perceptions du monde et intéraction sociales

Problèmes Sensoriels et Tocs
"J'ai un système auditif qui fonctionne comme un amplificateur au maximum de sa puissance. Mes oreilles se comportent comme un microphone qui ramasse et amplifie le son."
Grandin 1992

perceptions du monde et intéraction sociales

Message par present » Dim Juil 06, 2008 21:47

Mes probabilités:Chaque être humain étant différent et ayant vécu dans un contexte différent,chaque être humain ayant une perception du monde différente,nous vivons tous dans des réalités différentes.Notre vision est altérée par nos éducations,par notre essence fondamentale,par nos exériences de vie,il n'existe pas qu'une réalité mais de multi-réalités qui intéragissent en même temps et qui crée la réalité commune qui suggère une adaptabilité,une norme car dominée par la majorité,ainsi la minorité prend place et prend nom,nous sommes tous classifiés dans telle ou telle catégorie.Groupe s'apparente à similtude et multitude,unicité s'apparente à différence et rareté.
Notre réalité commune dépend de l'espace et du temps,le présent,notre réalité personnelle n'est qu' une variante de celle çi,les relations sociales consisterais à faire intéragir ces réalités spatio-temporelles...vers une réalité commune et personnelle plus paisible,quelle utopie!
present
Nouveau
 
Message(s) : 27
Inscription : Ven Juil 04, 2008 13:10
Localisation : france

Message par Veronique1 » Dim Juil 06, 2008 21:51

Bonsoir,

Il manque des paramètres importants comme la perception de l'autre
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Syd » Dim Avr 15, 2012 16:45

La perception de l'autre, selon moi, entrerait en compte en même temps que notre perception de la réalité: chacun sa perception de la réalité, chacun sa réalité.
Chacun, selon sa réalité - sa façon de percevoir le monde - perçoit alors l'autre différemment du voisin, qui lui perçoit encore l'autre d'une façon différente etc...

Je pense que la perception de l'autre, inhérente à chacun tout comme la perception de la réalité, est différente selon le regard, la personne - ainsi que toutes ces variables et ces paramètres qui ont fait en sorte de donner à une personne sa façon de percevoir le monde ont faits qu'elle le perçoive de cette façon plutôt qu'une autre.

Je sais que le sujet fut écrit il y a longtemps, mais en le lisant, je me suis rappelé avoir écrit quelque chose de similaire dans l'un de mes innombrables carnets. J'ai alors voulu y répondre, car je n'ai jamais su exposer ceci à qui que ce soit dans mon entourage - les gens sont totalement hermétiques à mes réflexions et mes textes.

Depuis adolescent, je suis obsédé par l'observation des personnes autour de moi (école, vie privée - malgré ma solitude - et depuis adulte, le travail). Je suis obsédé par le fait d'observer, d'écouter, afin d'apprendre à communiquer avec les personnes.

Car je rejoins l'avis de Present: les relations sociales sont une interaction de toutes ces réalités. Effectivement, bien des personnes (la majorité) savent communiquer aisément car elles ont une vision de la réalité partagée (avec un minimum de différence et de décalage, car chacun est différent, même lorsque l'on prend un échantillon de la majorité et de personnes du même milieu socio-culturel), et il est simple pour elles de communiquer. Ainsi, d'un même milieu social, ou des personnes ayant des mêmes passions, un même métier, un caractère qui se ressemble... Une enfance similaire (j'émets toujours ma fameuse réserve: chacun est différent même s'il y a beaucoup de similitudes), les personnes ont les mêmes codes de communication, la même façon de considérer le monde, les faits, la réalité.

J'ai appris cela en observant beaucoup les gens (de loin car ma sociabilité est au niveau 1 sur une échelle de 0 à 10), et le fait d'observer des personnes de milieux différents entre elles, des personnes qui ont des goûts, des aspirations identiques, entre elles; m'en a appris beaucoup sur leur façon de communiquer.

J'ai commencé jeune ces observations car je ne savais pas discuter avec les autres. J'ai toujours beaucoup de mal à le faire.
Je fais de la communication un point d'honneur, une priorité dans ma vie malgré mes difficultés en la matière.

Je sais qu'en observant bien différentes catégories de personnes il est plus facile d'apprendre à leur parler, à s'intégrer un minimum. Du moins, cela l'est dans la théorie. Je pense que l'on devrait apprendre dès l'école primaire aux enfants une communication basée sur un modèle 'universel', ou leur apprendre que différents types de communication existent... Cependant, je suis incapable moi-même de savoir comment faire.

Si, au bout de 5 ans dans l'entreprise où je suis salarié, j'ai réussi depuis un an à ouvrir un dialogue avec certaines personnes (depuis moins d'un an), c'est à force d'observation de leur façon de communiquer. Mais ces personnes me voient toujours comme un 'OVNI' et pourtant je m'adapte (tant que je peux, parfois il m'arrive de rire quand ce n'est pas drôle et là on me regarde encore étrangement) tant que possible.

Il est vrai que savoir faire en sorte de créer une vision de la réalité et une façon de percevoir les choses et les autres universelle serait magnifique... Utopique!
'I've been looking all over the place for a place for me. But it ain't anywhere.' - Barrett.
Syd
Nouveau
 
Message(s) : 11
Inscription : Mer Avr 11, 2012 13:24
Localisation : France

Re: perceptions du monde et intéraction sociales

Message par CélineG » Dim Fév 17, 2013 19:46

Je pense que les intéractions sociales sont influencées par le fait qu'on soit heureux ou pas; dépressif ou non. J'ai remarqué que je n'ai pas d'amis car je n'ai pas envie d'aller vers les autres tellement je suis angoissée par mes problèmes relationnels et du fait que je manque de confiance en moi: j'ai un frein. Ce manque de confiance en moi et la peur de mon comportement envers les autres m'empêche d'aller vers eux. Je le sais mais j'ai peur des gens. Ca m'énerve.

En outre, vu que je ne m'aime pas car je suis étourdie; que je ne reconnais pas les visages; que j'oublie les prénoms; que je suis malentendante en plus d'asperger et que j'ai peur qu'on me laisse de côté celà ne m'aide pas à avoir une vision positive des NTs car je suis jalouse d'eux: pour la simple et bonne raison que ma soeur par exemple qui n'est pas asperger et qui a eu le même passé que moi a un travail; un compagnon; un emploi; une maison et un petit garçon et moi je suis la pauvre cloche qui agresse sa grand-mère et qui galère depuis 10 ans (j'en ai 30) à essayer d'avoir une vie normale comme tout le monde.

De ce fait, je suis ultra jalouse des gens qui n'ont pas de problèmes d'audition, qui n'ont pas mes problèmes et à cet effet, je ne les aime pas car j'en suis trop jalouse. Bon bien sûr en contrepartie, je peux faire de la traduction du français en anglais pendant 7 heures de suite mais ça ne m'a pas offert un emploi. Certes j'aime écrire mais je n'arrive pas à rentrer dans le moule de la société à cause de ma trop grosse différence.

Céline

ps: désolée si j'ai tendance à écrire des tartines à chacun de mes posts mais je n'ai pas d'amis et en dehors de ma grand-mère elle-même déjà fatiguée par sa vie, je n'ai personne à qui parler. Désolée.
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon


Retour vers Asperger et Problèmes Sensoriels

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)