date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Espace dédié à la dépression et aux pensées suicidaires chez l'autiste.

A quel age ont débuté des troubles dépressions assimilables a une dépression majeure ?

0-3 ans
0
Aucun vote
4-6 ans
2
15%
7-8 ans
1
8%
9-10 ans
2
15%
11-13 ans
1
8%
14-17 ans
1
8%
18-21 ans
4
31%
22-30 ans
1
8%
30 ans +
1
8%
 
Nombre total de votes : 13

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par Anatheia » Sam Juil 05, 2014 9:22

Ça a commencé vers mes 7 ans. Ça s'est un peu calmé à l'adolescence parce que j'ai commencé le mode « caméléon » et j'ai cru que j'allais bien. Ça s'est ensuite redégradé (vers 14/15 ans) quand j'ai réalisé que tout ça était inutile, que je restais différente. Que ma vie n'avait pas de sens. Que je détestais mes faux amis.

Ça s'est calmé quand j'ai déménagé très loin, en rejoignant mon copain (vers 17 ans). J'ai pensé à une nouvelle vie et donc peut-être une amélioration (je ne connaissais toujours pas l'autisme).

Et puis la dépression est revenue de pleine force quand j'ai commencé à travailler et qu'ensuite on m'a parlé de l'autisme. (19 ans)

Quand mon contrat s'est terminé, agoraphobie, idées suicidaires, scarification. (20 ans)

À 24 ans, j'ai décidé de faire quelque chose, que je ne pouvais pas finir ainsi. J'ai vu une psychiatre simplement pour lui demander un support médicamenteux (elle n'avait aucune compétence dans le domaine des TED) et j'ai appelé le CRA pour faire ma démarche de diag.
Je vais maintenant bien, parce que je suis active.
Always running from the Sun.
Avatar de l’utilisateur
Anatheia
Passionné
 
Message(s) : 678
Inscription : Jeu Fév 14, 2013 15:42

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par Autiste dépressif » Lun Juil 07, 2014 9:28

Je ne sais pas, mais mes parents m'ont dit que dans ma petite enfance je ne pleurais pas, je ne criais pas, je ne disais rien et j'étais sage comme une image à tel point que les gens m’appelaient "l'ange blond", j'ai appris à lire tout seul à 3-4 ans et je refusais d'aller jouer avec les autres enfants il parait, je ne devais pas les comprendre et ils courraient dans tous les sens alors que j'étais calme. Aujourd'hui mes cheveux ont noirci et je ne suis pas resté aussi sage vu qu'apparemment dans le monde dans lequel nous vivons il faut être un acteur, alors soit, j'ai fais l'acteur et je le referais encore, même si mon personnage n'est jamais cohérent d'une fois sur l'autre, alors ils disent que je suis fou mais pour moi ce sont eux qui sont fous. Bref, pas d'échappatoire, les gens me trouvent bizarre alors je n'arrive pas à avoir d'amis, de plus, j'évite de m'attacher car si je m'attache c'est une souffrance terrible si je me retrouve éloigné des gens que j'aime, résultat ils disent que je suis distant, ils ne me comprennent pas et ne me comprendront surement jamais, à croire que c'était mon destin, être spectateur de cette comédie grotesque et ignoble, monde de merde.
Autiste dépressif
Nouveau
 
Message(s) : 10
Inscription : Sam Mars 22, 2014 19:34

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par Julius » Lun Juil 07, 2014 9:50

Est que le SA implique nécessairement des troubles dépressifs dès l'enfance ??
Pour m'écrire en privé, c'est ici
Mon site Image
Avatar de l’utilisateur
Julius
Passionné
 
Message(s) : 327
Inscription : Mar Avr 01, 2014 17:18
Localisation : Japon

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par Sophie87 » Lun Juil 07, 2014 10:47

A quel age ont débuté des troubles dépressions assimilables a une dépression majeure ?

Quels sont ces troubles ?

Tout ce que je sais, c'est que dès la primaire j'étais triste, je crois que ça a commencé au déménagement de ma copine qui était ma voisine (on n'avait rien en commun pourtant). Du coup j'étais avec des "amis" que je n'aimais pas, mais c'était pour ne pas rester seule (autant être seule est agréable, autant être seule parmis un groupe c'est de la torture). Je ne me sentais pas à ma place parmis ces gens. Ce n'est qu'en seconde que j'ai trouvé une vraie amie, qui ne m'appréciait pas autant que moi je l'appréciais. D'ailleurs ça fait des années que je n'ai plus de nouvelles.
Enfin bref donc de la primaire à la seconde j'étais mal, avec à partir de la 4eme des envies suicidaires, de l'automutilation (je crois que c'est le terme, je me grattais les bras jusqu'au sang... D'ailleurs en CM2 je m'étais frotté derrière les oreilles jusqu'au sang aussi : la maitresse nous avait fait peur en disant qu'il fallait être propre pour la visite médicale donc j'ai frotté, frotté, toute la nuit).

À la fac, 2 dépressions, dont la dernière soignée, c'était la première fois. Ça allait mieux et maintenant ça recommence...
Sophie87
Regulier
 
Message(s) : 57
Inscription : Mer Nov 13, 2013 12:34

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par Frederis » Mar Juil 08, 2014 21:07

Bonsoir, pour moi, ça a acommencé vers l'âge de 5-6 ans, difficile de placer un repère précis mais ca a été peu avant ou peu après l'entrée en primaire. Ensuite ça a duré jusqu'il y a un an et demi.

Je ne pense pas pouvoir en parler plus parce que ce soir je pense que ça pourrait me mener très loin, m'amener à parler de choses très désagréables que je ne suis pas en mesure d'évoquer sans resentir des émotions très négative. J'en ai bavé, j'ai failly y laisser ma peau mais Aujourd'hui, tout ça est derrière moi et je ne cherche qu'à revivre encore et encore chaque journée avec sérénité et plaisir. Un autre jour, peut-être...
Frederis
Nouveau
 
Message(s) : 25
Inscription : Ven Mai 09, 2014 2:45

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par realTMX » Mer Juil 09, 2014 9:38

Mon premier trouble dépressif a commencé le 06/01/1992 suite à la mort de la radio MAXXIMUM (http://fr.wikipedia.org/wiki/Maxximum) qui était un repère de bien être. Pendant la période où j'ai écouté cette radio, j'étais heureux et me lever le matin n'était pas difficile car je l'avais dans la tête toute la journée et je la retrouvais le soir. De plus, j'avais réussi à me faire des amis autour de la nouvelle musique diffusée par cette radio que j'étais un des rares à pouvoir écouter dans mon département (Vendée) car l'émetteur le plus proche de chez moi était à Nantes et la réception était difficile. J'avais fabriqué une antenne avec du fils d'étain et du coup la réception était telle que c'était comme si l'émetteur était à côté de chez moi. Que de bons souvenirs sauf la terrible nuit du Dimanche 5 Janvier 1992 où j'ai assisté impuissant à sa mise à mort. L'animateur Fred Riester chialait à la fin, les lignes téléphoniques et les faxes étaient saturés d'appel. Je n'ai jamais autant pleuré que cette nuit là. J'ai mis près de 20 ans pour l'oublier. Suite à cette terrible nuit, je n'ai plus jamais écouté la radio.
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par Julius » Mer Juil 09, 2014 11:18

Ahh Maxximum ! C'était bien bourrin, il y avait du rythme, je me souviens... de la Dance 90's.
Moi aussi j'écoutais, mais avoue que le concept ne pouvait pas durer. Ils étaient sur une niche qui a mal vieilli...

La disparition de la New-Wave m'a plus attristé que la fin de Maxximum.
Pour m'écrire en privé, c'est ici
Mon site Image
Avatar de l’utilisateur
Julius
Passionné
 
Message(s) : 327
Inscription : Mar Avr 01, 2014 17:18
Localisation : Japon

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par Sophie87 » Mer Juil 09, 2014 14:20

Merci pour ta réponse Sternie, j'ai donc mis 9 ans, j'ai très peu de souvenirs de mon enfance mais je me rappelle avoir été très mal dès le CM1 au minimum.
Sophie87
Regulier
 
Message(s) : 57
Inscription : Mer Nov 13, 2013 12:34

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par realTMX » Mer Juil 09, 2014 14:58

Julius,

Plus de vingt ans après, j'écoute toujours la Maxxmusic même si maintenant cette dernière s'est fondue dans la masse. Je me suis fabriqué une playlist allant de 1970 à 2013 comportant la Maxxmusic de 1989 à 1992 et bien sur les années 80, majoritaires et de très loin dans la playlist (l'année 1985, n°1 en nombre dans la playlist, totalise à elle-seule 486 titres sur un total de 6633 titres). Cette playlist est organisée par année et par mois.

Sinon, depuis la mort de Maxximum, les épisodes dépressifs ont été de plus en plus nombreux.
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par black-sheep » Dim Juil 13, 2014 2:10

Moi ça a commencé en 1998 quand j'ai quitté la scolarité et j'étais totalement désœuvré, je me , qui fut chaotique mais entre 1998 et 2001 c'était gérable. Au début j'avais conservé deux ou trois relations que j'avais eu pendant la période précédente, plutôt deux que trois. Je ne les voyais pas souvent une fois par semaine.
À cette époque j'ai complétement perdu un rythme de vie sain, je ne dormais pas la nuit mais le jour, j'étais très isolé et je faisais de longue balade dans Paris sans but. À l'époque j'habitais cette ville. En 1999 ma mère fut transférer sur Tours et je l'ai suivi car je suis incapable d'être autonome. J'ai fréquenté un club de jeu de rôle qui ne me plaisait pas car il n'y avait que des petits cons ou presque. Mais ça aller encore, ce n'était pas un cauchemar. Il a commencé en 2001 et les crises colères aussi.

Cette année là je me suis inscrit sur un site communautaire dont une personne que je connaissais par forum m'avait parlé, il faut dire qu'il en était salarié et il avait donc intérêt à ce qu'il y est du monde, il animait le chat et le forum.
J'ai trouvé ce site plutôt sympathique au départ mais j'ai vite déchanté. Il y avait deux ou trois con dessus mais cela à suffit à me faire flancher. J'ai littéralement perdu le pédales au cause d'eux pas qu'ils étaient mal veillant mais cela s’expliquait par leur bêtise, si il y en avait une qui était mauvaise, une manipulatrice. Cependant je l'ai rapidement oublié.

Non le pire ça fut "l'Intruse", avec elle j'en ai bavé. C'est là que j'ai véritablement péter une durite, par ça faute mes problèmes relationnels avec ma famille n'ont fait qu'empirer. Je dois avouer qu'elle n'était pas totalement responsable car ma sœur m'avait complétement chamboulé avec cette volonté ferme de m’empêcher de rencontrer ces gens en m'imposant sa paranoïa et à beaucoup de chose sont remonté à la surface. J'ai pris conscience de l'anormalité dans là quelle j'avais grandi, depuis tout petit ma sœur m'avait imposé sa paranoïa et son dictat.

L'intruse n'avait rien fait pour améliorer les choses, je ne sais pas si cela était intentionnel mais elle a réussit à me monté contre ma famille, j'ai commencé à faire des crises de colère à cette époque à chaque fois que j'étais contrarié par ma mère ou par ma sœur, à chaque fois que ma sœur venait m'agacer et heureusement que ce n'était pas souvent. Oui heureusement qu'elle habité en Île de France. Elle était particulièrement irritante avec ses remarques blessantes et dépréciatives pour des broutilles, sa vision paranoïaque du monde et cela me mettait dans une rage noire, je ne savais pas comment réagir face à ça. Beaucoup de chose de mon enfance et de mon adolescence remonté à la surface, toute cette toxicité qu'elle m'avait imposée.
Je me sentais sens défense face à cette vague de merde qui déferlait sur mois, je redevenais un petit garçon, je revivais les mêmes schémas que dans le passé, je voulais lutté contre tout ce déferlement d’ineptie mais en vain. Même si je savais que c'était faut les peurs, les croyances négatives prenaient le dessus. Le pire étant que ma sœur s'en prenait à moi car je n'avais pas de travaille, car je me laissais aller, car j'étais timide, tout ce à quoi elle avait contribué. C'était un cercle vicieux.

Tout cela n'aide pas à épanouissement de l’individu, tout cela je le ruminais dans ma tête, ça m’empêchait de vivre, je me laissais complétement aller et cela ne faisait qu'empirer les choses, je n'arrivais pas à lâcher prise. J'étais obsédé par tout ce je considérais comme des traumatismes, cela me permettait d'expliquer ma timidité, mes phobies sociales et d'autres choses malgré tout l'intruse ne voulait pas le savoir. Comment se débarrasser de croyances négatives quand elles vous sont martelé depuis la petite enfance ? Ces même croyance qui vous paralyse et vous empêche d’être autonome, qui vous rend timide. Cela elle ne voulait pas le savoir, pour elle ce n'était qu'une question de volonté. Il fallait que je m'en sorte tout seul !

il fallait que je quitte le domicile familial et que j'aille vivre dans une autre ville loin de ma mère et de ma sœur (comme ça sans argent, sans boulot, avec mes phobies sociales et un manque totale d’expérience de la vie), il fallait que je sois moins timide et le reste je ne m'en souviens plus. J'étais tombé sur un mur en béton armé !
Bien sûr si je ne m'en sortais pas c'était de ma faute ! Je ne sais pas pourquoi mais avant de la connaitre je ne ruminé pas les choses ainsi, je ne faisais pas de crise colère et je n'étais pas aussi dépressif.

Sur ce site il y avait une autre personne, un homme, qui s'en prenait à moi car je n'avais pas de travail ni autre activité et pour lui c'était un crime (ce qui en soit ne l'est pas, je vivais ma vie sans faire de mal à personne). Un grand malade ! Il était souvent sur mon dos et pinailler pour des broutilles.
Lui non plus n'était pas très compréhensif, il était très vieux jeu.

Je suis allé me plaindre de ce manque de compréhension sur d'autres fora, deux pour être exact et j'y fut très mal reçu et pourtant leur thématique c'était la psychologie.

Tout cela m'a rendu très malheureux et j'ai trainé ce fardeau très longtemps.
black-sheep
Passionné
 
Message(s) : 211
Inscription : Dim Mars 02, 2014 5:37
Localisation : Au lit

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par black-sheep » Mar Juil 15, 2014 2:07

Je me rend compte qu'à coté d'autres personnes sur ce forum j'ai eu une vie plutôt facile même si je suis passé par des phases suicidaires, le début de ma première dépression importante a commencé l'âge adulte alors que d'autres ça fut dès l’enfance, du moins je ne me souviens pas avoir eu de trouble dépressif majeur pendant l'enfance et l'adolescence. Bizarrement cela à commencé lorsque je me suis retrouvé désœuvré et que je me suis totalement laissé allé car personne n'était derrière moi pour me remettre sur les rails.

Aussi je suis très sensible au gens et aux environnements toxiques, par toxique j'entends psychologiquement nocif, ce qui produit du stresse, des angoisses, des phobies, de la culpabilité et qui me dénigrent. J'ai beaucoup de mal à gérer toute cette nocivité et je me laisse totalement envahir.
black-sheep
Passionné
 
Message(s) : 211
Inscription : Dim Mars 02, 2014 5:37
Localisation : Au lit

Re: date de debut des troubles dépressifs dans l enfance?

Message par Sophie87 » Mar Juil 15, 2014 16:58

Même si maintenant je sais que j'ai été dépressive très jeune, à l'époque je ne savais pas que ce n'était pas normal, je croyais que tout le monde était comme ça, et qu'il fallait faire semblant.
J'ai d'ailleurs compris pour la première fois que j'étais dépressive à 20 ans, je suis donc restée plus de 10 ans avec un mal-être que j'étais incapable de nommer, et même de voir. Je croyais que tout le monde se demandait si la mort n'était pas préférable à la vie, et je me disais qu'il ne fallait pas se tuer car se serait lâche : si tant de gens arrivent à tenir alors moi aussi je dois tenir.
Mis à part cette partie de ma vie où j'avais des envies suicidaires, je ne dirais pas que j'ai eu une vie difficile, du moins par rapport à mon ressenti de l'époque, puisque je croyais que c'était normal.
Sophie87
Regulier
 
Message(s) : 57
Inscription : Mer Nov 13, 2013 12:34


Retour vers Asperger, Dépression et Envie Suicidaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron