Les émotions

Espace dédié à la dépression et aux pensées suicidaires chez l'autiste.

Les émotions

Message par choupi chou » Dim Juil 02, 2017 23:56

Je précise que malgré mon diagnostic asperger que je ne suis pas sûre de l'être. J'ai aussi une comorbidité psychotique. En outre ce que je vais décrire pourrait relever d'une idiosyncrasie, alors je voulais vous demander si cela était le cas chez vous aussi.


Si je suis déprimée, triste ou anxieuse, la première question qu'on me pose est: "pourquoi es-tu déprimée/triste/anxieuse? Que s'est-il passé? Pourquoi ?"

Je ne peux pas dire pourquoi. Mes émotions ou états de dépression ou tristesse ou anxieté ne semblent pas avoir d'origine retracable. Je peux eventuellement reconstituer a posteriori et me trouver un prétexte pour être triste ou anxieuse. Mais il est pas correct. D'abord une émotion me submerge, et je ne sais pas pourquoi elle est là, ni comment s'explique. Mes émotions n'ont souvent pas de cause logique ou rationnelle.

Il se peut que je ne comprenne pas mes émotions (alexothymie).
Moi j'ai plutôt l'impression de marées de médiateurs qui me submergent, d'être un réceptable biochimique.
Ca a toujours été comme ca. Rien n'expliquait ma tristesse ou ma dépression, alors qu il semblait évident pour les autres que toute émotion aurait une cause.
http://passioncourseapiedetcordeasauter.blogspot.de/

"To know oneself is to study oneself in action with another person."( Bruce Lee )
Avatar de l’utilisateur
choupi chou
Passionné
 
Message(s) : 291
Inscription : Mer Juin 07, 2017 13:27
Localisation : Ailleurs

Re: Les émotions

Message par Jarod » Lun Juil 03, 2017 2:09

Si quelque chose se passe qui rend moins probable quelque chose dont tu n'as pas conscience mais que tu chérie quand même.

(Ou alors) il te manque peut être quelques interconnexions au cerveau sans vouloir t'offenser. :)
Jarod
Passionné
 
Message(s) : 2011
Inscription : Ven Avr 19, 2013 18:23

Re: Les émotions

Message par choupi chou » Lun Juil 03, 2017 5:29

Pour la colère j identifie pourquoi.

Par contre, anxiété, tristesse, déprime, ce sont des humeurs qui me submergent. Je me dis parfois que tout dans ma vie est triste et que quand je suis gaie alors j'étais pas dans la réalité pour l'oublier, mais que ma condition est triste. Il ne se passe rien de particulier, juste le train-train pas drole.
http://passioncourseapiedetcordeasauter.blogspot.de/

"To know oneself is to study oneself in action with another person."( Bruce Lee )
Avatar de l’utilisateur
choupi chou
Passionné
 
Message(s) : 291
Inscription : Mer Juin 07, 2017 13:27
Localisation : Ailleurs

Re: Les émotions

Message par Jarod » Lun Juil 03, 2017 8:55

quand je suis gaie alors j'étais pas dans la réalité pour l'oublier ??
Jarod
Passionné
 
Message(s) : 2011
Inscription : Ven Avr 19, 2013 18:23

Re: Les émotions

Message par Jarod » Lun Juil 03, 2017 12:19

C'est peut être ton deuxième cerveau qui envoie des signaux de déprimes aléatoirement.
Jarod
Passionné
 
Message(s) : 2011
Inscription : Ven Avr 19, 2013 18:23

Re: Les émotions

Message par soulrebel » Mar Juil 04, 2017 23:54

Je me suis rendu compte il y a quelques années qu'un certain type de cause liée à mes émotions dépend de la manière dont une personne s'exprime à mon égard (à travers le regard, la nature de ses propos, ou le ton de sa voix)
Et pour aller plus loin, je me suis aperçu que cela définissait inconsciemment comment je devais être, en fonction de comment une personne pensait que je suis.

Par exemple, si une personne exprimait de la tristesse à mon égard, je devenais par la suite triste pour moi même, (alors que je ne l'étais pas avant)
Parce que si cette personne avait des raisons pour être triste pour moi, alors il n'y avait pas de raison pour que je ne le sois pas également envers moi même.

De même, à force qu'on me dise que j'étais timide, je devenais vraiment timide. Parce que les gens ne font pas la différence entre introversion et timidité.
Du coup je me forçais à travailler sur des aspects de moi même qui étaient sans "consistance" (rendant le tout finalement plutôt bancal), puisque je le faisais en fonction de ce qui était perçu et convainquant par les gens qui le percevaient, et non en fonction de ce que je suis par nature.

Comme si mon "être" se définissait en fonction de la manière dont les gens me percevait, au lieu que ce soit l'inverse.
C'est à force de m'écouter, et d'entretenir ce réflexe de vigilance envers moi même en contact avec différents contextes, que j'ai réussi progressivement à moins subir cette sorte de calquage inconscient, même si ça demande un certain effort.

(Quand on m'encourageait pendant une course à pied, je n'aimais pas ça. Je trouvais que ça me freinait psychologiquement, parce que mon attention se détournait de mon corps, de mon souffle et de mes jambes, pour s'orienter vers les gens qui m'encourageaient)
Si nous sommes condamnés à l'échec, pourrions-nous du moins y aller plus vite ?
Bouh doit faire de l’exercice ou bien il va nous mordre pour se défouler...
Eminem - Not Afraid
Avatar de l’utilisateur
soulrebel
Enthousiaste
 
Message(s) : 32
Inscription : Mar Juin 06, 2017 3:49

Re: Les émotions

Message par Sterou » Jeu Oct 26, 2017 11:45

Ton sujet m'interresse fortement et je pense que tu es sur la bonne piste.

En ce qui me concerne, j'ai comme toi jamais compris et gérer mes emotions, ne comprenant pas pourquoi tant d'anxiété et d'idée noir (par exemple) venait pourir ma vie d'apparence normale. Je n'ai jamais subi ce que l'on peut qualifier de traumatisme ou autre, bref!

L'année dernière, j'ai passé une trés mauvaise phase, d'anxiété, déprime, crise et je n'avais pas fait encor le rapprochement avec le syndrome et les troubles autistiques.
Dans ce malaise que j'ai trainé toute ma vie et qui cette fois durait trop longtemps (8 mois d'affiler, imaginez mon état lol), j'ai recommencer mes recherches le but étant de diminuer les montagnes russes. J'ai fait le rapprochement avec le syndrome (ouf enfin des réponses je ne suis pas folle) et comment "gérer" les crises, l'ascenseur emotionnelles...!
Mes recherches ont été tourné sur les enfants, comment les parents font face, et quelques chose est souvent revenu: l'alimentation.

Avant je m'aidais de plantes pour essayer de continuer a vivre dans ce monde qui devenait de plus en plus gris a me persuader que ca ne valait plu le coup de vivre comme ca, bref j'ai tout arreter.

On sait tous que la bouffe industriel est bourrer de produit chimique qui viennent foutre le bordel dans notre metabolisme. J'ai donc decidé de changer de mode consommation.

Aujourd'hui c'est régime sans gluten depuis 4 mois et au max bio!! Plus de sucre raffiné et tout l'bordel!

Enfin tout ca pour dire que j'ai retrouver la patate!!! J'ai moins de vagues inexplicable d'anxiété, d'émotion que je n'explique pas. Je suis passé de 2-3 crises autistiques par semaine à une tous les 15 jours voir 3 semaines, et moins dur .Je revis mon esprit est plus claire, je suis sorti du brouillard. Au bout d'un mois j'ai été encourager par une rencontre qui suit ce régime depuis 6ans pour les meme raisons que moi et ca m'a beaucoup aidé sachant qu'il faut au moins un mois pour commencer a sentir des résultats positifs!! Grande amatrice de bière j'ai meme du arrter d'en boire(dur) mais une bière contre le bien etre, je préfere le bien etre ;)
C'est difficile de changer son alimentation surtout pendant un gros état de faiblesse psyko mais c'était ca ou la mort et j'aime tellement la vie que j'ai rever pendant des années d'atteindre l'état dans lequel je vis ma vie aujourd'hui.

Il y a de l'espoir, ca marche pour moi et d'autres et c'est trop cooooool!!

Il faut faire ses expériences et voir comment le corps et le psyké réagi et tu trouveras ta solution. Ne perd pas espoir. Je l'avais perdu, vraiment, mais il y a des solution et surtout ne prend pas d'antidepresseur ou se genre de choses, nettoie ton corps et ton esprit te le rendra! Bon courage :P
Sterou
Nouveau
 
Message(s) : 18
Inscription : Mer Mai 31, 2017 19:07

Re: Les émotions

Message par sanju » Ven Déc 22, 2017 18:51

Bonjour à toutes et à tous,

Pour ma part, non seulement je ne suis pas douée pour nommer les émotions, mais je ne sais pas non plus les réguler ! Cela va de mal en pis avec la vieillesse et le fait que je souffre d'un trouble de l'anxiété généralisé. Je suis certes un traitement médicamenteux (600 mg de Lyrica et 20 mg de Paroxétine), mais cela ne fait qu'encadrer la percée et la présence de mes crises d'anxiété ; rien ne les "raisonne" ; j'ai tout essayé, entre les différentes thérapies cognitives et les différents types de méditation.
*** Diagnostiquée autiste Asperger, au C.R.A, en 2017, et sujet à haut potentiel intellectuel, avec pour comorbidité un trouble de l'anxiété généralisé. ***
Avatar de l’utilisateur
sanju
Passionné
 
Message(s) : 540
Inscription : Lun Jan 26, 2015 14:21

Re: Les émotions

Message par Storm » Ven Déc 22, 2017 19:59

Tiens ça fait plaisir de te revoir , Sanju ! :D

Moi aussi je prend de la Paroxetine (du 20mg comme toi) depuis 1 mois que je suis hospitalisé en HP ... (là j'écris depuis mon smartphone dans ma chambre et j'ai une perm de 4 jours demain pour Noël)
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...


Retour vers Asperger, Dépression et Envie Suicidaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron