement , mais ça continue !!!) Et il arrête pas de remettre en cause tout ce que j'ai pu avoir dans la vie et il me balance "1 j'ai fait ci , 2 j'ai faut ça , 3 ci , 4 là , etc etc ... , c'est comme ça que tu me remercie ?" Ce sont des propos blessants qui peuvent me pourrir une période !!!! :twisted: Le pire c'est qu'il ne doit pas s'en rendre compte qu'il me met une pression incroyable et que je peux être maladroit involontairement dans mes propos ... :roll:

Pour me débarrasser de tout ça cela a été très difficile car ils refusaient, j'ai du prendre le "rôle du méchant".

Ils essaient encore de recommencer, je pense qu'ils essayeront toujours car ils font parties des gens qui sont irrécupérables. Je ne leurs parle pratiquement plus, si jamais ils m’appellent je suis indifférent cela se sent dans ma voix et la communication dure environs 20 secondes avec environs 5 secondes de conversations.

Ben moi c'est pareil , parfois je peux discuter de plein de choses avec mon père , sauf de mes problèmes !!! :( Si je parle de ça une dispute peut très vite éclater !!!! Donc pour éviter ça eh bien je lui dis que ça va même si je peux souffrir beaucoup en même temps !!! Et il me pose 36000 questions et je balance des réponses très brèves car j'ai envie de raccrocher très vite !!!

J'ai 34 ans ils ont toujours fait ça depuis que je suis petit... pour moi maintenant ils n'existent plus, ce sont des "géniteurs" c'est tout.

Si je n'avais pas été Asperger avec des intérêts spéciaux complexe je serais devenu hyper violent je pense.

Moi c'est tout pareil , je pense même que je ne serais plus de ce monde aujourd'hui , ou bien j'aurais été dans un état lamentable style enfermé en HP à vie ... :!:

L'année dernière une fille d'environs 20 ans qui habite à 50 km de chez moi à tué sa mère de environs 15 coup de couteaux car elle n'en pouvait plus de se genre de situation.

Et il s'est passé un truc du genre l'été dernier aussi , en Savoie ! Ça m'a touché car je me disais "Ça aurait pu être moi !"

Link : http://rhone-alpes.france3.fr/info/boze ... 21755.html
Rem82
 

Message par Rem82 » Jeu Jan 03, 2013 0:00

Si une personne vous harcèle, ne réagissez pas violemment, n’ayez aucune pitié car elle n'en n'a pas pour vous, mettez progressivement une distance et si besoin coupez les ponts.

Et parfois c'est pas facile de se débarraser d'une personne qui peut me faire ch*** , style un infirmier en psychiatrie comme ceux de mon HDJ , ils n'arrêtent pas de me solliciter pour me dire comment ça va ?!!! :twisted: (M’inonder d'appels , messages et même frapper à ma porte et une fois je répondais pas exprès car pas envie et ils avait failli appeler les pompiers et h'hospitaliser en HDT !!! :twisted:)

"Oui mais laissez moi respirer en paix bon dieu !!!! :evil:"
Rem82
 

Message par profil supprimé » Jeu Jan 03, 2013 0:09

Rem82 a écrit :
Si une personne vous harcèle, ne réagissez pas violemment, n’ayez aucune pitié car elle n'en n'a pas pour vous, mettez progressivement une distance et si besoin coupez les ponts.

Et parfois c'est pas facile de se débarraser d'une personne qui peut me faire ch*** , style un infirmier en psychiatrie comme ceux de mon HDJ , ils n'arrêtent pas de me solliciter pour me dire comment ça va ?!!! :twisted: (M’inonder d'appels , messages et même frapper à ma porte et une fois je répondais pas exprès car pas envie et ils avait failli appeler les pompiers et h'hospitaliser en HDT !!! :twisted:)

"Oui mais laissez moi respirer en paix bon dieu !!!! :evil:"


Là encore c'est autre chose, mais tu peux leurs en parler si ça se passe mal avec ton père ils sont là pour ça pour t'aider en faite.

Il faut toujours garder son calme c'est indispensable pour réfléchir (je sais que parfois c'est difficile).
profil supprimé
 

Message par Rem82 » Jeu Jan 03, 2013 0:16

Mynohtna a écrit :
Là encore c'est autre chose, mais tu peux leurs en parler si ça se passe mal avec ton père ils sont là pour ça pour t'aider en faite.

Ben ils s'en foutent un peu car les infirmiers de mon HDJ et mon père ne se contactent jamais ... :roll: J'ai beau le dire d'un côté et de l'autre , et rien à faire ! Image

Il faut toujours garder son calme c'est indispensable pour réfléchir (je sais que parfois c'est difficile).

T'as tout à fait raison !!! :!: :wink:
Rem82
 

Message par CélineG » Dim Jan 06, 2013 18:14

Mynohtna a écrit :Je suis de ton avis, c'est pour ça qu'il faut être indépendant dans son logement, gérer son logement etc... prends beaucoup de temps c'est une vraie entreprise.

Les familles d'adulte asperger doivent absolument laisser l'adulte asperger faire sa propre vie, car souvent la famille est étouffante, j'ai moi même mis une grande distance entre moi et ma famille, car mes parents sont très possessifs ils me pourrissaient la vie et ne pensaient qu'à eux.

Nous ne sommes pas des "débiles" mentaux.

Personnellement bien gérer ma vie me prends tout mon temps, je n'ai pas le temps et ni l'envie de travailler pour être confronté aux Neurotypiques qui se "bouffent entre eux"...

Je pense que il faudrait que tu ai ton propre appartement, si tu es reconnu à plus de 80% de taux de handicap tu auras largement de quoi vivre.

Une fois installé peut être que quelques années après tu trouveras un travail, mais je pense que tu es suffisamment intelligente pour pouvoir te divertir avec tes passions et ton allocation devrait te permettre de bien vivre... souvent les psys veulent nous faire travailler car ils ont peur que l'on s'ennuie, mon psy sait que je m'ennuie "jamais" donc il ne me parle plus de travail... car en plus le comportement des gens au travail me rend malade...


Coucou Anthony :)

Je suis tout à fait d'accord avec toi et aussi avec Rémi qu'il ne faut pas que les gens de notre famille nous étouffent ni fassent les choses à notre place. En effet nous sommes capables de gérer notre quotidien, il suffit juste de nous laisser vivre à notre rythme qui est différent de celui des neurotypiques. Je pense que nous avons besoin de périodes de calme pour pouvoir nous retrouver. C'est ce que je ressens aussi et c'est ce que m'a confirmé ma psychiatre au sujet des personnes asperger.

Je suis contente pour toi que tu ais trouvé ton équilibre et ton autonomie. J'ai quand même de la chance de mon côté car ma grand-mère me laisse mes moments où j'ai besoin d'être seule et celà me fait le plus grand bien. Elle accepte que je passe des matinées ou des après-midis à écrire mon livre sur le Far West, à rester dans ma chambre et en contrepartie, je suis présente à d'autres moments de la journée: s'il a besoin de mon aide; si des gens viennent nous rendre visite ou nous invite: faut être présent normal. Pour la maison aussi j'aide, je reste polie.
Mais des fois c'est insupportable car mes proches ne comprennent pas toujours mon handicap, c'est fréquement que ma grand-mère me trouve pénible car j'interprète tout mal ce qu'elle me dit. Puis je suis capable de me stresser pour un rien, je suis hypersensible, j'ai les nerfs à fleur de peau. Et surtout si je n'ai pas mes moments de calme dans la journée je pête les plombs.

C'est vraiment pas facile car on ne peut pas lire les intentions des autres nous les aspergers et donc on ne comprend pas les neurotypiques c'est pour ça qu'on a des grosses crises de colère et d'angoisse je pense.

Tu sais, quand j'étais indépendante car ça m'est arrivé dans le passé d'avoir habité seule, je mettais moi aussi des distances avec ma famille afin de pouvoir être tranquille trop de stress nuit :D :D :D
Pitié quelle horreur quand on est trop sur notre dos. :oops:
Quand je me retrouvais avec un jour où on ne m'avait pas téléphoné je sautais de partout dans mon appart de joie et de soulagement. Lala je comprend tout à fait celà :D Grand Dieu quelle joie de se retrouver seul tranquille le soir après le boulot aussi ou encore mieux tout un week end sans qu'on nous téléphone pour savoir ce qu'on fait, ou on est.

Ce qu'il y a et j'ai remarqué c'est que pour éviter que les gens s'inquiète pour nous, nous devons les rassurer sur notre compte: plus dur à faire qu'à dire lol :D Car difficile parfois de gérer mes émotions et du coup je me confie à la famille et si je prends l'habitude de le faire souvent, ils s'inquiètent pour moi aussi.

Je pense qu'il est important de dialoguer si la famille est suffisement ouverte et de leur dire la vérité: qu'on a besoin d'être tranquille, leur dire ce qu'on ressent tout simplement.

Céline
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon

Re: Fatigue et lenteur

Message par CélineG » Dim Jan 06, 2013 18:36

Je pense aussi que les médicaments qu'on prend nous fatiguent beaucoup aussi. Moi je prend un anxiolytique et un antidépresseur et c'est dur, je me sens comme si j'étais à l'armée et que tous les jours, il fallait partir se battre (sans la peur liée à la mort bien sûr car je ne vais pas me faire tuer). Mais c'est véritablement la bataille que de préparer un concours, à cause des médicaments, il arrive que je sois tellement fatiguée que je dois me mettre sur mon lit et attendre que ça passe.

Je pense que la fatigue est émotionnelle aussi. On perd une somme forte d'énergie du fait que comme on ne peut pas décrypter les intentions des gens quand ils nous parlent, on prend peur (c'est mon cas) ou on est soit en colère soit anxieux et il est alors impossible de se reconcentrer sur la tâche qu'on était en train de faire en cours voir ça devient d'un seul coup insurmontable. Moi ça me fait ça car je ne comprend jamais ce qu'on voulu dire les gens et du coup j'interprête mal ce qu'ils me disent (mais ça c'est eux qui me le disent) et au travail j'avais le même problème de mal interpréter les trucs. Malgré les années ça ne me passe pas et ma psychiatre m'a bien dit que je n'étais pas paranoiaque. Alors du coup je ne comprends pas et j'ai peur. Est-ce que vous aussi vous avez ce problème de mal interprêter ce qu'on vous dit?

Céline
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon

Message par Rem82 » Dim Jan 06, 2013 18:58

CélineG a écrit :Je suis tout à fait d'accord avec toi et aussi avec Rémi qu'il ne faut pas que les gens de notre famille nous étouffent ni fassent les choses à notre place. En effet nous sommes capables de gérer notre quotidien, il suffit juste de nous laisser vivre à notre rythme qui est différent de celui des neurotypiques. Je pense que nous avons besoin de périodes de calme pour pouvoir nous retrouver. C'est ce que je ressens aussi et c'est ce que m'a confirmé ma psychiatre au sujet des personnes asperger.

T'as 100% raison , Céline !!! :wink: Mais les NTs nous mettent souvent plus ou moins la pression car (inconsciemment de leur part) ils aimeraient qu'on soit comme eux ... :!: :roll: Et nous les Aspies on ne peut pas aller plus vite que la musique quoi !!! :!: :twisted:
Rem82
 

Re: Fatigue et lenteur

Message par profil supprimé » Mar Jan 08, 2013 0:21

CélineG a écrit :Est-ce que vous aussi vous avez ce problème de mal interprêter ce qu'on vous dit?


Salut Céline! :wink:

Oui car souvent les gens ne savent pas vraiment ce qu'ils disent, ils racontent des choses incohérentes. Perso j'ai laissé tomber car c'est incompréhensible et à la fin c'est tout le temps moi qui est tord même si j'ai raison... :wink:

Et c'est vrai que ça peut faire peur, personnellement quand je vois le monde dans lequel on vit je suis dégoûté que tout soit comme ça.
profil supprimé
 

Re: Fatigue et lenteur

Message par CélineG » Mer Jan 09, 2013 0:02

Mynohtna a écrit :
CélineG a écrit :Est-ce que vous aussi vous avez ce problème de mal interprêter ce qu'on vous dit?


Salut Céline! :wink:

Oui car souvent les gens ne savent pas vraiment ce qu'ils disent, ils racontent des choses incohérentes. Perso j'ai laissé tomber car c'est incompréhensible et à la fin c'est tout le temps moi qui est tord même si j'ai raison... :wink:

Et c'est vrai que ça peut faire peur, personnellement quand je vois le monde dans lequel on vit je suis dégoûté que tout soit comme ça.


Bonsoir Anthony :)

Est-ce que tu aimes lire ou écrire?
Tu sais j'ai remarqué que les aspies nous nous aimons parler de choses intellectuelles ou sérieuses souvent ça va ensemble tandis que les NT sont naturellement à l'aise les uns avec les autres car ils ont le sens social. Du coup parler, échanger avec les autres qui les entourent, capter leurs émotions est naturel du coup nous on se sent différent par rapport à eux. Moi ça me fait ça quand je vois la facilité avec laquelle les gens échangent. J'ai remarqué que beaucoup de NT ont le sourire facile ou rigolent facilement. Hélas je n'ai pas le sens de l'humour me concernant ou quand je l'ai c'est dans les rares moments ou je suis sereine. lol :D

Je me demande si en plus d'asperger le problème de phobie sociale que nous avons n'est pas lié aux problèmes que nous avons eu dans le passé par exemple pour moi: j'ai été battue; j'ai été violée ça m'a suffit pour craindre les gens un maximum.

Je pense qu'on a besoin de soutient nous les asperger. Heureusement tu vois que je suit une psychothérapie sinon j'irai très très mal.

Heureusement que la vie nous a réservé un cerveau plein de neurones en plus de notre handicap :D

Dis moi, tu fais des recherches sur quoi toi? Est-ce que tu inventes des choses aussi? Ecris-tu des livres?

Bonne soirée :)

Céline
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon

Re: Fatigue et lenteur

Message par profil supprimé » Mer Jan 09, 2013 18:50

CélineG a écrit :Bonsoir Anthony :)

Est-ce que tu aimes lire ou écrire?
Tu sais j'ai remarqué que les aspies nous nous aimons parler de choses intellectuelles ou sérieuses souvent ça va ensemble tandis que les NT sont naturellement à l'aise les uns avec les autres car ils ont le sens social. Du coup parler, échanger avec les autres qui les entourent, capter leurs émotions est naturel du coup nous on se sent différent par rapport à eux. Moi ça me fait ça quand je vois la facilité avec laquelle les gens échangent. J'ai remarqué que beaucoup de NT ont le sourire facile ou rigolent facilement. Hélas je n'ai pas le sens de l'humour me concernant ou quand je l'ai c'est dans les rares moments ou je suis sereine. lol :D

Je me demande si en plus d'asperger le problème de phobie sociale que nous avons n'est pas lié aux problèmes que nous avons eu dans le passé par exemple pour moi: j'ai été battue; j'ai été violée ça m'a suffit pour craindre les gens un maximum.

Je pense qu'on a besoin de soutient nous les asperger. Heureusement tu vois que je suit une psychothérapie sinon j'irai très très mal.

Heureusement que la vie nous a réservé un cerveau plein de neurones en plus de notre handicap :D

Dis moi, tu fais des recherches sur quoi toi? Est-ce que tu inventes des choses aussi? Ecris-tu des livres?

Bonne soirée :)

Céline


Bonsoir,

Je n'aime pas lire de livre, je me documente dans divers médias, il m'arrive d'écrire un peu.

Je fais des recherches sur la vie au sens large.

Il y a quelques années j'ai inventé quelques applications informatiques qui fonctionnent toujours toutes seules actuellement, depuis quelques mois pour ne pas dire années je suis en train de me reconfigurer le cerveau (je ne plaisante pas) c'est très intéressant au début c'était très dur, maintenant je fais vraiment des progrès, en ce moment j'évolue de plus en plus rapidement.

J'ai écris une nouvelle que je dois finir de corriger et la suite est en préparation.

Je "redis" tu devrais te mettre sur facebook, c'est simple et gratuit. Il y a pleins de gens sympa et pleins d'informations intéressantes. Cela permet de s'évader à moindre frais.

A bientôt!

Anthony,
profil supprimé
 


Retour vers Asperger et Problèmes Sensoriels

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron