MARGINALITÉ

Pour parler de la solitude et de la peur de la vie.

Re: Marginalité

Message par Jhaal » Mer Jan 28, 2015 15:47

realTMX a écrit :@Anta

Oui c'est vrai. Je reconnais que sur ce point tu as raison. Je suis très naïf et je me suis fait avoir bien des fois avec ça. :(
Pourtant, j'aimerais tellement qu'on puisse se passer de cette horrible énergie nucléaire responsable de tant de souffrance dans le monde. Et surtout, qu'on puisse se passer du pétrole. Parce que là, l'heure est grave. Les énergies fossiles ne sont pas infinies et ce serait tellement bien que les gens n'aient plus à se soucier de donner de l'argent à des sociétés qui participent au malheur de la planète et s'enrichissant sans vergogne sur le dos du peuple.


Non seulement elles s'enrichissent et spéculent de manière outrancières, mais par exemple, l'Arabie saoudite finance boko haram. En Syrie, les organisation terroristes produisent et font circuler du pétrole de contrebande qui est revendu aux occidentaux par les turcs. Et donc, les occidentaux financent les fanatiques à la pompe à essence (en plus de voir leurs gouvernement faire affaire en douce, directement ou indirectement, avec eux avec les ventes d'armes).
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Marginalité

Message par Mithrandir » Ven Fév 06, 2015 5:58

J'ai beau m'y connaitre en physique quelque chose m'échappe. À savoir lorsqu'un aimant suspendu dans les airs attire une pièce métallique placer plus bas vers lui-même, d’où vient l'énergie mécanique nécessaire pour faire monter la pièce métallique?
Avatar de l’utilisateur
Mithrandir
Nouveau
 
Message(s) : 17
Inscription : Lun Mars 05, 2012 3:12
Localisation : Québec

Re: Marginalité

Message par realTMX » Ven Fév 06, 2015 11:15

Mithrandir a écrit :J'ai beau m'y connaitre en physique quelque chose m'échappe. À savoir lorsqu'un aimant suspendu dans les airs attire une pièce métallique placer plus bas vers lui-même, d’où vient l'énergie mécanique nécessaire pour faire monter la pièce métallique?


Sans m'avancer, je pense qu'il s'agit de l'énergie magnétique qui circule au sein de notre planète. C'est ce que l'on appelle pole magnétique. C'est lié au champ magnétique de la Terre. Une boussole utilise ce principe. C'est pourquoi placée près d'un aimant, elle se dépolarise et perd donc le nord.
Image

Il y a d'ailleurs de nombreux reportages qui font état d'un basculement des pôles. C'est quelque chose de totalement naturel qui s'effectue à intervalle plus ou moins régulier.
http://www.choix-realite.org/4521/rtbf-pole-magnetique-la-terre-perd-le-nord
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: Marginalité

Message par 8gseagffs » Ven Fév 06, 2015 11:52

8gseagffs
Regulier
 
Message(s) : 107
Inscription : Mer Jan 14, 2015 1:25

Re: Marginalité

Message par realTMX » Mar Fév 10, 2015 14:25



Très intéressant :)
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: Marginalité

Message par sanju » Mar Fév 17, 2015 14:48

Pour ma part, j'éprouve en permanence une peur de finir mon existence en tant que mendiante et sans-domicile parce que je possède trop d'appréhensions. J'ai 32 ans et je n'ai jamais occupé de fonctions professionnelles particulières. Subséquemment, mon Curriculum Vitae s'avère d'une vacuité abyssale ! :( Je détiens beaucoup de connaissances dans certains domaines, mais cela ne s'assimile pas à de l'expérience. J'en déduis donc que le montant de ma retraite ne me donnera pas la possibilité de vivre au mieux. :?
*** Diagnostiquée autiste Asperger, au C.R.A, en 2017, et sujet à haut potentiel intellectuel, avec pour comorbidité un trouble de l'anxiété généralisé. ***
Avatar de l’utilisateur
sanju
Passionné
 
Message(s) : 540
Inscription : Lun Jan 26, 2015 14:21

Re: Marginalité

Message par Anta » Jeu Fév 19, 2015 3:01

Mithrandir a écrit :J'ai beau m'y connaitre en physique quelque chose m'échappe. À savoir lorsqu'un aimant suspendu dans les airs attire une pièce métallique placer plus bas vers lui-même, d’où vient l'énergie mécanique nécessaire pour faire monter la pièce métallique?


C'est une force qui fait bouger ta pièce métallique, pas une énergie. Un champs magnétique c'est une force sans énergie. Néanmoins, il y a mouvement, donc il y a énergie cinétique. Mieux que ça, il y a accélération, donc travail, donc transfert d'énergie. Donc ta question c'est plutôt : d'où vient l'énergie qui est convertie en énergie cinétique ? Pas de l'aimant en tout cas, comme je l'ai dit. Donc peut-être vient-elle de la pièce métallique elle-même ? Et bien oui, c'est le cas. C'est sa propre énergie potentielle qui est convertie en énergie cinétique. Attention à ne pas confondre énergie mécanique et énergie cinétique. L'énergie mécanique étant la somme de l'énergie potentielle et de l'énergie cinétique.

Tout objet soumis à une force conservatrice possède une énergie potentielle. Donc la question qui vient ensuite est : d'où vient cette énergie potentielle ? Elle n'est pas apparue comme ça toute seule. L'énergie se conserve. En fait c'est simple c'est de l'énergie que tu as transféré pour placer cet objet dans ce champs magnétique. Parce que oui, ça demande un certain travail de placer un objet dans un champs de force.

Donc voilà, j'espère avoir répondu clairement à ta question.

Tout ça n'a bien sûr rien à voir avec le champs magnétique terrestre. Le champs magnétique de la terre est parfaitement négligeable localement face à n'importe quel aimant digne de ce nom.
Avatar de l’utilisateur
Anta
Enthousiaste
 
Message(s) : 36
Inscription : Jeu Juil 10, 2014 18:18

Re: Marginalité

Message par Anta » Lun Fév 23, 2015 4:29

sanju a écrit :Pour ma part, j'éprouve en permanence une peur de finir mon existence en tant que mendiante et sans-domicile parce que je possède trop d'appréhensions. J'ai 32 ans et je n'ai jamais occupé de fonctions professionnelles particulières. Subséquemment, mon Curriculum Vitae s'avère d'une vacuité abyssale ! :( Je détiens beaucoup de connaissances dans certains domaines, mais cela ne s'assimile pas à de l'expérience. J'en déduis donc que le montant de ma retraite ne me donnera pas la possibilité de vivre au mieux. :?


Je suis comme toi. J'ai 34 ans, et j'ai pas travaillé beaucoup. J'ai un bon niveau d'étude, j'ai des capacités, des connaissances mais le peu d'expérience professionnelle que j'ai eu ça a été l'enfer. Et comme à l'époque je connaissais rien de l'autisme ni du TDA, je pensais simplement être bon à rien. Niveau estime de soi, je crois qu'il y a rien de pire que d'être un autiste et/ou TDA qui s'ignore.

Mais aujourd'hui je suis dans une autre spirale. Je suis beaucoup plus mature et j'ai davantage confiance en moi. J'ai très envie de m'épanouir dans un travail et je fais des démarches pour refaire des études (pas quelque chose de trop long bien sûr). Maintenant que je comprends mieux mes difficultés, je suis beaucoup plus confiant. Évidement le trou dans le CV va pas aider, mais j'espère que le diagnostique m'aidera. Peut-être en passant par un contrat aidé.

Pour ce qui est de la retraite, et bien ce sera l'ASPA (800 €) au pire. Mais bon d'ici là il peut se placer plein de chose. Ça ne sert rien d'y penser maintenant. Il faut essayer de mettre le plus possible d'argent de côté si on en a la possibilité. Si tu es diagnostiquée, il ne faut pas hésité à demandé une AAH.
Avatar de l’utilisateur
Anta
Enthousiaste
 
Message(s) : 36
Inscription : Jeu Juil 10, 2014 18:18

Re: MARGINALITÉ

Message par jupilaes » Ven Oct 20, 2017 14:36

...
Dernière édition par jupilaes le Dim Nov 22, 2020 12:02, édité 1 fois.
jupilaes
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Jeu Oct 19, 2017 5:31

Re: MARGINALITÉ

Message par ToninDesAlpes » Lun Mars 26, 2018 1:36

Bonsoir à toutes et à tous :D

Alors, que dire de la marginalité ... Tout d'abord, j'ai connu la marginalité "culturelle" et "spirituelle" le plus longtemps (depuis que je suis entré dans l'univers du Metal, de la culture qui va avec, des romans Fantasy, et du paganisme - mais je ne suis pas prosélyte !), et la marginalité en tant que mode de vie (logement) quelques semaines seulement.

J'ai en effet vécu quelques semaines "sur la route", plutôt entre ma planque de l'époque (un foyer de jeunes travailleurs) et la cellule du camping-car Bedford que j'ai possédé entre octobre 2009 et septembre 2010. C'est une vie belle, mais dure. La beauté de cette vie est dans sa rudesse, dans la rusticité des tâches quotidiennes et les multiples contraintes (se laver au gant avec de l'eau pas forcément chaude au début de l'hiver, se ravitailler en eau grâce aux fontaines publiques, aller aux toilettes où on peut, se tenir prêt à bricoler en plein milieu de nulle part ... au pire, devoir appeler l'assistance :oops: ) Mais, je peux vous assurer que, quand on possède un véhicule habitable de ce genre et qu'on croise un "collègue" (un véhicule de la même marque, ou de la même génération dans ce style), c'est parti pour minimum une heure de discussion sur les coins sympas, les coins à éviter pour se garer, les astuces ... et un café pour réchauffer les âmes et l'estomac :D C'est un des petits moments de bonheur de cette vie.

Image
http://imagesia.com/?utm_campaign=lc&utm_medium=bbcodem

La grande classe, pas vrai ? :mrgreen: Et ça marchait comme les Citroën 2CV et dérivés : "On sait à quelle heure on part, mais jamais à quelle heure on arrive !" :lol:

Je ne regrette pas d'avoir essayé ça, mais vu les circonstances (médicalement, matériellement, et surtout pour la famille), le retour à une vie nomade en camion aménagé ou camping-car un peu "vintage" est totalement exclu pour moi. Par contre, un chalet de 30 mètres carrés habitables sur un terrain d'environ 2000 mètres carrés, un vieux tromblon 4x4 Japonais (un VRAI 4x4 de franchissement, qui puisse rouler à l'huile), un grand potager, des poules, deux biquettes, aller pêcher à la rivière, ça m'irait tout à fait. Rien que pour avoir le plaisir de ne pas "subir" mon voisinage actuel, dont certains des spécimens les plus représentatifs ne se posent aucun cas de conscience quant à regarder par mes fenêtres ce qu'il se passe chez moi. :roll: Et aussi, bien sûr, parce que niveau achat d'un bien immobilier, le prix cumulé du terrain et du chalet avec les adductions d'eau, d'électricité, de téléphone, sera forcément bien moindre que le prix d'achat d'un appartement classique par ici (Audierne/Plozévet/Landudec ...) Ça se fera un jour, j'en suis convaincu.

Pour ce qui est de la marginalité "culturelle", je dirais qu'à une époque, le milieu Metal dans lequel j'évoluais (à Grenoble) était un univers bigarré, composé d'autant de façons de voir la vie que de personnes distinctes. J'ai connu des personnes peu recommandables (dérives occultistes, hélas, ça n'a pas aidé dans mon parcours), j'ai connu des Metalleux qui ne voyaient comme but d'une soirée que le fait de se bourrer la g**ule à la bière de mauvaise qualité en regardant une émission navrante sur la TNT ... Mais, heureusement, j'ai aussi fait la connaissance d'une minorité de Metalleux qui avaient déjà adopté une autre façon de vivre leur "marginalité". Dans le sens où eux, assez souvent musiciens, avaient en plus une capacité certaine à la philosophie, à la réflexion sur le monde qui nous entoure, à notre avenir, à la spiritualité. Depuis janvier 2014, j'ai quitté mes Alpes natales, et j'ai laissé derrière moi mes meilleurs potes philosophes (à regret), et les alcooliques invétérés qui devenaient vraiment lourds (sans regret). Je ne suis plus allé à aucun concert de Metal depuis, ça ne me manque pas - je préfère me balader en forêt ou en pleine cambrousse en écoutant mes groupes préférés, ça me convient mieux.

Bien évidemment, le Metal, comme toute culture "underground", comme les Gothiques, comme les Punks, comme les Hippies, les Rastas, ... , eh bien, ça dérange. Parce que c'est pas "dans la norme". Parce que ce qui est différent fait "peur".

Mais, qu'est-ce que la "norme" ? Si c'est le fait de laisser la TV nous balancer le "bouzin" dans la face tout en pensant à rembourser les traites de l'écran plat, du 4x4 "de ville", du pavillon "normal et soyez propriétaires en 45 ans à taux zéro", tout cela combiné avec le degré zéro de la pensée, de l'esprit critique, de la philosophie, de l'introspection, alors je ne suis pas "normal". Mais je m'en porte bien, et je ne manque pas de piques salvatrices et caustiques pour un quidam venant me chatouiller sur le sujet (façon Pierre Desproges, Coluche ou Groland, au choix ^^).

Ce qui est différent fait "peur", mais pourquoi donc ? La plupart du temps par méconnaissance (volontaire ou non) de la part des gens qui éprouvent cette peur, mais aussi par "ce qu'on dit à la télé" (encore !), et, peut-être, par peur que les "marginaux" aient raison sur tant de choses qui dépassent les "normopathes" ("normopathe" : malade de la "norme", personne qui érige la "norme" en tant que seul chemin de vie possible, et de facto, qui a peur du reste).

Vous me direz sans doute "Tonin, tu exagères, tu vas trop loin". Parfois, oui, ça m'arrive. Mais, ayant connu beaucoup de gens vivant en fourgon aménagé ou camping-car, yourte, caravane posée sur un terrain, cabane, chalet, j'ai appris d'eux une chose fondamentale : ils n'en pouvaient plus de la "norme", soit par idéal ou opinions politiques, soit par dégoût, soit financièrement et/ou du fait d'un "accident de la vie". Ils se sont lancés dans quelque chose de totalement différent de ce qu'ils avaient vécu jusqu'à lors. Et, pour l'ensemble, ça semblait leur réussir. Ils étaient même heureux et enjoués à l'idée de me parler de leur mode de vie "différent", et j'apprécie aujourd'hui encore ces gens, j'ai de l'estime pour eux. Ils m'ont aussi appris quelques expressions, comme "Il ne faut pas vivre longtemps, mais vivre intensément", ou "Vis tes rêves, ne rêve pas ta vie", ou "Après avoir vu mes parents se faire lourder d'une usine où ils ont bossé pendant 30 ans à cause d'un plan social, j'ai pensé par moi-même". Et ça veut dire énormément de choses.

J'assume totalement ma marginalité, mon passé douloureux comme mon avenir vraisemblable. J'assume totalement le fait de saluer les Corbeaux sur une place de patelin médiéval (ça va avec mes croyances), de croire qu'il y a un certain "mysticisme" dans les forêts, surtout près des Mégalithes, de croire au "Petit Peuple" (donc les bestioles genre Korrigans, Farfadets, Gnomes, Lutins, Poulpiquets, Trolls, ...), j'assume le fait d'écouter du Metal parfois sombre, nappé de claviers ou d'instruments Folk, mélancolique, nostalgique d'un certain mode de vie "ancien". J'assume ce que je suis, ainsi que mes idées et mon idéal de vie. Et je refuse que l'on m'impose quoi que ce soit qui me force à renoncer à ce que je suis. Le fait est que je me sens plutôt bien avec le "minimum matériel" agrémenté de quelques loisirs basiques (train miniature, collection de timbres, balades, bénévolat, ...), alors que je serais sans doute complètement blasé d'avoir "tout et plus encore que tout" en termes matériels d'une vie centrée sur la "norme", mais sans saveur, sans idéal, sans rêves, sans "marginalité", quoi. Pour conclure, je dirais que tout ça m'empêche de me mettre la rate au court-bouillon à propos de retravailler rien que pour vouloir "accéder à un niveau de vie plus élevé" - parce que j'aurais beaucoup plus à y perdre qu'à y gagner ...

Bonne semaine à vous toutes et tous, à très bientôt :)
- Tonin des Alpes :D
Avatar de l’utilisateur
ToninDesAlpes
Nouveau
 
Message(s) : 15
Inscription : Dim Déc 31, 2017 23:27
Localisation : Finistère (29)

Re: MARGINALITÉ

Message par Storm » Sam Avr 06, 2019 13:04

Dans l'appartement où je suis encore ah ca oui je me sens ultra marginal ... :| :(

À l'HP moins évidemment ^^ mais c'est pas mon lieu de vie ... :roll:
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Précédent

Retour vers Asperger, Solitude et Peur

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron