Vous avez dit surdoué NT ?

Espace dédié aux liens HQI (surdouance) et autisme (possibilité de comorbidité des conditions).

Vous avez dit surdoué NT ?

Message par Sébastien » Ven Avr 24, 2009 17:53

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:12, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Re: Vous avez dit surdoué NT ?

Message par omega » Ven Avr 24, 2009 18:49

Intéressant, merci.

Sébastien a écrit :L'hypersensibilité, les coupures de pensée (véritables rêves éveillés), l'empathie extraordinaire, la synesthésie... Bref les surdoués n'ont rien de neuro-typique.

Et les HP ("hauts potentiels") ne sont pas SA pour autant.
Encore une autre façon de fonctionner. :)

Au niveau relations quotidiennes, j'ai moins de mal à faire avec les gens "normaux" que les HP, pas pour une question de niveau intellectuel mais parce que ceux-ci ont un fonctionnement hyper émotif qu'ils ne contrôlent que rarement, et que je ne peux absolument pas supporter.
Alors qu'avec des HP (ou non HP) plus équilibrés et moins émotifs, le courant passe très bien.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Re: Vous avez dit surdoué NT ?

Message par Sébastien » Ven Avr 24, 2009 20:00

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:12, édité 2 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Re: Vous avez dit surdoué NT ?

Message par omega » Dim Avr 26, 2009 16:23

Point de vue extérieur en effet.
De même qu'on dit parfois, en constatant la trajectoire d'une voiture vers le fossé, qu'elle a probablement échappé au contrôle de son conducteur. :roll:

Le genre de dérapages qu'ils regrettent parfois après coup, dans un cas comme dans l'autre: un coup de volant malheureux ou bien un mot injuste sous l'effet de l'émotion.

Quant à la cyclothymie, c'est une maladie et je n'avais pas remarqué que les HP atteints étaient si nombreux, mais ma foi, peut-être.

Les HP marchent à l'émotions c'est même leur manière de penser

Là on est bien d'accord, et comme pour ma part (qu'en est-il pour les aspies en général?) c'est tout le contraire, c'est la raison pour laquelle je n'ai guère d'affinités avec eux.
Je trouve qu'il est complètement impossible de discuter face à des émotions.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Invité » Dim Avr 26, 2009 16:24

Je crois qu'il y a méprise. Beaucoup de surdoués inadaptés souffrent de pathologies diverses, mais le surdoué lambda s'en sort très bien du moment qu'il ne souffre d'aucun dysfonctionnement annexe. Bien sûr, le surdouement crée un décalage avec le reste de la population; un surdoué peut se sentir exclu dans une certaine mesure, mais pas plus qu'un gros ou qu'un binoclard.

Je pense qu'on prête à tort au surdouement des problèmes issues d'autres pathologies, l'intelligence jouant plutôt un rôle de catalyseur.
Invité
 

Message par Sébastien » Dim Avr 26, 2009 19:22

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:12, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Invité » Dim Avr 26, 2009 19:39

Sébastien a écrit :"Environ 1/3 de surdoués en échec scolaire, 1/3 de surdoués dans la moyenne, et 1/3 de surdoués brillants".... tout est dit.
Alors le discours "être surdoué c'est seulement un avantage"... bof bof.


L'intelligence n'est qu'un facteur parmi d'autres dans la réussite scolaire et il n'y a rien d'étonnant à ce que les surdoués ne soient ni pire ni meilleurs que les élèves normaux; cependant ces derniers ne pourront pas aller aussi loin dans leurs études, le travail ne conpensant pas tout.

En société, il ne sert à rien d'être bon si on n'est par reconnu bon: il faut rester au niveau de ses juges et savoir respecter la préscéance. Ainsi un enfant travailleur, de même qu'un enfant sociable, réussira mieux scolairement qu'un enfant surdoué.
Invité
 

Message par Sébastien » Dim Avr 26, 2009 19:43

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:13, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Omicron » Dim Avr 26, 2009 20:09

Sébastien, je crois que tu prend le sujet un peu trop à coeur, et que tu es encore dans l'idée que tu pourrais très bien être un surdouée sans être Aspie, et tu défend la souffrance que tu as vécu.

Si on enlève cette idée, on ne peu plus subjective, on voit les faits.
Si les Aspies ont une plus grande probabilité d'être surdoué que le reste de la population, alors les surdoué ont une plus grande probabilité d'être aspie que le reste de la population.
Ne séparons pas les deux groupes pour y pensais séparément.
Il n'y a pas que les Aspies d'ailleurs qui représenterai un groupe à "difficulté" et qui pourrait avoir de plus grande probabilité d'être surdoué que le reste de la population. Et donc qui représenterai beaucoup de surdoué.
Le pire, c'est qu'on ne les additionnent pas. Si on te dit que les épileptiques ont plus de probabilité d'être surdoué que le reste de la population, les Aspies sont contenue dans le reste de la population, et si le reste de la population était ramener à "ceux qui n'ont aucun problèmes" peut-être qu'on trouverai que moins d'un tiers des surdoués est dans ce cas là... ( au pif là dessus. )

Le fait est que le surdoué est quelqu'un qui "devrait" réussir. Si il est en échec scolaire, c'est qu'il y a soucis... Parce qu'il aurait les moyens normalement... Qui nous dit qu'il n'y a pas 30% de la population en général qui est en échec scolaire pour des raisons analogues, on ne peut pas le savoir. L'avantage du surdoué c'est que c'est plus lisible... et encore pas assez.
Alors du coup, l'argument est facile, puisqu'on n'a pas à prouvé que c'est pour une autre raison que celui qui n'est pas surdoué ne réussi pas, il suffit de dire que c'est parce que le type est surdoué qu'il ne réussi pas.

Évidement, on ne peut se retrancher derrière aucune fausse excuse. Si il y a des surdoué qui ne réussisse pas, c'est pas normal, et peut-être que l'école n'encadre pas bien dans ce domaine.
Mais si on se contente de dire : c'est parce qu'il est surdoué et qu'il a sa personnalité, ça ne marche pas non plus... C'est comme ça qu'on ne voit pas l'asperger, et que beaucoup ne sont pas diagnostiqué.
Cela voudrait peut-être dire aussi que la "population normal" est peut-être beaucoup moins importante qu'on le dit, et que l'impacte de la "personnalité" est surévalué, et nous cache certain problèmes qu'on ferai mieux de pointé pour ne pas laisser ces surdouée continuer d'être en échec scolaire et croire que c'est de leur faute... (Si ce qui bride ton intelligente c'est ton talent lui-même ou ta personnalité, c'est de ta faute, tu sert à rien, chômeur va !)
Omicron
Passionné
 
Message(s) : 452
Inscription : Lun Mars 02, 2009 16:49
Localisation : Sud

Message par Invité » Dim Avr 26, 2009 20:50

Sébastien a écrit :
Lambda a écrit :L'intelligence n'est qu'un facteur parmi d'autres dans la réussite scolaire et il n'y a rien d'étonnant à ce que les surdoués ne soient ni pire ni meilleurs que les élèves normaux;


Alors l'intelligence n'est plus un catalyseur ? :roll:
Pitié ne change pas d'avis juste pour mes beaux yeux.


Je ne vois pas où est le problème. Si l'intelligence n'est pas la cause de l'échec, elle n'est pas plus la cause du succès. Dans les deux cas il convient de chercher l'origine du dysfonctionnement ailleurs. Quelle idée de réduire le surdoué à une collection de stéréotypes émotionnels ou cognitifs! L'intelligence aurait plutôt tendance à rendre les surdoués encore plus différents entre eux que ne le sont les gens normaux. Ils ont cependant tous l'opportunité d'appréhender les gens qui sont «en dessous»: on mesure toujours l'intelligence de l'autre à l'aune de la sienne.
Invité
 

Message par Sébastien » Lun Avr 27, 2009 10:26

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:13, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par omega » Lun Avr 27, 2009 11:03

A mon sens, l'intelligence n'est rien de plus qu'un outil un peu particulier, dont on apprend à se servir. Le mode d'emploi ne nous tombe pas tout cuit dans la bouche, de même qu'on n'apprend pas à faire du vélo simplement parce qu'on possède un vélo.

Pour celui qui possède un vélo mais ne sait pas en faire, le vélo est un poids qu'il doit se trimballer, il marche moins aisément que les autres piétons et trébuche souvent. Il subit en outre les regards des piétons, qui l'envient (sils savent à quoi sert un vélo) ou bien se moquent de lui (si le vélo n'est pour eux qu'un objet singulier et ridicule).

Un surdoué qui ne voit que les aspects négatifs de ses aptitudes, c'est pour moi comme celui qui a un vélo mais ne sait pas qu'il peut monter dessus, trouver un autre équilibre que les piétons, et rouler!

Si je devais le plaindre d'une chose, ce ne serait certainement pas d'avoir un vélo, mais de vivre dans l'ignorance de ce qu'il pourrait en faire.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par omega » Lun Avr 27, 2009 11:11

Sébastien a écrit :Et que je prenne le sujet à coeur ou non je n'aime pas qu'on dispense un avis simpliste et surtout changeant sur un sujet auquel on ne s'est visiblement jamais intéressé. C'est comme si quelqu'un venait sur ce site en balançant tous les clichés possibles sur les Asperger; et si on vous disez: "les autistes sont simplement des gens dans leur monde et des attardés mentaux"?

Oui, visiblement tu es le premier à t'intéresser au sujet du surdouement. :lol:
Comme le sujet semble te tenir particulièrement à coeur (et susciter en toi de fortes réactions émotionnelles), pourquoi n'exposes-tu pas plutôt tes réflexions sur un forum consacré à la douance?
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Sébastien » Lun Avr 27, 2009 11:33

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:13, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par omega » Lun Avr 27, 2009 12:11

Sébastien a écrit :Je n'apprécie pas que l'on se moque ouvertement de moi avec ce qui ressemble fort à de la condescendance

Ce n'était pas de la condescendance, mais là désolée, j'ai trouvé une telle déclaration particulièrement grotesque: (pour ne pas dire grossière)

Et que je prenne le sujet à coeur ou non je n'aime pas qu'on dispense un avis simpliste et surtout changeant sur un sujet auquel on ne s'est visiblement jamais intéressé. C'est comme si quelqu'un venait sur ce site en balançant tous les clichés possibles sur les Asperger; et si on vous disez: "les autistes sont simplement des gens dans leur monde et des attardés mentaux"?


Si les réponses des gens sont trop "changeantes" et simplistes pour te satisfaire, reste sur ta faim, mais s'il te plaît, ne te montre pas grossier avec eux.

Je sais faire du vélo mais le vélo n'est pas un avantage dans toutes les situations de la vie courante.

Ah, en somme, tu attends que le surdouement soit un avantage idéal dans toute les situations ou bien "débrayable", à défaut?

On n'a jamais le beurre, l'argent du beurre, le sourire du crémier ET le cul de la crémière: tous les avantages sans les inconvénients... :roll:
On soit simplement l'accepter, et assumer les uns ET les autres, non?

Les forums consacrés à la douance, j'en reviens mais je n'appartiens pas à leur monde.

Ma foi, je veux bien te croire, mais je suis un peu surprise, c'est tout. Tes réactions me rappellent fort celles que j'ai pu fuir là-bas.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Omicron » Lun Avr 27, 2009 12:14

Sébastien a écrit :On en revient à l'idée que le surdoué devrait réussir (bah oui surdoué ça veut dire plus doué; qui parlait de stéréotype ?).

Je voulais te donner une petite comparaison, Oméga t'en a donner une...
J'y vais quand même.
A l'école, faut couper du bois. ;)
Les surdoués ont la tronçonneuse.
Les autres, doivent le faire avec les dents. les pauvres.
La tronçonneuse, ça veut dire qu'il faut savoir prendre l'électricité, l'allumer, la faire fonctionner, etc !
Les gens qui n'arrive pas avec les dents, ça pose pas trop de problèmes, on se dit qu'ils ont la flème, ou je ne sais quoi.
Mais quand on découvre que le type qui n'y arrive pas avec les dents, a une tronçonneuse, bein là on se dit qu'il y a un problème.
D'où viens le problème ?
Je ne suis pas sûr qu'il faille un catégorique est dire que c'est parce qu'il a une tronçonneuse qu'il préfère tailler les hais et pas couper du bois...
Je pense, et je l'ai expliqué, tant qu'on aura pas fait passer tout les tests à tout les surdouées en échec scolaire ( ainsi que les tests des syndromes qui n'ont pas encore été découvert ) Je sais pas, et nul ne peux savoir si il resterai un surdoué Seulement surdoué.
Si L'asperger peut causer un problème pour l'utilisation de "la tronçonneuse social" et celle scolaire aussi, on peut peut-être faire un parallèle.
Si un type qui aurait un syndrome de très grande sociabilité, n'arrive pas à se socialisé. Qu'est-ce qu'on dit ? On dit que c'est sa sociabilité différente qui est cause de son manque de contact avec les autres et on arrête de faire des recherches ? Ou alors on lui fait passer le diagnostique Asperger parce que peut-être qu'il est atteint des deux à la fois...
Il me semble qu'il faut faire la deuxième, c'est sûr.
Et bien si on remplace sociabilité par intelligence, on se contente de la première.
C'est aussi dut au fait qu'on est envie d'être différent par la tranche du haut.
Je ne dis pas que le surdoué n'a aucun problème.
Moi aussi je suis surdoué. Et on m'a longtemps dit que j'y arrivais pas PARCE QUE j'étais surdoué... et pas assez de confiance en moi.
Je connais assez le problème... J'arrive à faire rapidement un pas de côté et réfléchir au problème de manière critique et extérieur, afin de progresser dans le débat. C'est une attitude Asperger si j'ai bien compris...

Sébastien a écrit :Et que je prenne le sujet à coeur ou non je n'aime pas qu'on dispense un avis simpliste et surtout changeant sur un sujet auquel on ne s'est visiblement jamais intéressé. C'est comme si quelqu'un venait sur ce site en balançant tous les clichés possibles sur les Asperger; et si on vous disez: "les autistes sont simplement des gens dans leur monde et des attardés mentaux"?

Et bien justement, j'attendais que tu prenne cette attitude Asperger que j'ai expliqué plus tôt.
Là, plus que de le prendre à coeur, tu défend ton bout de gras.
Et je ne dis pas un avis simpliste.
Si tu te sent comme un surdoué en échec scolaire à cause du simple "surdouement" ben tu n'es donc pas aspie, et tu devrais parler sur un forum pour surdoués.
Excuse-moi pour le mot simple c'est pas réducteur.
Moi aussi, je sais des choses, et je me suis intéressé au sujet pendant longtemps.
Et j'ai du mal à supporter que dans le débat quelqu'un en vienne à des bassesse pareille.
Il y a des choses qui sont indémontrable.
Il y a des choses qui sont impossible.

Quand tu nous explique que le surdoué PUR ( si tenté que ça existe ) Enfermé dans une bulle sans expérience traumatisante et sans problèmes particulier, ( plus qu'impossible ) peu très bien rencontré des problèmes et être en situation d'échec scolaire. ( J'imagine que si on avait réussi à isolé aussi proprement un PUR surdoué à le mettre dans de tel conditions, on lui aurait expliquer très tôt sa particularité, et son fonctionnement... Donc j'aurai tendance à imaginer que son échec serai très très très étonnant. )
Donc, j'émets l'hypothèse, et si le surdoué en échec scolaire ne serai pas systématiquement un surdoué + autre choses. (comme l'asperger.)
Statisquement, c'est pas faut, scientifiquement, c'est pas démontrable, mais c'est débatable.
C'est comme si je t'explique que le temps de l'univers tout entier ralentit (ou accélère ) Comme c'est le TEMPS de l'univers TOUT ENTIER, strictement personne ne pourrait mesurer cette idée. En soit, elle pourrait être totalement vrai. Mais on ne peut faire qu'en débattre. Peut-être que quelqu'un pourrait donné un argument logique à partir de l'idée du BIG BANG et de quelques équations. Mais si quelqu'un débarquait de nul part ( merci de nous comparer à des personne venant de nul part. ) et nous disait que c'est n'importe quoi, l'écoulement du temps ne ralentit pas, il se tasse. Ben tout le monde l'écouterai attentivement, parce que c'est toujours très intéressant d'avoir un avis différent.
Omicron
Passionné
 
Message(s) : 452
Inscription : Lun Mars 02, 2009 16:49
Localisation : Sud

Message par Sébastien » Lun Avr 27, 2009 12:41

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:13, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Sébastien » Lun Avr 27, 2009 14:04

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:14, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Omicron » Lun Avr 27, 2009 14:09

Sébastien a écrit :J'abandonne.

Et tu abandonnes quoi ?
Pose-toi la question, et tu te rendra peut-être compte du manque de respect que tu nous témoigne.
Personne ne dit que les surdoué sont des NT avec des machines à calculer dans le crane.
Mais tu es le seul à dire qu'intrinsèquement, les surdoués éprouves de plus grande difficulté que n'importe qui.
Et tu ne le dis pas parce qu'un article te dit que le Surdoué ne fonctionne pas plus rapidement, mais de façon différente...
Tu le dis parce que tu te sent surdoué et tu te défend comme au tribunal. Parce que tu applique ce que tu as vécu là dessus.
Alors moi je te réponds, non, tu n'es pas à ta place, si tu es Aspie toi aussi, tes difficulté ont plus de probabilité à venir de là, et que la discussion tel qu'elle est là, ne doit pas te remettre en cause au point que tu veuille absolument qu'on te dise que tu as raison.

Encore une fois, personne je crois n'a dit ici que les surdoués n'ont aucune difficulté dans la vie, et qu'il sont de grosse machine...
Mais dire que la cause principale d'échec des surdoués c'est qu'ils sont surdoué, c'est comme de dire que la cause principale de réussite des cons, c'est la connerie...
Soit, c'est peut-être vrai, mais statistiquement rien ne le prouve, ça stigmatise, et c'est pas pour ça qu'il ne faut pas entendre les autres possibilités.
Omicron
Passionné
 
Message(s) : 452
Inscription : Lun Mars 02, 2009 16:49
Localisation : Sud

Message par Sébastien » Lun Avr 27, 2009 21:29

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:14, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Suivant

Retour vers Asperger et Surdoués

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron