comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Pour parler de la solitude et de la peur de la vie.

comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Shirley81 » Lun Juin 23, 2014 10:32

-
Dernière édition par Shirley81 le Ven Août 01, 2014 16:45, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Shirley81
Regulier
 
Message(s) : 82
Inscription : Dim Mai 05, 2013 11:55
Localisation : dans le TARDIS

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par caro2944 » Lun Juin 23, 2014 13:49

Bonjour Shirley, moi je te dirais bien : et si tu es heureuse comme ça, qu'est ce que ça peut faire?

Veux tu changer ta vie par conformité, ou parce que tu en as vraiment envie?
Je pense qu'il faut d'abord te poser la question.

Personnellement, j'ai une toute petite vie sociale, par exemple samedi on a emmené les petits fils (4 et 7 ans) de mon mari à "planète sauvage".
J'ai passé une belle journée, sachant que je vais mettre une semaine à m'en remettre.
Je le fais malgré tout. Bien que souvent, je souhaiterais juste rester chez moi.
J'ai la change d'avoir un mari assez routinier, et qui n'aime pas spécialement sortir. ça m'évite donc d'avoir trop à affronter ce problème.
Et puis je me rends compte qu'en prenant de l'age c'est de plus en plus difficile. Je sortais plus lorsque j'étais plus jeune.

Je te souhaite bon courage dans tes décisions, quelle qu'elle soient.
caro2944
Enthousiaste
 
Message(s) : 46
Inscription : Lun Mars 31, 2014 7:16

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Shirley81 » Lun Juin 23, 2014 14:33

Disons que dans mon cas il n'y a jamais eu de "petit copain", alors je suis loin du mari et des petits enfants ! :lol: :lol: :lol: Et si je continue à vivre en ermite, je n'aurai jamais la moindre chance de rencontrer quelqu'un, vu mon mode de vie... boulot-maison-maison-boulot et jamais de sorties, ça ne favorise pas les rencontres... Là j'ai fait la connaissance de quelqu'un, et j'ai conscience que même s'il est plutôt routinier, il a plus de vie sociale que moi. Il va au ciné, il a des amis qu'il voit le weekend... Je sais bien que si je veux avoir une chance, il faut que je sois capable de me montrer sociable un minimum. :?
Avatar de l’utilisateur
Shirley81
Regulier
 
Message(s) : 82
Inscription : Dim Mai 05, 2013 11:55
Localisation : dans le TARDIS

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Shirley81 » Lun Juil 21, 2014 10:17

Je remonte mon topic parce que je n'ai toujours pas "réussi" à me bouger les os pour sortir de ce schéma vicieux... J'ai toujours des contacts avec l'homme dont je parlais, on doit se parler par chat (textuel pas visuel) demain et j'imagine qu'il va me reproposer une rencontre IRL mais...bah...je n'arrive toujours pas à me projeter "hors de mon cocon", si j'ose dire. Et pourtant il m'a proposé d'emblée une rencontre dans ma ville (pas forcément chez moi mais dans un univers que je connais) ce qui est plutôt sympa... mais accepter, ça revient à l'encourager, à montrer mon intérêt, et donc à accepter de renoncer en partie à ma solitude. Arg.
Avatar de l’utilisateur
Shirley81
Regulier
 
Message(s) : 82
Inscription : Dim Mai 05, 2013 11:55
Localisation : dans le TARDIS

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Frederis » Lun Juil 21, 2014 16:36

Salut Shirley

Mais tu en as envie ou pas de cette relation ? Si c'est le cas, tu peux aller à cette rencontre sans forcément te mettre la pression pour la suite. Ce qui compte c'est le plaisir relationnel, affectif que tu auras pendant UNE journée et puisque cet homme a des points communs avec toi, vous aurez forcément des choses à vous dire. :wink:
Frederis
Nouveau
 
Message(s) : 25
Inscription : Ven Mai 09, 2014 2:45

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Anatheia » Lun Juil 21, 2014 16:45

Ce que je ne comprends pas c'est que tu dis que tu ne souffres pas de ta solitude. Ce qui veut donc dire que tu ne ressens aucun manque social. Donc pourquoi te torturer pour créer des liens ?
C'est quoi ta motivation, exactement ?
Always running from the Sun.
Avatar de l’utilisateur
Anatheia
Passionné
 
Message(s) : 678
Inscription : Jeu Fév 14, 2013 15:42

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Shirley81 » Lun Juil 21, 2014 17:05

Le truc c'est que je n'ai pas d'envies, encore moins de besoins, c'est là le souci, et je sais pertinemment que si je ne déclenche rien, je n'aurai jamais envie. En fait j'agis plus par anticipation, parce que je sais que si je tarde encore deux, trois, quatre ans, je serai totalement incapable de changer de mode de vie et de m'ouvrir sur l'extérieur. Année après année, je deviens plus solitaire, je sors moins, je parle moins... Je n'en souffre pas, mais je ne peux pas garantir que cette absence de souffrance sera toujours là dans dix ans. Et puis je crois que ma motivation est plutôt égoïste, dans le fond : comme vieillir seule (je n'ai pas de famille, parents exceptés, et ils ne sont pas éternels) ne m'enchante pas donc je me dis que ma meilleure chance c'est de me construire une vie sentimentale, voire une vie de famille (je pense même aux enfants, ce qui n'était pas encore le cas il y a six mois de ça !)... Mais ça me parait très très égoïste... J'analyse au lieu de ressentir, ça a toujours été mon souci, j'ai tendance à dire en rigolant que je suis plus "machine" que "humaine" car je ne fonctionne qu'à l'analyse et jamais aux sentiments. En gros je crains fort que mes motivations soient très égocentriques, et pas spécialement louables...
Avatar de l’utilisateur
Shirley81
Regulier
 
Message(s) : 82
Inscription : Dim Mai 05, 2013 11:55
Localisation : dans le TARDIS

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Anatheia » Lun Juil 21, 2014 17:42

C'est normal d'être égoïste, c'est ce qui fait que nous survivons. Ce n'est pas un défaut. (Cela dépend si l'on fait volontairement souffrir des gens avec.)
Vouloir une vie plus remplie ne fait pas de toi une égoïste, simplement un être humain.
Je voulais simplement comprendre tes motivations, d'où ma question.

On ne peut pas vraiment t'aider, mais il faut que tu te résignes à abandonner une part de cette solitude si tu comptes ne pas finir seule. C'est un travail que tu dois faire sur toi-même.
Peut-être n'es-tu pas encore prête aujourd'hui parce que c'est une « révélation » récente, donc laisse toi du temps. Rien n'est pressé. Tu peux toujours essayer de rencontrer des personnes, cela ne veut pas dire que tu abandonnes quoi que ce soit, tu n'as pas de promesses à leur faire et tu peux couper contact à tout moment et retourner dans ton cocon.

Je serais toi, j'essaierais de faire faire un travail progressif pour m'habituer au contact social sans rechercher de suite une relation amoureuse.
Always running from the Sun.
Avatar de l’utilisateur
Anatheia
Passionné
 
Message(s) : 678
Inscription : Jeu Fév 14, 2013 15:42

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Julius » Lun Juil 21, 2014 18:34

Prends une feuille de papier et note tes résolutions.
1. Tu essaies d'écrire régulièrement à cet homme ou à d'autres, parce que tu peux pas être sûr que c'est le bon.
2. Tu proposes des sorties. Le but est d'obtenir des dates concrètes et pas des promesses futures...
3. Tu te fais un budget sorties + habillement & maquillage. Tu vas pas y aller en salopette, hein.

Tu as un but, définis des étapes, et valide sur ta feuille de route à chaque fois que tu progresses...
Pour m'écrire en privé, c'est ici
Mon site Image
Avatar de l’utilisateur
Julius
Passionné
 
Message(s) : 328
Inscription : Mar Avr 01, 2014 17:18
Localisation : Japon

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Shirley81 » Mar Juil 22, 2014 16:02

Julius a écrit :Prends une feuille de papier et note tes résolutions.
1. Tu essaies d'écrire régulièrement à cet homme ou à d'autres, parce que tu peux pas être sûr que c'est le bon.
2. Tu proposes des sorties. Le but est d'obtenir des dates concrètes et pas des promesses futures...
3. Tu te fais un budget sorties + habillement & maquillage. Tu vas pas y aller en salopette, hein.

Tu as un but, définis des étapes, et valide sur ta feuille de route à chaque fois que tu progresses...


Oulà, si tu voyais la tête de mon placard et le nombre de produits de maquillage que j'ai... Je me maquille même quand je reste chez moi sans voir personne. ^^ J'adore les robes, les jupes, je suis du genre à coordonner la couleur de mes vêtements avec celle de mon vernis à ongles... Par contre le budget sorties, c'est clairement mission impossible, je suis très maniaque au niveau financier (un compte courant, un livret épargne, un livret A, un livret de développement durable, chaque compte ayant son utilité... le compte "chien", le compte "bouquins/dvds" et le compte "argent-pour-futur-MacBook". :lol: Et puis sortir, c'est bien, mais où ? Je n'aime pas les trucs où on croise du monde. Les concerts ? pas moyen. Les boîtes ? encore moins. Le ciné ? Ca me déclenche des migraines. Le resto ? Je fais gaffe à ma ligne (y'en a besoin) et je suis hyper difficile niveau nourriture. Reste les parcs animaliers ou les trucs genre Puy du Fou.

Ecrire à d'autres hommes ne m'intéresse pas, ça fait un moment que j'écume les sites de rencontre et je désespérais d'échanger avec un type normal, qui ne parle pas de rencontre IRL au bout de deux messages et qui ne ramène pas la discussion sur le sexe à la première occasion. :mrgreen: Mais bon, jusqu'à présent je me disais que c'était justement parce que je tombais sur des cas que la rencontre réelle ne me tentait pas, sauf que non. Même avec un type tout gentil et intéressant, ça coince.


Anatheia a écrit :C'est normal d'être égoïste, c'est ce qui fait que nous survivons. Ce n'est pas un défaut. (Cela dépend si l'on fait volontairement souffrir des gens avec.)
Vouloir une vie plus remplie ne fait pas de toi une égoïste, simplement un être humain.
Je voulais simplement comprendre tes motivations, d'où ma question.

On ne peut pas vraiment t'aider, mais il faut que tu te résignes à abandonner une part de cette solitude si tu comptes ne pas finir seule. C'est un travail que tu dois faire sur toi-même.
Peut-être n'es-tu pas encore prête aujourd'hui parce que c'est une « révélation » récente, donc laisse toi du temps. Rien n'est pressé. Tu peux toujours essayer de rencontrer des personnes, cela ne veut pas dire que tu abandonnes quoi que ce soit, tu n'as pas de promesses à leur faire et tu peux couper contact à tout moment et retourner dans ton cocon.

Je serais toi, j'essaierais de faire faire un travail progressif pour m'habituer au contact social sans rechercher de suite une relation amoureuse.


Le truc, c'est que si je me laisse du temps, dans un, deux, trois ans je ne pourrai plus sortir de ma bulle. je le sais. La psy qui m'a orientée vers Asperger trouvait mon absence totale de vie sociale, amicale, amoureuse "non viable sur le long terme". Le contact social, j'y suis habituée, je bosse depuis onze ans, je vois les mêmes têtes depuis tout ce temps, et ce n'est pas pour autant que c'est facile à supporter pour moi. Asperger provoque une énorme fatigue physique à chaque fois que j'ai un contact social, même de base. C'est comme si on me vampirisait. J'ai dans mon entourage une fille qui me considère comme sa meilleure amie... Je la connais depuis 17 ans. Elle est en couple, elle a un enfant, elle en attend un second, elle habite à dix km de chez moi. Et...je la vois deux fois l'an, je n'ai jamais vu son compagnon, ni son fils de 5 ans ! pour dire mon désintérêt pour le contact social, même avec des gens que je connais... :shock:
Avatar de l’utilisateur
Shirley81
Regulier
 
Message(s) : 82
Inscription : Dim Mai 05, 2013 11:55
Localisation : dans le TARDIS

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Anatheia » Mar Juil 22, 2014 19:45

Je ne vois pas le problème. J'ai peu d'amis et je les vois que 2-3 fois par an.
Mon frère était venu habiter dans ma ville pour se rapprocher de moi et partir de notre ville natale pourrie et je ne l'ai pas une seule fois invité chez moi. Au bout d'un an, il se sentait tellement seul qu'il est reparti chez mes parents.
Alors, oui, ça m'a fait beaucoup culpabiliser parce que je ne me sens pas « humaine » dans ces situations, mais je suis différente. Je ne suis pas comme les autres et me forcer toute relation sociale pour me sentir plus normale ne serait que torture. Je ne vois pas pourquoi je devrais me faire souffrir autant. Le contact social que j'ai me permet simplement de garder un pied dans la société parce que j'en ai besoin pour survivre. J'ai besoin d'argent pour payer mon loyer, il faut donc que j'ai un travail. Cela ne me dérange donc pas de me forcer pour ces choses, mais je garde le contact au minimum.

Qu'on se fasse « vampiriser » par tout contact social, cela fait parti de nous. D'une, le stress et l'angoisse des situations sociales est très fatigant et en plus de ça, nous sommes hypersensibles à tout et donc fatiguons encore plus.

Après, mon cas est différent parce que je vis avec mon mari, je ne suis pas en solitude totale. Mais il est Asperger comme moi donc il ne me demande absolument rien de difficile. Il aime le contact social autant que moi.
Always running from the Sun.
Avatar de l’utilisateur
Anatheia
Passionné
 
Message(s) : 678
Inscription : Jeu Fév 14, 2013 15:42

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Shirley81 » Mer Juil 23, 2014 10:50

Anatheia a écrit :Je ne vois pas le problème. J'ai peu d'amis et je les vois que 2-3 fois par an.
Mon frère était venu habiter dans ma ville pour se rapprocher de moi et partir de notre ville natale pourrie et je ne l'ai pas une seule fois invité chez moi. Au bout d'un an, il se sentait tellement seul qu'il est reparti chez mes parents.
Alors, oui, ça m'a fait beaucoup culpabiliser parce que je ne me sens pas « humaine » dans ces situations, mais je suis différente. Je ne suis pas comme les autres et me forcer toute relation sociale pour me sentir plus normale ne serait que torture. Je ne vois pas pourquoi je devrais me faire souffrir autant. Le contact social que j'ai me permet simplement de garder un pied dans la société parce que j'en ai besoin pour survivre. J'ai besoin d'argent pour payer mon loyer, il faut donc que j'ai un travail. Cela ne me dérange donc pas de me forcer pour ces choses, mais je garde le contact au minimum.

Qu'on se fasse « vampiriser » par tout contact social, cela fait parti de nous. D'une, le stress et l'angoisse des situations sociales est très fatigant et en plus de ça, nous sommes hypersensibles à tout et donc fatiguons encore plus.

Après, mon cas est différent parce que je vis avec mon mari, je ne suis pas en solitude totale. Mais il est Asperger comme moi donc il ne me demande absolument rien de difficile. Il aime le contact social autant que moi.


J'ai la même logique pour le boulot. Idéalement j'adorerais rester chez moi sans voir personne, sauf que j'aime mon confort, que j'ai un crédit immo à rembourser, que j'adore dépenser des sous pour des trucs plus ou moins utiles...donc pas le choix, boulot ! Ma psy m'avait dit que je ne pourrai pas prendre sur moi éternellement, surtout que j'ai commencé à travailler tôt (ça fait déjà 11 ans, je vais sur la 12ème année) et elle m'avait incitée à réfléchir à un éventuel mi-temps ou à un statut d'adulte handicapé, mais j'ai toujours refusé, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai mis un terme au suivi psy (qui une fois le diagnostic posé ne m'apportait de toute façon plus grand chose)... Par contre il y a des jours où j'ai vraiment du mal à sortir de chez moi et à aller au travail. Heureusement que j'ai l'oeil rivé sur le compte en banque pour me motiver. :P

La fatigue sociale est pénible à vivre au quotidien, le soir j'ai parfois l'impression d'être une morte-vivante tellement je suis crevée !! Du coup je me demande ce que ça donnerait dans une relation sentimentale ! C'est aussi un des freins à une éventuelle rencontre...
Avatar de l’utilisateur
Shirley81
Regulier
 
Message(s) : 82
Inscription : Dim Mai 05, 2013 11:55
Localisation : dans le TARDIS

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par realTMX » Mer Juil 23, 2014 15:19

Je te suis très bien Shirley.

Pour moi c'est pareil. Je limite mes sorties en société car après je suis crevé.

Au début du mois, j'ai organisé mon anniversaire dans ma maison. Nous étions 10 à table. Il n'y avait que mes amis et ma famille. Mais, après la petite fête, j'étais complètement claqué. Je dormais debout. Je me suis même endormi temporairement en regardant mon film.

Pourtant, il va bien falloir que j'agrandisse mon réseau car la solitude me pèse. :?
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Shirley81 » Jeu Juil 24, 2014 10:48

realTMX a écrit :Je te suis très bien Shirley.

Pour moi c'est pareil. Je limite mes sorties en société car après je suis crevé.

Au début du mois, j'ai organisé mon anniversaire dans ma maison. Nous étions 10 à table. Il n'y avait que mes amis et ma famille. Mais, après la petite fête, j'étais complètement claqué. Je dormais debout. Je me suis même endormi temporairement en regardant mon film.

Pourtant, il va bien falloir que j'agrandisse mon réseau car la solitude me pèse. :?


Arf, l'état de zombie, je connais ça tous les soirs, sitôt que je ferme la porte de chez moi et que je sais que je ne sortirai plus jusqu'au lendemain : vlan, la fatigue me tombe dessus, sauf si j'enchaîne vite fait avec une activité qui me garde éveillée (casser des méchants sur la console :roll: )... Et si je sors avec des gens (genre le groupe de lecture que je fréquente deux/trois fois par an) je sais que je vais terminer la journée avec une migraine, des vertiges, bref, même si je me sens bien sur le moment, mon corps me fait payer mon "effort" après. :roll: Alors quand j'essaie de me projeter dans une vie amoureuse, j'ai comme des sueurs froides à l'idée de ce que ça pourra donner... Pour la petite histoire, ma mère, qui est "anti-aspie" (pour elle mon Asperger est une excuse, une étiquette derrière laquelle je me cache...) a pourtant la même particularité... Je me souviens qu'elle était HS, avec d'affreuses migraines qui duraient trois jours, dès qu'elle sortait un peu ou recevait du monde...
Avatar de l’utilisateur
Shirley81
Regulier
 
Message(s) : 82
Inscription : Dim Mai 05, 2013 11:55
Localisation : dans le TARDIS

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par realTMX » Jeu Juil 24, 2014 10:57

Je pense, Shirley, que ta mère a, elle-même, le SA. Peut-être se voile-t-elle la face lorsque tu dis que l'as toi même parce qu'elle refuse de voir la vérité ? Ou pas.

Tu devrais peut-être lui faire passer l'Aspie-Quiz ? :mrgreen:

Je l'ai fait avec ma mère adoptive. Elle a un score Aspie de 66. Elle a été surprise du résultat. Elle ne pensait pas que ce puisse être autant. Elle est plus Aspie que je ne suis NT. Quant à mon père, le test a complètement échoué sur lui. Visiblement, il n'est ni NT ni Aspie : un alien ?? :mrgreen:
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par Shirley81 » Jeu Juil 24, 2014 15:55

realTMX a écrit :Je pense, Shirley, que ta mère a, elle-même, le SA. Peut-être se voile-t-elle la face lorsque tu dis que l'as toi même parce qu'elle refuse de voir la vérité ? Ou pas.

Tu devrais peut-être lui faire passer l'Aspie-Quiz ? :mrgreen:

Je l'ai fait avec ma mère adoptive. Elle a un score Aspie de 66. Elle a été surprise du résultat. Elle ne pensait pas que ce puisse être autant. Elle est plus Aspie que je ne suis NT. Quant à mon père, le test a complètement échoué sur lui. Visiblement, il n'est ni NT ni Aspie : un alien ?? :mrgreen:


Mouarf, c'est clairement impossible de l'orienter vers l'Aspie-Quizz, je pense que ça finirait en guerre civile. :mrgreen: Pour elle je me cherche juste des excuses, elle pense que je prends plaisir à être différente. :roll:
Avatar de l’utilisateur
Shirley81
Regulier
 
Message(s) : 82
Inscription : Dim Mai 05, 2013 11:55
Localisation : dans le TARDIS

Re: comment sortir d'une solitude trop confortable ?

Message par jupilaes » Ven Oct 20, 2017 14:38

...
jupilaes
Enthousiaste
 
Message(s) : 49
Inscription : Jeu Oct 19, 2017 5:31


Retour vers Asperger, Solitude et Peur

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron