Dans une impasse. Je ne crois plus en moi

Espace dédié à la dépression et aux pensées suicidaires chez l'autiste.

Dans une impasse. Je ne crois plus en moi

Message par Corwin67 » Mer Jan 18, 2012 0:00

Bonjour,

Depuis toujours je suis très timide. Actuellement je suis à la Fac. J'ai fais des connaissances au début de l'année, mais je n'ai jamais approfondi les relations. Pour me vider la tête, j'allais régulièrement le soir à la médiathèque de ma cité universitaire. Là-bàs, je jouais à des jeux de société avec des personnes. Les gens doivent me trouver à peu près normal quand ils me rencontrent pour la première fois, puis plus tard, mon silence pesant les intrigue. J'ai arrêté de me rendre à la médiathèque =/.

En fait, je suis capable de saluer les gens, de leur demander comment ça va, puis ça s'arrête là. Je n'ose pas aller plus loin, je ne sais pas de quoi parler. Pourtant au fond, je suis certain qu'avec de l'entrainement je pourrais aller plus loin. Mais je n'ai pas du tout l'habitude de discuter. Je suis trop souvent seul. Ma solitude m'amène à me détester. Je suis même en train de devenir boulimique. Ma lâcheté me tue.
Comment je peux me reprendre ?
Face à un problème qui semble insoluble, voir les choses sous un angle différent ou avoir un avis extérieur ça aide.
Corwin67
 
Message(s) : 9
Inscription : Sam Jan 14, 2012 17:22
Localisation : Alsace (67)

Re: Dans une impasse. Je ne crois plus en moi

Message par omega » Mer Jan 18, 2012 11:36

Corwin67 a écrit :En fait, je suis capable de saluer les gens, de leur demander comment ça va, puis ça s'arrête là. Je n'ose pas aller plus loin, je ne sais pas de quoi parler. Pourtant au fond, je suis certain qu'avec de l'entrainement je pourrais aller plus loin.

Avec un "programme" adéquat en tête peut-être.
Peut-être y arriveras-tu en perfectionnant ta technique...
On ne pourra sans doute pas s'approprier la technique, au point que cela cesse d'être un langage étranger et un travail de simulation pour nous... cela dit, je me contenterais d'un simple sentiment de compétence.

Je suis exactement dans le même cas que toi. Le "bonjour, ça va?", j'ai appris à le faire quotidiennement sans commettre trop d'impairs (mal à propos, cafouillage dans la synchronisation avec l'autre, ou autre attitude louche :D : ça m'arrive encore quelquefois même après des années de pratique :lol: pour me rappeler que ce n'est PAS mon langage, d'où ma remarque précédente). Rencontrer les gens pour la première fois et échanger des banalités, ça va... après c'est la cata :lol: je veux dire qu'après ce stade, apparaît clairement ma nature bizarre, étrangère, distante, et la nature sans issue de toutes relations avec moi, dans l'optique de relations NT normales.

Je pense que les gens me laissent sans exception tomber au bout d'un moment, même les plus gentils et les mieux intentionnés, sans doute parce que de leur point de vue et selon leur attentes, notre amitié ne mène nulle part.

Ne culpabilise pas, c'est pas de la lâcheté! ;) C'est une rencontre flagrante avec ta propre nature, et ton décalage par rapport aux autres.

Pas trouvé de solution, aucune idée de ce qu'attend un NT de l'évolution d'une relation amicale normale.
Si tu trouves mieux que moi, fais m'en profiter! :D

En attendant, j'assume mon décalage, ça n'empêche en rien ma solitude mais ça a au moins le mérite de l'expliquer.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par omega » Mer Jan 18, 2012 12:04

Ben oui... mais à défaut de les ressentir, on peut apprendre à les "afficher", comme tu dis.
Passer en "émulation NT", pour reprendre un terme informatique fort de circonstance ;) : comment "émuler" le fonctionnement NT pour pouvoir faire tourner les programmes NT, tout en restant matériellement un NAT. :D
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par lola azs » Jeu Jan 19, 2012 0:03

omega a écrit :Ben oui... mais à défaut de les ressentir, on peut apprendre à les "afficher", comme tu dis.
Passer en "émulation NT", pour reprendre un terme informatique fort de circonstance ;) : comment "émuler" le fonctionnement NT pour pouvoir faire tourner les programmes NT, tout en restant matériellement un NAT. :D

oui mais moi à passer en mode émulation je me désynchronise... et c'est ps bon pour moi...
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Message par Miu » Jeu Jan 19, 2012 3:39

Pareil que Lola, si je fais ça je n'ai plus conscience de... rien... à part de l'effort demandé, et donc je finis par littéralement perdre mon temps et difficile de SE rattraper dans ces conditions...
Clepsydre.

Un dromadaire lantiponnant.

Dindon, si on change toutes les lettres, ça fait "moustiquaire". Coïncidence ? Je ne pense pas.
Miu
Passionné
 
Message(s) : 242
Inscription : Dim Nov 20, 2011 16:33
Localisation : Paris, France

Message par omega » Jeu Jan 19, 2012 18:21

Je pense qu'on peut l'être ... dans des circonstances prédéterminées.
Etre un imposteur crédible... tout un programme. :D

C'est sûr que ça doit monopoliser un paquet de ressources au détriment de tout le reste!
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Miu » Jeu Jan 19, 2012 18:35

J'arrive à être crédible dans le genre "jeune fille prépubère surexcitée" ou "intello de base" mais dès qu'on entre dans les sollicitations plus évoluées, c'est un échec radical.
Je n'arrive même pas à réagir "naturellement" étant donné que je ne sais pas quand on me demande de réagir... Etre "excentrique" aux yeux de la société permet de réagir à côté de la plaque sans que ce soit compris comme une déficience.
Clepsydre.

Un dromadaire lantiponnant.

Dindon, si on change toutes les lettres, ça fait "moustiquaire". Coïncidence ? Je ne pense pas.
Miu
Passionné
 
Message(s) : 242
Inscription : Dim Nov 20, 2011 16:33
Localisation : Paris, France

Message par Amarnis » Jeu Jan 19, 2012 19:08

danielt a écrit :Je ne partage pas ton point de vue. Il est très difficile d'être crédible quand on ment, surtout si on cherche à afficher des émotions fausses. Si un autiste y arrive, il n'est plus un autiste mais un psychopathe.

Et les autistes (rares mais existant) acteurs ? Certains autistes ont tellement appris à imiter qu'ils peuvent être brillant acteur. Donc pour moi si on peut imiter.
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Message par Alexandre76 » Jeu Jan 19, 2012 19:22

danielt a écrit :
omega a écrit :Je pense qu'on peut l'être ... dans des circonstances prédéterminées.
Etre un imposteur crédible... tout un programme. :D

C'est sûr que ça doit monopoliser un paquet de ressources au détriment de tout le reste!

Je ne partage pas ton point de vue. Il est très difficile d'être crédible quand on ment, surtout si on cherche à afficher des émotions fausses. Si un autiste y arrive, il n'est plus un autiste mais un psychopathe.

Si je suis ton raisonnement je suis un psychopathe.
Tu resumes l'autisme a la comprehension que tu t'en est faites et a l'aulne de tes difficultes. Je pense que tu devrais rencontrer des aspies en reel et te sortir de tes idees preconcues. Nous avons tous/toutes des aptitudes/talents et difficultes/troubles qui nous sont propres.
Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par Miu » Jeu Jan 19, 2012 20:33

Je t'assure qu'on peut très bien imiter. Il suffit de copier l'autre, généralement ils n'y voient que du feu. Ce n'est pas une question de psychopathie mais d'entraînement. Cela dit, c'est dangereux de le faire. On ne peut pas baser une vraie relation sur ce genre de comportement. On ne peut pas non plus réellement s'intégrer de façon positive... Il faut savoir doser, et ça, pouvoir savoir QUAND agir, c'est le plus compliqué. Reproduire les notes d'une mélodie sans la suivre n'est pas très utile...
Clepsydre.

Un dromadaire lantiponnant.

Dindon, si on change toutes les lettres, ça fait "moustiquaire". Coïncidence ? Je ne pense pas.
Miu
Passionné
 
Message(s) : 242
Inscription : Dim Nov 20, 2011 16:33
Localisation : Paris, France

Message par Alexandre76 » Jeu Jan 19, 2012 20:33

" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par lola azs » Ven Jan 20, 2012 1:42

danielt a écrit :
Miu a écrit :Je t'assure qu'on peut très bien imiter. Il suffit de copier l'autre, généralement ils n'y voient que du feu.
Comment imiter des émotions comme le bonheur, l'amour, la colère, l'indignation etc. ? Un homme NT ne voit peut-être rien du tout car il lui suffit une fille jolie et sexy mais une fille NT perçoit parfaitement si le garçon en face d'elle fait semblant d'être content ou pas. J'ai remarqué que les filles ressentent le moindre changement de mon humeur à la seconde près. Je me sens complètement transparent, je n'arrive pas à les tromper quoique je fasse. :cry:

surtout il n'est pas tjrs question d'imiter parfaitement, mais de donner le change... ce n'est pas pareil,...
contente par exemple, si on exclut la sexualité, je ne sais pas bien imiter, c'est un peu gênant qd on reçoit un cadeau par exemple, mais j'ai appris à dire : oh ! chérrrrii(e) ! j'adoooore !
colère : je ne sais pas non plus, mais comme je me mets en repli, ça passe pour de la soumission ou du mépris au choix
acteur : le plus petit de mes elfes est très bon au théatre, c'est un vrai moyen d'expression pour lui, et comme il a (déjà) dû apprendre à décrypter les visages, les expressions etc, il peut en refaire un bon nombre.

imiter n'est pas mentir, c'est parfois juste essayer de communiquer...
c'est traduire ds un langage compréhensible par l'autre ce qu'on ressent autrement... il n'y a pas de traduction juste, alors on va au plus proche, comme pour passer d'une langue à l'autre.
d'ailleurs, je ne suis pas du tout dans l'absence de ressenti ! loin de là, je ne ressens pas comme les gens, ni en intensité, ni pour les memes raisons, mais je ne suis pas sans ressenti ! j'ai meme l'impression d'être hyper réceptive ! ce qui peut parfois me mettre ds des états terribles parce que je ne comprends pas tjrs ce que l'autre me donne à ressentir.
mes émotions à moi, ça ne me mets jamais si mal que les trucs que m'envoient les autres d'ailleurs.

simuler c'est déjà autre chose, qd j'imite je ne simule pas.
@miu, être (ou jouer) l'excentrique, c'est effectivement la solution la moins dommageable et la plus facile à mettre en oeuvre, mais c'est plus facile pour nous les filles que pour les mecs, surtout avec l'age et à certains niveaux de responsabilités pro, toutefois, meme certains mecs y arrivent très bien !
c'est ce que j'ai choisi comme fonctionnement aussi, ça me permet de passer pour une "inclassable" et de mettre en avant mes capacités plutot que mes difficultés. meme ça je m'en fatigue parfois... c'est tt de meme un jeu d'acteur... ça fatigue aussi à la longue... parfois...
@alex, tu arrives à mentir ?
lola
Avatar de l’utilisateur
lola azs
Passionné
 
Message(s) : 368
Inscription : Sam Avr 16, 2011 14:33
Localisation : paris

Suivant

Retour vers Asperger, Dépression et Envie Suicidaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron