Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Espace dédié aux liens HQI (surdouance) et autisme (possibilité de comorbidité des conditions).

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par Amarnis » Mer Avr 03, 2013 17:28

anonymous a écrit :
Amarnis a écrit :Ce n 'est qu'un avis, non professionnel, mais je pense que tu peux être concernée par le syndrome d'Asperger. Il me semble percevoir dans tes propos plus qu'un simple décalage intellectuel.

Je n'ai pas vu un passage qui soit spécifique asperger, tous sont des particularités qu'on retrouve chez les HQI.

Comme je l'ai dit je perçois plus qu'un simple décalage intellectuel : une non-conformité (qui arrive aussi chez les HQI j'en conviens), un mal être (lui pas si courant), une présentation de sa vie sociale sous forme de jeu de théatre, l'identification faite par sa mère... Tout ça me laisse penser qu'il ne faut surtout pas éliminer trop rapidement l'hypothèse du SA, ce pourrait être grave. On verra comment Lucile va répondre à mes questions : par exemple regarder la bouche est typiquement aspie et ne se retrouve pas chez les, uniquement, HQI.
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par Amarnis » Mer Avr 03, 2013 17:34

lucile a écrit :Quand aux livres, je n'en connais pas particulièrement.


Assez drôle ce particulièrement, effectivement... Moi je citerai une référence, sans problème pour un HQI de 14 ans, le livre de Tony Atwood. Moi cela m'a bien évidemment éclairé sur moi et cela m'a fait du bien de voir mes particularités partagées par d'autres.
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par Amarnis » Mer Avr 03, 2013 17:41

anonymous a écrit :
Amarnis a écrit :une non-conformité (qui arrive aussi chez les HQI j'en conviens)

La non-conformité est plus courante chez les HQI, ils ont tendance à casser toutes les règles établies en démontant leur logique absurde. Et généralement ils se mettent en position de non-conformité volontairement (défi face à l'autorité).
Une histoire de calage de limites qui est très présent.


Oui-oui je l'ai dit pour la non-conformité j'en conviens et je suis d'accord aussi sur le défi intellectuel face à l'autorité c'est fréquent chez les HQI.
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lucile » Mer Avr 03, 2013 20:47

Je ne comprends pas ce que ma phrase et le particulièrement ont de spécial, pouvez vous m'expliquez?
Des souvenirs clairs de ma petite enfance, oui et non. Je me souviens très clairement de choses qui se sont passés alors que j'avais 2 ans, de la plupart des choses, mais je serai incapable de vous dire ce que j'ai fait le 30 Janvier il y a 10 ans.
Si je regardais la bouche de mes interlocuteurs? Enfant (très jeune) je ne m'en souviens pas mais sinon oui il me semble, je trouve plus facile de regarder la bouche des gens que de les regarder dans les yeux.
Comportements compulsifs? C'est à dire? Il y a des choses que je ne contrôle pas et que j'ai tendance à répéter.
Je me souviens que le langage non-verbal n'a jamais été innée chez moi, que j'ai découvert les expressions faciales... Et que je me suis efforcer de les reproduire.
Quand au fait que je soit asperger ou pas, je ne sais pas. Je pense en effet être différente des autres HQI, j'en connais quelques uns et je les trouve, différents, ils ne me comprennent pas, et bien souvent je ne les comprend pas.
Pour le regard zoologique je vais essayer, sa m'a l'air d'être une idée intéressante.
lucile
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 23:36

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par eromawyn » Jeu Avr 04, 2013 0:47

Dans tout ce que tu as raconté, à l'exception de ton dernier message, je ne vois rien de spécifique à l'autisme ; il est courant pour les HQI de se sentir en décallage, tout comme il est vrai que le syndrome d'asperger est courant chez les HQI (pendant assez longtemps je me suis demandé si je n'étais pas HQI... c'est peut-être le cas, on me dit intelligent, mais j'ai jamais passé de test de QI officiel). Il est vrai qu'il y a des ressemblances entre HQI et Asperger. Et des pensées non-conformes, ce n'est pas ce qui manque, ni chez le HQI, ni chez les adolescents.

Par contre, la tentative de suicide, les colères non adaptés et dont tu soufres et l'auto-mutilation me font penser à autre chose. J'ai connu une fille HQI (elle a appris le français en quelques mois) complètement décalée, avec laquelle je m'entendais plus que bien (normal, étant décalé et intelligent aussi). Elle avait ces problèmes, entre autres.

Quel sont les comportements compulsifs dont tu parles ?
Tu dis suite à la tentative de suicide : « j'ai embrouillé tout le monde ». Pourquoi avoir essayé (et réussi) de les embrouiller ? Se pourrait il qu'on soit passé à côté d'Asperger ou d'autre chose à ce moment-là ?
Est-ce que tu as déjà eu un petit ami ? Est-ce que tu as eu excessivement peur qu''il t'abandonne ? (et de manière générale, as-tu peur de l'abandon ?).
Est-ce que tu as tendance à voir la vie de manière binaire ? (a voir les choses comme ou très bonnes, ou très mauvaises ; une personne sera ou ton ami, ou ton ennemi, mais pas entre les deux).
eromawyn
Nouveau
 
Message(s) : 11
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 3:10
Localisation : Sofia, Bulgarie

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par Amarnis » Jeu Avr 04, 2013 8:15

lucile a écrit :Je ne comprends pas ce que ma phrase et le particulièrement ont de spécial, pouvez vous m'expliquez?
Des souvenirs clairs de ma petite enfance, oui et non. Je me souviens très clairement de choses qui se sont passés alors que j'avais 2 ans, de la plupart des choses, mais je serai incapable de vous dire ce que j'ai fait le 30 Janvier il y a 10 ans.
Si je regardais la bouche de mes interlocuteurs? Enfant (très jeune) je ne m'en souviens pas mais sinon oui il me semble, je trouve plus facile de regarder la bouche des gens que de les regarder dans les yeux.
Comportements compulsifs? C'est à dire? Il y a des choses que je ne contrôle pas et que j'ai tendance à répéter.
Je me souviens que le langage non-verbal n'a jamais été innée chez moi, que j'ai découvert les expressions faciales... Et que je me suis efforcer de les reproduire.
Quand au fait que je soit asperger ou pas, je ne sais pas. Je pense en effet être différente des autres HQI, j'en connais quelques uns et je les trouve, différents, ils ne me comprennent pas, et bien souvent je ne les comprend pas.
Pour le regard zoologique je vais essayer, sa m'a l'air d'être une idée intéressante.


Pas mal de chose qui donnent des indices d'un possible syndrome d'Asperger. Je t'encourage à aller vers une détection.

Pour ta phrase, comme l'a dit anonymous c'est binaire tu connais ou pas donc l'adverbe particulièrement fait un peu bizarre tu ne le sens pas ?
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lucile » Jeu Avr 04, 2013 18:57

d'accord, merci beaucoup. Je vais essayer de me tourner vers une détection. Il faut que j'arrive à en parler avec ma famille...
Et pour ma phrase, non, je n'ai pas ressenti bizarrement le particulièrement
lucile
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 23:36

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lliw » Jeu Avr 04, 2013 19:32

D'après ce que j'ai lu je pense que tu n'es pas aspi mais le mieux est que tu ailles effectivement dans un CRA soit pour éliminer cette option (aspi) ou soit pour la confirmer. C'est le plus simple.
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lucile » Jeu Avr 04, 2013 19:59

Les comportements compulsifs dont je parle sont des choses comme, je ne sais pas... Avant de dormir je fais des choses, en vérifie d'autres, toujours dans le même ordre, tous les soir, sinon je ne peux pas dormir. Je me tord les mains que je suis anxieuse, stresser... Je répond à beaucoup de choses par l’extrême, colère...
J'ai embrouiller tout le monde pour me protéger, parce que à se moment la j'étais fragile, que je voulais me protéger, me cacher. Je pense qu'à ce moment la, et à bien d'autres tout le monde est passer à côté de ce que je suis, aperger ou non. Je l'ai dit, je ne suis jamais vraie, je ne fais que jouer une vie, que j'essaie de rendre normal, je suis une actrice, je joue un rôle, rien d'autre. Personne ne sais qui je suis. Et je ne suis pas sur de le savoir moi même. A force de jouer j'ai peur de me perdre.
J'ai déjà eu un petit ami, j'avais vraiment peur de le perdre. Mais je ne pense pas l'avoir vraiment aimer. Je ne sais pas ce qu'est l'amour, mes amies en parle mais moi je suis incapable de définir ce sentiment (à vrai dire je ne peux pas décrire tous les sentiments, je ne les comprends pas).
J'ai peur de l'abandon, et je n'accorde jamais ma confiance. J'avais choquer la principale de mon collège qui (à la suite d'un problème) me demandait si je lui fessait confiance, j'avais répondu non.
Je vois les choses de façon binaire. C'est ce qui a entraîné ma dépression.
Je ne suis pas juste en révolte, quand je me révolte contre une chose je ne crie pas "non!" et cours dans ma chambre en claquant ma porte comme j'ai vu mes amies le faire. J'expose le problème, démontre les failles... Je vais jusqu'au bout.
lucile
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 23:36

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lliw » Jeu Avr 04, 2013 20:27

Justement, tu démontres les failles etc... et bien pour savoir ce que tu as tu doit procéder de la même manière à savoir par élimination et méthodiquement c'est le chemin le plus court sinon tu vas continuer à te perdre, parles en à ta famille
Avatar de l’utilisateur
lliw
Passionné
 
Message(s) : 728
Inscription : Jeu Avr 12, 2012 17:34

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lucile » Jeu Avr 04, 2013 20:43

Je sais bien... Mais il est plus facile de traiter les problèmes de la société (par exemple) qui ne me concerne pas directement que mes problèmes. Surtout que je ne sais pas comment aborder le sujet. Dans ma famille on parle ne pas (à part les banalités on se dit rien). De plus mon père déteste la différence, pour lui je dois juste rentrer dans le moule, point.
lucile
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 23:36

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par eromawyn » Jeu Avr 04, 2013 21:20

Ton dernier message en particulier est assez évocateur d'un trouble de la personnalité borderline (aka état limite). Comme tu n'as sans doute jamais entendu parler de ce trouble, je doute que tu es pu être influencée par une lecture de ces symptômes avant de nous en parler.

Tu peux consulter ce site (à la navigation mal fichue, mais plein d'informations) pour en savoir plus : http://www.aapel.org/.

Si je vois juste, c'est courageux de ta part de venir parler de tes problèmes sur un forum, car dans ton cas ce ne doit pas être évident d'en parler. D'ailleurs tu le dis toi-même, tu as tout le temps l'impression de jouer un rôle, donc parler sincèrement de toi t'es difficile. Mais tu as réussi, au moins anonymement sur un forum :). Mon "ex" borderline HQI n'a jamais su me dire directement qu'elle était borderline, c'était trop dur pour elle. Elle a juste réussi à me laisser des indices qui m'ont permis de la comprendre. Je ne sais même pas si ces indices c'est volontairement ou pas qu'elle les a laissé derrière. Par la suite je me suis renseigné au trouble borderline et je crois bien connaître ce trouble, ayant rencontrée cette fille qui l'était sérieusement (elle a fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique), mais qui savait bien le cacher. Qu'est ce que j'en lu des pages web pour comprendre ses "bizarreries" à elle ! (même à moi qui suis habitué à ce que rien d'ordinaire ne se passe avec moi, elle m'en a fait voir de toutes les couleurs). Résultat, je repère le trouble à 2000 km de distance maintenant !

Autant on peut s'en sortir en se situant un peu sur le spectre autistique sans attention médicale particulière surtout avec un haut QI (j'y suis probablement et je viens juste de m'en rendre compte), autant le BPD (borderline personnality disorder comme ils disent en anglais) est assez grave et mérite qu'on s'en occupe en allant consulter un psy. La tentative de suicide n'est que la résultante du grand vide que tu ressent. Tes crises de colère te font peur, tu es désagréable avec ton entourage, ça t'es en retour désagréable à toi aussi. Du coup tu es encore plus en colère, une sorte de cercle vieux. Mais malgré cela, tu as du mal à agir autrement. Et ça ne va pas aller mieux en ne faisant rien, a moins que tu n’aies envie d'attendre 30 ans, on observe généralement une diminution des troubles borderline à la quarantaine.

Donc fais tout pour trouver un psy compétant. Expliques à tes parents que tes crises de rage sont l'expression d'un mal-être qui t'as déjà amené à une première tentative de suicide, et que tu veux appendre à te contrôler en voyant un psy. Un psychothérapeute/psychiatre d'orientation cognitiviste, s'il connait le Dialectical Behavior Therapy ou DBT -mais c'est pas courant en France, je sais même comment ça se traduit en français-, c'est encore mieux, c'est la technique le plus efficace dans ton cas. Surtout pas un psychanalyste qui risque d'empirer les choses (Freud et Lacan sont complètement dépassés par les thérapies plus récentes, surtout pour le BPD).

Mais il est plus facile de traiter les problèmes de la société (par exemple) qui ne me concerne pas directement que mes problèmes.


C'est classique quand on a des problèmes psychologiques de chercher à s'occuper des problèmes d'autrui, ça permet de s'aveugler sur les siens. Ce n'est pas une solution.
eromawyn
Nouveau
 
Message(s) : 11
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 3:10
Localisation : Sofia, Bulgarie

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lucile » Jeu Avr 04, 2013 21:55

Merci pour ces informations. Je ne connaissais pas le trouble bordeline et pour être honnête je ne veux pas le connaître. C'est assez difficile d'admettre que je suis peut-être autiste mais que je suis folle non sa désoler je ne peux pas. De plus il est dit que les personnes borderline ont une mauvaise opinion d'elle même, ce n'est pas mon cas.
Je déteste les psys et je n'irai pas en voir, encore moins des spécialistes de troubles comme sa. Je vais bien, ou en tout cas pas aussi mal.
lucile
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 23:36

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par Anatheia » Jeu Avr 04, 2013 23:06

lucile a écrit :Je déteste les psys et je n'irai pas en voir, encore moins des spécialistes de troubles comme sa. Je vais bien, ou en tout cas pas aussi mal.


Tu recherches pourtant de l'aide en venant ici.
Always running from the Sun.
Avatar de l’utilisateur
Anatheia
Passionné
 
Message(s) : 678
Inscription : Jeu Fév 14, 2013 15:42

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lucile » Ven Avr 05, 2013 17:29

Oui, mais ici je suis protéger par l'anonymat, j'ai l'impression de pas être jugée. Et je ne pense pas parler à des psys.
lucile
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 23:36

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par profil supprimé » Ven Avr 05, 2013 18:34

Oui, mais ici je suis protéger par l'anonymat, j'ai l'impression de pas être jugée. Et je ne pense pas parler à des psys.


Cela viendra avec le temps, d'ici 20 ans qui sait.
profil supprimé
 

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par lucile » Ven Avr 05, 2013 18:37

Merci Stenburg, je commençais à paniquer avec tout ce que l'on me dit.
Et pour les psys non, j'en connais, j'en ai est croiser maintenant je m'en éloigne en courant. Il ne m'apporte que des problèmes, absolument pas d'aide. Et quand bien même sa serait le cas (si je changeais d'avis d'ici 20 ans) je fais quoi en attendant?
lucile
Nouveau
 
Message(s) : 16
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 23:36

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par Amarnis » Ven Avr 05, 2013 18:43

sternburg a écrit :elle me parait pas borderline. vous feriez mieux de vous documenter à partir de cas réels rencontrés dans des hp ou leurs extensions au lieu de lire des définitions abstraites sur internet. ça mene à diagnostiquer des gens qui présentent aucun trait réel de la pathologie que connaitra que par son imagination. seule l'experience permet de rendre compte de la realité des symptomes dans son expression reelle.

je pense avoir une certaine experience des borderline et elle ne me parait vraiment s'insérer dans le tableau global.

voilà une chose que je hais: les gens qui s instruisent de manière abstraite en lisant des compte rendus sur internet, et denués de toute expérience clinique.



YES !!!!! :D

Sterni vraiment reste.
Amarnis
Amarnis
Passionné
 
Message(s) : 1439
Inscription : Mer Juil 01, 2009 9:02
Localisation : Landes

Re: Moi, 14 ans, surdouée, aspie, aide?

Message par SaltwaterRoom » Lun Mai 13, 2013 19:35

Je n'ai pas envie de participer à cette échange étant donné que mon diagnostique se déroule dans 2 jours je ne suis pas d'humeur à m'impliqué mais j'y reviendrais en fin de semaine je pense. (quoi que je ne sais pas si c'est encore d'actualité, enfin bref on s'en fou)

Sinon, j'ai surtout fixé sur ça, merci beaucoup ! :

j'ai dépassé cette colère lorsque j'ai adopté un regarde de zoologue sur les singeries sociales de mes contemporains.


Il me semble que c'est comme ça que je procède également, depuis des années déjà (avec amplification à chaque période de stress intense/incompréhension)
Reality is a lovely place.. but I wouldn't want to live there. [A.Y - Owl City]
SaltwaterRoom
Regulier
 
Message(s) : 88
Inscription : Sam Août 25, 2012 18:07
Localisation : Lyon

Précédent

Retour vers Asperger et Surdoués

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron