Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Espace dédié à la dépression et aux pensées suicidaires chez l'autiste.

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par Azuryth » Dim Juin 30, 2013 0:26

Je sais.
Mais nommer un probleme ne le fait pas disparaitre.
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par poupie85 » Dim Juin 30, 2013 0:30

Non, mais il est important de savoir qui on est pour avancer.
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par Azuryth » Dim Juin 30, 2013 0:46

On peux savoir qui on est sans qu'un psychiatre nous le dise. Et un psychiatre peut ne pas savoir qui on est. Cest nous qui savent. Et on ne se resume pas a un diagnostique.
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par Dire-un-mot » Dim Juin 30, 2013 7:53

Tu poses des questions et elle prend le temps de te répondre avec détail et précision.
Tu opposes systématiquement un "je sais" ou un dissentiment.
Nous ne sommes pas ici pour flagorner nos ego, mais pour écouter ce que les autres ont à dire, apprendre d'eux et échanger.
Diagnostiqué.
Avatar de l’utilisateur
Dire-un-mot
Passionné
 
Message(s) : 303
Inscription : Ven Mai 04, 2012 11:07

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par lliw » Dim Juin 30, 2013 8:48

Azuryth a écrit :On peux savoir qui on est sans qu'un psychiatre nous le dise. Et un psychiatre peut ne pas savoir qui on est. Cest nous qui savent. Et on ne se resume pas a un diagnostique.


Il y a des critères de diagnostique et il y a aussi l'experience des médecins psychiatres et aussi le nombre d'année d'étude, environ 8.

Tu penses que tu es plus compétent qu'eux pour t'auto-diagnostiquer?

Comment veux tu savoir qui tu es si tu n'as pas de diagnostique?

Attention à l'excès de confiance en soi, croire qu'on a pas besoin des gens est une erreur.

Pourquoi venir sur ce forum si tu ne prend pas les remarques en compte?
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par garance » Lun Juil 01, 2013 10:07

poupie85 a écrit :
Azuryth a écrit :On n'avait aucune idee de ce que ca pouvait etre. Donc... Ca pourrait etre a cause de l'autisme ?


Le syndrôme d'Asperger, Guide complet, 3ème édition. Tony Attwood.
Chapitre sur la Gestion des conflits, LA COLERE, p. 163.

La rapidité et l''intensité de le colère, souvent en réaction des un événement relativement trivial, peuvent être extrêmes. (...) Lorsque la personne Asperger est en colère, elle ne semble pas être capable, par rapport à son âge et à ses capacités dintellectuelles, de faire une pause et de penser à des stratégies alternatives pour résoudre la situation. Il y a souvent une réaction physique instantanée et irréfléchie. Lorsque la colère est intense, la personne Asperger peut être dans "une rage folle" et être incapable de voir les signaux indiquant qu'il serait approprié de s'arrêter.

Les situations de colère peuvent aussi être la réponse dans des situations où on attendrait d'autres émotions ( ex : répondre à la tristesse par la colère ).
Certains manifestent la volonté " d'être seuls", d'autres cassent du verre, frappent un oreiller, hurlent, ou comme dit Luke : " Quand je suis en colère, je dis que je veux me tuer. "
L'un des adolescents m'a confié que quand il était en colère, " il se mettait en colère contre ceux qui tentaient de le réconforter ". Les mots et les gestes rassurants peuvent déboucher sur une réaction agressive. (...)

Une autre raison des problèmes de gestion de l"humeur figure le fait d'avoir du mal à exprimer ses émotions avec des mots ( alexithymie ), et d'utiliser des actes physiques pour extérioriser son humeur et libérer l'énergie émotionnelle. Parfois, la colère vise délibérément une personne en vue d'atteindre un ré-équilibrage affectif.

Comprendre et accompagner la personne autiste, Wendy Lawson, p.63, AUTO MUTILATION

Il est très important que la personne Asperger ne devienne pas sur-stimulée. Qu'elle évite toute surcharge sensorielle. Cette surcharge pourrait être le déclencheur d'une anxiété qui aboutirait à une conduite auto-destructrice ou agressive. Parfois, lorsqu'on se met à se cogner la tête ou à se mordre les doigts jusqu'au sang, c'est qu'on en peut plus ! Il est sage de reconnaître les signes avant d'en arriver à ce stade. Comme la personne Asperger est différente sur le plan du fonctionnement intellectuel, elle peut trouver dans l'automutilation ou les cris une manière de se "soulager" de la douleur que lui procure la surcharge sensorielle.

Quelques signes-clés indiquant que la personne arrive en surcharge sensorielle :

- Marche de long en large
- Se met les mains sur les oreilles
- Hurle
- Tourne sur lui-même ou se balance avec excès
- Parle de plus en plus fort
- Se retire totalement
- Devient agressif
- Se cogne la tête
- S'auto-mutile
- Devient très irritable.


Je me reconnais dans cette description. Mes reactions peuvent etre percues comme ''extremes'' lorsque je ressens de la frustration, de la tristesse ou de la colere. Enfait soit je garde tout pour moi, (je n'en discute meme pas avec mes parents pour arranger ou relativiser un probleme) soit j'explose. C'est ce qui m'a conduit a me retrouver a l'hopital psychiatrique l'ete de l'annee derniere. Du coup je me pose la question afin de savoir si j'ai des probabilites de faire de l'alexithymie car c'est exactement les problemes que je rencontre dans la gestion de mes emotions.

Par contre quelqu'un peut m'expliquer cette phrase tiree de wikipedia a propos de l'alexithymie ?
-Relations interpersonnelles marquées par une forte dépendance, généralement manifestée par une mise à distance.
Diagnostiquee Asperger.
garance
Regulier
 
Message(s) : 114
Inscription : Jeu Juin 13, 2013 8:26
Localisation : Strasbourg

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par poupie85 » Lun Juil 01, 2013 10:20

garance a écrit :Par contre quelqu'un peut m'expliquer cette phrase tiree de wikipedia a propos de l'alexithymie ?
-Relations interpersonnelles marquées par une forte dépendance, généralement manifestée par une mise à distance.


Je pense que ça souligne le paradoxe entre un grand besoin affectif et des attitudes tendant à montrer le contrzire ( repli, mutisme, évitement de l'autre )
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par garance » Lun Juil 01, 2013 10:38

Merci de ta remarque :wink: . Maintenant je me demande si le fait d'etre trop attachee a certaines personnes (plus que la population moyenne) et rechercher une certaine ''exclusivite'' (dans le domaine amoureux a la limite c'est comprehensible mais amical en revanche...) pourrait etre due a ca ?
Diagnostiquee Asperger.
garance
Regulier
 
Message(s) : 114
Inscription : Jeu Juin 13, 2013 8:26
Localisation : Strasbourg

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par garance » Lun Juil 01, 2013 10:48

lliw a écrit :
Azuryth a écrit :On peux savoir qui on est sans qu'un psychiatre nous le dise. Et un psychiatre peut ne pas savoir qui on est. Cest nous qui savent. Et on ne se resume pas a un diagnostique.


Il y a des critères de diagnostique et il y a aussi l'experience des médecins psychiatres et aussi le nombre d'année d'étude, environ 8.

Tu penses que tu es plus compétent qu'eux pour t'auto-diagnostiquer?

Comment veux tu savoir qui tu es si tu n'as pas de diagnostique?

Attention à l'excès de confiance en soi, croire qu'on a pas besoin des gens est une erreur.

Pourquoi venir sur ce forum si tu ne prend pas les remarques en compte?



C'est vrai qu'a la periode adolescente je me suis poser des questions par rapport a l'asperger car j'avais vu a ce moment un reportage consacre a ca et je me suis decouvert beaucoup de symptomes. Je n'en ai cependant jamais parle a mes parents de mes interrogations car je ne savais pas comment ils allaient le prendre. Donc du coup pendant des annees je me suis sentie en marge par rapport aux autres a cause de problemes de communication, de socialisation et d'interets restreints et je me suis dit que cette hypothese tenait la route. Mais le fait d'avoir obtenu un diagnostique officiel d'une neuropsychologue specialisee m'a fait comprendre qu'au final je n'ai pas eu totalement tord d'avoir penser l'etre durant toutes ces annees. Je fais confiance aux psys car comme dit ils ont de l'experience derriere eux et savent reconnaitre la pathologie d'une personne en l'observant et en l'analysant (apres evidemment les mauvais diagnostiques existent aussi, heureusement je suis tombee sur la bonne personne).
Diagnostiquee Asperger.
garance
Regulier
 
Message(s) : 114
Inscription : Jeu Juin 13, 2013 8:26
Localisation : Strasbourg

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par Azuryth » Lun Juil 01, 2013 14:55

Pour ma part je suis tombé sur les mauvaise personnes. Un exemple : jai ete diagnostiqué TDAH severe. Jai fait tous les tests et entrevues et tests pour voir si j'avais un trouble d'apprentissage et d'intelligence. A mon hospitalisation, cetait les medecins les cinglés on aurait dit. En plus a la fin, ils ont finalement avouer que a aucun moment ils nont pris en compte mon TDAH. Il ne croient pas au TDAH. tout simplement. Comme ils ne doivent pas croire qu syndrome d'asperger.

Ce que je boulais dire quand je parlais que je navais pas besoin des psychiatres pour me dire qui je suis, cest que je ne me resume pas seulement au fait detre autiste ou non. Jai des qualités, des forces, des reves et un passé. Le diagnostique, il se leu que je doive attendre un an ou deux a cause des liste dattente. Dici la, je peux rravailler sur moi, seule ou avec laide du psycholgue. Meme si ce nest pas "officiel". Les difficultés, elles, le sont.

Poir ma suspicition de l'aspie, ce nest pas moi qui le pense. Cest un medecin qui a emis cette hypothese. Mais vu quil est pas moN medecin. Jen ai parler a mon psychologue, qui y avait beaucoup penser. Et apparamment lequipe multidisciplinaire de mon centre de readaptation lavait vu. Jai eu une entrevu avec la travailleuse sociale du programme TeD de mon CLSC. Et elle ma vivement conseillé de continuer mes demarches. Ils vont faire un "dossier et lenvoyer au psychiatre.
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par Jarod » Ven Juil 12, 2013 16:41

Dire-un-mot a écrit :J'aimerais recueillir des témoignages et des avis sur ce sujet.

Je souffre d'alexithymie (difficultés à exprimer verbalement des émotions), ce qui épaissie considérablement la barrière entre moi et le monde.
Mais surtout je souffre de ce qui me semble être un trouble explosif intermittent, ceux qui auront lu Poupie régulièrement, sauront de quoi je parle : colères explosives, violentes, non contrôlées et n'ayant pas de raisons apparentes.
Je peux jeter des objets, hurler, casser des choses, me mettre des baffes, me taper la tête contre un mur à m'en faire saigner et dans le pire des cas me mutiler (une fois) et m'en prendre aux autres. Dans ces épisodes, l'envie d'en finir avec mon existence est très forte et je la verbalise de façon répétitive et excessive.
Je n'évoque pas ce trouble par hasard, il s'agirait selon Tony Atwood d'une comorbidité du syndrome d'Asperger (Le syndrome d'Asperger, guide complet, 3ième édition). Dans le chapitre sur la colère (Chapitre 6 - Comprendre et exprimer les émotions, 5ième partie - La colère) Tony Atwood décrit (je cite) ce qu'il faut faire et ne pas faire "lorsque la personne Asperger est extrêmement en colère et perd rapidement le contrôle d'elle même, c'est à dire qu'elle perd son sang froid et entre dans un état de fureur (...) lorsque les sentiments de colère sont extrêmement intenses et mènent à une fureur explosive, un terme diagnostique peut s'appliquer à certaines personnes avec le Syndorme d'Asperger. Le Trouble Explosif Intermittent, ou TEI figure dans le manuel diagnostique DSM-IV, et est définit comme suit : "La personne a plusieurs épisodes d'incapacité à résister à des impulsions agressives, aboutissant à des voies de fait graves ou a la destruction de biens; le degré d'agressivité exprimé durant les épisodes est sans commune mesure avec un quelconque facteur de stress psychosocial déclenchant, et n'est pas mieux expliqué par un autre trouble mental (trouble de la personnalité, trouble psychotique, trouble du comprotement ou TDAH) ou par l'alcool et les drogues. (Association Américaine de Psychiatrie 2000, p.667)."

C'est devenu insoutenable. Je suis dans l'incapacité totale de maîtriser ces états quand ils surviennent, ni même de les prévoir. Je me suis créé un "plan anti-colère" qui est affiché depuis quelques jours sur le frigo. Je n'ai pas eu l'occasion d'en tester l’efficacité pour le moment, je ne sais pas si ça m'aidera.
J'ai écrit au CRA hier soir, en leur demandant de l'aide, ils ont fait une réunion d'équipe ce matin et ont décidés de me donner rendez vous la semaine prochaine, avec une psychologue et le neuropsychologue du centre (que j'aime beaucoup).
J'ai l'espoir qu'ils pourront trouver une solution efficiente. J'avais déjà parlé des problèmes de colère, ils m'avaient dit qu'ils connaissaient.

D'autres traversent-ils ça ou l'ont-ils traversé ? Connaissez vous des solutions ?

http://www.uptodate.com/contents/interm ... -prognosis
viewtopic.php?f=79&t=3631
Jarod
Passionné
 
Message(s) : 2011
Inscription : Ven Avr 19, 2013 18:23

Re: Alexithymie et Trouble explosif intermittent

Message par lliw » Mer Août 07, 2013 13:31

Il essaye peut être de te recadrer un peu selon son modèle type, il le fait de cette manière maladroite et méchante car c'est peut être aussi le seul moyen qu'il a trouvé de communiquer avec toi
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Précédent

Retour vers Asperger, Dépression et Envie Suicidaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron