Doit-on le réveler à qq'un d'autre qu'il/elle est asperger?

Espace libre de discussion.

Doit-on le réveler à qq'un d'autre qu'il/elle est asperger?

Message par Invité » Sam Sep 17, 2005 18:59

Même si la révelation est toute fraiche pour moi, je commence à être aguéris à l'identification des asperger, et des phénotypes associé. ( j'ai déjà pas mal remué l'affaire avant de lui donner un nom )

Beaucoup de personnes de mon entourage on des traits carracterristiques, sans pour autant être "assimilable asperger". Mais il y en as d'autres (oui, plusieurs) dont le diagnostique ne fait a mes yeux aucun plis. Et je pense qu'on ne peut pas nous retirer cette faculté de se reconnaitre, voir cette tandence à nous réunir ( dites moi si je me trompe )

:roll: Mais là ... je ne sais pas quoi faire.

D'un coté je me dit que ca m'a fait faire un sacré bon en avant de comprendre l'origine de mon coté tarré :lol:
Et d'un autre coté, de quel droit je peut m'immiser à ce point dans leurs vie privé? Je me demande vraiment comment j'aurrais réagit si je ne l'avait pas découvert par moi même :roll:

Bref, être aspie à encore pour moi une forme de "grand secret" (je n'est pas la moindre idée de ce que sait mon entourage) ce qui suffit déjà a me dire que je ne suis pas en mesure de répondre objetivement a cette question.

Alors à vot' bon coeur, m'sieurs dames :wink:
Invité
 

Message par jokair » Sam Sep 17, 2005 20:29

hello !

j'ai 3 personnes dans mon entourage dont je suis sur qu'ils sont AS

j'en ai parlé aux 3 ... a une je lui ai dit qu'elle s'y retrouverais surement, et en effet ... on en discute beaucoup et on est devenu tout de suite baucoup plus proches, a se parler de beaucoup de choses ... j'ai l'impression qu'elle le vit bien (peut etre meme qu'elle lira ca et poura dire ce qu'elle en pense)
une 2e je lui en ai parlé me concernant, elle ne s'y est pas reconnue ... sans que je lui demande precisement ... elle ne me semble pas prete a ca ... je l'aide psychologiquement a surmonter certaines difficultes ... un jour je lui dirai ce que j'en pense, mais je veux la proteger du choc pour l'instant.
la 3e personne, mon meilleur pote, l'est a coup sur, et je lui ai dit ... mais il n'a pas l'air de vouloir s' y interesser pour l'instant.

ca fait un choc de le savoir, et pour le surmonter je pense qu'il faut avoir acces a beaucoup d'infos, et pouvoir en parler ...
il faut aussi se poser des questions sur soi meme, et a la limite avoir deja fait un travail sur soi ... alors je ne sais pas si il faut le dire ... j'ai eu tres peur de le dire a chaque fois ... de l'annoncer, ca m'a fait un tel choc de le savoir !
mais aussi un tel soulagement ... je me sens revivre ...

alors je sais pas du tout ... tu es seul juge de tes actions ...
je pense qu'il faut savoir s'entourer des bonnes personnes ... les AS s'attirent ils entre eux ? j'en ai recensé une bonne 12aine dans mon entourage de ces 10 dernieres annees ...
le probleme c'est qu'on en voit partout ... il faut pas se tromper :/

enfin ... comme j'ai dit ... a toi de decider si la personne est apte a l'encaisser ...
++
°o<*o*>o°
Avatar de l’utilisateur
jokair
Regulier
 
Message(s) : 76
Inscription : Dim Sep 04, 2005 11:55
Localisation : 974

Message par anne-marie » Sam Sep 17, 2005 20:56

Jokair,
rien à voir, c'est quoi l'instrument à cordes du dernier morceau de see you later aligator, t'as idée?
anne-marie
Passionné
 
Message(s) : 255
Inscription : Jeu Juin 30, 2005 17:06
Localisation : Montceau les mines

Message par Invité » Sam Sep 17, 2005 21:09

Merci jokair de partager ton experience, je m'y retrouve pas mal et ca aide.

:roll:

Aucun lien, Vive aldi, aller gros! ( manontropo ). :wink:
Invité
 

Message par anne-marie » Sam Sep 17, 2005 21:37

C'était les 4 saisons??? :?
anne-marie
Passionné
 
Message(s) : 255
Inscription : Jeu Juin 30, 2005 17:06
Localisation : Montceau les mines

Message par anne-marie » Sam Sep 17, 2005 21:40

C'est trop fort, les hommes. Forum, quoi!!! vous savez quoi? hervé, ça veut dire homme fort. :oops: :oops:
anne-marie
Passionné
 
Message(s) : 255
Inscription : Jeu Juin 30, 2005 17:06
Localisation : Montceau les mines

Message par jokair » Dim Sep 18, 2005 0:54

uhuh ...
re
ce soir je suis sorti ... hum ... c'etait sympa ...

anne marie : ;)
sur see you later alligator, j'ai defini qu'il y avait du violon et de la contrebasse, mais avec les cordes pincées, pas avec l'archer ...

y'a autre chose au debut ... mais bon ...
en tout cas c'est une chanson terrible ... elle me reste en tete ... j'adore ...

:)
pour mon experience \;-) :
euhh de rien ... ... vous avez mon experience en direct :/
et euhhh ... ca me fait plaisir de vous faire partager ca ... je ne suis pas seul dans ce monde de tarés ;)

merci d'etre la ... vous me faites tous beaucoup de bien ;)
°o<*o*>o°
Avatar de l’utilisateur
jokair
Regulier
 
Message(s) : 76
Inscription : Dim Sep 04, 2005 11:55
Localisation : 974

Message par bb » Dim Sep 18, 2005 1:04

toi aussi 8) :D
bb, dit bison blanc piégée entre deux mondes, inexistence...
Avatar de l’utilisateur
bb
Passionné
 
Message(s) : 498
Inscription : Mer Juin 08, 2005 16:36
Localisation : lausanne

Message par gab » Dim Sep 18, 2005 15:07

Moi je ne vois pas ce genre de choses. Je ne pourrais pas reconnaître quelqu'un d'AS de quelqu'un qui ne l'est pas. Je ne pourrais pas savoir si cette personne est prête à l'encaisser non plus. :( Vous dites que vous en êtes capable vous :?: J'aimerais bien pouvoir le faire, je me sentirais moins seule.

Je pense qu'on doit dire ce qu'on pense aux personnes qu'on croit être AS. Je pense que ça rassurerait la personne de savoir qu'elle n'est pas seule à vivre ça, surtout si on lui dit qu'on l'est nous-même. Faudrait peut-être pas être trop catégorique si la personne nous dit qu'elle ne se reconnait pas dans ce qu'on lui dit. Dites-moi si mon raisonnement est bon.
gab
Regulier
 
Message(s) : 88
Inscription : Lun Août 15, 2005 3:26

Message par Invité » Dim Sep 18, 2005 16:59

:roll: En tout cas il en a l'aire. ( je voulait ajouter de saison, mais ca deviens vraiment tordu non? )

Ne t'inquète pas trop gab, si je me souvient bien tu es jeune, et d'après ce que j'a pu lire ( confirmé par mon experienc personnel ), c'est bien de nos incompétance que viennent nos compétance. En claire, aujourd'huis c'est plus dur pour toi que pour les autres, et demains, c'est toi qui leurs expliqueras.

J'ai effectivement attaqué doucement, en suivant vos conseil, et j'ai fait lire le texte proposé sur le forum pour en parler, genre je voudrais qu'on parle de ça, aide moi à comprendre, ce qui est juste un peut exageré ... La personne en question en veut a ça maman aspie, et en partage beaucoup de traits, sans pour autant avoir le trouble de base il me semble. ( Je ne peut m'empecher de sourire en penssant que cette personne vas bientot lire ce que j'écrit. )

Moi aussi ça me fait du bien de partager, et je vous tiendrais au courant.
Invité
 

Message par Invité » Mar Sep 20, 2005 20:43

il est certain qu'il vaut mieux éviter de jouer à la roulette russe avec la santé mentale de ses congénères (ce qui va sans dire va mieux en le disant, il paraît ?).

Tout le monde se pose plus ou moins des questions. Est-il nécessaire d'y apporter des réponses "exogènes" ? C'est ça, la question, en fait ? Je suppose que ça dépend de la personne. Est-elle disposée à écouter ?

en ce qui me concerne, je me contente de lancer des perches dans la mesure où il n'y a pas d'urgence. Alors que ma soeur, par exemple, ne veut pas en entendre parler... j'ai le plaisir de voir sur son visage que le "masque" a fait place au soulagement sur le visage d'une autre personne. 1 mot et combien de soucis réglés ??? Il faut préciser que dans le cas précis, il s'agit d'une femme qui ne parvenait pas à cerner son enfant... Ca c'est une priorité ou je ne m'y connais pas !

Lorsque la révélation n'engage qu'une seule personne, il me semble essentiel de cerner la mesure dans laquelle cette révélation pourrait apporter soulagement ou son contraire. je crois qu'on s'en rend vite compte ! Et parler de ses "caractéristiques" personnelles peut amener à un "moi, c'est pareil"... :idea: bingo !

Perso, je n'ai provoqué qu'une seule véritable révélation (hormis filiation sanguine)... le désespoir d'une mère ça pousse à prendre des risques. Les (quelques) autres, je leur parle de moi... ils se font leurs conclusions tout seul comme des grands. C'est pas comme si ils étaient au bord du suicide :wink: mais je suppose que tu vois ce que je veux dire :P

bye, j'ai d'autres thèmes à approfondir...

cacou
Invité
 

Message par Invité » Mer Sep 21, 2005 0:12

Des réponse exogène ... c'est ce que j'avait envie de dire, mais j'aurrais jamais trouvé la formule tout seul. ;-)

Effectivement, j'ai commencer a en parler pour moi, et les gents sont encore bien loin de comprendre. C'est ceux qui comme moi, on déjà bien dégrossi le travail de leur côté, et qui comprènnent le fond qui peuvent y trouver un plus, voir un réconfort. J'oublie pas que dans le paquet cadeau il y a aussi l'étiquette d'autiste. C'est que dans la rue c'est toujours rayman, et encore, dans le meilleur des cas!

Bref comme vous vous en doutez, je n'ai montré du doit que moi même ... En titillant la réponse endogène qui est en eux. Des graines sont plantés, et y'en a qui poussent a vue d'oeil.
Invité
 

Message par gab » Mer Sep 21, 2005 3:20

Bon moi j'ai dit que je pensais qu'il vallait mieux le dire à la personne et me voilà dans votre situation et je ne sais pas quoi faire.

Mon amie a un chum qui sors rarement avec elle et qui est très indépendant. Pourtant, il l'aime, ça c'est évident. Mais il peut difficilement faire des sacrifices sur sa routine pour elle et il ne lui parle pas beaucoup. Mon amie en souffre beaucoup. Bon, voilà, je ne sais pas s'il est Aspie ou non et j'hésite à parler du SA à mon amie. Je ne lui ai rien dit pour le moment, son chum a beaucoup d'amis et c'est vraiment pas évident de dire quoi que ce soit. Il a beaucoup de traits de caractères typique du SA mais je ne le connais pas assez et je ne veux pas m'en mêler.

Merci de me lire
gab
Regulier
 
Message(s) : 88
Inscription : Lun Août 15, 2005 3:26

Message par Invité » Mer Sep 21, 2005 13:00

Chum c'est p'tit copain en quebecois? Bon, je vais faire comme si.

Comme disait jokair, y'a un moment ou on a vraiment l'impression d'en voir partout, et un peut trop même. A mon humble avis, éveiller ta copine à la comprehension de son mec, sans parler de SA, d'aspie ou de chose comme ça, est ce que tu peut faire de mieux.

Et là je dit chapeau bas gab! tu viens de m'obliger a répondre moi même à la question que j'avais posé. Si, si, j'insiste, c'est du grand art! :-)
Invité
 

Message par gab » Mer Sep 21, 2005 21:00

Désolée c'était pas voulu :oops: :oops: :oops:
Ben... merci de tes conseils. C'est ce que je pensais faire, tu viens de me confirmer que c'est une bonne idée. J'ai dit qu'il fallait le dire à la personne qu'elle est Asperger mais faut croire que ça m'arrive à moi aussi de changer d'idée. Tout dépend de la situation au bout du compte...

Ha oui... chum = petit copain. Bien vu! La conversation entre français et québécois, c'est moins évident qu'on le pense. Vous avez toutes sortes d'expressions qu'on a pas vous aussi. En plus, je dois écrire à des heures pas d'allure pour vous. Moi, quand je vais sur le forum, je dois parfois lire des tonnes de messages avant de vous répondre! On n'est pas syncro.

À bientôt
Gab
gab
Regulier
 
Message(s) : 88
Inscription : Lun Août 15, 2005 3:26

Message par Invité » Mer Sep 21, 2005 21:24

:lol: Ne t'excuse pas, y'as pas de quoi, au contraire.
Si un jour je t'en veut (je ne voit pas pourquoi mais supposons) tu peut compter sur moi pour te le faire comprendre :twisted: <-- personnage sadique
En attendant je te pardonne définitivement, alors ne t'avise pas de te reexcuser.

Non, non, même pas pour répondre a ce message ;-)
Invité
 

Message par Joseph » Mer Fév 01, 2006 19:46

Anonymous a écrit :Chum c'est p'tit copain en quebecois? Bon, je vais faire comme si.

Comme disait jokair, y'a un moment ou on a vraiment l'impression d'en voir partout, et un peut trop même. A mon humble avis, éveiller ta copine à la comprehension de son mec, sans parler de SA, d'aspie ou de chose comme ça, est ce que tu peut faire de mieux.

Et là je dit chapeau bas gab! tu viens de m'obliger a répondre moi même à la question que j'avais posé. Si, si, j'insiste, c'est du grand art! :-)


Je suis en train de lire "Cessez d'etre gentil, soyez vrais", par Thomas d'Asembourg, et ca aide beaucoup. Ce n'est pas apparement lié a l AS, ni a la depression, mais c est juste un livre sur la reinsertion des exclus sociaux (drogue, deprime, couples en cours de casse, enfants de divorcés, violé(e)s ...) et perso, je constate que j'ai encore beaucoup de propgres a faire ... donc ce bouquin m'aide beaucoup.
Diagnostiques AS en juin 2006 (un positif, un négatif). Je serais heureux de rencontrer de visu ceux qui trouvent mes posts intéressants. Les visiteurs identifiés sur le site peuvent me contacter par email.
Joseph
Passionné
 
Message(s) : 285
Inscription : Sam Jan 28, 2006 12:40
Localisation : banlieue de paris.

Message par Invité » Dim Juin 04, 2006 7:10

gab a écrit :Bon moi j'ai dit que je pensais qu'il vallait mieux le dire à la personne et me voilà dans votre situation et je ne sais pas quoi faire.

Mon amie a un chum qui sors rarement avec elle et qui est très indépendant. Pourtant, il l'aime, ça c'est évident. Mais il peut difficilement faire des sacrifices sur sa routine pour elle et il ne lui parle pas beaucoup. Mon amie en souffre beaucoup. Bon, voilà, je ne sais pas s'il est Aspie ou non et j'hésite à parler du SA à mon amie. Je ne lui ai rien dit pour le moment, son chum a beaucoup d'amis et c'est vraiment pas évident de dire quoi que ce soit. Il a beaucoup de traits de caractères typique du SA mais je ne le connais pas assez et je ne veux pas m'en mêler.

Merci de me lire



Merci mon Dieu! au moins tu n'es pas de ceux qui prétendent que ce gars n'aime pas sa blonde!

Voici mon histoire:

Mon chum est Aspie et il a beaucoup de difficultés avec le contact physique. C'est rare qu'il m'enlace ou m'embrasse en public sans raison. Il s'en tient à lorsque nous nous quittons pour s'en aller chaqu'un chez nous il m'embrasse deux ou trois fois sur la bouche avant de prendre l'autobus et lors des relations sexuelles. Suite à ce "manque d'affection" la plupart des gens prétendent que mon chum ne m'aime pas et certains me conseillent même de le laisser. Mais tout ce qu'ils disent est archi-faux! Jacques-Denys (c'est le nom de mon chum) m'aime énormément, même s'il ne le fait pas paraître beaucoup. Après tout, ça fait tout de même 4 ans que nous sommes ensemble. Mais comment leur expliquer? Surtout que Jacques-Denys n'ose pas parler de son syndrôme, de peur de se faire étiquetter. je ne veux tout de même pas manquer de respect envers mon chum...
Invité
 

Message par Joseph » Dim Juin 04, 2006 10:29

Chez moi, plus la frustration est grande, plus le manque grandi, et moins je fais ce que je voudrais faire. Mais chez moi la frustration n'est pas liée aux sentiments.

Quand je trouve une fille belle, j'ai par exemple du mal à la regarder. Dans ma tete, je me dis que si elle est très belle, je ne mérite pas de la regarder ni même de lui parler. Et quand j'aime une fille, il m'est douloureux de devoire être dans la meme pièce qu'elle (imagine les probleme en salle de conférence, en classe, au travail ...).

Je ne suis pas Jacques-Denys, mais effectivement ses attitudes étranges ne signifient pas qu'il t'aime peu, ou pas. Si il a déjà réussi à te dire une seule fois par orale qu'il t'aime depuis que tu le connais (même en 4 ans), il a plus de courage que moi.

Les actes sont pour moi impossibles, et parler aux gens que j'aprécie me donne des migraines. Je connais des filles encore pire que moi, des filles pas Autistes, mais qui ont des problemes avec tous les garcons quels qu'ils soient.

Sache qu'une preuve d'amour d'un Aspie n'est pas forcement ce qu'on voit dans les films. Ce n'est pas forcement un mot, ni un acte habituel; c'est parfois juste un regard, un silence ... parfois même chez moi justement l'incapacité à parler. C'est quand je constate ma frigidité et ma distance que je sais que j'aime quelqu'un. Ca semble paradoxale pour les NT.

Voire ceretains pseudos dans ma liste MSN, ou des noms dans ma boite email suffit à me donner des palpitations, des migraines, des angoisses.

Quand à expliquer aux autrs gens, je pense que c'est impossible. Quand à dire ce qu'il est, en France je ne le fais plus: tout le monde colle des étiquettes partout; e, fait, j'ai constaté que les NT utilisent encore plus détiquettes que les AS; pour moi, les NT sont moins tolérants que les autres, sauf les NT dépressifs ou ex dépressifs (mais pas le temps d'expliquer pourquoi).

Enfin, c'est mon opinion, et meme parmis les Aspies presque personne n'est d'accord avec moi.

Petit exemple perso vécu: en classe, je ne peux m'asseoire qu'a coté des gens pour qui je ne ressens rien; si j'aprécie une fille ou un garcon, m'asseoire a coté de lui ou elle m'empèche de suivre le cours, je deviens stressé, irritable, exité, et souvent je dois m'enfermer sur moi même pour fuire (dormire, dessiner ... mais en aucun cas essayer de suivre le cours). Je me souviens aussi d'un controle de mathématiques que j'ai failli rater parce que le professeur m'a demandé de m'asseoire à coté d'une fille.
Diagnostiques AS en juin 2006 (un positif, un négatif). Je serais heureux de rencontrer de visu ceux qui trouvent mes posts intéressants. Les visiteurs identifiés sur le site peuvent me contacter par email.
Joseph
Passionné
 
Message(s) : 285
Inscription : Sam Jan 28, 2006 12:40
Localisation : banlieue de paris.

Message par Joseph » Dim Juin 04, 2006 10:35

X-Ray Mel, rien que de me dire que tu as eu la patience de vivre 4 ans avec un Aspie, imaginer que cela a du être difficle pour toi, et perseverer par amour, je me dis que tu dois être une fille bien. Dans ce contexte, lire ton post, et taper une réponse pour toi suffit à me donner des tremblements. A cause de cela, je ne pourrai rien faire pendant une à deux heures, le temps de me calmer, pas même lire de livre dans mon lit.
Diagnostiques AS en juin 2006 (un positif, un négatif). Je serais heureux de rencontrer de visu ceux qui trouvent mes posts intéressants. Les visiteurs identifiés sur le site peuvent me contacter par email.
Joseph
Passionné
 
Message(s) : 285
Inscription : Sam Jan 28, 2006 12:40
Localisation : banlieue de paris.

Suivant

Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité