To be gifted or not to be ? :D

Espace dédié aux liens HQI (surdouance) et autisme (possibilité de comorbidité des conditions).

To be gifted or not to be ? :D

Message par edalas » Sam Mai 09, 2009 10:07

To be, of course me direz vous. Bien entendu. Etre surdoué, on le sait depuis longtrmps : c'est super !
Eh bien non, être surdoué, c'est comme être normal ou stupide : ça présente des avantages, mais aussi... des inconvénients !

Simple déplacement donc de la discussion entamée dans un endroit inapproprié :

Sebastien a écrit :J'aimerai bien ne pas être un surdoué (ou un surdoué aspie (bientôt, bientôt le diagnostic)) et ne pas toujours douter de tout. Avoir des certitudes doit-être d'un confort incroyable; je le dis sans rire: j'aimerai être idiot ou simplement normal pour profiter de la vie sans être dans l'anticipation ou le doute qui pousse à rester dans l'inertie ou dans les rituels qui structurent les journées.

J'aimerai tant que les gens comprennent que les surdoués ne sont pas à envier (même si certains arrivent à exploiter leur potentiel et à avoir confiance en eux).


Je partage cet avis, avec à priori les mêmes réserves (que je ne vais pas omettre, histoire qu'on ne me jette pas trop de pierres) :

- je ne considère pas que les idiots/normaux/NT ont la vie facile : ils ont des difficultés que je n'ai pas, et j'ai des difficultés qu'ils n'ont pas.
- il est toutefois admis par le sens commun que les idiots ont des difficultés. Les normaux/NT entres eux ont des difficultés similaires et sont aptes à se comprendre et se soutenir.
- il est généralement admis qu'être intelligent n'est QUE super chouette génial youpi tralala. Or non, être surdoué présente des inconvénients, dont l'un est que ces inconvénients ne sont pas reconnus/pris en considération.

Ainsi être idiot présente au moins l'avantage d'avoir des difficultés qui soient prises en compte. Tandis qu'être surdoué présente l'inconvénient de ne pas être pris en compte, et de ne pas pouvoir se plaindre.

Mais dans tous les cas, ce qu'on voudrait, c'est ne pas être inadaptés ni incompris. Voilà pourquoi se réfugier vers la normalité. La normalité a des problèmes, mais elle n'a pas CE problème de non reconnaissance de certains inconvénients à être ce que l'on est.

Je comprends parfaitement bien qu'on puisse en tant que personne ayant CE problème, vouloir ne plus l'avoir, quitte à perdre les avantages de la douance.

(Pour d'autres détails, aller autour d'un café lire le sujet "mots d'enfant avec SA" (rien à voir, en effet))
edalas
Enthousiaste
 
Message(s) : 34
Inscription : Mar Juil 01, 2008 1:00
Localisation : localisation

Message par Sébastien » Sam Mai 09, 2009 10:42

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:29, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par edalas » Sam Mai 09, 2009 10:52

Et peut s'accompagner également, en cas de non diagnostique précoce, d'un isolement social. Ce qui si de plus on est Asperger, ne peut à mon avis pas aider à se faire des amis.
edalas
Enthousiaste
 
Message(s) : 34
Inscription : Mar Juil 01, 2008 1:00
Localisation : localisation

Re: To be gifted or not to be ? :D

Message par omega » Lun Mai 11, 2009 15:03

edalas a écrit :Eh bien non, être surdoué, c'est comme être normal ou stupide : ça présente des avantages, mais aussi... des inconvénients !

Ce n'est pas seulement comme être normal ou stupide, c'est comme TOUT.
Toute chose a ses avantages et ses inconvénients.
Après, il y a les humbles qui font avec et vivent comme tout le monde, et les autres...

Bref, pour chaque humain sur la Terre, la question peut se résumer à "to be or not to be?" Doué ou bien idiot, roux, en pleine santé, conformiste, politicien, peintre en bâtiment, sénégalais ou sibérien, ou encore tout ce que tu voudras.
Je ne dis pas que la douance est un monde merveilleux, pas plus que tout le reste. Seulement je ne comprends pas pourquoi d'aucuns en font tout un fromage, de ça plutôt que d'autre chose.

A mon sens, ce sont surtout surdoués qui font une petite fixette là-dessus, parce que le commun des mortels n'en a rien à cirer qu'être surdoué soit une situation de rêve ou bien comporte certains désavantages...
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Re: To be gifted or not to be ? :D

Message par Sébastien » Lun Mai 11, 2009 15:41

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:29, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Sébastien » Mer Mai 20, 2009 13:05

message édité
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par profil supprimé » Sam Nov 24, 2012 12:29

Même si on a du mal on finit par comprendre que chacun a ses douleurs que les problèmes soient pris en compte ou pas par la société n'efface pas la souffrance.
Ce que je pense c'est que l'intelligence mène à plus de lucidité, sur sa différence d'abord donc à la prise de conscience plus forte de la solitude et surtout sur tout ce qui ne va pas.
Il paraît que le niveau d'émotivité est plus élevé chez les surdoués donc si en plus ils se rendent compte de plus de choses qui ne vont pas, la souffrance sera plus présente.

Et un truc que je ne comprends pas c'est que les gens "normaux" s'habituent aux problèmes. Il y a ceux qu'ils ne voient pas certes mais également tous ceux qui ne les font plus souffrir. Je ne sais toujours pas si c'est un manque de réflexion ou si volontairement ils ne se posent pas de question.
Autour de moi, me dit que c'est pas grave que je me pose trop de questions futiles qui pourtant me semblent essentielles. La débilisation de la population par exemple ou sa manipulation par les médias, les politiques je la rêve pas. Pareil quand je pose des questions théologiques sans aucune arrière pensée (je suis catholique) juste pour avoir la vraie interprétation du texte on me censure.
Je souffre d'être une femme non pas pour ce p... de Mademoiselle mais pour tellement de choses bien plus importantes. Personne comprend ou toujours ça ne gêne personne.
Et de voir ces petites mesquineries, ces coups bas, ces mensonges bien que je ne possède pas les armes pour les affronter (je me fais toujours avoir quand même) ben je les vois, ils m'explosent à la figure et je deviens cynique.
Le problème récurrent malgré l'intelligence semble être de ne pas arriver à se rendre compte qu'en face les gens ne pensent pas la même chose que toi et ne voient pas, n'entendent pas les mêmes choses. J'ai tellement espéré et attendu en me disant qu'en chacun il y avait une belle âme et maintenant j'en suis à aimer l'Humanité mais à haïr les individus, bref je me débecte moi-même d'en être arrivée là

J'arrête car je vais pleurer
profil supprimé
 


Retour vers Asperger et Surdoués

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron