vide

Pour parler de la solitude et de la peur de la vie.

vide

Message par Shinna » Ven Juin 25, 2010 22:12

Marre d'être seule. Juste pour le dire.
Shinna
 

Message par Gainsbourg » Sam Juin 26, 2010 16:03

Je comprends... La solitude se fait parfois très pesante... Puis ça passe et parfois on trouve même des gens avec lesquels il est facile de communiquer.
Gainsbourg
Passionné
 
Message(s) : 253
Inscription : Ven Jan 29, 2010 13:09
Localisation : Paris

Message par Shinna » Sam Juin 26, 2010 17:09

J'essaie de me faire une raison. J'essaie d'imaginer ma vie seule. Je suis désilusionnée. Si tu savais mon âge, tu te moquerais bien de moi ! :lol:
Shinna
 

Message par Gainsbourg » Sam Juin 26, 2010 17:10

Shinna a écrit :J'essaie de me faire une raison. J'essaie d'imaginer ma vie seule. Je suis désilusionnée. Si tu savais mon âge, tu te moquerais bien de moi ! :lol:
Ben tu as 19 ans non ? :lol:
Gainsbourg
Passionné
 
Message(s) : 253
Inscription : Ven Jan 29, 2010 13:09
Localisation : Paris

Message par Shinna » Sam Juin 26, 2010 17:21

:lol: oué...tu as cassé le suspens là ! :lol:

C'est pas bien d'être désilusionnée à cette âge. C'est même totalement ridicule ! Mais quand je vois comment je suis...je ne peux pas imaginer rencontrer quelqu'un qui me corresponde.
Shinna
 

Message par Gainsbourg » Sam Juin 26, 2010 17:28

Ben je sais déjà que tu es aspie, ce qui rend les relations un peu plus difficiles mais je n'en sais pas plus ^_^ Et puis être solitaire n'a pas que des côtés négatifs 8) par contre il faut des amis qui supportent que tu sois seul assez souvent :)
Gainsbourg
Passionné
 
Message(s) : 253
Inscription : Ven Jan 29, 2010 13:09
Localisation : Paris

Message par Shinna » Sam Juin 26, 2010 19:39

Oui et je n'aimerais pas être avec quelqu'un qui est aussi aspie. Mais d'un autre côté, si cette personne ne l'est pas, je me demande si elle pourra me comprendre, si on pourra communiquer. J'ai le sentiment que ce n'est pas possible. Je suis comme condamnée.^^

Et quand même au niveau des amitiés ça ne va pas, je me demande si j'ai la capacité d'aimer !
Shinna
 

Message par Etienne » Dim Juin 27, 2010 16:09

Marre d'être seule. Juste pour le dire.


Tu dit que t'en a marre d'être seule.Quels ont été jusque là tes repères,les éléments que t'a suivie pour essayer de te sociabiliser?

Comment t'es tu situé vis à vis du monde avant(quand t'étais petite)?

Qu'en est il aujourd'hui?

Qu'es ce que t'aimerais faire?
Rien n'est jamais acquis dans la vie.Toujours prêt à donner le dernier souffle.
Etienne
Regulier
 
Message(s) : 138
Inscription : Jeu Sep 17, 2009 7:44
Localisation : Limousin

Message par Shinna » Dim Juin 27, 2010 17:42

:lol: Tu veux vraiment que je te raconte ma vie ? J'ai tellement de chose à dire sur le sujet...mais bon je vais essayer.

Maternelle : aucun problème au niveau social. J'avais une très bonne amie et une bande de copines avec qui je pouvais concrétiser mes idées de jeux. J'entrais facilement en contact avec les autres. J'étais tès épanouie. Je riais tout le temps. Mais orgueilleuse aussi : la tête haute, toujours... (bref c'est pour que tu vois un peu le personnage)

Primaire : à 6 ans, le tournant. J'en cherche encore les causes. Je me suis mise à "rêver" de l'Amie...de l'amitié "absolue". J'ai commencé à trouver que les autres se comportaient de façon méchante, que je ne pouvais pas leurs faire confiance, qu'ils étaient petits et bêtes. Alors je m'isole. J'avais des angines en permanence. Je devais passer le tier du temps à me reposer chez moi. Des fois, je m'emballais complètement pour quelqu'un (une fille) mais à chaque fois je tombais de haut. Un acte ou une parole me révoltait par sa mesquinerie ou son idiotie. Je tombais à chaque fois de très haut. C'était douloureux. Mais je ne perdais pas espoir : au collège, il y aurait plus de monde, et je trouverais forcément quelqu'un avec qui je me sente un peu en phase.

Collège : affreux ! Découverte des règles sociales... Groupe. Moqueries. Stratégie. Hypocrisie. Jalousie. Quel horreur !!! Je me suis complètement mise à l'écart pour me protéger de ces bêtes. Je faisais quand même parti d'un "groupe". Mais ce que je pouvais m'ennuyer avec ! Aucune vivacité, imagination...aucune énergie ! Mais en 4ème, je fais la connaissance d'une fille dans une autre classe... Nous étions extrêmement complices, nous nous amusions beaucoup ! Pff...mais elle m'a fait des coups de pute. Sa jalousie était plus forte que notre amitié, mais qu'importe ? J'étais déjà désilusionnée. Son comportement m'a écoeuré.

Lycée : je rencontre quelqu'un avec qui je m'entends très bien mais cette personne est déprimante et ennuyeuse. On partage les mêmes valeurs, on se voit encore de temps en temps...mais je suis lassée.
Dans ma classe j'avais 2 bons copains. Mais l'un tombe amoureux de moi donc je le fuis pour ne pas qu'il se fasse d'idées. Je sors avec l'autre de peur de le perdre lui aussi en tant qu'ami (c'est une sorte de prostitution finalement). Mais je casse très rapidemment à force de nuits blanches et de crises de panique.

Là je me dis qu'une forte amitié avec un garçon n'est pas possible. Je me suis attachée, pendant une colonnie de vacances, à un garçon, mais amicalement juste. Idem, il a commencé à se comporter de façon ambigüe, alors j'ai coupé tout contact. Je l'ai vraiment fait soufrir. Il m'a harcelé au téléphone pendant 2 ans. Je me dis que je ne fais que faire souffrir les autres, que je suis un monstre, que je ne mérite pas de vivre car après tout, ce n'est pas comme si j'étais heureuse.
L'amitié avec une fille n'est pas possible non plus, trop de rivalité et de jalousie.
Apparament je fous aussi la merde dans les couples.

Bref, j'ai l'impression qu'un mauvais sort s'est abattu sur moi, qu'on joue avec mes sentiments, que je suis une marionette et que je n'ai pas le droit d'avoir des amis.

Bon et puis dans ma prépa actuellement...ils me disent vraiment rien.

Qu'est-ce que tu entends par "qu'est-ce que tu aimerais faire ?" ?
Shinna
 

Message par Shinna » Dim Juin 27, 2010 17:43

Marre des déceptions. J'essaie plutôt de me désociabliser. Je pense que c'est mieux pour moi, du moins pour le moment.
Shinna
 

Message par Etienne » Mar Juin 29, 2010 7:10

Contrairement à ce que tu pense Shinna,ce que tu viens de dire ,coule de sources...


Je vais te dire une chose,de part mon éxpèreince:se sociabiliser par la force,par obligation:c'est nul.

Vis déjà ta vie,t'a bien besoin de te retrouver aussi.Ca ira mieux quand tu vivvra la vie ou tu te sentira bien :wink:
Rien n'est jamais acquis dans la vie.Toujours prêt à donner le dernier souffle.
Etienne
Regulier
 
Message(s) : 138
Inscription : Jeu Sep 17, 2009 7:44
Localisation : Limousin

Message par Shinna » Mar Juin 29, 2010 8:13

Si ce que je viens de dire coule de source, pourquoi est-ce que la plupart des gens me répondent à ça qu'il faut que je m'ouvre aux autres et que c'est ainsi que j'irai mieux ? (J'ai comme une impression de question rhétorique.^^)
Shinna
 

Message par Gainsbourg » Mar Juin 29, 2010 12:00

Shinna a écrit :Oui et je n'aimerais pas être avec quelqu'un qui est aussi aspie. Mais d'un autre côté, si cette personne ne l'est pas, je me demande si elle pourra me comprendre, si on pourra communiquer. J'ai le sentiment que ce n'est pas possible. Je suis comme condamnée.^^

Et quand même au niveau des amitiés ça ne va pas, je me demande si j'ai la capacité d'aimer !
Ben le plus souvent traverser des événements traumatiques te changent et te rendent différent du reste du monde. Ils n'ont pas cette expérience et ont de la difficulté à comprendre. Si en plus cette détresse vient d'un syndrome qu'ils ne peuvent pas comprendre et qu'il y a toutes les petites difficultés de communication liées à l'asperger, le courant aura beaucoup de mal à passer.
Je ne pense pas que ça nous condamne pour toujours, mais il nous faut accumuler pas mal d'expérience soit pour dépasser certaines de nos difficultés soit pour apprendre à créer des liens solides avec les autres. Il est possible voir nécessaire d'accepter d'être incompris dans une certaine mesure :)


Shinna a écrit :Mais je casse très rapidemment à force de nuits blanches et de crises de panique.
Pourquoi ? :cry:


Shinna a écrit :Si ce que je viens de dire coule de source, pourquoi est-ce que la plupart des gens me répondent à ça qu'il faut que je m'ouvre aux autres et que c'est ainsi que j'irai mieux ? (J'ai comme une impression de question rhétorique.^^)
Parce qu'ils ont un fonctionnement hyper-social comparé à nous et qu'ils trouvent la solution à la majorité de leurs problèmes dans la société. Ce sont des ressources qui nous sont le plus souvent inaccessibles.
Gainsbourg
Passionné
 
Message(s) : 253
Inscription : Ven Jan 29, 2010 13:09
Localisation : Paris

Message par Shinna » Mar Juin 29, 2010 21:52

Merci pour ton message : il m'aide à y voir plus claire.

Shinna wrote:
Mais je casse très rapidemment à force de nuits blanches et de crises de panique.
Pourquoi ?


Parce que je me sentais rabaissée et humiliée. Je ne voulais pas être avec lui mais je l'ai quand même fait : je me trouvais pathétique. Ca c'est l'explication après coup.
Sur le moment, je me sentais surtout emprisonnée : j'étoufais. Ce n'était pourtant pas un pot de colle : il me connaissait... Je savais que ça ne durerai pas et que j'allais devoir tout arrêter un jour ou un autre. C'était vraiment un poid pour moi...au point que je n'en dormais plus.
Shinna
 

Message par Etienne » Mer Juin 30, 2010 8:07

Si ce que je viens de dire coule de source, pourquoi est-ce que la plupart des gens me répondent à ça qu'il faut que je m'ouvre aux autres et que c'est ainsi que j'irai mieux ? (J'ai comme une impression de question rhétorique.^^)


:wink: Je peux tenter de t'expliquer car ca m'est arrivé.Ces personnes ont une façon de voir et de considérer ton problème.Elle pense que bon tu est replié que la seule façon c'est de s'ouvrir.Mais les gens qui disent ça ne savent pas qui t'étais avant et même ne t'ont pas connu avant,ou y'a eut des évènements(que tu as rappelé) qui explique ou t'en est aujourd'hui.

Cette réponse,on est d'accord fait mal.Parce que tu savais déjà ce genre d'évidences mais en revanche t'aimerais bien que ca change,d'une autre manière.

Je me risque de te dire ce que t'en pense,et je sais même pas comment tu va le percevoir.

En tout cas,force est de constater que comme des milliers d'autres,je peux dire que t'a été victime d'un rejet social avec une maltraitance par ignorance,incompréhension.Et le pire c'est que les personnes qui entretiennent ce phénomène,ne le reconnaisse pas qu'elles ont une part de responsabilité.


La solution,ce serait que tu te trouve un endroit et tu souffle,personne viendra t'embêter.Dans le lot,creuse,t'aurais de quoi à te ressourcer,sans qu'on t'embête avec ton syndrôme. :wink:
Rien n'est jamais acquis dans la vie.Toujours prêt à donner le dernier souffle.
Etienne
Regulier
 
Message(s) : 138
Inscription : Jeu Sep 17, 2009 7:44
Localisation : Limousin

Message par Shinna » Mer Juin 30, 2010 13:10

Oui c'est vrai qu'ils ne savent pas par quoi je suis passée donc il ne faut pas que j'accorde de l'importance à leurs jugements.

Je n'ai pas l'impression que ce "rejet" soit la cause de ma façon différente de fonctionner. Quand je vois ce qui m'est arrivé, à aucun moment je constate un quelconque lien avec ça...
Shinna
 

Message par Etienne » Jeu Juil 01, 2010 7:23

Si le rejet pour toi n'a pas de lien,ca t'a quand même affecté.

Qu'aurais tu fait,si on t'avais accepté comme t'était,si personne ne t'avait obligé à faire plus d'efforts pour cacher ce qu'on considèrait de bizzare ,de troubles de comportements,ect?


:lol: Plus tu me réponds,plus je veux en savoir.
Rien n'est jamais acquis dans la vie.Toujours prêt à donner le dernier souffle.
Etienne
Regulier
 
Message(s) : 138
Inscription : Jeu Sep 17, 2009 7:44
Localisation : Limousin

Message par Shinna » Jeu Juil 01, 2010 15:53

Plus tu me réponds,plus je veux en savoir.


lol pourquoi ? Je dis pourtant des choses qui coulent de source. :wink:

Si on m'acceptait comme je suis, je serais surement moins mefiante...mais je ne pense pas que j'aurais plus d'amis.
Shinna
 

Message par Etienne » Jeu Juil 01, 2010 20:58

Je voulais te dire que j'avais envie de m'interesser à toi.


Je te comprends,on va dire que t'es un peu,même de plus en plus mon opposé féminin. :lol:


voilà voilà pour mon enthousiasme. :lol:
Rien n'est jamais acquis dans la vie.Toujours prêt à donner le dernier souffle.
Etienne
Regulier
 
Message(s) : 138
Inscription : Jeu Sep 17, 2009 7:44
Localisation : Limousin

Message par Shaman » Ven Juil 02, 2010 16:41

Shinna a écrit ::Là je me dis qu'une forte amitié avec un garçon n'est pas possible. Je me suis attachée, pendant une colonnie de vacances, à un garçon, mais amicalement juste. Idem, il a commencé à se comporter de façon ambigüe, alors j'ai coupé tout contact. Je l'ai vraiment fait soufrir. Il m'a harcelé au téléphone pendant 2 ans. Je me dis que je ne fais que faire souffrir les autres, que je suis un monstre, que je ne mérite pas de vivre car après tout, ce n'est pas comme si j'étais heureuse.

Bref, j'ai l'impression qu'un mauvais sort s'est abattu sur moi, qu'on joue avec mes sentiments, que je suis une marionette et que je n'ai pas le droit d'avoir des amis.


Tu as l'impression qu'on joue avec tes sentiments peut être parce que tu ne contrôles pas tout comme tu aimerais, et notament les sentiments que d'autres peuvent avoir pour toi. Ce n'est pas rationnel et niveau mal entendu ça se pose la. Perso ça m'attire pas que des amitiés, donc je comprends bien (quand tu parles de décalage dans ta scolarité, on est tous passé par la).

Comme beaucoup ici (tkt moi aussi^^) tu te compliques la vie pour pas grand chose bien souvent. Et on a souvent tendance dans le flou de l'intérprétation à trop en faire.
Rien ne t'interdit d'avoir des amis, mais en tant que fille tu me semblent très courtisée non? :wink: (l'autre pendant 2 ans :shock: :wink: ) et de ce côté la c'est vrai que l'amitiée garçons/filles =/= facil.

Quand je te relis j'ai come l'impression que tu es assez (très)exigeante (une impression).
L'amour n'est pas comme une boite de chocolat dans laquelle il y aurait tout les parfums qu'on choisirait l'air de dire:
"je prends celui la ou celui la, etc.."
Or c'est l'impression que ton récit me donne parfois.
Moi je pense plutôt que c'est la boîte de chocolat qui t'envoie ses chocolats dans la face :shock: :D , mais encore faut il ne pas s'enfuir dès que l'ombre d'un s'intérresse à toi. Tu es une fille courtisée tant mieux :wink: ......(pour m'être pris un chocolat dans la g***** uen fois ça fait mal^^)
Avatar de l’utilisateur
Shaman
Regulier
 
Message(s) : 77
Inscription : Mar Juin 08, 2010 13:33
Localisation : la ville

Suivant

Retour vers Asperger, Solitude et Peur

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron