TDAH et questionnements

Espace dédié aux liens TDAH (Trouble de l'Attention avec ou sans Hyperactivité) et autisme (possibilité de comorbidité des conditions).

Re: TDAH et questionnements

Message par thevenet-jean » Dim Jan 18, 2015 9:14

conditonnement à l'échec
peut être une pensée contrainte par idéal social
là où est le besoin, la clef, et la possibilité de VIVRE quelque chose de vrai

Chatchatchat a écrit :Qui me ressemble en tout points?
Difficile à trouver! Impossible et inutile.
Mais il faudrait je trouve un juste milieu, un qui correspond. Il y a des couples qui s'aiment mais qui ne vont pas si bien ensemble pour autant, je voudrais éviter cela. Je suis relativement singulière alors c'est sûr qu'il me faudrait un homme particulier qui a une grande ouverture d'esprit, une belle intelligence.

Sans nécessairement me marier, je dirais que je préférais un homme qui prenne le rôle d'un mari ça c'est certain! Mais je crois dans le passé avoir choisi selon l'instinct et la disponibilité de l'autre, il y avait une part sentimentale oui, et d'attachement mais aussi de désemerdement. J'ai vraiment de la difficulté avec les inconnus, je n'ai aucun attachement pour eux et je ne suis pas souvent stimulée à l'idée de continuer à les connaître d'avantage. J'élargis mon cercle d'amis oui, mais je ne ressens rien de fort pour une personne que je viendrais de rencontrer sauf bien sûr, si cet homme me fascine, un cas sur je ne sais combien et ça, ça ne c'est pas reproduit depuis bien longtemps.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Lun Jan 19, 2015 17:59

Bien contente d'avoir autant de précisions à ce sujet!

Je te remercie!

Maintenant, la question Asperger pour moi, si je le suis ou pas. J'ai tergiversé pas mal là dessus récemment, je suis assez compulsive et obsessive quand je m'y mets. Je vais vous faire par de ma réflexion là dessus. Bien que j'ai des ressemblances avec les femmes Asperger, je crois que je suis sur la limite. Je suis plus proche d'elles que des autres. Je crois que je fais partie d'une minorité un peu difficile à classer peut-être, assez TDAH, sur le bord d'être Asperger. Voici ce que je considère de neurotypique chez moi.

Vous m'arrêtez si vous me pensez dans le champ, je sais que les délimitations ne sont pas précises en psychologie.

Je comprend bien les expressions faciales, (sauf une qui me dit rien qui vaille )
Je comprend les concepts abstraits (la psy l'avait dit, je jongle bien avec les idées et concepts abstraits)
Je n'ai jamais eu de meltdown
Je comprend le deuxième degrés, en grande partie, j'ai travaillé fort là dessus depuis l'age de 24 ans, (chansons/films/bonne compagnie, poèmes)
J'ai eu une période dans ma vie que je voyais beaucoup de gens, bien que je sois singulière, j'ai réussis à socialiser pas mal

Je suis compulsive dans certains passe-temps s'en est indécent, je sais que c'est un peu Asperger mais je n'accomplis rien de vraiment intéressant ou de profond pour autant, je me lasse vite et je ne me considère pas comme étant brillante à quoi que ce soit. Dans mon enfance par contre je me démarquais à certains niveaux, étrange enfance et adolescence, l'enfance surtout.

J'ai participé à des groupes facebook de femmes Aspergers, nous avons vraiment beaucoup de points en commun. Ma boss qui se questionne pas mal sur mon cas, m'a poussée un peu à certaines confidences et je lui ai avouée que je me sentais plus proche de ces femmes que le reste des gens. J'ai été soulagée, c'est une réalité.

Ensuite de ça, je me rend bien compte que les gens me disent quelque chose dans l'attente d'une intention ou émotion de m'a part qui n'est pas clairement explicite, je m'en rend compte, mais je trouve ça con. J'aime que les choses soient dites clairement, directement, je n'aime pas les petits jeux sournois, question de valeurs peut-être.

J'ai aussi connu une femme qui se défini un peu comme moi, sur la limite toujours, loin des monsieurs/madames tout le monde, proche des Aspergers. Sans trop savoir pourquoi et ce qu'il en est réellement.
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par thevenet-jean » Lun Jan 19, 2015 18:54

Une personnalité limite "bordeline" ou "état limite" (qui veut dire ni à tendance psychotique ni à tendance névrotique mais avec les deux système de défense mêlés), ressent l'abandon, conçoit les relations comme fusionnelle avec une peur de rejet ou d'abandon, a du mal à maintenir des relation à moins de tenter de les étayer, plutôt maladroitement.

mylen farmer, lady gaga, sont des typiques "état limite", et beaucoup d'artistes tirent de cet état leur inspiration. EN cas de forte dépression endogène (c'est à dire depuis l'enfance carence affective) on est plus ou moins maniaco dépressif (psychose maniaco dépressive est plus juste que "bipolaire", terme qui évacue le pourquoi du symptôme)

la relation à l'autre est de type "Anaclitique" (s’appuie sur l’autre, dépendance à l’autre, sentiment d'être "enfant" affectivement avec l'autre)
la tendance pyschotique est du à la demande affective très forte qui fait des liens qui associent tout à soi (avec donc confusion possible de ce qui est SOI et l'autre ou l'extérieur dans ses ressentis, tendance à ressentir "les énergies négatives")

généralement c'est ce type de personalité qui se croient asperger en échangeant intellectuellement.
ce qu'ils partagent est le manque affectif, le sentiment d'abandon, la carence affective révélée, le coté enfant dans l'émotif et la différence par rapport au monde des"NT névrosés" occupés à fuir le relationnel en rendant toute relation superficielle des concepts intellectuels aux relations humaines.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Lun Jan 19, 2015 20:46

Vraiment intéressant comme piste!

Car je me questionne sur mon identité et je trouve que je ressemble aux Aspergers ce qui correspond très bien à ta description.

Je me suis déjà sentie rejetée car j'étais très différente et les autres enfants n'aimaient pas cela, je ne voulait pas aller vers eux mais la blonde à mon père m'y forçait, ça accentuait mon mal aise.
Je me suis rendue compte aussi que j'ai fait fâcher des gens involontairement, j’oublie pas mal de choses cela contrarie et être dans la lune m'a causé pas mal de problèmes quand je vivais en couple, il était souvent en colère.

Au niveau des émotions j'ai vécue de la mélancolie, je n'était pas en accord avec mon mode de vie, aujourd'hui je sais ce que je veux, je me sens bien à ce niveau. Quand je vis une colère ou une tristesse je le dis et passe à autre chose, je n'ai pas de rancune, j'oublie à ce niveau aussi :3

Ensuite je me sens comme un enfant comme tu dis car au niveau de l'autonomie ça pourrait être pas mal mieux, je perds mes emplois, je n'ai pas de permis, beaucoup de précarité. Mes amis sont assez réconfortants à ce niveau, comme tu dis, je m'appuie sur l'autre. Ma famille et mes amis tiennent vraiment à moi, on se voit de temps en temps, ça me plaît même si c'est demandant mais je me sens assez entourée. Pour l'abandon ça ne correspond pas trop, je ne sais pas trop pour la carence affective, je voudrais être en couple parfois mais seulement si je pense à une personne en particulier. Mais je sais par contre que dans l'enfance je n'était pas un enfant qui avait sa place dans la maison, ce doit être cela la carence affective que tu parles.
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Lun Jan 19, 2015 21:09

J'ai été lire sur wikipédia à ce sujet et je vais m'inscrire sur des groupes facebook TPL pour voir si je m'y retrouve.

Mais je me demande quel lien cela peut avoir avec le choc-postraumatique car on m'a déjà diagnostiqué cela, c'est ce que la psychologue avait dit.
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Lun Jan 19, 2015 23:22

Je crois que je suis totalement hypocondriaque.

À chaque fois que quelqu'un me parle de quelque chose je suis persuadée de l'avoir. Ça m'avait fait ça aussi avec la dépression, le diabète, le TPL, ensuite j'ai pensé que je suis Asperger, j'ai déjà cru sincèrement que j'avais le cancer, ensuite la crise de foie, la jaunisse...

J'ai lu cette après midi d'avantage sur TPL qu'autre chose et ça ne me correspond pas vraiment. Je ne ressens pas de hauts et de bas intenses, ni de colères extrêmes soudainement, même je dirais que j'ai souvent l'impression que les gens autour (les femmes surtout) sont contrariées d'un rien.

J'ai même déjà eu peur de la schizophrénie, j'ai aussi déjà été persuadée de faire de l’arthrite rhumatoïde. Je suis perdue.
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par thevenet-jean » Mar Jan 20, 2015 9:07

À chaque fois que quelqu'un me parle de quelque chose je suis persuadée de l'avoir. Ça m'avait fait ça aussi avec la dépression, le diabète, le TPL, ensuite j'ai pensé que je suis Asperger, j'ai déjà cru sincèrement que j'avais le cancer, ensuite la crise de foie, la jaunisse...


C'est justement la composante "psychotique" qui est le manque de conscience de ce qui appartient à TOI-corps et l'Autre-corps, c'est une introjection de ton mal être intérieur au moyen du mal trouvé ou projeté de toi en l'autre. L'introjection est l'inverse; c'est projeter en soi le mal de l'autre, c'est du gourou yoga à l'envers, c'est introduire en soi le mal de l'autre.

L'introjection est un procédé parfois utilisé pour de la thérapie qui utilise le ressenti de ce qu'on imagine (qui ne fonctionne donc pas facilement chez un autiste à moins d'une thérapie accompagnée de contact physique), c'est le "gourou-yoga" qui consiste à introjecter en soi les aspects positifs de sa compulsion, qui sont projetés dans une divinité qui a une tendance marquée (qui représente son idéal du moi): un "yidam".
CELA SERT À AIMER "SA NÉVROSE" sinon, si on n'aime pas cette partie de soi: elle devient non-coopérante et le maladie s'incruste de plus belle dans tout l'oignon psychique.

Cet idéal n'est pas choisi, il est désigné par un maitre qui vous connaît assez pour déterminer un profil psychologique et tenant compte d'une tendance psychologique d'où 5 familles de bouddha et 5 pratiques totalement différentes.

Les aspects négatifs ne doivent surtout pas être refoulés (attention danger: risque de faire de la "pensée positive": cela voudrait dire consolider sa névrose), alors ils sont introjectés à partir des "divinités couroucé" (en colère) et c'est un travail sur les rêves lucides qui permet de les "rencontrer". Ainsi un transfert est créé et permet une dé-fusion de sa maladie par transfert, une analyse, puis une rencontre-sublimation, et la suite du travail consiste à se détacher de ces aspects de soi d'abord plus que réels, et ensuite de plus en plus réellement illusoires pour converger vers la nature ultime du bouddha (sublimation du noyau).

"bien que les émotions sont de la même nature que la réalité, il faut les expérimenter pour pouvoir ensuite s'en détacher"
comprenez bien que le détachement bouddhiste n'est pas du tout le détachement par l'évitement; par exemple, pour sortir de l'avidité et pouvoir se détacher d'un besoin affectif, il faut accepter l'expérience de l'attachement..

(tant que ce n'est pas pleinement vécu, ce n'est pas illusoire, c'est RÉEL dans le niveau de conscience actuel, et ne pas vivre ses émotions, ne pas s'engager dedans ou dans les relations qui les déclenchent, c'est du déni de réalité, c'est de la non-vie)

Les mandalas en sont le plan, pour charger d'émotionel la "carte de la névrose" avec au centre, le noyau psychotique subblimé. Car dans le voyage vers le centre du mandala, c'est l'émotionnel qui guide, pas le mental. C'est pourquoi on passe autant de temps dessus.
toutes les connexion ne sont pas faite avec le "noyau psychotique à hacker": la composante émotionnelle de tous ces yidams et toutes ces divinités doit être "implantée" des l'enfance ou sinon d'une expérience forte de régression infantile, et cela est dangereux..
exemple
https://www.youtube.com/watch?v=pKqQscrKJ_U illustre les dangers de la "pensée positive" et du "détachement"

Mais le fonctionnement de tout cela est intéressant et peut donner un sens à la folie qu'on traverse en état de détresse psychique voir maladie.

Image
ce mandala montre les 5 chemins avec alors ce qui leur correspond genre d'expérience à accepter de vivre pleinement et les folies à traverser.
(le cinquième "chemin" n'est pas angle mais le fait d'aller vers le centre ou vers le bord)
l'avoir en tête au moment des crises de folie, peut franchement éviter de se perdre dans le retour en arrière (et donc la répétition sans fin de cycles)
Tu as peur de la schizophrénie... la peur de devenir fou est justement ce qui indique qu'on s'approche de du contact avec le centre, le SOI, la conscience, le peur de devenir fou provoque le retour en arrière, qui est, pour les non initiés qui n'ont pas pris refuge, "le cercle de feu". Se sentir aidé et être assuré d'être guidé dans sa folie permet de ne pas avoir peur de la schizophrénie et de sublimer la folie.
"la prise de refuge" est simplement un acte d'engagement qui sera revécu au moment de sa solitude dans la folie. Ça peut être un choix, une prière, mais c'est une décision appuyée d'un rite et d'une prise à témoins qui assure la solidité de cet engagement à ne pas pouvoir devenir "fou", ne pas avoir peur, du coup ne pas fuir la folie.
ça peut aussi être "un pacte d'Ulysse" ou un baptême... seulement dans les religions, l'engament émotif vrai est souvent perdu et ça ne marche plus vraiment.

Image
voici le lien que je pense entre la médecine chinoise... et le bouddhisme tibétain. Il faut associer les deux.
sur le mandala, les couleurs s'appliquent aux sagesses-compulsion faisant les traits composant l'étoile.

Voilà donc ici même un "travail d'autiste" bouddhiste qui a fait une "psychose" de trop aimer un chrétien: bonne chance pour décoder..

http://amisjusquaubout.free.fr/modele-d ... esses.html
http://amisjusquaubout.free.fr/jesus_et ... reres.html
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Mar Jan 20, 2015 14:26

Wow que c'est nouveau pour moi tout ça!
C'est compliqué aussi, ce sont des choses que je n'ai pas vu souvent, que je ne connais pas vraiment.

Je suis sûre que je pourrais faire du chemin avec tes idées/croyances, l'ennui c'est que je n'y comprend rien pour le moment.
Oh que je suis contente :)
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par thevenet-jean » Mar Jan 20, 2015 14:52

c'est sur: c'est du chinois + tibétain.. et il faut le ressentir, même pas le comprendre...
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Mar Jan 20, 2015 15:07

De la façon que tu me parles de ton intérêt pour ce type de croyances, il semblerait que ce soit vieux, qui a rejoint bien des gens.

Je ne sais pas comment dire, comme si ce sujet d'étude, était très développé et "approuvé" par ces utilisateurs.

Un mélange de Jésus et Bouddha, c'est vraiment bien ça! Amusant!
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par thevenet-jean » Mar Jan 20, 2015 16:09

oui, c'est un vieux travail, qui reste très suprenant d'actualité, poussé à l'extreme
C'est une expérience concrête de NON-AMITIÉ continuée à distance une fois attachés l'un à l'autre,.

Le but du jeu était de réussir à se revoir pour se confier l'un à l'autre après la révélation de notre immense connerie, ou sinon réussir à rompre, vu qu'on n'arrivait plus à se voir (sabotage des projets de rencontre ou de partage, et la relation triangulaire avec sa copine: il faut choisir!)... nous avions donc travaillé sur ce mail (véridique): pour avoir un OUI ou un NON FRANC
J'étais très attaché à cet "ami".. si lui ne l'étais pas, il n'avait qu'à répondre non et j'aurait été fixé (faire le deuil d'une relation).. et bien il devait être "attaché" à quelque chose puisque dire NON (et même pire: l'écrire par mail) était IMPOSSIBLE.

Si tu ne peux pas, annonces moi une belle rupture, un NON, cette fois, mais un vrai NON que tu as décidé et pésé, qui sera le plus beau NON de ta vie... gaje de liberté pour toi..
Tu as juste 3 lettres à taper, et faire "envoyer"... tu te seras débarassé de MOI.

Ton plus mauvais ami..


Vois le rapport avec ta relation ambigüe avec cette personne que tu n'arrive pas à cerner.

Tout est bien sur le plus sérieux possible: le seul moyen d'être assez sérieux sur la question... c'est de le tourner à l'humour (quand il n'y a pas l'Amour, on peut se rabattre sur l'Humour...)

http://amisjusquaubout.free.fr/la-perte-de-l-ame.html
marrez vous bien...
Dernière édition par thevenet-jean le Mar Jan 20, 2015 16:18, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Mar Jan 20, 2015 16:15

J'ai de la difficulté à te suivre vraiment!
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par thevenet-jean » Mar Jan 20, 2015 16:20

hélas: je suis autiste, donc ce que je communique ne devrait pas être compris de l'autre... c'est cela l'autisme...
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Mar Jan 20, 2015 16:23

est-ce que tu comprend bien les autres?

Moi je cherche à savoir pourquoi j'ai cette fragilité, pourquoi tout semble facile pour les autres ou faisable et que pour moi ça ne l'est pas.

Depuis que je travaille peu, je vais mieux, je passe beaucoup de temps enfermée chez moi mais j'ai récupéré. Je sais que je ne dois pas travailler à temps plein si je veux me sentir bien. Depuis peu je me dis aussi que je suis probablement comme tous les autres, mais que je suis fragile, très fragile tout simplement. Pour ce qui est de trouver un trouble (trouver la raison de cette fragilité p-e ), les professionnels feront leur travail, eux saurons voir en moi p-e si il y a quelque chose qui cloche.

J'ai beaucoup fouillé encore au niveau des troubles, je ne me retrouve pas là dedans, vraiment la psychologie c'est de la peau!
Si je me fi à ça: http://www.psychopropulsion.com/cliniqu ... ve_tp.html
Ça ne me dit rien

J'adore : http://amisjusquaubout.free.fr/
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par thevenet-jean » Mar Jan 20, 2015 21:25

coaching..

la suite en découle: c'est C'EST DU COMMERCE!!!!
"ça fait maigrir en même temps?"

même si il ya des données intéressantes (cette page http://www.psychopropulsion.com/coachin ... porel.html expose des profils issues des profils chinois) ce qui ne va pas c'est la tournure en commerce

Je suis intéressé(e) par les services suivants

Coaching en santé mentale
Coaching au masculin
Coaching PsychoCorporel
Coaching combiné
Coaching de vie
Je ne sais pas encore



et plein de truc dur à écrire rapidement (j'ai pas envie de passer du temps à décrypter, mais c'est l’absence de lien entre tous les aspects, et profils qui semble manquer)

l'aspect de la bannière m'inspire une chose, émotionnellement FUIR!

Pour ce qui est de trouver un trouble (trouver la raison de cette fragilité p-e ), les professionnels feront leur travail, eux saurons voir en moi p-e si il y a quelque chose qui cloche.


psychopropulsion.com VROUM VROUM....

professionnels de quoi au fait?

c'est TOI qui le sent, dans le fond de ressentir quoi qui cloche..
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Mar Jan 20, 2015 22:57

Moi je veux consulter de nouveau les professionnels je parle des psychologues, des psychoéducateurs, psychiatres etc. Au lieu de croire tous ce que monsieur et madame tout le monde me dit. Alors ce site ce n'est pas vraiment important.

J'ai vu la travailleuse sociale cet aprèm, j'avais rendez-vous, elle est en lien avec la psy que j'ai vu pendant 1 an et demi ainsi que mon médecin, elle à accès à tous les rapports, c'est elle qui fait le lien pour me référer.

Ce qui est ressorti de ces rencontres c'est que j'ai un trouble d'anxiété généralisé ainsi qu'un TDAH. Elle m'a dit qu'en aucun cas ils ont pensé au trouble personnalité limite, que ça ne correspond pas du tout.

Par contre, je sais que lorsque l'on me parle de quelque chose je crois l'attraper ou l'avoir, j'ai vu un poster sur l’insuffisance cardiaque dans la salle d'attente et je crois aujourd'hui que j'en ai. Ensuite, elle m'a dit aussi que c'est normal d'avoir des traits Asperger, que ça ne veut pas dire que je le suis pour autant.

C'est vraiment amusant ta façon de divulguer l'information! Tu me fais bonne impression :)
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par thevenet-jean » Mer Jan 21, 2015 8:59

Les psy c'est pour avoir son "diplôme d'autiste", sa carte de bus gratuit, son AH et ne pas risquer la camisole chimique ou l'internement.
En bref, pour se caser matériellement sans provoquer des catastrophe financières et ruiner la société en internements et dégâts, en plus des échecs cumulés.
La société y a intérêt.

TOUT FAUX si tu te retrouves avec une médication (la voie spirituelle est alors fermée)

quand mon psychiatre sexologue l'a compris: les proposition de médocs ça a été FINI

Moi je veux consulter de nouveau les professionnels je parle des psychologues, des psychoéducateurs, psychiatres etc. Au lieu de croire tous ce que monsieur et madame tout le monde me dit.


Ils ne peuvent rien t'apprendre, juste te guider pour que toi même puisse consulter la structure de ton égo. pour cela il te faut une conscience entière stable, non modifiée par les psychotropes, et de l'AMOUR.
Pour en apprendre sur toi: penses à l'importance d'avoir CONFIANCE EN TOI
Si il n'y pas d'AMOUR, il ne peut y avoir que des projections (parfois indices mais..) et tu risques d'intégrer en toi la projection d'un diagnostic erroné et de te tromper de thérapie..

quand tu aura lu j'élaguerais ces messages: ils sont en effet dans une section accessible au public et peuvent être mal compris par des personnes non préparées.
Fait
Dernière édition par thevenet-jean le Mer Jan 21, 2015 17:24, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
thevenet-jean
Passionné
 
Message(s) : 1321
Inscription : Lun Avr 07, 2014 8:42
Localisation : CILAOS 97413 Réunion

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Mer Jan 21, 2015 17:03

Je trouve que cela est très sensé.
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Re: TDAH et questionnements

Message par Chatchatchat » Ven Fév 20, 2015 17:14

J'ai continué à chercher à savoir d'avantage ce que je suis, j'ai réfléchi.

J'ai lu récemment le syndrome d'Asperger au féminin de Rudy Simone et j'ai continué de poster sur des forums et de questionner des Aspergers diagnostiqués/auto-diagnostiqués/autres.

J'ai compris que Rudy Simone à inventé le terme Aspergirls ainsi qu'un profil féminin beaucoup trop laxiste, ce qui peut grandement troubler des mésadaptée comme moi :mrgreen:

Je colle à ce profil féminin au delà du ridicule je vous jure! Mais Rudy Simone n'est pas psychologue, je ne remets pas du tout en doute sa bonne volonté de vouloir aider ses pairs, son livre m'a aidée à me comprendre, pour vrai, de manière générale je dirais que j'ai compris l'importance de respecter mes limites.

J'ai aussi compris que ce qui distingue une mésadaptée comme moi d'une Asperger c'est sans doute l'intensitié des symptômes/traits autistiques. Je crois que si je serais sur le spectre de l'autisme je ne gèrerais pas autant mon hypersensibilité et que je comprendrais encore moins, beaucoup moins, les monsieurs et madames tout le monde (expressions faciales, dire une chose en attendre une autre etc). J'évite depuis plusieurs mois le train de vie qui m'épuise et peu à peu mon cerveau se sent plus reposé, bien que mes sens soient toujours aussi forts.

J'accorde le temps que je VEUX vraiment à mes passe temps contrairement à avant que je tentais d'atteindre un "équilibre" en tout...
Je buzz raide à être dans ma bulle, à faire ce qui me plaît quand j'en ai envie et j'ai retrouvé le plaisir dans les rares moments de la semaine pendant lesquels je suis au travail.

Comment je me sens avec les autres? Pas du tout dans le même monde mais je ne crois pas être moins ou plus pour autant, je suis différente et tout de même humaine à 100%, je m'estime et crois en mes capacités. Je n'accorde plus autant d'importance sur cette différence, sur les réactions qu'elle peut provoquer.

Je crois que la principale problématique est le trouble d'anxiété généralisé et cela je peux apprendre à le maintenir.

Il est probable que selon certains mon post n'ai pas sa place ici mais cela importe peu, moi j'ai trouvé des réponses et j'adore communiquer avec vous, avec ceux qui ont des réponses. Le partage d'idées est pour moi une priorité.
Chatchatchat
Enthousiaste
 
Message(s) : 30
Inscription : Sam Jan 10, 2015 22:35

Précédent

Retour vers Asperger et Hyperactivité

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron