Dans une impasse. Je ne crois plus en moi

Espace dédié à la dépression et aux pensées suicidaires chez l'autiste.

Message par Alexandre76 » Ven Jan 20, 2012 9:39

Jouer n'est pas tromper.
Quand un acteur se met dans la peau de quelqu'un qui joue un rôle, il ne ment pas justement ! Moi aussi l'expression théâtrale m'a fait beaucoup de bien, j'aurai aimé avoir plus de temps et d'argent pour prendre des cours et m'améliorer. Des choses qui m'ont aidé c'est des formations sur l'accueil du public et la gestion des conflist, également la conduite de réunion.
Pour moi rien qu'on ne puisse réussir en travaillant.
Quand je dois m'immerger professionnellement parmi les neurotypiques, je n'ai pas peur, c'est comme sauter en parachute, je maitrise la technique, je sais me diriger, ouvrir mon parachute, mais je ne sais jamais exactement où je vais atterrir. Tant pis si je perturbe un peu la trajectoire de quelques pigeons, ils s'en remettrons, cela ne remet pas en question la validité de mon saut.
J'arrive a gérer des relations sociales professionnelles parce que je connais les codes, je les ai assimilés. Après ce n'est pas forcement toujours simple car j'ai du mal avec la hiérarchie et tendance à ne pas inhiber mon discours, cela n’enlève rien à la validité de mon travail ni à la véracité et à la justesse de mes propos, je passe juste pour difficile à manier.
@Lola, je sais très mal mentir, je n'aime pas cela, je n'en ai pas besoin généralement composer et omettre suffisent.
Si on t'écoute Daniel un autiste n'est pas capable de donner le change socialement, je ne peux qu'être en désaccord avec cela, c'est contradictoire avec mon expérience et certaines personnes SA que je connais. Il y a des décalages probables et des ajustements à faire, mais rien d'impossible. Après oui cela m'épuise la plupart du temps mais dans la mesure où je fais attention à mes limites, je n'ai pas de crainte à avoir, je gère. Je n'en serais pas là professionnellement sinon !
Mon burn-out et dépression de l'année dernière m'ont beaucoup appris sur moi-même et mon fonctionnement.
Je ne cherche pas pas à imiter les NT, j'ai un fonctionnement autistique plus souple que le tiens, Daniel, c'est tout. C'est un travail sur soi pour mieux vivre avec les autres, tant que tu les rejettes par incompréhension, tu restes enfermé dans des élucubrations pour justifier un pseudo-postulat de fatalité autistique. C'est démontré, les autistes peuvent apprendre ce qu'ils n'ont pas d'inné en terme de communication, ils peuvent même être bons dans ce domaine. J'en ai assez que tu réduises tout le temps l'autisme à une vision réduite à quelques symptômes de difficultés. Le spectre autistique est plus complexe et plus diversifié que cela : il y a juste à regarder les différents profils sur le forum.
D'ailleurs je me retrouve plus chez les femmes aspies que les hommes pour le moment, elles ont plus de souplesse. Je fais le parallèle avec mon père et mon frère, qui sont très rigides dans certains domaines et ont tendance à réagir comme toi Daniel : uniquement en logique linéaire. Pour moi Daniel puisque tu veux à tout prix classifier les choses, tu es AHN (comme mon père et mon frère), pas asperger. Les asperger ont plus de capacité d'échange et de souplesse intellectuelle. Les AHN ont plus de puissance à priori mais ont moins de capacité d'ouverture au monde.
Comme le dis Lola,parfois c'est ceux qui essaient le plus de s'adapter qui souffrent le plus. C'est vrai et c'est mon cas. J'ai même été jusqu'à l'épuisement parfois. Sauf que j'ai réussi et que j'en suis content, maintenant je sais où m’arrêter, je connais mieux mes limites, j'ai appris à me respecter aussi. Avoir des limites ne veux pas dire qu'on ne puisse rien faire ! Après tout le monde peut évoluer, mais pas forcément changer. Encore faut_il le vouloir et ne pas s'enfermer dans une idée de difficulté insurmontable. Comme je le dis souvent et cela me plait de le répéter ici et aujourd'hui, le SA n'est pas une excuse, c'est une explication. Je suis compréhensif avec les personnes qui ont des difficultés et qui cherchent à les surmonter, je le suis moins avec quelqu'un qui passe sa vie à auto-justifier sa différence pour légitimer le fait qu'il ne fasse rien pour améliorer son rapport aux autres. Je n'ai pas dit que c'était possible, juste que c'était plus sain que de se bâtir un système fictif d'auto-justification fictive.
J'ai un test WAISS à 130, passé dans de très mauvaises conditions, ce qui laisse supposer que je pourrais faire mieux, j'ai eu une évaluation complète avec une psychologue formée au SA et un diagnostique officiel d'un psychiatre. Ce qui ne m'empêche pas d''être également fonctionnaire, père de famille et conjoint.
La vision de l'autisme que tu as Daniel dessert les gens comme moi, qui sont autistes mais aussi hqi et qui donne très bien le change car ils ont appris à le faire, cela n'a pas toujours été le cas dans ma vie et j'ai connu beaucoup de souffrance à cause du SA, de l'incompréhension surtout.Alors quoi Daniel, il manque un ou deux de tes critères ? Je ne te ressemble pas alors je ne suis pas autiste ? je crois que tu devrais approfondir ton champ de connaissance au vivant plutôt qu'à uniquement internet. Je peux d'autant plus l'affirmer aujourd'hui que j'ai rencontré d'autres aspies qui me ressemblaient, pour la plupart souvent, ils ne savent pas qu'ils sont SA car sur adaptés.
Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par solila » Ven Jan 20, 2012 11:26

Alexandre : grand sourire.

No comment, seulement Merci pour ce partage énergique, net, clair.
La culture trace des chemins droits, mais les chemins tortueux sans profit sont ceux-là même du génie. W.Blake
solila
Regulier
 
Message(s) : 118
Inscription : Jeu Déc 16, 2010 22:14
Localisation : Ici

Message par Alexandre76 » Ven Jan 20, 2012 12:47

Content de te revoir parmi nous Solila ;-)
Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par Alexandre76 » Ven Jan 20, 2012 13:23

On peut etre-autiste et avoir du charisme, tu melanges tout Daniel.
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par lola azs » Ven Jan 20, 2012 13:36

Alexandre76 a écrit :Pour moi rien qu'on ne puisse réussir en travaillant.

et bien... si. Il y a qd meme des choses pour lesquelles meme en travaillant, on n'a pas les capacités d'arriver à un résultat correct.
il faut alors savoir renoncer, changer la problématique c'est souvent un très bon moyen.
je suis un peu méfiante qd j'entends ce genre de truc car ça mene souvent ds un mur, violemment, au burn out, voire à des arrêts brusques comme des ts qui parfois finissent par tuer... notamment chez les plus jeunes d'entre nous.
etre conscient de ses limites, les accepter, c'est aussi une façon de les dépasser, s'est s'ouvrir des voies.
mon petit est mal voyant, il lui reste 1/100 à gauche et 1/10 à droite. Je ne peux qd meme pas le laisser rêver d'etre un jour pilote d'avion !
sa vision est un handicap pour certaines activités, mais bcp de ces activités il n'est pas obligé de s'y adonner.
et cesser de rêver à certaines choses, cesser de déployer de l'energie pour atteindre ce qui est inatteignable c'est libérer de l'énergie pour s'accomplir, ailleurs, là où il a un potentiel qui lui facilite l'avancée.
c'est une question de rapport dépense/gain.
un rapport entre le peu d'énergie dépensée et le maximum de plaisir ou d'accomplissement atteint, ou bcp d'énergie dépensée (voire toutes ses réserves épuisées) pour un très faible résultat.

Alexandre76 a écrit :@Lola, je sais très mal mentir, je n'aime pas cela, je n'en ai pas besoin généralement composer et omettre suffisent.

sorry ! it was a joke, mais j'ai oubié le ;-) après ma question,
je me doute bien que ce n'est pas ton fort le mensonge ! hahaha

Alexandre76 a écrit :D'ailleurs je me retrouve plus chez les femmes aspies que les hommes pour le moment, elles ont plus de souplesse.

j'ai 3 jeunes mâles aspies à la maison, la génération suivante est hybride ! bien mieux préservée des schémas et cloisonnement de genres :-) tu es juste un peu décalé ds le temps pour t'y retrouver, comme si tu étais là un peu trop tot, c'est un peu plus facile pour nous les femelles pour une fois...
Alexandre76 a écrit :Si on t'écoute Daniel un autiste n'est pas capable de donner le change socialement,

ben... c'est surtout à te lire daniel, j'ai tjrs l'impression que tu confonds les choses et les liens, qd je te lis je comprends : je souffre du mode de communication employé par la majorité, donc les gens sont responsables et coupables de ma douleur, donc je ne peux rien faire pour que ça change puisque je ne suis pas les gens
encore une fois, si les autres (ceux auxquels tu t'adressent) entendent comme moi, c'est effectivement mal parti entre vous !

Alexandre76 a écrit :j'ai un fonctionnement autistique plus souple que le tiens, Daniel, c'est tout.

pas un comportement autistique plus souple, un comportement personnel plus souple...
c'est une démarche personnelle... que tu sois autiste ou non, tu peux être ouvert, positif ou négatif, serein ou révolté etc...
tu es humainement ouvert, ce n'est pas si fréquent, autiste ou pas...
Alexandre76 a écrit :La vision de l'autisme que tu as Daniel dessert les gens comme moi, qui sont autistes mais aussi hqi

ça dessert tout le monde, et c'est dangereux...
encore une fois, nous sommes sur un forum, il y a des plus jeunes, des plus fragiles aussi, fermer des portes à la compréhension de soi, fermer des voies alternatives, dire que le problème vient de l'autre, etc... c'est prendre le risque que certains (plus jeunes ou plus fragiles) se dévalorisent, s'arrêtent, meurent.
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par Alexandre76 » Ven Jan 20, 2012 13:51

Alexandre76 a écrit:

Pour moi rien qu'on ne puisse réussir en travaillant.


et bien... si. Il y a qd meme des choses pour lesquelles meme en travaillant, on n'a pas les capacités d'arriver à un résultat correct.
il faut alors savoir renoncer, changer la problématique c'est souvent un très bon moyen.
je suis un peu méfiante qd j'entends ce genre de truc car ça mene souvent ds un mur, violemment, au burn out, voire à des arrêts brusques comme des ts qui parfois finissent par tuer... notamment chez les plus jeunes d'entre nous.
etre conscient de ses limites, les accepter, c'est aussi une façon de les dépasser, s'est s'ouvrir des voies.

changer la problématique c'est souvent un très bon moyen. C'est ce que je voulais dire, je l'ai mal formule, rien de realiste qui me soit impossible, je suis lucide sur mes limites justement.
Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par lola azs » Ven Jan 20, 2012 14:16

danielt a écrit :
Alexandre76 a écrit :On peut etre-autiste et avoir du charisme, tu melanges tout Daniel.
Une personne qui est charismatique ne peut pas avoir des problèmes dans des relations sociales comme les aspies. Une personne charismatique arrive à manipuler les autres personnes, elle obtient donc ce qu'elle veut. C'est le contraire des problèmes dans des relations sociales.

Je vois vraiment très mal comment une personne charismatique pourrait être diagnostiquée SA. :?:

1_ il y a une grande différence entre influence et manipulation
on va s'éviter tout exercice de rhétorique sur la question et dire qu'on est d'accord sur ce point, suffit de prendre le dico
charisme c'est de l'influence sur une foule ou sur des gens et pouvoir de séduction exceptionnel
-> ce n'est donc pas automatiquement travaillé ni orienté à des fins nuisibles pour les foules en question, ni meme orienté du tout !
-> on peut être charismatique par sa bienveillance, son honnêteté,... c'est très aspie ça, pas forcément ahn mais aspie oui...
2_ tu ne vois pas dis tu.... et bien regarde, et tu verras...
j'ai deux aspies très très charismatiques ds ma tribu, c'est un délice de me poser et de les regarder, de voir les autres être gagnés par leur douceur, leur droiture, leur honnêteté,
tu veux entendre que c'est de la manipulation de leur part ? et bien non !
ils n'agissent pas dans ce but, et si c'était le cas, ce but ne pourrait en aucun cas etre qualifié de malsain.
c'est ça aussi le charisme...

ps ! on va aussi s'éviter la rhétorique sur : et si ce but était malsain, comme j'ai remarqué que c'est souvent le cas chez les nt qui ne cherchent qu'à et patati et patata...
parce que la question de départ c'était, je te cite :
"Une personne qui est charismatique ne peut pas avoir des problèmes dans des relations sociales comme les aspies."
et bien si ! c'est possible... :-)
cqfd
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par lola azs » Ven Jan 20, 2012 14:20

danielt a écrit :Mes idées ne sont pas tellement originales. Il y a certains aspies qui proposent une autre définition du SA : le trouble du déficit du charisme. Les symptômes du SA ne sont ainsi qu'une explication, des causes ou des conséquences de ce déficit du charisme ( le stress, les problèmes relationnels etc. )

http://www.wrongplanet.net/postt122800.html
Is Aspergers the 'anti-charisma' disorder?

ce n'est pas parce que tes idées ne sont pas orginales et qu'elles sont partagées par un grand nombre qu'elles sont justes, ou justement expliquées...
ou alors tu en viendrais à admettre que les nt ont le bon code de communication ? qu'ils ont des façons raisonnables, agréables, efficaces de communiquer ? hahahaha
c'est vraiment nul comme justification !
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par lola azs » Ven Jan 20, 2012 14:37

Alexandre76 a écrit :
Alexandre76 a écrit:

Pour moi rien qu'on ne puisse réussir en travaillant.


et bien... si. Il y a qd meme des choses pour lesquelles meme en travaillant, on n'a pas les capacités d'arriver à un résultat correct.
il faut alors savoir renoncer, changer la problématique c'est souvent un très bon moyen.
je suis un peu méfiante qd j'entends ce genre de truc car ça mene souvent ds un mur, violemment, au burn out, voire à des arrêts brusques comme des ts qui parfois finissent par tuer... notamment chez les plus jeunes d'entre nous.
etre conscient de ses limites, les accepter, c'est aussi une façon de les dépasser, s'est s'ouvrir des voies.

changer la problématique c'est souvent un très bon moyen. C'est ce que je voulais dire, je l'ai mal formule, rien de realiste qui me soit impossible, je suis lucide sur mes limites justement.
Alexandre

je pense que je sais ça de toi... peut être les autres ne savent pas et peuvent l'entendre autrement...
c'est une question de lieu et de public, je suis un peu (trop ?) vigilante, je pense à mes petits, à ce qu'ils entendent, lisent, perçoivent,... je passe mon temps à décoder, traduire, remettre les mots à leur place pour eux... ça déteint ici...
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par Alexandre76 » Ven Jan 20, 2012 14:53

Une magnifique lionne, je trouve. Tes enfants ont de la chance. Jamais rencontre de personne comme toi Lola, j'apprecie. Me sens moins seul du coup.
Biz Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par lola azs » Ven Jan 20, 2012 15:33

Alexandre76 a écrit :Une magnifique lionne, je trouve. Tes enfants ont de la chance. Jamais rencontre de personne comme toi Lola, j'apprecie. Me sens moins seul du coup.
Biz Alexandre

:-)
- mes enfants c'est une chance pour moi ! 3 aspies ! c'est 3x plus d'opportunités de dépasser mes limites, pour eux, et puis qd j'ai trouvé le chemin, c'est un possible qui s'ouvre à moi, pour d'autres domaines aussi...
c'est une grande chance...
- jamais rencontré qq comme moi ? tu n'as donc jamais rencontré qq comme toi ?... hahaha, moi non plus ! c'est l'avantage de cet espace...
oui, ça me fait plaisir, c'est étonnant, léger, ça me fait plaisir de parler (ou pas d'ailleurs... parce que justement ce n'est pas nécessaire) à qq qui est "un comme moi" ;-)

une jolie pensée toute claire pour miu au passage :-)
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par lola azs » Ven Jan 20, 2012 17:30

danielt a écrit :Voici un texte concernant les théories actuelles du leadership. Le charisme n'existe que grâce aux personnes qui ressentent le charisme. Le charisme est donc une simple adaptation au fonctionnement mental des autres êtres humains.
La théorie LMX (Leader Member eXchange theory) propose elle aussi une vision équilibrée du rapport leader/suiveurs en appréhendant le leadership comme un phénomène par essence relationnel (Graen & Uhl-Bien, 1992). Le renversement de perspective est complet avec la théorie implicte du leadership (Lord & Maher, 1991) et la théorie de la romance du leadership (Meindl & Elhrich, 1987). La première se fixe pour but d’étudier les processus d’évaluation et de perceptions qui conduisent un ensemble de suiveurs à considérer un autre individu comme un leader, la seconde, dans une perspective constructiviste, assimile le leadership à un concept romantique qui ne s’explique qu’à travers des processus d’attribution des suiveurs. Le leader n’existe alors que grâce aux subordonnés, puisque ce sont ces derniers qui le construisent psychologiquement et socialement. Si l’idée de Meindl – selon laquelle il suffit d’étudier les suiveurs pour comprendre le leadership – ne fait pas l’unanimité, il est aujourd’hui acquis que les suiveurs et les interactions leaders/suiveurs constituent des dimensions centrales du processus de leadership. Il s’ensuit que les qualités du leader efficace feront une large place à la capacité à gérer des relations interpersonnelles au sein d’un groupe à motiver les suiveurs.

Je pense que la SA est un déficit du charisme sur les personnes neurotypiques. Le SA n'est donc pas un trouble en soi mais une incompatibilité avec les personnes neurotypiques majoritaires. En développant le concept de la pensée rhétorique on peut assimiler cette penseé au charisme. Le comportement humain, le raisonnement et le charisme constituent un ensemble et le raisonnement humain évolue ainsi dans un seul but, rendre son utilisateur charismatique. Parce que le raisonnement humain est optimisé pour rendre la personne charismatique, il y a une forte chance que toute neurodiversité rendra son porteur moins charismatique, voire pas du tout charismatique pour les gens neurotypiques.


comme tu le notes très bien :
- "Voici un texte concernant les théories actuelles du leadership."
ce sont des théories
- "Je pense que la SA est un déficit du charisme sur les personnes neurotypiques."
c'est ce que tu penses, avec tes ouvertures mais aussi les limites de ton esprit
- "En développant le concept de la pensée rhétorique on peut assimiler cette penseé au charisme."
tu pars d'un concept et d'une pensée rhétorique, non validés, mais pris comme présupposés, à un dvpt intellectuel
- "Le comportement humain, le raisonnement et le charisme constituent un ensemble"
oui, UN ensemble, un des ensembles, un des présupposés etc
- "et le raisonnement humain évolue ainsi dans un seul but, rendre son utilisateur charismatique."
ET et AINSI, c'est ce que toi tu en déduis, à tort, par raccourcis, selon des présupposés pré établis de façon limitative (voire limitée) par tes soins
- "Parce que le raisonnement humain est optimisé pour rendre la personne charismatique," non ! le raisonnement humain n'est pas optimisé pour cela.
ce que d'ailleurs tu n'étayes pas.
- "il y a une forte chance..." ça c'est le pompon ! ça ne veut rien dire une forte chance... !

parlons donc de la vraie vie, celle que nous vivons tous les jours, partageons nos expériences, bien réelles, parfois solitaires, sans en faire des généralités, mais que nous sommes un bon nombre à vivre et les ressentir de la meme façon chacun isolément
parfois ça nous permet de tracer des grandes lignes communes pas d'exclure les lignes et chemins plus personnels à chacun de nous.

effectivement on peut aller fureter sur les chemins des théories, des raisonnements mais il faut alors :
- établir des présupposés précis
- des problématiques précises
- des cheminements précis
et surtout se mettre à l'abri des conséquences hâtives et indues et erronées, des sophismes parfois involontaires (quoique...) mais dangereux,
avancer l'esprit ouvert à l'inconnu, avec le moins d'a priori possible..
pas facile
ne pas faire de déductions hâtives et orientées au moins.. c'est le minimum requis pour un chercheur.
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par lola azs » Ven Jan 20, 2012 17:47

danielt a écrit :
lola azs a écrit :ne pas faire de déductions hâtives et orientées au moins.. c'est le minimum requis pour un chercheur.

Il faut tout de même avancer dans la réflexion. Je suis prêt à ouvrir mon esprit à condition qu'une autre idée concurrente soit présentée. Pour l'instant mes propositions me paraissent compatibles avec toutes les informations que j'ai trouvées et il y en a beaucoup. Je n'ai trouvé aucune autre théorie qui tienne la route suffisamment.

alors expérimente tes théories,
décortique les avant de les expérimenter d'ailleurs...
pose l'objet de la recherche clairement, échafaude les théories les plus folles, et teste les... ça évite de partir ds tous les sens (ou dans un seul).
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

PrécédentSuivant

Retour vers Asperger, Dépression et Envie Suicidaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron