demande d avis

Espace libre de discussions à propos de l'autisme.

demande d avis

Message par nin » Mer Oct 29, 2003 17:59

Bonjour,
Je me pose la question de savoir si mon père souffre du symptome d'Asperger ou non.
Je découvre de fortes similitudes avec la description des symptômes, mais j'ai du mal à faire la différence entre ce qui pourrait être des problèmes relationnels et cette maladie.
Ce que je sais, c'est qu'il a de forts problèmes relationnels avec les autres (la cause ?), que ce soit familialement, professionnellement ou amicalement, et ce depuis toujours, je pense d'après les échos que j'en ai.
Il passe auprès de tous les gens qui le connaissent (et que je connais aussi) pour un handicapé social, ayant des réactions inadaptées.
Il a ses critères, auquels il se réfère pour savoir si les gens se comportent comme il faut avec lui, et si ce n'est pas le cas, il a tendance à couper les ponts (ce qu'il a fait avec moi entre autres).
En général, il se raccroche à une personne pour savoir comment réagir (en général sa femme du moment) et accorde beaucoup de crédit à ce qu'elle dit.
Sa bibliothèque (il lit beaucoup) est remplie pour moitié de livres sur la communication et savoir comment communiquer avec les autres.
Il a de gros problèmes relationnels avec sa famille. Il est fâché avec sa mère, son fils, sa soeur, ses neveux et nièces, et l'a été pendant plusieurs années avec moi, ceci parce qu'il pense que ces personnes ne se comportent pas comme elles le devraient avec lui, suivant la conception qu'il a des relations normales, grille de valeurs qu'il a du se construire à une époque et à laquelle il se réfère depuis.
Il est incapable de s'adapter à une situation et fonctionne toujours de manière stéréotypée, à savoir : telle personne est ma mère, donc je dois avoir tel type de relations avec elle, sans s'adapter à la personne qu'il a réellement en face de lui.
Il est très égocentrique et paranoïaque.
Ses réactions n'ont aucune commune mesure par rapport à l'évènement.
Par exemple, il est tout à fait capable d'annuler une semaine de vacances avec son fils, parce que celui-ci à une heure de retard, et que ça ne rentre pas dans ce qu'il considère comme normal.
Il a également des difficultés dans son milieu professionnel, bien qu'extrêment consciencieux et honnête, car il ne sait pas nouer de lien personnel avec les autres, à son grand dam, et provoque souvent une incompréhension du fait de son comportement décalé.
Idem pour les amis, il ne s'en fait pas, et "adopte" en général ceux des femmes avec qui il a vécu, celles-ci étant toujours très sociables et se liant facilement.
Bref, il ne crée pas de relations personnelles avec les autres, car il ne sait pas comment faire.
Il a dit un jour, "on m'a donné la vie, mais pas le mode d'emploi".
Il a un très bon niveau professionnel, et il est évident qu'il est intelligent.
Il est également très pataud physiquement, mais ceci peut être du à un léger handicap physique de naissance.
Quand vous parlez de torsions du corps, je le reconnais également, car il a cette tendance à tenir ses mains d'une manière étonnante.
Il ne s'exprime pas non plus avec son corps, et quand ça lui arrive, j'ai l'impression qu'il décide consciemment d'envoyer des signaux corporels, suite sans doute, à ce qu'il a lu dans ses livres.
Il vit de nombreuses périodes ou il fait "la gueule", c'est-à-dire qu'il passe 3, 4, 8 jours sans adresser la parole à personne. Il tourne la tête à l'opposé quand on essaie de lui parler et ne répond pas, ces périodes étant très difficiles à rompre, et personne n'en comprenant la raison, ce qui fait que les gens qui l'entourent ont tendance à se culpabiliser, pensant qu'elles sont fautives, sans savoir pourquoi. Je pense que lui-même est incapable de se sortir de cet état, et il ne donne aucune explication à sa sortie de "crise".

Je sais que vous n'êtes pas un centre de diagnostic, mais je ne sais pas trop vers qui me tourner, et je me dis que vous connaissez certainement très bien cette maladie, plus en tout cas, que tous les médecins de mon quartier.
Après une période de totale incompréhension et de révolte par rapport à lui, je me rends compte qu'il est impossible pour lui de se comporter autrement (avant je croyais qu'il était simplement rigide et autoritaire, bref ma crise d'adolescence est passée).
J'essaie maintenant de mieux le comprendre et de trouver un moyen de l'aider, car toutes ses relations de couple se sont soldées par des séparations du fait qu'il est très compliqué de vivre avec lui et qu'il demande beaucoup d'énergie.
Il passe alors par des phases de solitude qui ont l'air très pénibles à vivre, puisqu'il il est incapable d'aller vers les autres et se retrouve très isolé, ce qu'il ne souhaite pas.
Je vous remercie si vous voulez bien me répondre, et me dire si vous pensez que je fais fausse route.
nin
 

Message par Suzanne » Dim Nov 02, 2003 10:07

Nin,
Ce que je suggère, c'est d'offrir par exemple à votre père le livre de Tony Attwood, sur le syndrome d'Asperger.
S'il achète tellement de livres sur la communication, c'est qu'il est parfaitement conscient de ses difficultés dans ce domaine précis.
Mon propre père a aussi un profil qui ressemble au SA, bien qu'il soit très différent de ce que vous décrivrez dans votre message. Je n'ai jamais osé aborder la question avec lui, mais j'en ai parlé à ma soeur, et il l'a appris. Cela ne l'a pas choqué, au contraire je crois bien. J'ai été étonnée d'apprendre qu'il a rencrontré certaines difficultés d'apprentissage dans sa jeunesse, car il est très intelligent. Contrairement à votre père, il n'est pas touché par les critiques des gens et ne coupe pas les ponts. Ce sont les autres qui coupent les ponts avec lui mais cela ne l'empêche pas de continuer son chemin comme si rien n'était. Il montre un attachement extraodainaire à ses habitudes qui'il entretient contre vents et marées. Rien au monde ne semble pouvoir ébranler sa résistance au changement. Il cultive aussi un intérêt pour les chiffres, dans le domaine de la météo plus précisément. Il possèdes sur ce sujet des archives qui pourraient être départementales vu la nombre.
J'ai longemps eu du mal à accepter mon père mais depuis que je connais le SA, j'ai changé d'optique. J'ai moi-même un profil très AS à mon humble avis et je consulte actuellement une psychologue pour valider cette hypothèse dont je suis tellement convaincue.
A+
Suzanne
Suzanne
 
Message(s) : 4
Inscription : Jeu Oct 16, 2003 4:23
Localisation : France

Message par nin » Mer Nov 05, 2003 0:30

Merci Suzanne, pour votre réponse.
Je pense que je vais commencer par lire ce livre. Je préfère y voir plus clair avant de lui en parler.
J'ai été frappée sur la liste de diffusion de voir que le SA pouvait être dû, entre autres, à un problème d'oxygénation du cerveau avant ou après la naissance.
En effet, mon père a une hémiplégie légère dûe apparemment à un problème lors de l'accouchement ou de la grossesse de sa mère. Je ne sais pas exactement comment ça s'est passé.
Ca ne veut rien dire en soi, mais c'est encore une similitude ...
nin
 

Re: demande d avis

Message par Storm » Mar Août 13, 2019 22:02

:D :)
29 ans , Aspi.
Avatar de l’utilisateur
Storm
Passionné
 
Message(s) : 14489
Inscription : Mar Fév 07, 2006 20:38
Localisation : T-&-G ... et aussi dans mon monde ...


Retour vers Le Syndrome d'Asperger et Autisme de Haut Niveau

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron