Différence(s) entre Asperger et Asperger surdoués ?

Espace dédié aux liens HQI (surdouance) et autisme (possibilité de comorbidité des conditions).

Message par Alexandre76 » Jeu Oct 08, 2009 17:12

Je veux dire, une utilisation purement sémantique du langage, et non émotionnelle: utiliser les mots purement pour leur sens et non leur impact émotionnel ou leurs connotations.

Oh que OUI !
Pas facile... il faut toujours faire attention à l'interprétation que l'autre peut faire...
Des fois ça passe, des fois ça casse aussi :twisted: des fois sans le vouloir, des fois intentionnellement. On peut même en jouer je dirais.
La maitrise de la communication est un outil de survie, ce qu'on ne peux pas faire intuitivement, on peut le faire intellectuellement, c'est épuisant avec les NT mais ça marche !
Inconvénient : manque de spontanéité, analyse permanente, décalage parfois selon le sujet.
Avantage : communication maitrisée, réfléchie et précise.

Alexandre
P.S : je fais de l'endurance en courant sur la pointe des pieds ;-) Et j'ai du me rééduquer à marcher comme les autres arrivé jeune adulte, car j'avais plutôt tendance à sautiller lol
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par omega » Jeu Oct 08, 2009 17:37

Alexandre76 a écrit :Pas facile... il faut toujours faire attention à l'interprétation que l'autre peut faire...

Oui, là où on aurait peut-être tendance (c'est mon cas) à se préoccuper uniquement du sens de ce qu'on dit, et pas tellement de la manière dont cela va être interprété: en laissant la responsabilité à l'autre de le comprendre.

Analogie avec les protocoles informatiques :D : le codeur encode les informations, et n'a pas à se préoccuper de la manière dont le décodeur va les décoder à l'autre bout. Décoder c'est la tâche du décodeur, du moment que les données ont été correctement encodées.

J'ai tendance à voir la communication verbale de la même façon, bref à choisir mes mots avec le plus grand soin et une précision chirurgicale ... par contre, si l'autre interprète à l'autre bout, tant pis pour lui!!! :lol:
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Alexandre76 » Jeu Oct 08, 2009 17:59

Deux choses m'ont aidé :
- étudier la PNL et la communication en générale.
- une formation au boulot sur la gestion des conflits et l'accueil téléphonique.
le problème ensuite quand on commence à maitriser un peu le sujet c'est de s'apercevoir à quel point les NT communiquent très mal la plupart du temps, mais pas pour les mêmes raisons que les aspies. Autre problème, ne pas tomber et rester dans la communication "utilitaire" et s'essayer à la communication émotionnelle : super dur mais exercice passionnant !
J'ai beaucoup aimé lire :
"Les hommes viennent de Mars ; les femmes viennent de Vénus" de John Gray
Non seulement j'ai trouvé ça très drôle, mais en plus, c'est tellement vrai !
On peut apprendre ce qui n'est pas inné.
A force d'imiter les singes, on fait des singeries acceptables ;-)
Je dirais même qu'on peut y prendre goût !

Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par omega » Jeu Oct 08, 2009 18:30

Alexandre76 a écrit :Autre problème, ne pas tomber et rester dans la communication "utilitaire" et s'essayer à la communication émotionnelle : super dur mais exercice passionnant !

Là tu touches ce qui n'est pas vraiment un de mes intérêts spécifiques! :lol:
Je ne parviens pas à trouver de l'intérêt ni la moindre utilité aux émotions.
Si j'en avais, encore, apprendre à faire avec serait un intérêt pour les comprendre, mais à défaut d'en avoir. :roll:

A force d'imiter les singes, on fait des singeries acceptables ;-)

Certes! :lol: pour ma part, je le fais souvent par convenance, souvent par jeu et quelques fois par manipulation. Bref, ça reste purement utilitaire, sincérité mise à part. :?

La PNL, jamais approfondi le sujet, à vrai dire je crains un peu qu'il m'apparaisse trop abstrait ou trop étranger. :?:
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Alexandre76 » Jeu Oct 08, 2009 19:07

Les émotions...
Je les ressent quand elles sont fortes, voir très fortes. Parfois je les recherche parce que j'aime "sentir" même si j'ai du mal et que je le fait probablement différement des autres.
Parfois je les fuie quand elles me perturbe.
Je suis sensible, à ma manière, et je crois qu'avoir de la sensibilité est une bonne chose.
Sinon elles sont là je pense, les émotions, mais je ne sais pas où. J'ai une incapacité le plus souvent à les décoder.
Mon esprit est toujours dissocié de mes émotions, quand j'arrive à les faire arriver à la conscience, toujours après coup, avec un temps de décallage, ensuite j'analyse...
Je ne sais pas si je suis clair.
Pas simple pour moi les émotions, mais oui, ça me passionne : je cherche à compléter (compenser) ce qui me fait défaut. Voir à développer mon système sensoriel atypique...
Je ne sais pas si ça te parle :
"la couleur des sons que tu vois" c'est dans une chanson de téléphone.
A moi, OUI
La PNL m'a permis d'intellectualiser et shématiser la communication, donc de se faire une représentation mentale... ça m'a servi et je pense approfondir un jour.
Pas de temps pour tout malheureusement...
Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par omega » Ven Oct 09, 2009 11:04

Alexandre76 a écrit :"la couleur des sons que tu vois" c'est dans une chanson de téléphone.

Ca, c'est de la synesthésie, si je ne me trompe.

Emotion et sensibilité, c'est la même chose pour toi?
Pour moi, percevoir c'est une chose, éprouver des émotions, autre chose. Sentir c'est du domaine de la perception (de même qu'on peut dire d'un instrument de mesure qu'il est sensible), et ressentir, du domaine émotionnel (et là, ça devient trop compliqué pour moi :lol: ).
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Sébastien » Ven Oct 09, 2009 11:19

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 23:00, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Alexandre76 » Ven Oct 09, 2009 12:03

@ Omega
Disons que j'arrive à sentir avec mon corps des perceptions qui me semble être des émotions et qu'elles sont dissociées de mon esprit puisque j'ai néanmoins un affectif qui fonctionne et j'en suis conscient. Et que je me console en me disant que c'est une forme de ressenti.
Ma perception des émotions me posent de toute façon aussi problème, c'est pour ça que je cherche en ce sens.
Vous ne cherchez pas à compléter ce qui vous manque ?
J'ai une hypothèse selon quoi ce serait la source de mes intérêts spécifiques, je m'explique :
instinctivement mon cerveau m'amène à ce dont j'ai besoin ou qui me manque, ou bien cherche à me confronter à mes difficultés pour les résoudre, ou tout simplement élabore une stratégie pour m'aider à mieux vivre.
@ Sébastien
Ce sont ces difficultés qui m'ont amené à m'intéresser à la Communication sous toutes ses formes, ainsi qu'à l'Éthologie.
Considérer l'être humain et son besoin de communiquer sous l'aspect strictement biologique peut éclairer.
J'admets qu'il m'a fallu une certaine violence avec moi-même pour réussir à surmonter certaines difficultés : ce n'est pas facile mais ça en vaut la peine. C'est un peu se forcer sur quelque chose pour lequel on a aucune facilité.
Je ne sais pas quel vécu tu as mais se brancher sur ses émotions peut-être douloureux, ce qui explique qu'on puisse avoir du mal à le faire, voir qu'on en ai pas envie, voire qu'on n'y arrive pas du tout : ça m'arrive aussi d'avoir de grands vides (image mentale de mon affectif : un homme seul dans le désert). Pour moi j'estime que c'est nécessaire : comprendre ses émotions peut permettre de mieux comprendre celle des autres. Je te rassure, c'est très compliqué pour moi aussi ;-)
J'avance aussi au fil de mes lectures sur le S.A et je pense mieux comprendre comment je fonctionne : ça aide !
Si j'avais su ça plus tôt...
Mes aptitudes m'aident à dissimuler l'autisme, à trouver des solutions pour toutes les situations quotidiennes, et à me contruire une vie normale par-dessus tout ça.
Mais pas seulement à dissimuler le SA: beaucoup aussi à m'en servir, comme d'un mode de fonctionnement plein de possibilités...
Le SA exacerbe aussi les moyens intellectuels: déjà parce qu'il est là et qu'il faut bien vivre avec Laughing mais surtout parce qu'il sur-développe un mode de fonctionnement analytique et concret: non plombé par l'émotionnel, la subjectivité, l'abstraction, l'éducation reçue... C'est beaucoup plus facile d'analyser quand on n'est pas perturbé par ses émotions ou une vision partiale, et on peut pousser plus loin.


J'aurai pu écrire ça si j'avais une meilleure estime de moi, je me retrouve dans ces affirmations ainsi que dans beaucoup d'autres messages.
Chacun a sa manière a adopté des stratégies pour faire face à ses difficultés.

J'ai été confronté aussi au harcélement et je m'en suis dégagé. Ne pas fuir la dispute ou le conflit : l'utiliser et montrer ses crocs si nécessaire ! En contrepartie savoir se remettre en question et être attentif à la justesse de son interprétation des faits. En prenant observation des regards différents de personnes extérieures au conflit : tempérer. Devenir moins naif sans tomber dans la desillusion complète face au genre humain.
Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par omega » Lun Oct 12, 2009 11:59

Alexandre,
Si tu t'intéresses à l'éthologie, je te recommande vivement "L'interprète des animaux" de Temple Grandin.
Ce n'est pas un livre rigoureusement scientifique sur l'éthologie, mais plein de récits & d'analyses pragmatiques, décalées et un brin autistiques ;) sur le comportement animal: ouvrage passionnant à lire.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Invité » Dim Nov 08, 2009 23:13

bernard a écrit :SysDav, tous les aspies ne marchent pas sur la pointe des pieds.
Mais un certain nombre, ce qui a attiré l'attention des professionnels qui établissent les grilles d'évaluation pour le diag.


En matière de marcher sur la pointe des pied, il convient peut-être de mettre le point sous le i comme celui d'Achille Talon (!).
Invité
 

Message par Sylbao » Mar Avr 05, 2011 9:38

Je n'ai jamais vraiment su mon QI. On me l'a fait passer en hôpital psychiatrique. On a seulement dit, devant ma mère, qu'il était largement au-dessus de la moyenne. J'ai appris à lire très tôt et très vite, j'ai appris le solfège toute seule et très vite. J'ai aussi appris à communiquer pas si mal que ça. Mes parents m'ont raconté que, quand enfant j'exprimais facialement ma joie, on aurait dit que je "le faisais par politesse". Le décodage n'était pas trop dysfonctionnel mais il me restait et il me reste encore beaucoup de subtilités à cerner. J'aimerais m'y améliorer, sans pour autant que l'on me renie mon syndrome d'asperger qui me rend mal comprise, en prétendant que je suis trop douée pour que cela me concerne.
Sylbao
 

Message par Alexandre76 » Mar Avr 05, 2011 11:24

@Sylbao
Quand je faisais mes études, c'est à dire quand j'étais jeune adulte, les prof disait de moi :
"trop poli pour être honnête." a cause de la fixité et la rigidité de mes expressions (un vrai lord anglais !). A cette époque, je n'arrivai pas du tout à me connecter à mes émotions et les paniques étaient quotidiennes, mon visage étais dur et émacié, ma mâchoire constamment serrée.
C'est toute la différence entre une personne qui s' exprime simultanément et spontanément verbalement et physiquement et quelqu'un qui doit d'abord intellectualiser ce qu'il veut exprimer pour ensuite créer volontairement une expression physique.
J'ai progressé sur ce point grâce :
- à l'apprentissage de massages du visage.
- à des exercices pour exprimer correctement des expressions avec mon visage.
- en m'exerçant au décodage de la communication non-verbale.
Même si j'estime avoir parcouru du chemin sur ces difficultés, elles restent présentes au quotidien car comme je l'ai dis plus haut :
"A force d'imiter les singes, on fait des singeries acceptables"
Oui mais... cela est épuisant d'être constament en train de se reprendre pour être conforme à la dictature de la norme. A s'épuiser on risque de perdre le goût à s'essayer dans cet art qu'est... la communication. J'essaie de me focaliser plus sur mes progrès dans ce domaine que sur ce que je ne peux changer : ma différence, tout en m'orientant vers ce sur quoi je peux travailler : ma façon de le vivre.
Bonne chance dans tes recherches.
Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par fredchris » Lun Juin 06, 2011 16:24

Je trouve ce forum absolument passionnant....
Avatar de l’utilisateur
fredchris
Enthousiaste
 
Message(s) : 33
Inscription : Lun Mai 23, 2011 16:49
Localisation : Paris

Message par Watson » Lun Juin 06, 2011 20:28

Alexandre76 a écrit : A cette époque, je n'arrivai pas du tout à me connecter à mes émotions et les paniques étaient quotidiennes, mon visage étais dur et émacié, ma mâchoire constamment serrée.


Arrètes moi si je dis une sottise mais si tu as des réaction psychosomatiques, ça signifie que ton émotivité n'est pas plus faible, même probablement plus forte que la moyenne. La difficulté serait plutôt dans ta capacité à les ressentir consciemment, à cause d'une sorte de barrage séparant tes réactions émotionnelles (sécrétions d'hormones, contraction du diaphragme) et ton esprit conscient.
As tu un dos vouté? Des lombaires ou des cervicales cambrées? Une poitrine étroite pour ton gabarit? Des épaules qui partent en avant? As tu eu des problèmes de respiration type asthme?
Watson
Enthousiaste
 
Message(s) : 33
Inscription : Dim Mai 22, 2011 21:44
Localisation : jura

Message par Alexandre76 » Lun Juin 06, 2011 21:42

Watson a écrit :
Alexandre76 a écrit : A cette époque, je n'arrivai pas du tout à me connecter à mes émotions et les paniques étaient quotidiennes, mon visage étais dur et émacié, ma mâchoire constamment serrée.


Arrètes moi si je dis une sottise mais si tu as des réactions psychosomatiques, ça signifie que ton émotivité n'est pas plus faible, même probablement plus forte que la moyenne.

C'est exact.
La difficulté serait plutôt dans ta capacité à les ressentir consciemment, à cause d'une sorte de barrage séparant tes réactions émotionnelles (sécrétions d'hormones, contraction du diaphragme) et ton esprit conscient.

Je travaille consciemment sur mon corps : je pratique le yoga.
As tu un dos vouté? Des lombaires ou des cervicales cambrées? Une poitrine étroite pour ton gabarit? Des épaules qui partent en avant? As tu eu des problèmes de respiration type asthme?

Quelques problèmes de dos... beaucoup lié à la crispation, sinon état général satisfaisant ;-)
Vive la relaxation !
Alexandre76
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par Mao » Mer Mai 16, 2012 13:05

Je lis, je lis, je vais devenir addict.. sourire
Tout ce qui est écrit me parle, ouf!! je ne suis plus toute seule..
Vous comprenez pour beaucoup ce ressenti.
Eleve douée quand elle voulait, pas de souci pour mémoriser, un QI verbal bien au dessus de la moyenne, et de terribles problèmes de communication.

Exprimer mes émotions? euh, on fait comment? Quelle grimace?
Par ce que exprimer mes émotions, c'est chercher les mots pour décrire, les "bons" mots.
Le mot doit être juste, alors je cherche dans ce foutu vocabulaire parfois si limité! Je me sers énormement d'images pour expliquer.
Encore une manière de développer un substitut à ce qui manque je pense.

J'ai découvert, terrifiée, que je n'éprouvais pas toutes les émotions des autres, que j'analysais avant tout, que j'étais détachée de mon monde "émotif" dans des situations qui auraient du profondément me toucher, enfin c'est ce qui en est dit n'est ce pas?

Etre un monstre en quelque sorte, ou se sentir un monstre?
Parce que l'on ne comprend pas que les autres mettent tant de temps à saisir ce qui est dit, énoncé, si simple à comprendre, parce qu'on n'éprouve rien quand eux rient aux éclats ou fondent en larmes, parce que non on ne ferme pas la porte à la souffrance, non on est pas insensible, mais il y a entre ce la sensibilité et moi, un espace tangible.
Pourtant ma sensibilité est mise à rude épreuve, ma différence, la solitude intérieure qu'elle a amenée est une souffrance.

Tant de choses me paraissent limpides, ce que ressent une personne, ce qu'elle veut dire, ce qu'elle cache, je lis l'autre à "livre ouvert" et c'est si simple, enfantin dans mon cerveau.

Et pourtant ne me parlez pas de problèmes de poulies et ne me mettez pas en face d'un système de fermeture qui n'est pas habituel, je reste là plantée à regarder la porte, ça m'est encore arrivé recemment, le NT qui m'accompagnait n'a eu aucune difficulté, et moi j'ai ri, parce que j'ai choisi de prendre tout ça du coté drole de ma vie.

Alors surdoués? Selon quels critères?
Dans mon cas, il semble que je sois à la limite. Ce que je sais, c'est que je suis d'une logique déductive implacable.
"J'ai toujours raison", remarque de NT régulièrement entendue.
Bien sur, puisque je ne peux dire que ce que j'ai analysé.
Puisque je suis incapable de m'avancer sans cette analyse, je suis perdue sinon.

Sans les élements nécessaires, tous les élements, mon ordinateur intérieur ne donnera aucun résultat, pas de carte perforée en sortie de mon bon vieil IBM pero.

Adaptation nécessaire, élaboration de conduite de substitution à nos manques dans le monde des NT, déveoppement donc des capacités intellectuelles, c'est comme ça que j'analyse ce qui s'est passé pour moi.

Pour échanger avec le monde NT, il m'a fallu d'abord etre capable de l'analyser, et ça donne au final une Aspie qui est reconnue pour démèler les problèmes intérieurs des autres et les orienter sur le bon chemin pour sortir de leurs mélasses.
Ah si la réciprocité existait dans ce domaine...
Mais autant je nous vois spectateurs de leur pièce de théatre, autant je ne les vois pas penser un instant à descendre de la scène.
Plein de Lumière!
Mao
La Lumière n'a qu'un chemin, qui mène vers l'infini.
Mao
Nouveau
 
Message(s) : 21
Inscription : Ven Jan 13, 2012 16:10
Localisation : MEUSE

Message par Alexandre76 » Mer Mai 16, 2012 13:29

Mao a écrit :Ah si la réciprocité existait dans ce domaine...
Mais autant je nous vois spectateurs de leur pièce de théâtre, autant je ne les vois pas penser un instant à descendre de la scène.

Je partage cette vision plutôt lucide je trouve ;-)
Soyons indulgent avec les neurotypiques ;-)
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Précédent

Retour vers Asperger et Surdoués

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron