Asperger et Abilify

Espace libre de discussion.

Asperger et Abilify

Message par Yan » Ven Oct 19, 2012 18:00

Bonjour,
Je vous avais déja parler sur ce forum de mon ami Thibaud
adulte de 20 ans (mais toujours enfant dans sa tête) atteint du syndrome d'Asperger...

Il a terminer ses longues vacances chez moi ou il etais tres calme
et tres heureux d'échanger la grisaille de paris contre les bords du lac léman... Pendant son séjour il n'a pas eu de grosses crises

puis est rentré chez sa mère....

Celle ci devant quelque petite crises a décidé de l'emener
dans un CMP parisien

Le psy n'a jamais parlé de ses problèmes mais que de traitement médicaux..

Diagnostique"Irritabilité associée à un trouble autistique"

Tout d'abord il lui a parlé de Risperdal
Thibaud ayant eu de tres mauvaises experience avec le Risperdal a refusé

Le psy lui a don prescrit de l'abilify
et thibaud est tres inquiet des effets secondaires il a peur
-de devenir Zombie
-de perdre ses cheveux
-d'avoir une dépigmentation de la peau
-de perdre son QI (il est tres fort dans beaucoup de domaines
-etc

Voilà moi thibaud est mon Ami je suis son confident (une conversation telephonique dure 3 a 4 heures) , il me considère comme son 2eme père je veux vraiment l'aider mais comme je suis NT bien que connaissant pas mal de choses sur les Aspies la je ne sait pas quoi lui dire ni que lui conseiller

merci de nous faire partager vos experience et votre savoir

Bien entendu ce n'est pas un diagnostique qu'on attends mais un retour d'experiences

Ps je ne suis pas sur d'être dans la bonne rubrique mais je fais confience aux modos pour placer mon message au bon endroit si besoin est
Yan
 
Message(s) : 9
Inscription : Mer Avr 04, 2012 13:23
Localisation : France

Message par Socket » Sam Oct 27, 2012 21:13

Hello Yan,

Pour répondre à tes questions, et surtout à celles de Thibaud, je me permets de vous rassurer sur le fait que les effets secondaires qu'on trouve pour les neuroleptiques (et n'importe quels médicaments d'ailleurs) sont tous ceux qui sont rapportés au moins une fois par au moins un patient.

En effet, la loi oblige les entreprises pharmaceutiques à lister l'ensemble des éventuels effets secondaires rapportés par les patients.

Maintenant, dans mon cas, on me prescrit de l'Abilify (à raison de 20 mg par jour - le soir). Le minimum posologique est fixé à 5 mg, et le max est à 30 mg sauf erreur. On en trouve deux sortes:
- orodispersibles: qui fondent sur/sous la langue
- comprimés: à avaler avec de l'eau

Je n'ai vraiment aucun, mais vraiment, effet secondaire relatif à la prise de ce médicament.

C'est le neuroleptique le plus soft de la génération des neuroleptiques dits atypiques :!:

Donc, il ne rend ni zombie, ne fait ni perdre les cheveux, ni perdre le quotient intellectuel, la dépigmentation de la peau, etc.

En gros, tu peux rassurer Thibaud à ce niveau là...

Pour la petite anecdote personnelle, j'ai aussi dû prendre du Risperdal, et ce fût le pire pour moi, il fait aussi partie de la classe des neuroleptiques atypiques, mais voilà il ne m'a pas convenu :!:

Tout de bon à vous deux :wink:

Cordialement,
Socket


PS: Désolé de ce message tardif, je ne passe que très rarement sur ce forum...
Socket
Regulier
 
Message(s) : 79
Inscription : Dim Juil 17, 2011 0:40
Localisation : Lausanne

Message par marjolaine » Sam Oct 27, 2012 23:27

je prend la dose minimal d'abilify soit 5mg ce qui me suffit pour le moment. Je le prends que le soir... une fois je l'ai pris en journée parce que j'ai oublié de le prendre, j'ai cru que ma journée n'en finissait plus , j'étais fatiguéééééééééée du cerveau d'une force.

Bref en le prenant le soir, la journée je me sens bien, avec depuis j'arrive à me concentrer et à rester assise sur mon siège plusieurs heures d'affiler, à mieux supporter socialement tout ce qui me perturbait trop. Je n'ai plus de crise maniaque et mes colères ont fortement diminué.

Je n'ai pas d'effet secondaire à part une prise de poids que j'arrive à contrôler en ne mangeant quasiment pas le soir mais à ma faim la journée. La neurologue m'avait prévenu que avec ce médicament fallait que je fasse attention à comment je mangeais ...

Moi j'ai eu perdu mes cheveux mais c'était plutôt dû au stress :roll: Je prend de la Cystine B6 pour ça.
marjolaine
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Mer Oct 24, 2012 23:48
Localisation : paris

Merci

Message par Yan » Mar Oct 30, 2012 11:13

Merci beaucoup pour vos nombreuse réponse
Je suis actuellement en vacances avec Thibaud
je pense que je l'aide beaucoup à progresser
Yan
 
Message(s) : 9
Inscription : Mer Avr 04, 2012 13:23
Localisation : France

Message par Alexandre76 » Mar Oct 30, 2012 19:09

Je vais donner un autre avis : se passer autant que possible de médicament sauf impossibilité de faire autrement. Personnellement je m'en sort avec des compléments alimentaires, de la phytothérapie et beaucoup de yoga.
Interrogez-vous sur les conséquences à long terme d'un traitement au neuroleptique. Ce n'est pas anodin et les médecins aujourd'hui ont la main très légére dès qu'il s'agit de prescription de pillules...
Alexandre
" Vous devez être le changement,

que vous voulez voir dans ce monde. "

Mohandas Karamchand Gandhi.

Diagnostiqué officiellement S.A depuis 2010.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre76
Automodération
 
Message(s) : 1756
Inscription : Mar Nov 18, 2008 18:11
Localisation : Normandie

Message par patrick_mtl » Mar Oct 30, 2012 19:26

Mon médecin voulait me prescrire des médicaments cet été, je n'ai pas voulu et j'ai géré par d'autres moyens (prières, méditation, etc.) La crise est passée et je vais bien. Je suis très heureux de ne pas avoir cédé. D'ailleurs, j'ai eût le soutien de mon psychologue qui était d'accord avec moi.
patrick_mtl
Passionné
 
Message(s) : 166
Inscription : Jeu Avr 05, 2012 7:03
Localisation : Quebec

Message par marjolaine » Mar Oct 30, 2012 19:59

Alexandre76 a écrit :Je vais donner un autre avis : se passer autant que possible de médicament sauf impossibilité de faire autrement. Personnellement je m'en sort avec des compléments alimentaires, de la phytothérapie et beaucoup de yoga.
Interrogez-vous sur les conséquences à long terme d'un traitement au neuroleptique. Ce n'est pas anodin et les médecins aujourd'hui ont la main très légére dès qu'il s'agit de prescription de pillules...
Alexandre


perso j'ai testé la psychanalyse et tout le toin toin, tout ça pour dire que je suis mieux dans ma peau que la plus part des gens et que je suis sans névrose ... seulement y'a les trucs incontrolable comme la colère (en plus c'est familial, j'ai ça dans le sang), les angoisses , le coté maniac, les comportements que les NT ne supportent pas. Je mange relativement équilibré, j'ai une vie saine (avec le minimum de stress acceptable).

J'ai eu fait du sport (danse, aikido), et tout mais ça me mettait plus mal à l'aise que l'inverse...

pour les médocs moi je suis déjà foutu, je prends déjà du lévothyrox parce que je n'ai plus de thyroide (maladie de basedow), et j'ai de l'arthrite (oui depuis toute jeune) donc je prends du structoflex ... Et pour finir je prends un contraceptif hormonal (le moins dosé) ... alors un peu plus ou un peu moins ... :lol:

Mais c'est vrai qu'il faut encourager aux alternatives... mais moi si y'a pas quelqu'un pour m'encourager au quotidien à faire du yoga (m'accompagner) et à me concocter des petits plats ... J'ai beaucoup de mal

Cependant là je suis zen je vois pas l’intérêt d'en faire :D ni de m'embêter à changer toute mon alimentation
marjolaine
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Mer Oct 24, 2012 23:48
Localisation : paris

Message par Rem82 » Mer Nov 28, 2012 3:12

Bonjour à tous et à toutes !!

Ca fait longtemps que je n'ai pas discuté sur un forum d'Aspies , et je me permet de vous dévoiler mon expérience avec ce médicament , ça s'est passé Fin Août 2006 , j'avais 19 ans.

Alors je vais vous dire une seule chose : J'en ai pris une fois , et ca restera la dernière !!!! :!: Car me concernant les effets secondaires que j'ai ressenti en ayant pris un seul comprimé : Eh bien comme j'ai pu lire plus haut (Message de Marjolaine) j'ai ressenti une fatigue célébrale incroyable pendant les 48h qui ont suivi la prise du comprimé :( , donc j'ai arrêté net !! :!:

Aujourd'hui je prend encore des comprimés mais ce traitement contrairement à l'Abilify , me convient très bien. Et ces médicaments que je prend en ce moment c'est : Solian , Seroplex et Lepticur.

J'ai eu pris du Tercian à partir de 2007 , à moment donné je ne ressentais aucun effet indésirable , mais à la longue , ça me provoquait d'énormes troubles de l'élocution et une fois arrêté (Juin 2011) , j'ai retrouvé un état assez normal les mois qui ont suivis. Et une chose est sûre : Plus jamais je ne ravalerais de ça !!!! :twisted:

Voilà
Rem82
 

Re: Asperger et Abilify

Message par marjolaine » Mar Mars 25, 2014 2:50

J'étais sous séroplex avant l'Abilify car j'avais fait une dépression nerveuse.

Sachant qu'il a fallu que je dorme 14h par jour pour récupérer la forme "normale" de mon cerveau et 3 ans complet pour ne plus avoir de sensation d'incapicité ou d'énormes fatigues.

Suite à ça j'ai pris l'Abilify... LA DOSE MINIMALE soit 5mg. Déjà avec ça je dormais 10/12h par jour en moyenne... mais la journée j'étais en plein forme ^^ mais vachement trop passive dès que je recevais une attaque NT. J'ai arrêté parce que j'étais frustrée de ne pas réagir... Je préfère hurler :p .
marjolaine
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Mer Oct 24, 2012 23:48
Localisation : paris

Re: Asperger et Abilify

Message par herminecoquette » Jeu Mars 27, 2014 23:47

Bonsoir,
Je prends Abilify 15mg depuis plusieurs années.
0 effets secondaires.
J'en profite pour demander aux Asperger si parfois, ils ont l'impression qu'on se moque d'eux, à tort ou à raison.
herminecoquette
 
Message(s) : 1
Inscription : Dim Mars 23, 2014 14:36

Re: Asperger et Abilify

Message par Jhaal » Jeu Avr 10, 2014 12:39

A mon avis il faut vraiment que tu quitte la ville. Ça a l'air d'être un milieu nocif pour toi. Anxiogène a un point qui devient tout à fait morbide.
Il faut que tu élabore un projet de fuite. le tour de l'Europe à vélo pourquoi pas.
Par ailleurs, on gagne en liberté dans une forme de "précarité" si elle est choisie je pense.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Asperger et Abilify

Message par Jhaal » Jeu Avr 10, 2014 19:35

Mais il faut peut-être que tu quitte tout, pour changer de perspective.
Peut-être que tout ce cadre ne t'apporte rien, peut-être que tes études ne t'apportent rien à part de contenter ta famille qui te souhaite normal, dans le rend avec une perspective de vie balisée, comme on voit à la télé.
J'ai lu que tu voulais être jardinier. je sais pas, tu semble avoir besoin de contact avec la nature, la terre, les animaux.
As-tu penser au woofing ? Tu prend ton sac à dos, tu file aider les gens qui ont des exploitations agricoles. Tu n'as qu'à choisir celle qui te convient. Et tu navigue de ferme en ferme, nourri et logé.
Des amis agriculteurs accueillent toute l'année des woofers. Ils s'occupent des semis, de récolter les légumes chez les maraichers, ou bien de la traite de vaches pour ceux qui produisent du lait. le tout souvent dans des exploitation bio avec une idée de la terre saine et riche.

Bref. je sais pas pourquoi je pense à ça quand je te lis. J'ai la sensation qu'il faut que tu t'enfuies et ça c'est une solution facile qui te permet de croiser des gens qui n'ont rien à voir avec ton cadre de vie habituel.
Avatar de l’utilisateur
Jhaal
Passionné
 
Message(s) : 1656
Inscription : Mer Déc 19, 2012 11:52
Localisation : limousin

Re: Asperger et Abilify

Message par Francky7891 » Ven Oct 10, 2014 18:55

Bonjour !

Personellement, avant de n'avoir été diagnostiqué avec aucun problème, même si 3 spécialistes pensent que je suis asperger à 95%, j'ai eu un diagnostique de schizophrénie paranoïd durant ma vie. Mon ancienne psychiatre, Dre. Myriam Lemire qui travaillais à la clinique labonté (Longueuil, Québec, Canada) me traitait pour cette maladie malheureusement. J'ai eu à prendre ses médicaments de l'âge de 18 ans à 27 ans. Elle est allée jusqu'à une dose de 60mg de abilify :/ je lui disais que j'étais très fatigué mais elle ne voulait rien entendre (je la déteste !!). Elle soutenait que je faisais une résistance à ce médicament mais n'avait aucune mais aucune ouverture d'esprit d'après moi et le contact avec ce docteur étais vraiment très très nul (la pire psychiatre que j'ai connu). Je crois que certain psychiatre font ce métier pour l'argent et que d'autres le font pquils sont de vrais docteurs dans l'âme !

Je ne conseille aucunement ce médicament. pour moi il a été un désastre. Je me demande même si j'y ai risqué ma vie... Je n'ai pas eu vraiment d'effets secondaires autre que de la fatigue intense mais j'ai appris, durant mes lectures dans diverses formes de science, qu'un antipsychotique induit le risque considérable de crise cardiaque :/

Donc pour moi, quand je serai sevré des antipsychotique (présentement il ne me reste que 1mg de pro-risperidone et 300mg de wellbutrin), je ne veux plus jamais prendre aucun antipsychotique !!

Francis
Québec, Canada.
Francky7891
 
Message(s) : 3
Inscription : Sam Sep 06, 2014 6:39

Re: Asperger et Abilify

Message par calande » Sam Oct 11, 2014 11:49

Très mauvaises expériences avec les médicaments comme Abilify, Risperdal, Tercian...Brrrrr.... J'étais un véritable zombie avec ces cochonneries. Au mieux les médocs n'ont jamais eu aucun effet, au pire, ils me retiraient le peu d'énergie que j'avais et me rendaient morbide. Un vrai mort-vivant qui arrivait à peine à se lever du lit.
Avatar de l’utilisateur
calande
Passionné
 
Message(s) : 1125
Inscription : Mar Août 19, 2014 12:31
Localisation : Nantes

Re: Asperger et Abilify

Message par ttrss » Dim Oct 12, 2014 0:57

De ce que je sais (lu à plusieurs reprise et entendu de la part de médecins connaissant l'autisme) : la plupart des personnes avec un syndrome autistique ont une réaction étrange/bizarre/paradoxale aux neuroleptiques.

Avant mon diagnostique, je devais prendre du Neuleptil => grosse cochonnerie !


J'ai tendance à déconseiller les neuroleptiques en général (même softs), je ne connais pas l'Abilify et ne peux donc pas en parler en particulier.
Ne pas oublier que les psychotrope et les anti-dépresseurs contiennes tous (ou presque tous ?) un ou des opiacés (dérivés d'opium) et tous rendent accro rapidement en plus d'avoir une liste d'effets secondaires à rallonge (et certains sont quasi-systématiques pour nous).

Après, le produit peut être testé dans un premier temps. Il ne faut pas oublier que les deux premières semaines auront généralement des effets démultipliés (pas encore accoutumance).
ttrss
Regulier
 
Message(s) : 50
Inscription : Dim Sep 28, 2014 1:42

Re: Asperger et Abilify

Message par realTMX » Mer Oct 15, 2014 10:47

Je suis d'accord avec ce qui est dit ci-dessus.

Les psychotropes peuvent avoir un effet positif sur les NTs car ces derniers ne sont pas si "normaux" que ça. Pour moi, ce serait même plutôt l'inverse. En revanche, sur les Aspies, ces médocs peuvent, au mieux, n'avoir aucun effet et au pire, entraîner des effets secondaires désastreux. Ces médocs ont été créés dans le seul but de permettre aux lobbies pharmaceutiques d'amasser une quantité de pognon sur le dos des patients et de la sécurité sociale. C'est une véritable honte.

Quand on sait que les effets secondaires des médocs entraînent, chaque année, plus de morts que les accidents de la route, il y a de quoi réfléchir. Par contre, là, il n'y a aucun radar médical.
Parce que la différence doit être une force et non une peur
MAXXIMUM, la musique à son Maxximum (23/10/1989->05/01/1992)

Diagnostiqué autiste Asperger
Toutes mes compositions musicales sur Soundcloud
Retrouvez-moi sur Club 80
Avatar de l’utilisateur
realTMX
Passionné
 
Message(s) : 4873
Inscription : Mar Mai 27, 2014 18:28
Localisation : Missillac (44780)


Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron