L'envie de mourir ou de parler de suicide

Espace dédié à la dépression et aux pensées suicidaires chez l'autiste.

Erreur.

Message par Germinal » Ven Mars 11, 2011 13:07

danielt a écrit :
Germinal a écrit :
danielt a écrit :
Timide_08 a écrit :Adieu la vie et à mes amis :cry:

Les parents NT sont souvent des créatures toxiques pour un aspie. Ne te laisse pas perturber par eux. Tu n'auras pas à les supporter durant toute ta vie, tu pourras partir loin pour qu'ils ne te pourrissent plus ta vie.


Cher Danielt,

Ma mère est peut-êtes NT, comme vous le dîtes, mais vous ne la connaissez-pas du tout! Elle a fait énormément pour moi, et m'a fait même retirer d'un hôpital de jour! Alors, laissez-là où elle est.

Bonne Journée!!!

Cette réponse a été adressée à Timide_08 qui se plaignait de ses parents. :)


Je suis désoçlée, je viens effectivement de voir à l'instant que le message avait été addressé à Timide_0_. Toutes mes excuses. Evidemment, tout le monde n'a pas la chance d'avoir de bons parents. Il y a un un livre que Timide_08 pourrait lire, c'est "Parents Toxiques".
Germinal
 

Re: Erreur.

Message par Germinal » Ven Mars 11, 2011 19:20

danielt a écrit :
Germinal a écrit :
danielt a écrit :
Germinal a écrit :
danielt a écrit :
Timide_08 a écrit :Adieu la vie et à mes amis :cry:

Les parents NT sont souvent des créatures toxiques pour un aspie. Ne te laisse pas perturber par eux. Tu n'auras pas à les supporter durant toute ta vie, tu pourras partir loin pour qu'ils ne te pourrissent plus ta vie.


Cher Danielt,

Ma mère est peut-êtes NT, comme vous le dîtes, mais vous ne la connaissez-pas du tout! Elle a fait énormément pour moi, et m'a fait même retirer d'un hôpital de jour! Alors, laissez-là où elle est.

Bonne Journée!!!

Cette réponse a été adressée à Timide_08 qui se plaignait de ses parents. :)


Je suis désoçlée, je viens effectivement de voir à l'instant que le message avait été addressé à Timide_0_. Toutes mes excuses. Evidemment, tout le monde n'a pas la chance d'avoir de bons parents. Il y a un un livre que Timide_08 pourrait lire, c'est "Parents Toxiques".

Je pense qu'elle n'a pas besoin de le lire, elle a déjà vécu le contenu du livre. :D


Comme elle voudra, mais vous aurez pu au moins me remercier pour la proposition que je vous ai faites!
Germinal
 

Re: Erreur.

Message par Germinal » Ven Mars 11, 2011 21:45

danielt a écrit :
Germinal a écrit :Comme elle voudra, mais vous aurez pu au moins me remercier pour la proposition que je vous ai faites!

Je pense que j'ai une bonne nouvelle pour toi. À mon avis tu n'es pas asperger. J'ai lu quelques de tes posts et ils sont tous assez NT. :D


Intéressant, si je ne suis pas aspie, et si mes postes sont tous assez NT, je crois qu'il est préférable que je quitte définitivement le forum, alors... Et se sera aussi peut-être préférable pour vous tous aussi. Je réfléchirai tranquillement à ton point de vue.

Au Revoir!!!
Germinal
 

Message par seb56 » Lun Fév 13, 2012 20:47

Je vous fais profiter de ce message du psychiatre Christophe André, provenant de son blog "psychoactif" :


J’ai lu un jour, je ne me souviens plus où, cette définition :
« Suicide : la solution définitive à des problèmes transitoires. »

Elle est malheureusement souvent vraie. Il faut toujours commencer par résister à ses tentations suicidaires, le plus longtemps possible. Alors on arrive souvent à ce stade que Cioran décrivait avec talent et laconisme dans son Journal : « J’ai vaincu l’appétit, non l’idée du suicide. »

Belle manière de dire l’essentiel : le drame n’est pas d’avoir des idées suicidaires, mais d’y adhérer et de les écouter. Laisser passer les vagues, juste s'efforcer de surnager. Un jour, bientôt peut-être, tout sera bien...
seb56
Nouveau
 
Message(s) : 29
Inscription : Ven Jan 06, 2012 14:12
Localisation : Bretagne

Message par CélineG » Mar Juil 31, 2012 17:09

pat a écrit :Pour ma part, j'ai déjà voulu...Je le veux encore et ce depuis 29 mois(2 ans et 5 mois)... Je ne réussis quand même point à me suicider et je ne sais même pas pourquoi... Je sais pas si c'est commun pour tous les aspie, mais mon intervenante psychologue m'a dit que, pour moi, ressentir une émotion quelconque est beaucoup plus difficile que la "normale"... Alors la joie est une émotion et pourquoi vivre quand on est jamais ou presque jamais joyeux... Avant je vivais pour le monde à qui je tenait, mais j'ai appris que certains d'entre eux me disait que je ne leur apportait rien dans leur vie donc un inutilité de ma part d'être dans leur vie... Mais bon à quoi bon vivre quand on est jamais heureux... tk


Salut Pat :)

Moi c'est pareil, j'ai fais plusieurs tentatives de suicide et je suis contente de les avoir râtées aussi. Idem, je suis souvent déprimée et anxieuse et je ressens les émotions de façon très très fortes à tel point que je parle sans arrêt de "mes états d'âme" (comme ils appellent ça) à mes proches: je n'ai aucun contrôle sur ça malheureusement même avec des médicaments (anxiolytique+antidépresseur). Pourtant je sais dessiner; je sais écrire; j'ai mon permis de conduire même si je n'ai pas encore la voiture. Mais c'est pareil j'ai l'impression que les gens qui rigolent autour de moi ou qui sont sans arrêt gai sont des super héros. Moi je suis incapable d'être gaie dans ce village paumé où j'habite ou je suis hyper isolée.
Je pense qu'on doit être hypersensibles nous les autistes. On n'a pas le sens social donc je pense que nos autres sens doivent être décuplés à la place pour remplacer ce sens social.

Bon on est différents des autres c'est très dur, je l'admet de tout mon coeur 100% d'accord. :wink: Bon courage, je pense qu'il faut rencontrer d'autres Asperger, entre Aspies on peut mieux comprendre nos difficultés ensemble et aussi nos forces :wink:

Céline
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon

Message par wanderlust » Mer Août 01, 2012 19:21

Oui, je partage cette vue sur le suicide.Je me dis que ceux qui ratent leur suicide se mettent en scène pour qu'on les sauve, pour sortir d'eux leur mal sous une forme psychodramatique d'appel à l'aide, ou encore, ils mettent leur vie en jeu, à pile ou face, se laissent des chances de survie, à s'en remettre au "destin" car ils ne savent choisir ou assumer complètement cette décision et essaient de s'échapper à eux mêmes.
J'ai moi même fait une tentative, s'inscrivant dans le dernière suggestion que j'ai évoquée, ou je m'étais laissé un pourcentage de survie.Certains se suicident peut-etre plus impulsivement, .. moi, je n'arrivais pas à m'enfoncer dans le néant, et le finir, le certifier.

Je voulais garder une horizon de " peut-etre" à emporter avec moi, ne pas m'annihiler complètement(comme certains souhaiteraient un après vie).
Si l'on pense, et organise soigneusement son plan de suicide, il n"y a pas de raisons pour qu'une personne motivée n"y arrivent pas un jour.Mais nous sommes programmés pour la vie, j'imagine..Et au passage à l'acte, l'on peut ne pas ""arriver", savoir (des personnes peuvent ne pas arriver à setrancher les veines, parex). etc
Suicide au conditionnement
wanderlust
Passionné
 
Message(s) : 183
Inscription : Sam Fév 25, 2012 18:50
Localisation : Paris

Message par CélineG » Lun Oct 15, 2012 23:21

sternburg a écrit :je ne suis pas sure qu il s agisse toujours d "appels au secours" et d une mise en scene dramaturgique quand on rate son suicide. d ailleurs le plus souvent il s agit la de suicides par intoxication aux medicaments, qui n ont pour ainsi dire aucune chance d aboutir (98% echouent ..) mais qui continuent a seduire de nombreux volontaires en raison de leur apparente absence de souffrance, ce qui peut etre faux. donc un suicide aux medocs sera automatiquement rate, mais souvent on passe par la avant de passer a des moyens violents, qui auront une chance d aboutir.

moi meme ai fait 2 TS aux medicaments, et pour la seconde, tres importante (plusieurs centaines de cachetons, en deux prises a 2 jours d intervalle, avec recidive une fois la premiere tentative ratee) comme personne n a pu etre temoin, et me conduire a l hopital, elle est passee tout a fait inapercue, et n a fait aucun bruit . maintenant c est vrai que ces suicides aux medicaments sont ridicules . je n en ferai plus jamais, et je pense que si je faisais une nouvelle tentative ce serait pour de bon, vu que j emprunterais des moyens violents qui n auraient aucune chance d etre survecus, sauf avec des sequelles si graves, que je me verrais handicappee a vie .

je pense pas qu on puisse parler de cinema pour ceux qui se ratent en sautant d une hauteur, en effet on ne le sait que mal, mais de nombreuses chutes d une altitude assez importante sont survecues, bien que ca paraisse improbable (la moitie des chutes de 12 metres de haut sont survecues). or dans ce cas on en ressort tellement en bouillie, litteralement, que je ne pense pas qu il puisse s agit d une mise en scene . ceux qui survivent a une pendaison, non plus, ne peuvent pas trop etre compris comme des comediens, vu le dommage au cerveau tres serieux qui en resulte. par contre il est vrai que comme il suffit d une vingtaine de minutes pour mourir, je me pose la question comment ils s arrangent pour etre trouves dans le delai, c est vrai que ca me semble un peu extraordinaire de ne pas arriver a trouver une demi heure d isolation, qui permettra la reussite . sinon .. les suicides sous le train : 1 sur 10 sont survecus. la c est atroce manque de chance, et amputations, et ca m a fait tres peur car personne ne peut ne pas compter sur un reflexe de survie de derniere minute, qui peut etre purement instinctif si une telle chose est possible, ou d ecouler d un sentiment naturel de peur a l arrivee du bolide, qui fait qu on fera un faux mouvement.

donc oui, peut etre les suicides par surdoses relevent il de l appel a l aide et de la mise en scene, vu leurs faibles chances de succes, et surtout si on appelle soi meme les secours une fois les cachetons avales, pris de peur .. mais pas toujours, parfois il peut s agir d une simple lachete, de souhaiter partir sans souffrance, et un espoir mal place, que ca puisse aboutir. ma tante par alliance a reussi a se suicider par surdose de medicaments, mais dans son cas je pense plutot qu il s agit d un "accident", c est a dire un cinema authentique qui a eu le malheur de reussir, ne connaissant rien de la pharmacologie malheureusement elle a avale toute sa boite de lithium, or le lithium , avec le paracetamol, est un des seuls a etre mortels a l issue de dosages tres faibles, une boite peut suffire . dans ce cas je pense qu il s agit d un cinema qui a mal tourne, effectivement.

moi non plus je supporte pas les optimistes qui tentent de me convertir a leur vision de la vie. je trouve ca insupportable. mais ce qu on a pas vecu soi meme, on a du mal a se le representer possible, d ou quand on a jamais souffert, on s imagine que les autres sont des chochottes, capricieuses, et avec un seuil de tolerance tres bas a la douleur, mais ne comprend que rarement que certains souffrent effectivement plus que d autres ..

ma mere me dit regulieremtn des choses qui m irritent au plus haut point : regarde la vie . regarde autour de toi. ca me sort par les narines .


Pour empêcher d'avoir des envies de suicide, la thérapie comportementale et cognitive est efficace :) Tout comme contre les TOC et autres problèmes.

Il existe des techniques pour apprendre à gérer ses émotions de façon positive et agréable. Et elles marchent pour les asperger aussi

:)

La personne qui a des envies de se suicider avant d'en arriver là devrait aller voir son médecin et lui confier ce qu'il lui arrive car c'est synonyme de grande souffrance et il ne faut pas avoir honte quand on est dans le rouge d'en parler à son médecin afin qu'il nous sorte de cet enfer.
Je pense que faire une TCC (thérapie comportementale et cognitive en parrallèle aide beaucoup car il s'agit d'un traitement de fond sur la durée et il a été prouvé aussi scientifiquement que de telles thérapies aidaient aussi dans la gestion de l'anxiété, du stress et des émotions.

:)
CélineG
Passionné
 
Message(s) : 425
Inscription : Ven Juil 20, 2012 19:10
Localisation : languedoc roussillon

Re: L'envie de mourir ou de parler de suicide

Message par Chimere » Mar Fév 12, 2013 16:27

Je me mutile depuis l'adolescence, je ne peux plus montrer mon bras gauche qui est marqué à jamais, je n'en suis pas fière mais c'est ainsi.

Pour l'envie de mourir, elle est trop fréquente chez moi et induite par la peur et l'angoisse sur des situations dont je n'arrive pas à trouver d'issue, des problèmes administratifs par exemple... Une erreur commise par autrui et qui n'est pas réparée peut me rendre totalement angoissée, c'est dans ces cas là où je me fais mal. Je ne peux pas contrôler ça, je n'ai personne à qui parler de ça, alors que faire...

Je n'ai par contre jamais souhaité mourir par simple désarroi de vivre, j'ai noté que mes tentatives avaient toujours été induites par des problèmes auxquels, malgré mes efforts acharnés, je ne trouvais pas de solution ou d'appui extérieur.
L'injustice, voilà précisément le mot que je cherchais, l'injustice provoque ces idées de mourir.
Diagnostiquée Asperger.
Avatar de l’utilisateur
Chimere
Enthousiaste
 
Message(s) : 42
Inscription : Mar Fév 12, 2013 2:35

Re: L'envie de mourir ou de parler de suicide

Message par Faarce » Jeu Fév 21, 2013 18:00

Chimere a écrit :Je me mutile depuis l'adolescence, je ne peux plus montrer mon bras gauche qui est marqué à jamais, je n'en suis pas fière mais c'est ainsi.

Idem. J'ai placé plein de bracelet dessus, j'essaye de plus le faire, mais dans les cas trop angoissant ou je doit exploser, je préfère une douleur physique qui me calme, plutôt que l'explosion.

"l'injustice provoque des idées de mourir" oui, c'est vrai, mais également de la haine et de la cruauté. Je crois que c'est plutôt ce cas la pour moi. je n'y ait jamais vraiment penser juste quand je suis en hauteur "et si je sautais?" mais ce n'est pas sérieux, c'est ce que chacun peu se dire lorsqu'il est en hauteur.
Je suis trop occupée a vivre, et même si parfois c'est dur je ne pourrait jamais me suicider j'ai trop peur de ne plus être.
Avatar de l’utilisateur
Faarce
Enthousiaste
 
Message(s) : 40
Inscription : Lun Déc 31, 2012 18:08
Localisation : Lille

Re: L'envie de mourir ou de parler de suicide

Message par Autiste dépressif » Mer Avr 09, 2014 10:32

Je crains d'avoir un trouble de l'identité suite à de multiples traumatismes, je suis naturellement stressé dans mon état de tous les jours, seuls les médicaments et la drogue me font me sentir mieux (mais c'est un bien pour un mal), à vrai dire seul l'amour peut me détendre mais je n'y ai malheureusement pas accès actuellement.
Je rêve ma vie avant de la vivre, ça doit être une constante chez les aspies, mais c'est très troublant, j'ai l'impression de ressentir beaucoup trop les choses.
Autiste dépressif
Nouveau
 
Message(s) : 10
Inscription : Sam Mars 22, 2014 19:34

Re: L'envie de mourir ou de parler de suicide

Message par Storm » Dim Avr 13, 2014 3:30

Je suis comme toi :( , bienvenue au club ! :wink:
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Re:

Message par tpiguet » Mer Juin 25, 2014 15:18

Gabriel a écrit :Onizuka Eikichi a dit : « c'est débile de se suicider. »


ce que j'aimerais dire à ce sujet pour avoir tenté plusieurs fois de mettre fin à mes jours c'est que lorsqu'on en arrive là c'est que l'on vit un drame, qu'on a plus de solution à notre souffrance en dehors que le fait de ne plus exister...

Donc ce n'est pas débile même si il est évident que dans l'absolu le suicide n'est pas la solution pour celui qui regarde depuis l'extérieur.
tpiguet
 
Message(s) : 2
Inscription : Mer Juin 25, 2014 14:26
Localisation : suisse romande

Re: L'envie de mourir ou de parler de suicide

Message par Storm » Mar Fév 26, 2019 0:31

Oléeeeeee
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Précédent

Retour vers Asperger, Dépression et Envie Suicidaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron