72h de maintiens

Espace dédié à la dépression et aux pensées suicidaires chez l'autiste.

Re: 72h de maintiens

Message par unpassant22 » Mar Avr 21, 2015 18:42

Courage Niamo :? !!
unpassant22
Passionné
 
Message(s) : 453
Inscription : Jeu Jan 01, 2015 20:14

Re: 72h de maintiens

Message par sanju » Mar Avr 21, 2015 21:27

Je sais que tu as suffisamment de force psychologique pour t'en sortir. Tu penses probablement le contraire parce que ce sont tes angoisses et / ou ton stress qui parlent pour toi ; ne les écoute pas. Ferme les paupières et projette toi ; pense à ce qui te plaît le plus dans ton existence, à tes passions par exemple.
*** Diagnostiquée autiste Asperger, au C.R.A, en 2017, et sujet à haut potentiel intellectuel, avec pour comorbidité un trouble de l'anxiété généralisé. ***
Avatar de l’utilisateur
sanju
Passionné
 
Message(s) : 540
Inscription : Lun Jan 26, 2015 14:21

Re: 72h de maintiens

Message par Niamo » Mer Avr 22, 2015 9:16

Encore une fois, merci de votre soutient qui m aide a garder la tete hors de l eau. Bien que pensees a autre chose est bien plus difficile a faire qu'à dire.

Ici c est le train train quotidien d un hopital psychiatrique où je ne suis pas heureuse d y etre. Je continue de penser que j ai fais le mauvais choix en décidant de me faire hospitaliser. Je crois que malgré mes idées noirs je n'avais pas besoin d une structure qui me prive de mes liberté et de ma vie. Finalement etre ici, c est mourrir un peu dans son ame. On perd quelque chose de soi, et on subit des règlements injuste qui nous emprisonne dans notre etat morbide et dépourvu d espoir de sortir un genre de ces catacombes de l'enfer.

Je suis desolee si mon message est si pessimiste, mais c est ce que je ressens en etant coincé dans ces barreaux avec des personnes plus déglinguer que moi. Les rares positifs sont tous aussi apatique sur leurs situation ici.

Et encore je m isole, je ne supporte pas le contact. Je suis coincée par une erreur de choix. Je n ai qu une hate, c est d en sortir bien vite.
Image
Avatar de l’utilisateur
Niamo
Enthousiaste
 
Message(s) : 33
Inscription : Mer Avr 15, 2015 21:11
Localisation : Nord-pas-de-Calais, Lille

Re: 72h de maintiens

Message par aby » Mer Avr 22, 2015 13:18

Courage Niamo ! cette structure n'est pas adaptée à tes difficultés, c'est bien là le problème.
Ne culpabilise pas d'avoir fait le mauvais choix, c'est ceux qui te soignent qui devraient se sentir coupables !

J'espère que tu pourras en sortir bien vite puisque les thérapeutes ne savent pas t'apporter l'aide dont tu as besoin.
" Etre différent, c'est normal ! "

Maman de Tom - 10 ans - diagnostiqué autiste de haut niveau "léger" en janvier 2016
aby
Passionné
 
Message(s) : 2320
Inscription : Mer Jan 07, 2015 1:17
Localisation : Pays de la Loire

Re: 72h de maintiens

Message par aby » Mer Avr 22, 2015 13:38

unpassant22 a écrit :aby Désolé.Pas facile d'aider une personne que l'on ne voit pas. Oui la fatigue est vraiment très élevée en ce moment et avec l'évaluation qui arrive, ça ne risque pas de s'arranger.Il y a une personne qui pourrait m'aider (oui encore elle) mais je ne la connais pas suffisamment pour la lui demander. J'espère que cette histoire va vite s'arranger car je craque !


Tu n'as pas à être désolé de ne pas aller bien. Tu fais une évaluation professionnelle ?
J'espère que tu vas arriver à reprendre le dessus ; pense à ton futur voyage en Californie :wink:
" Etre différent, c'est normal ! "

Maman de Tom - 10 ans - diagnostiqué autiste de haut niveau "léger" en janvier 2016
aby
Passionné
 
Message(s) : 2320
Inscription : Mer Jan 07, 2015 1:17
Localisation : Pays de la Loire

Re: 72h de maintiens

Message par unpassant22 » Mer Avr 22, 2015 14:44

+1 aby !

Les HP ne sont pas des structures faites pour nous ! Je ne sais pas si les gens sont vraiment formés pour aider les Aspies :?
unpassant22
Passionné
 
Message(s) : 453
Inscription : Jeu Jan 01, 2015 20:14

Re: 72h de maintiens

Message par realTMX » Mer Avr 22, 2015 21:19

Les cliniques sont mieux adaptées que les hôpitaux car le personnel y est en plus grand nombre.

Aujourd'hui, Niamo tu as l'impression d'avoir fait le mauvais choix parce qu tu es très mal. Mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée de partir sur un coup de tête.

Quand j'ai été hospitalisé l'année dernière, j'allais vraiment mal. Les premiers jours ont été très difficiles. Mais après 5 semaines, ça allait largement mieux. Je ne regrette pas mon choix. Je n'aurais probablement pas pu survivre.

Courage Niamo. Ça va s'arranger. :wink:
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: 72h de maintiens

Message par Storm » Ven Avr 24, 2015 8:53

Comme je te comprend ce que tu dis Niamo , et je le dis car je suis passé par là pendant de très nombreuses années et la plupart des séjours même de ma propre volonté je le regrette une fois arrivé le jour même !!! :(

Je que je peux te dire c'est COURAGE !!!! On t'adore et nous sommes là pour te soutenir et crois-moi qu'être soutenu dans des conditions pitoyables par des personnes comme nous ça aide à tenir le choc puisque moi je traverse une des périodes les + critiques de ma vie (On s'en passerait c'est clair !!!! :twisted: ) et je ne peux que dire MERCI à vous tous et toutes d'exister et c'est grâce à vous que je résiste ! :wink:

Passe la meilleure journée possible. A 8h50 dans mon HP je sais que ce serait l'heure du petit dej après la prise des cachetons à 8h30. Si il y a des ateliers proposés et qui te plaisent tente de t'y inscrire. Si tu peux aller faire un tour dans le parc de l'HP n'hésite pas car en HL tu peux aller te promener seule en signalant juste à l'équipe que tu vas te promencer et lorsque tu reviens dans le service Et ce WE tu peux demander une permission de sortie mais c'est clair que ce serait mieux une sortie définitive !

Oui les HP c'est pas fait pour nous loin de là. On mérite autre chose et si des séjours de rupture dans des maisons pour aspi(e)s pouvait être possibles ce serait mieux que de finir à l'hosto ! Mais en France il n'y a pas de miracle nous sommes bien le 24 Avril 1975 ... :lol: ( :( :( :( )

Bon courage et c'est déjà bien de pouvoir garder contact via ton smartphone ou PC portable car parfois c'est impossible ! :(

@+ Rémy
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Re: 72h de maintiens

Message par Storm » Ven Mai 01, 2015 16:38

Bonjour ,

Des nouvelles de Niamo ? J'espere que son hospitalisation ne se passe pas trop mal ? Moi-meme à l'hosto et ça ne se passe pas trop mal malgré que c'est delicat (Et l'HP n'en parlons pas car j'y ai passé 24h avant d'arriver en dermato hier après !) je ne peux que comprendre.

Bon courage en tous cas. Donne des news dés que possible.
Rémy
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Re: 72h de maintiens

Message par Niamo » Sam Mai 02, 2015 19:03

Bonjour à tous, aussi étrange cela soit-il je suis déjà sortie de l'hôpital. Ne supportant pas cette endroit, j'ai quitté le plus tôt possible. Ce n'était peut-être pas le bon choix étant donné que je me sens toujours mal, et que là bas j'avais réussi à établir des contacts sociaux, que je n'ai pas chez moi, seule, dans mon appartement.

Mais il y a quand même une net amélioration de mon état, temporaire je pense, c'est l'euphorie de quitter l'hôpital et la fenêtre thérapeutique qui font ça. Mais je ne dors toujours pas la nuit, malheureusement.

Je vis un peu mieux, j'essaie d'avoir plus de contact avec d'anciennes personnes, et j'essaie de me remettre dans le mouvement pour pas rechuter. Mais je le dis sincèrement, j'ai déjà les larmes qui coulent et l'envie de me faire du mal qui est toujours présente. Hôpital ou non, c'est quelque chose qui ne change pas, ce qui me tue : c'est la solitude. Le fait d'être seule, toujours, et de voir les autres, comme ma famille, faire des activités dans lesquels je suis évincés à cause de mon handicap social et du fais que je ne peux pas rester debout tard sans péter un boulot. Cette solitude, je la retrouve en sortant de l'hôpital et quittant le domicile de mon copain pour quelques jours, et elle me prend par la gorge. C'est une sensation atroce, de regarder les individus dans la rue et de me dire que je n'ai rien à voir avec eux, et que je ne pourrai pas me faire d'ami(e)s qui me ressemblent ou qui me comprennent.

Voilà pour mes news. Maintenant répondant au message différent. Tout d'abord, je vois que beaucoup sont dans notre cas. Je cite un qui m'a marqué par sa proximité avec ce que je ressens.

@ Un Passant, Niamo et Storm : Moi-même, je me sens si proche de mettre fin à mes jours parce que je ne me supporte plus, ni cette société que je ne comprends pas et dans laquelle quoi que je fasse je n'ai pas ma place. La bête noire comme je l'appelle, ce mal qui crée tous les jours toujours plus de béances dans mon âme, m'aspire en permanence ; je ne possède presque plus de forces psychologiques pour poursuivre le combat. J'avance malgré tout mais avec peine. On me parle d'égoïsme quand j'évoque un éventuel suicide, pourtant il ne s'agit pas de cela ; ce n'est pas que j'ai envie de mourir mais je n'ai parfois plus envie de vivre. Les psychiatres ne me permettront pas de progresser davantage ; j'en ai suffisamment écumé pour savoir qu'ils ne servent à rien si ce n'est à percevoir des subsides de la part des laboratoires pharmaceutiques ; ils se sont maintes fois fourvoyés au sujet du diagnostic ; ils m'ont prescrit des médicaments qui par conséquent n'étaient pas adaptés à mes maux. Je me bats encore mais pour ma maman parce qu'elle me porte à bout de bras depuis 32 années sans se plaindre, avec un amour et une bonté absolues.


Je ne pensais pas que ce sujet attirerai autant de personne qui vivent dans la même souffrance que moi et qui ont ce désir malsain aussi. Des personnes qui, comme moi, hésite ou ont hésité à se faire hospitaliser pour leur bien.

Vivre n'est pas évident tous les jours. Quelques fois, il faut se faire violence pour continuer. Mais ne dit-on pas qu'après la pluie vient le beau temps ?


RealTMX n'a pas tout tord. Peut-être avons nous l'esprit trop fermés, et nous n'arrivons pas à voir le lendemain flamboyant qui nous attends ? Tous ce que l'on peut faire, c'est se soutenir moralement chacun, se serrer les coudes, se rencontrer, se motiver entre nous. Il ne faut pas abandonner, il faut se battre. N'abandonnons pas, pas encore. Il y a encore tellement de chose à voir, et à vivre. Storm, unpassant, Sanju, et tous les autres... Serrons les poings, et montrons que nous sommes capable de tenir. Même si cela nécessite de se faire hospitaliser.

Encore une fois, je sais que c'est facile à dire quand on va bien mais, vous devez absolument trouver quelqu'un ou quelque chose pour vous accrocher à la vie ; c'est vrai, se laisser abattre serait rentrer dans le jeu de cette société, alors que vous devez abattre cette société intolérante.


Merci aby pour ce message de soutient, qui donne exemple sur ce qu'on devrait faire, aussi difficile cela soit-il. Accrochons nous à la vie. Je suis sûr qu'elle vaut la peine d'être vécut.

Pour résumé, merci de votre soutient, et je compatis avec ceux qui partage cette souffrance. Je suis désolée d'avoir provoquée une si grande polémique, mais se libérer, même pour vous, c'est la meilleur chose à faire. Il faut en parler, quoiqu'il arrive, sinon c'est la fin. Parlons, pour nous libérer de cette souffrance, et redevenir libre de vivre.
Quant à l'hospitalisation, j'en ai horreur, mais elle m'a fait du bien, en me permettant de me poser et de réfléchir au sens de ma vie. Donc parfois, c'est nécessaire.

Je vous embrasse tous et vous encourage dans vos démarche.
Image
Avatar de l’utilisateur
Niamo
Enthousiaste
 
Message(s) : 33
Inscription : Mer Avr 15, 2015 21:11
Localisation : Nord-pas-de-Calais, Lille

Re: 72h de maintiens

Message par realTMX » Dim Mai 03, 2015 14:55

Niamo,

Je suis à la fois content et navré pour toi. Content que tu sois sortie de l'hôpital mais navré que tu en sois au même point. Sans doute, l'hôpital ne t'a pas apportée ce que tu attendais. C'est pour ça que je préconise plus une clinique qu'un HP car le personnel est moins stressé et peut, de ce fait, être plus à l'écoute des personnes en souffrance.

Lorsque je suis allé en HP en 2003, je n'y suis resté qu'une seule semaine mais il n'y avait rien à faire et le suivi était très médiocre. En revanche, ma dernière hospitalisation de 5 semaines a été beaucoup plus bénéfique. Je me suis fait quelques relations avec lesquelles je communique par SMS. Ce sont les seules patientes qui ont vu en moi quelqu'un de bien et ça m'a fait du bien car je manquais cruellement de confiance en moi à cette période délicate de mon existence.

Aujourd'hui, bien que je ne sois pas encore totalement remis du traumatisme qui fut le mien à la même époque l'année dernière, je remonte la pente lentement mais surement. Je peux le faire grâce à mes centres d'intérêt et grâce à mes ami(e)s de ce forum qui me soutiennent.

J'espère que ça ira mieux pour toi, Niamo. Essaye de trouver un peu de courage pour faire les choses qui te tiennent le plus à cœur. S'il fait beau, n'hésite pas à aller marcher dans la nature, ça soulage mieux que les médocs. La musique aide aussi à se sentir mieux à l'instar de la lecture.
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: 72h de maintiens

Message par aby » Mar Mai 05, 2015 9:31

Bonjour Niamo,


Niamo a écrit :
Pour résumé, merci de votre soutient, et je compatis avec ceux qui partage cette souffrance. Je suis désolée d'avoir provoquée une si grande polémique, mais se libérer, même pour vous, c'est la meilleur chose à faire. Il faut en parler, quoiqu'il arrive, sinon c'est la fin. Parlons, pour nous libérer de cette souffrance, et redevenir libre de vivre.


Ne sois surtout pas désolée d'avoir provoqué "une polémique". Rien ne sert de se voiler la face, il faut essayer d'être réaliste.
Tu as tout à fait raison, parler aide à se libérer de la souffrance.

Comment te sens tu ?
Encore plein de courage pour toi ! :)
" Etre différent, c'est normal ! "

Maman de Tom - 10 ans - diagnostiqué autiste de haut niveau "léger" en janvier 2016
aby
Passionné
 
Message(s) : 2320
Inscription : Mer Jan 07, 2015 1:17
Localisation : Pays de la Loire

Re: 72h de maintiens

Message par Storm » Mer Mai 06, 2015 22:01

Je suis content Niamo que t'aies pu en finir avec l'HP et je te comprend cette difficulté à ne pas savoir ou l'on se sent le mieux car c'est soit l'enfer (Chez soi) ou l'enfer (En HP) ! C'est pénible ! :(

Je te souhaite que tout s'arrange et que d'autres alternatives soient trouvées pour l'avenir. :wink:

Bisous à toi et bonne soirée je reste derrière toi en tous cas ! :wink:
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14618
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...

Précédent

Retour vers Asperger, Dépression et Envie Suicidaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron