Auto mutilation

Espace dédié à la dépression et aux pensées suicidaires chez l'autiste.

Auto mutilation

Message par poupie85 » Mar Mars 05, 2013 20:50

Cela fait très longtemps que je n'ai pas posté sur le forum.
Je le lis néanmoins très régulièrement.

Si je reviens vers vous, c'est simple : c'est parce que je suis au bord de me sentir dépassée par mon conjoint, aspie ( Dire-un-mot sur ce forum )
Je pourrais détailler l'évolution de son comportement selon les questions posées par la suite. J'avoue que le tout est très long à expliquer, j'ai un peu la flemme de
tout détailler, et par dessus tout, j'ai besoin de structurer ça avant de le mettre à l'écrit.

Bon, tout ça pour vous dire :

Ces derniers temps, il y a eu des crises, beaucoup de crises, et de plus en plus violentes.
Pour la première fois, il a été violent envers moi. De plus en plus.
et il y a trois semaines.. le drame.
Il s'est tranché le bras, sans crier gare, avec un couteau de cuisine : 21 points de suture, les urgences, les gendarmes, les auditions, l'horreur.
Cette mutilation a été le point culminant d'une énième crise survenue entre nous.

Je perds pied. Nous avons pris de bonnes résolutions, et il semble que cette blessure l'ait réellement fait réagir, et prendre conscience qu'il faut réellement que nous
calmions le jeu, mais j'ai tout de même peur.

Peur de ne pas le rendre heureux, peur que cela ne fonctionne pas, peur qu'il soit à nouveau violent, peur de le perdre... tout se mélange.
J'ai peur dès que j'ouvre la bouche.

Merci de me poser des questions précises, que je puisse raconter petit à petit l'horreur qui a été notre quotidien. Je ne parviendrai pas à tout jeter d'un coup, désolée.
En parler est très difficile pour moi. J'ai honte.
Cela n'aurait jamais du arriver.
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Auto mutilation

Message par profil supprimé » Mer Mars 06, 2013 10:30

Avez vous des enfants ?

Es-tu enceinte ?

Etes-vous propriétaire de votre appartement ?

Vis tu chez lui ou lui chez toi ?
profil supprimé
 

Re: Auto mutilation

Message par Anatheia » Mer Mars 06, 2013 10:48

Y a-t-il un déclencheur commun à ces crises ?
Always running from the Sun.
Avatar de l’utilisateur
Anatheia
Passionné
 
Message(s) : 678
Inscription : Jeu Fév 14, 2013 15:42

Re: Auto mutilation

Message par lliw » Mer Mars 06, 2013 11:00

C'est des choses assez graves quand même, je pense qu'il y a surement autre chose sans faire de psychologie de "comptoir" mais l'auto-mutilation est le signe que la personne va mal mais sans pour autant avoir des idées négative au contraire cela démontre une souffrance de laquelle la personne veux s'extirper, il faut l'aider et aller voir un psychiatre, le cas que tu décris nécessite cela
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Auto mutilation

Message par Amarnis » Mer Mars 06, 2013 11:57

Bonjour poupie85,
de bien tristes nouvelles que voilà.
J’espère qu'ici tu trouvera un peu d'aide et de réconfort.
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Auto mutilation

Message par poupie85 » Mer Mars 06, 2013 12:17

Fumigatus a écrit :Avez vous des enfants ?

Es-tu enceinte ?

Etes-vous propriétaire de votre appartement ?

Vis tu chez lui ou lui chez toi ?


Nous avons une petite fille adorable de 5 mois. Il est un père formidable, absolument irréprochable.
Mais la naissance de sa fille a remué beaucoup de choses en lui ( soupçons d'abus dans sa petite enfance, enfance malheureuse, etc )

Nous ne sommes que locataires, mais d'un charmant appartement qu'il adore ( le plus beau qu'il ait jamais eu, ce sont ses mots )

Nous sommes colocataires, nous ne sommes ni "chez l'un" ni "chez l'autre". Mais si tu parles de région, oui je suis dans la mienne, et lui loin
de la sienne ( il est de Provence ) et je sais que son environnement lui manque. Nous en parlons souvent. Nous avons décidé de partir pour le
Sud dès que nous avons tous les deux une stabilité financière ( je vais peut-être entrer en école pour 3 ans ici, et lui n'a pas de travail pour l'instant )

Nana a écrit :Y a-t-il un déclencheur commun à ces crises ?


Des incompréhensions. Des erreurs de communication. Nous étions entrés dans un cercle vicieux, une dispute en entraînant une autre, lui n'ayant pas
le temps de décompresser et moi n'arrivant plus à passer au-dessus, traînant mon malaise d'un jour à l'autre, re-déclenchant chez lui des crises.
Des discussions au sujet de la famille aussi, où, sans rentrer dans les détails, je me suis permis de donner mon avis ( plutôt négatif ) sur quelqu'un des siens.
Chose à ne pas faire. Il perd toute objectivité et s'oppose à moi avec une colère sans nom. Je ne le ferai plus jamais.

Pour décrire le début d'une crise, au hasard... Par exemple je me lève sans grand sourire, parce que je souffre encore de ce qui a pu se passer la veille..
Du coup il me reproche de faire la gueule. Je lui répond que je n'arrive pas à passer au dessus. Il me dit que ça le gonfle. C'est plus fort que moi, je trouve ça
injuste, je lui répond que j'ai le droit d'avoir mes émotions et de les gérer comme je peux. Il m'ordonne de " sortir de ça ". Je n'y arrive pas. Il se lèvera brusquement avec
une remarque acerbe genre " j'en ai plein le c* " ou " personne m'a jamais gonflé comme ça ".
Forcément, à cran, je répond un truc genre " c'est ça " ou " tu m'emm*rdes ". Et là, ces derniers temps, c'était la violence.
Il m'attrape, m'étrangle, me tire les cheveux ( j'en ai perdu des poignées entières ), me plaque à un mur, me gueule dessus, me jette au sol, m'insulte, et récemment, me gifle.

La chose qui m'a le plus choqué était un jour, dans la salle de bain. je m'étais relevée et assise sur le rebord de la baignoire. Je pleurais. Il ne supporte pas de voir quelqu'un pleurer,
ça l'énerve. Il est revenu, m'a traité de conn*sse, et m'a asséné une gifle, avec un " tiens, j'te respecte même plus".

Et puis il sort, il marche, ou alors il veut tout quitter, moi, le foyer, et retourner chez sa mère dans le sud.
Je pense qu'il a peur de l'abandon et qu'il veut précéder ce qu'il croit que je vais faire ( le quitter ) pour ne pas être quitté.

C'est affreux à vivre, et encore je ne raconte pas le tiers.

Il n'est pas contre se faire suivre par une structure psychiatrique. Depuis sa mutilation, c'est allé trop loin. Ce jour là j'ai nettoyé du sang dans tout l'appartement, avec les flics qui
m'interrogeaient, sûrement parce qu'ils se demandaient si ce n'était pas moi qui l'avait agressé.
Je ne veux plus vivre ça.

A côté de cela, nous pouvons être absolument heureux pendant des jours ( je n'ose plus dire " des semaines " parce que ces derniers temps, ce n'était pas le cas ).

Je l'aime.

je veux juste des solutions...
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Auto mutilation

Message par lliw » Mer Mars 06, 2013 12:25

Après avoir pris connaissance de ton dernier post, as tu envisagé de le quitter? trop violent comme relation c'est malheureux de te dire ça mais rien ne changera
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Auto mutilation

Message par poupie85 » Mer Mars 06, 2013 12:30

lliw a écrit :Après avoir pris connaissance de ton dernier post, as tu envisagé de le quitter? trop violent comme relation c'est malheureux de te dire ça mais rien ne changera


Pourquoi dis tu cela ?
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Auto mutilation

Message par poupie85 » Mer Mars 06, 2013 12:53

Je ne veux pas le quitter, même temporairement.
Et puis, je pense aussi qu'il le vivrait très mal. Je dois être avec lui, le soutenir.
J'ai sûrement moi aussi dû faire ou dire des choses qu'il ne fallait pas. Je ne pense pas l'aider en lui demandant de partir, ou en partant.
Pourquoi, aussi, n'a-t-il jamais été violent avec ses ex ? ( mais il l'a été avec d'autres ) : pourquoi moi ?
je dois bien faire quelque chose de mal. ll me dit que c'est parce qu'il m'aime, mais l'amour, c'est pas ça...
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Auto mutilation

Message par Amarnis » Mer Mars 06, 2013 13:10

Je pense qu'il faut envisager l'idée que des aspies puissent faire des crises de type borderline, c'est ce que j'ai eu l'impression de vivre il y a peu avec Anakine.
Poupie, tu l'aimes c'est évident, tu n'en est même plus a te protéger, bravo pour cette preuve d'amour. Lui il en est a se mutiler, c'est dire son malaise.
Je n'ai malheureusement que peu de conseils concernant la gestion de ce type de crise, je viens même d'échouer complètement avec Anakine. Ce que je sais, c'est qu'il ne faut pas sous-estimer la détresse d'un aspie et, sans pour autant accepter de le laisser s'enfermer dans un système de pensées négatives rigides, lui assurer de son soutient, c'est parfois très acrobatique.

Courage
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Auto mutilation

Message par poupie85 » Mer Mars 06, 2013 13:50

Amarnis a écrit :Je pense qu'il faut envisager l'idée que des aspies puissent faire des crises de type borderline, c'est ce que j'ai eu l'impression de vivre il y a peu avec Anakine.
Poupie, tu l'aimes c'est évident, tu n'en est même plus a te protéger, bravo pour cette preuve d'amour. Lui il en est a se mutiler, c'est dire son malaise.
Je n'ai malheureusement que peu de conseils concernant la gestion de ce type de crise, je viens même d'échouer complètement avec Anakine. Ce que je sais, c'est qu'il ne faut pas sous-estimer la détresse d'un aspie et, sans pour autant accepter de le laisser s'enfermer dans un système de pensées négatives rigides, lui assurer de son soutient, c'est parfois très acrobatique.

Courage


Anakine était borderline ? ça fait tellement longtemps que je n'ai pas suivi à fond les dernières publications, excuse moi, j'ignore tout d'elle et de votre relation.
Comment faire pour ne pas avoir de pensées négatives ? je n'ai presque plus que cela. Je suis de nature hypersensible et plutôt pessimiste, de plus.
J'ai moi-même souffert de l'abandon de mes parents ( qui ont envisagé de me deshériter et d'adopter un autre enfant pour lui offrir ce que moi, je n'avais pas voulu - j'avais arrêté mes études, ils ne me l'ont jamais pardonné ). J'ai peur, j'ai mal, moi aussi j'angoisse. Dans ces moments là je sais que je devrais faire des efforts mais je pense " pourquoi toujours moi ? et qui se préoccupe de moi ? "
Où trouver le courage...
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Auto mutilation

Message par Anatheia » Mer Mars 06, 2013 14:02

Que tu l'aimes n'est pas la question. Il semble imprévisible, très impulsif. Pour l'instant, il ne retourne cette colère, ce mal être que sur toi. Mais penses-tu à ta fille ? Cela peut vite évoluer, ça peut déborder et même si tu vas nous dire qu'il aime sa fille plus que tout et que jamais il ne la toucherais, tu ne peux pas savoir. Et la mettre en danger sur de l’irrationalité et de l'aveuglément de ta part pourrait vous coûter très cher. Tu t'en voudrais toute ta vie.

Rien que le fait qu'elle soit témoin d'une violence et/ou d'un irrespect de sa part envers toi, lui laissera des séquelles émotionnelles. Il a besoin d'une aide et il a besoin d'accepter cette aide. En attendant, je te conseille très très fortement de vivre séparément.
En aucun cas ça ne voudra dire que tu ne l'aimes pas. Ça veut dire que tu veux le mieux pour lui, pour toi et surtout pour ta fille.
Always running from the Sun.
Avatar de l’utilisateur
Anatheia
Passionné
 
Message(s) : 678
Inscription : Jeu Fév 14, 2013 15:42

Re: Auto mutilation

Message par poupie85 » Mer Mars 06, 2013 14:34

Nana a écrit : Il a besoin d'une aide et il a besoin d'accepter cette aide.


Il va se rendre à la structure psychiatrique du coin, ils sont spécialisés en autisme / borderline / bipolaire / schyzo.
Il est dans une démarche volontaire et n'est pas dans le déni. Il aimerait juste que tout soit plus simple entre nous.

Nana a écrit :En attendant, je te conseille très très fortement de vivre séparément.


Non.
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Auto mutilation

Message par Anatheia » Mer Mars 06, 2013 15:04

Je ne comprends pas ta démarche sur le forum si tu n'essayes pas de prendre en considération nos conseils.
Tu veux simplement en discuter, faire part de ton expérience et de tes émotions ?
Always running from the Sun.
Avatar de l’utilisateur
Anatheia
Passionné
 
Message(s) : 678
Inscription : Jeu Fév 14, 2013 15:42

Re: Auto mutilation

Message par poupie85 » Mer Mars 06, 2013 20:18

Nana a écrit :Je ne comprends pas ta démarche sur le forum si tu n'essayes pas de prendre en considération nos conseils.
Tu veux simplement en discuter, faire part de ton expérience et de tes émotions ?


Je souhaite, enfin, j'ai besoin à la fois d'extérioriser tout cela, oui ( puisque par respect pour lui, je n'en parle à personne ) et que ce silence est très lourd à porter.
Surtout quand des perches sont tendues par des proches ( tu as les yeux gonflés, tu as pleuré il y a pas longtemps ? C'est quoi ce bleu ? etc )
Et si, je veux prendre tous vos conseils, mais par pitié, pas le refrain de " il faut que tu le quittes " ou "il faut que tu quittes le foyer ".
Tout le reste, oui, mais pas ça. Je veux que l'on surmonte cela ensemble, à deux.

Que pensez vous du profil Borderline corrélé avec l'Asperger ? j'ai beaucoup lu sur le sujet, et bien des choses lui correspondent parfaitement, au point que cela en est troublant.
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Auto mutilation

Message par Rafale » Mer Mars 06, 2013 23:46

-
Dernière édition par Rafale le Lun Juil 11, 2016 3:03, édité 1 fois.
Il n'empêche.
Rafale
Passionné
 
Message(s) : 193
Inscription : Jeu Mars 22, 2012 13:10
Localisation : Rhône Alpes

Re: Auto mutilation

Message par poupie85 » Jeu Mars 07, 2013 10:33

Rafale a écrit :Salut poupie85,

Je me demandais, à part les professionnels qu'il est susceptible de rencontrer prochainement, si tu savais s'il en parlait à quelqu'un, de ces crises de violence, de son mal-être. Je veux dire plus probablement sur le Net, s'il a des correspondants quoi.


Il en parle à sa mère, mais pas de tous les détails bien sûr. Il minimise et ne dit que le minimum. C'est la seule personne, et moi, je n'en parle à personne.
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Re: Auto mutilation

Message par Amarnis » Jeu Mars 07, 2013 11:01

poupie85 a écrit :
Que pensez vous du profil Borderline corrélé avec l'Asperger ? j'ai beaucoup lu sur le sujet, et bien des choses lui correspondent parfaitement, au point que cela en est troublant.


Poupie qu'as tu lu et peux-tu me donner des références, j'aimerais aussi comprendre.
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Auto mutilation

Message par lliw » Jeu Mars 07, 2013 12:23

.

Et le jour ou il va aller plus loin... (sait on jamais) tu vas aussi te dire que tu l'aime et que tu ne le quitteras pas? tu seras peut être toi même mutiler ou voir pire, mais bon tu as l'air catégorique donc je ne vois pas quoi te dire d'autre


.
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Auto mutilation

Message par poupie85 » Jeu Mars 07, 2013 14:49

Amarnis a écrit :
poupie85 a écrit :
Que pensez vous du profil Borderline corrélé avec l'Asperger ? j'ai beaucoup lu sur le sujet, et bien des choses lui correspondent parfaitement, au point que cela en est troublant.


Poupie qu'as tu lu et peux-tu me donner des références, j'aimerais aussi comprendre.


J'ai beaucoup lu, mais principalement le site de l'AAPEL : notamment ce lien, qui lui correspond totalement ( de son propre aveu également )
http://www.aapel.org/bdp/BLcontradictionFR.html

Rafale, tu peux lui envoyer un MP oui, il en sera avisé, mais il est nature très "froide", ne te vexe pas s'il ne répond pas... De plus, le sujet le gêne ( ce que je comprends )
Fiancée d'un homme très probablement Asperger, diagnostic le 25 septembre.
Avatar de l’utilisateur
poupie85
Passionné
 
Message(s) : 1067
Inscription : Mar Mai 01, 2012 23:37
Localisation : Alsace, Haut Rhin.

Suivant

Retour vers Asperger, Dépression et Envie Suicidaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron