correlation degré d autisme et gravité du tdah

Espace dédié aux liens TDAH (Trouble de l'Attention avec ou sans Hyperactivité) et autisme (possibilité de comorbidité des conditions).

Re: correlation degré d autisme et gravité du tdah

Message par Azuryth » Mar Déc 31, 2013 20:45

Je ne sais pas trop ce que tu attenda comme réponse et pardonne moi si je suis hors sujet.

Dans certaine littérature, le TDAH est considéré comme étant dans le continum du spectre autistique dans le sens ou il en serait, en quelque sorte une forme très légère, le syndrome d'asperger : un TDAH plus sévère et l'autisme lourd, un TDAH encore plus sévère.

C'est un peu comme si on prenait comme analogie les chiens (qui représente l'autisme). Tous les chiens sont des canidés (qui représente le TDAH) mais ce n'est pas tous les canidés qui sont des chiens, certains sont ses loups par exemple.

Mais effectivement, je me suis poser une question semblable car tous les autistes (que je connais/ait rencontrés/entendu parler) semblent présenter un trouble du deficit de l'attention. Et que c'est un des symptomes premiers qu'ils vont tenter de "guérir".
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Re: correlation degré d autisme et gravité du tdah

Message par Azuryth » Dim Jan 05, 2014 4:20

Attirer mon attention ? Pourquoi donc ?

Avant toute chose, je dois dire qu'il me ferait un plaisir d'échanger avec toi ou toutes autres personnes. Cependant, en ce qui me concerne, les problèmes de communications ne sont pas que verbales. J'ai besoin d'un langage simple, clair et concret. Je dois t'avouer que tes longues phrases et complexes me rendent perplexes. Mes absences de réponses sont le plus souvent causés par mon incompréhension de votre langage. Je croyais que tout le monde serait comme moi et que je pourrais mieux comprendre mais ce n'est pas le cas. C'est un peu comme si j'avais constamment besoin d'une personne qui me traduise les propos des gens. En reformulant le message pour qu'il n'y ait pas d’ambiguïté et en spécifiant le sens qu'elle donne aux mots.

Pour continuer, comme tu as du le comprendre, je n'ai pas saisi ton message précédent, ou du moins que quelques bribes ; je n'ai pas été suivi en psychologie avant mes 14 ans. Ce n'est qu'à 14 ans que j'ai commencé à prendre du Méthylphénidate. Et ce n'est pas ma mère qui a décidé de me bourré de médications pour avoir la paix. Mais le personnel médical, ma mère et moi qui avons vu les réels améliorations lorsque je l'ai essayé, qui avons décidé de continuer dans cette voix. De plus, je n'ai pas été traité pour l'autisme, je ne le suis toujours pas et j'ai été diagnostiqué il y a deux semaines. Tu sembles avoir une amertume envers le personnel médical, que je partage, mais ce n'est pas toujours tellement mieux ailleurs. Et les parents ne prennent pas toujours les pires décisions dans le but de nous nuire. Il y a des gens qui veulent vraiment aider. Il faut seulement savoir qui est sincère et leur donner leur chance.
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec


Retour vers Asperger et Hyperactivité

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron