Difficulté dans les études

Espace libre de discussion.

Re: Difficulté dans les études

Message par Valentin » Jeu Oct 17, 2013 23:17

Bonsoir,

Je suis au lycée, en Première L.

Où que je sois, j'ai toujours été la personne, l'élève étrange et bizarre de la classe. Le collège fut véritablement quelque chose de compliqué à vivre. Les autres doivent forcément percevoir la différence que nous avons, cela est incontestable. Sinon, d'où proviendraient leurs moqueries et rejets ?

Actuellement, ainsi que je l'ai dit, je suis en Première L, donc, avec une orientation plutôt orientée vers la littérature. Le français est la matière où les heures sont les plus nombreuses. Le problème qui se pose provient des figures de style, dont l'ironie (notamment présente dans les contes de Voltaire) que je ne reconnais et trouve qu'avec difficultés.

Je me sens moins encadré, moins soutenu, que l'année précédente. Le nouveau rythme, les nouveaux professeurs... Tout cela est compliqué à gérer. Les vacances de la Toussaint débutent demain dans ma zone, je n'ai toujours pas réussi à prendre et à adopter un emploi du temps, une organisation de mon travail scolaire.

Avez-vous des idées concernant la façon dont se faire soi-même un emploi du temps ? Comment trouver son propre rythme et organisation du travail scolaire ?

Si oui, pouvez-vous me les communiquer, s'il vous plaît ?
Je vous en remercie d'avance.
Avatar de l’utilisateur
Valentin
Nouveau
 
Message(s) : 13
Inscription : Jeu Mars 28, 2013 1:08

Re: Difficulté dans les études

Message par Vanaheim » Jeu Oct 17, 2013 23:35

Tout ce que les gens voient, c'est que tu ne fais pas partie du conformisme et comme leur égo est aussi en partie déterminé par l'égo collectif ils te rejettent car tu ne corresponds pas aux critères implicites du conformisme.

En s'entrainant on peut arriver à comprendre l'implicite et le second degré (en tout cas dans mon expérience) même si c'est quasiment toujours après coup parce qu'on a l'habitude de toujours tout interpréter au sens propre. Lire beaucoup et de la poésie, dans beaucoup de registres de langues différents et dans plusieurs langues et toujours avoir un dictionnaire quand il y a un mot ou une expression que tu ne comprends pas et la noter, l'apprendre par coeur, comprendre le motif syntaxique est une aide incontestable.

Pour l'organisation, il faut être le plus régulier possible, rejeter la paresse et essayer de vivre un mode de vie très sain niveau alimentation sommeil sport ce qui optimise la capacité de travail, le mieux serait de se chronométrer et de s'allouer une période de travail à l'avance dans une plage horaire, de se créer des journées type :

Exemple de semaine type possible (un peu au pif et ne me concernant pas car je ne sors jamais) : Lundi : 6h réveil, 6h30 douche, 7h déj, 7h15 départ, 7h25 RER+métro, 8h-12h cours, 12h10 repas, 12h30 bibliothèque, 13h-18h cours, 18h20 métro+RER, 19h détente + repas ( pc ou lecture ou dessin ), 21h-22h/23h devoirs, détente style yoga nidra et jeux vidéo, bouquin ou film puis couché.

Pendant le travail être dans un environnement calme et agréable qui enlève toute interférence et toute déconcentration possible, à la fin de la plage de temps chronométrée, remettre au lendemain même si il reste du travail, ça t'apprendra à gérer ton temps, sinon essayer de prendre de l'avance en permanence.
Garder un comportement égal face à tout, les choses que tu aimes ou déteste, avoir une attitude de témoin détaché des pensées et émotions et perceptions et qui les observe comme le traversant et n'étant pas lui t'aidera à atteindre ce comportement égal et à faire ce qu'il faut au bon moment sans interférence des émotions et des pensées.

Chercher une méthodologie de travail en fonction de tes capacités (je peux développer).
Les amis sont une denrée inutile qui fait perdre du temps.
Avatar de l’utilisateur
Vanaheim
Passionné
 
Message(s) : 474
Inscription : Dim Oct 13, 2013 4:02

Re: Difficulté dans les études

Message par Red » Ven Nov 01, 2013 22:51

Aaah, la diffèrence culturelle entre deux pays qui mènent a de bons vieux quiproquos.

Je suis française pour ma part.
A l'école maternelle, j'avais de très grandes facilités. En faite, je ne bossais pas du tout. Même les livres a lire avec controle de lecture, je les faisait au talent parce que l'histoire était toujours typique : un garçon, une fille, un animal qui dans X situation réussissent a déjouer le plan du méchant avec un nom débile et sauve la ville ou le monde. J'apprenais mes poésies, seules réelles difficultés pour moi, puisqu'il fallait, attention, 3 lecture pour m'en souvenir. Ca me prenait tout au plus en comptant la récitation, 10 min. Une frustration en somme.

Au collège, de même. Quoique j'ai eu des difficultés en langue, car, ne parlant peu, je n'arrivais pas a créer des dialogues, qui étaient eux même la base en interros. Mais on m'a toujours dit que j'avais un très bon vocabulaire, quelque soit la langue. J'étais très douée en sciences, en rédaction, même si j'ai souvent eu comme commentaire "apprends a maitriser tes idées", parce que j'avais la mauvaise habitude de tout balancer. Une histoire censée se déroulait au XX siècle se voyait faire un voyage dans le temps avec une cabine spéciale puis était envahi par les zombis, avec, certes un lien logique, mais non demandé. Un dragon se ramenait, suivit de loups géants, et puis tout un tas de truc comme ça. Un peu comme un "je te file pleins d'idées, démerdes toi avec". J'étais nulle en sport. Nulle en équipe car j'étais trop perso, nulle en course car j'ai eu très vite un gros problème de colonne vertébrale (me suis ramassée comme une tourte), nulle en escalade car j'avais peur. En faite, j'étais bonne au rugby car je plaquais tout le monde, mais la encore, trop perso, donc j'ai eu 9 a l'évaluation (mais tout mes points en attaque et défense), et bonne au tir a l'arc, faisant parti des 3 gens de la classe a avoir un œil directeur gauche. J'ai eu 17.5 me semble t'il. Ma seule moyenne de sport au dessus de 10 %D

Au lycée, ça se divise en deux partie.
La seconde était ennuyeuse, pas intéressante. Je ne bossais toujours pas, et j'ai faillit ne pas aller en S. C'est au dernier semestre que je me suis bougé le fion. Par exemple, j'ai eu 8 au premier semestre de physique chimie, 8.5 au deuxième semestre de la même matière, et au troisième, 16. Paies ton irrégularités.
La première S fut difficile pour moi car étant tombées souvent malade, j'ai beaucoup loupé. Sans cours, sans rien, il m'était difficile de faire les DS/DMs, et mes profs n'étant pas compréhensifs, me mettaient zéro. Oui. Tu n'as pas rendu le DM parce que tu étais malade et que, par conséquent, tu n'avais pas la feuille? Bah 0. Logique, oui.
La terminale s'est mieux passé. Difficulté en maths et physique depuis la première, peut être du aux manquement des bases, mais le reste allait. Très douée en philosophie, histoire de l'art et SVT. J'avais spé SVT d'ailleurs.


Pour mon emploi du temps, tout dépend.
Admettons une journée de cours.

6h17 (oui, 6h15 m'énerve, et 6h20 c'est trop tard), réveil.
6h17-6h20 nourrir les chats
6h20salle de bain
Pas de petit dejeuner car j'ai du mal le matin.
6h35 départ pour l'arret de bus
6h40 devant l'arrêt de bus. Bus souvent en retard d'ailleurs
8h-12h30 cours
12h30-13h30 Resto universitaire (en comptant le temps d'attente)
13h30-18h cours
18h05-18h30 bus
18h35-19h repos
19h nourrir les chats
19h-20h repos
20h manger
20h30 travailler si besoin, sinon repos again
2h du matin, dormir.

Parce que oui, j'arrive pas a dormir avant 2h du mat, mon sommeil n'est pas réparateur sinon.
Une question parfois me laisse perplexe: est-ce moi, ou les autres qui sont fou? - Albert Einstein
On peut aisément pardonner l'enfant qui a peur de l'obscurité. La vrai tragédie, c'est lorsque l'homme à peur de la lumière - Platon
Red
Passionné
 
Message(s) : 158
Inscription : Mar Août 20, 2013 15:46

Re: Difficulté dans les études

Message par Azuryth » Ven Nov 01, 2013 23:51

Je sais que c'est mon poste et je parle très peu, mais sachez que je lis attentivement chacun de vos commentaires et que je vous remercie de vos témoignages.

Je vais également continuer à vous lire et si vous avez des questions n'hésitez pas (je suis seulement pas très douer pour savoir de quoi je pourrais bien parler!)
Azuryth
Passionné
 
Message(s) : 159
Inscription : Ven Juin 07, 2013 20:09
Localisation : Québec

Précédent

Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron