Relations conflictuelles avec mes parents

Espace libre de discussion.

Relations conflictuelles avec mes parents

Message par coco35 » Mar Mars 16, 2010 21:13

Bonjour ,

Je me permets d'ecrire sur ce forum car je suis reconnu autiste Asperger depuis mai dernier , j'ai ete descolarisé et depuis mes parents me reprochent tout ce que je fais , n'arretent pas de me culpabiliser c'est super angoissant par exemple dimanche on est a l'anniversaire de ma soeur et au moment ou ma soeur souffle ses bougies ma mere me dit qu'il me reste 20 ans d'esperance de vie en moins que ma soeur ( elle a 10 ans de mopins que moi et c'est une femme ) j'ai trouvé ca super blessant c'est tout le temps des reflexions comme ca quoique je fasse c'est toujours ma faute

et je n'en peux plus car je suis tres attaché a ma mere et je ne peux pas me passer d'elle et en meme temps quand je vais la voir je me fais gronder tout le temps alors qu'est ce que je peux faire ?

merci par avance pour vos reponses

bonne soirée
franck derrien

PS : ne me dites pas de me separer de ma mere car je n'y arrive pas je l'aime trop
coco35
Nouveau
 
Message(s) : 26
Inscription : Mar Mars 16, 2010 20:42
Localisation : Bruz

Message par mimille62 » Mar Mars 16, 2010 21:25

bah dans tous les cas, se séparer de sa maman, meme quand c'est pour de bonnes raisons, ça laisse toujours des blessures profondes...

et comment tes parents réagissent-ils par rapport à ce diagnostic ? sont-ils dans le déni, refusent-ils de voir la vérité ? discutes-en avec ta maman au calme, rien que vous deux, dis lui tout simplement ce que tu viens de nous écrire, montre lui le forum si elle utilise internet un peu. dis lui que tu en souffres, et si tu vois qu'elle en souffre aussi, propose lui de se faire aider.

j'espère t'avoir un peu aidé.
Bienheureux les fêlés car la lumière leur passera au travers - Michel Audiard
mimille62
Regulier
 
Message(s) : 133
Inscription : Mar Fév 23, 2010 15:59
Localisation : pas très loin de Lille, sur un terril

Message par coco35 » Mar Mars 16, 2010 22:01

bonsoir ,

merci beaucoup pour ton message

non ma mere n'accepte pas mon handicap des que je lui en parle elle s'enerve ce week end elle s'est excitée " toute seule " contre un de mes meilleurs amis qui y a fait allusion

non non elle le renie mon handicap

bonne soirée
franck derrien
coco35
Nouveau
 
Message(s) : 26
Inscription : Mar Mars 16, 2010 20:42
Localisation : Bruz

Message par Veronique1 » Mer Mars 17, 2010 1:34

Bienvenue sur le forum Coco35,

Peut être simplement que ta maman est aspie aussi, peut être qu'elle ne parlait pas du tout de toi, mais que ça lui faisait plaisir de parler de statistiques...
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par lucied'ici » Mer Mars 17, 2010 8:57

salut Coco35,

Pas toujours évident de comprendre les agissements des gens (et m^me nos proches) parfois leur poser des questions m^me banales peut mettre les choses en perspectives et aider a interpréter le sens réel de ce qui est dit.
Bon courage a toi.
Hello
lucied'ici
Passionné
 
Message(s) : 210
Inscription : Sam Fév 14, 2009 19:49
Localisation : alberville

Message par tanguy56 » Mer Mars 17, 2010 14:52

Tu sais, la maman de ma compagne (Aspie) l'est très probablement : elle en a en tout cas tous les traits. Rien d'étonnant remarque. D'ailleurs, mon beau-père a complètement admis le SA de ma compagne et il a identifié immédiatement celui de sa femme. Mais ma belle-mère ne veut pas en entendre parler. Elle détourne systématiquement la conversation ou conteste chaque chose que mon amie fait et qui est un trait Aspie pur. Alors évidemment, pour elle, tu imagines bien qu'elle a un paquet de (mauvaises) excuses ou explications. Il ne faut cependant pas désespérer : il faut du temps pour accepter. Mon meilleur ami est Aspie lui aussi : d'ailleurs, c'est "grâce" à lui qu'on a découvert le SA de ma compagne. Et au début, il était extrêmement réticent, au point qu'on a failli se fâcher. Mais je n'ai pas lâché l'affaire. Et peu à peu, c'est venu. Et il y a quelques semaines, il a lui -même annoncé à ma compagne que oui, il était Aspie, au vu des lectures que je lui avais donné (et aussi parce qu'il avait fait les tests). Depuis, il se documente beaucoup, il s'intéresse, il cherche à comprendre etc... Son comportement a aussi radicalement changé. On sent qu'il n'est plus dans la souffrance et qu'il se sent mieux car simplement compris (clairement, entre ma compagne et lui, il est clair que je fais super attention à ne pas heurter leur sensibilité et à les aider quand quelque chose les dépasse de ce monde NT, du coup, à leur tour, ils sont très attentionnés à mon égard). Mais il faut du temps pour admettre. Admettre le SA de l'autre, admettre son propre SA : quand il s'agit de soi et de ses enfants, j'imagine que ce n'est pas simple. Essaie d'être patient. De ne pas te braquer dans ce que te dis ta maman car elle me semble surtout maladroite (ce qui est d'ailleurs une composante du SA souvent) dans sa façon de communiquer avec toi. Cela ne veut pas dire qu'elle ne t'aime pas, au contraire. Témoigne lui ton affection, tu verras, elle aura envie de traverser le miroir bien plus vite pour venir vers toi et se sentir à son tour, dans son monde.
Courage, ce n'est pas facile !
"Si tu ne sais pas où tu vas, sache au moins d'où tu viens"
tanguy56
Regulier
 
Message(s) : 92
Inscription : Lun Nov 16, 2009 17:45
Localisation : Vannes

Message par Syndromegirl » Mer Mars 17, 2010 19:20

Coco, tu as quel âge? (on voit pas si tu es en âge de vivre chez ta mère ou non) Dans ce cas c'est difficile de vivre ailleurs si on a pas le choix.Mes parents ne nient pas mon problème (c'est même ma mère qui a entamé la recherche) mais ne s'intéressent guère au sujet.Ma mère dit juste que "les gens normaux réagissent comme ça et tu dois faire ça aussi." Ils ne sont pas aspie : ce n'est pas une obligation pour qu'il y aie conflit hélas.

Je ne sais pas non plus si as été déscolarisé à cause des problèmes avec les camarades, mais devant l'ampleur des miens j'y ai songé à l'époque.Il n'en a pas été question, avec mes parents.Actuellement je lis du Attwood et constate qu'il est normal de ne pas savoir quelle est la source du problème ni comment le faire cesser (alors que selon ma famille les persécutions étaient d'abord de ma faute) et aussi de ne pas pouvoir oublier alors que ma famille dit qu'il faut passer à autre chose, que ça arrive à tout le monde et que c'était pas grave.

Etc.Je crois surtout, que ça ne sert pas à grand chose de leur imposer ma vision des choses.Alors je me demande si tu dois habiter chez tes parents, ou pas? (car c'est la question pour commencer)
Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand
l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son coeur. Albert Einstein

Image
Avatar de l’utilisateur
Syndromegirl
Regulier
 
Message(s) : 89
Inscription : Lun Oct 12, 2009 15:07
Localisation : France

Message par coco35 » Mer Mars 17, 2010 21:54

Syndromegirl a écrit :Coco, tu as quel âge? (on voit pas si tu es en âge de vivre chez ta mère ou non) Dans ce cas c'est difficile de vivre ailleurs si on a pas le choix.Mes parents ne nient pas mon problème (c'est même ma mère qui a entamé la recherche) mais ne s'intéressent guère au sujet.Ma mère dit juste que "les gens normaux réagissent comme ça et tu dois faire ça aussi." Ils ne sont pas aspie : ce n'est pas une obligation pour qu'il y aie conflit hélas.

Je ne sais pas non plus si as été déscolarisé à cause des problèmes avec les camarades, mais devant l'ampleur des miens j'y ai songé à l'époque.Il n'en a pas été question, avec mes parents.Actuellement je lis du Attwood et constate qu'il est normal de ne pas savoir quelle est la source du problème ni comment le faire cesser (alors que selon ma famille les persécutions étaient d'abord de ma faute) et aussi de ne pas pouvoir oublier alors que ma famille dit qu'il faut passer à autre chose, que ça arrive à tout le monde et que c'était pas grave.

Etc.Je crois surtout, que ça ne sert pas à grand chose de leur imposer ma vision des choses.Alors je me demande si tu dois habiter chez tes parents, ou pas? (car c'est la question pour commencer)



Bonjour ,

D'abord merci à tous pour vos réponses

En fait j'ai 24 ans , materiellement je peux tout à fait vivre loin du domicile familial mais je suis très dépendant de ma mère psychologiquement et j'ai très souvent besoin d'elle et le fait qu'elle me rejette me fait souffrir enormement car je suis INCAPABLE de me detacher d'elle c'est pour ca qu'il faut absolument que je me reconcilie avec elle , sinon elle m'accuse de tout ce qui peut lui arriver

Bonne soirée
Franck Derrien
coco35
Nouveau
 
Message(s) : 26
Inscription : Mar Mars 16, 2010 20:42
Localisation : Bruz

Message par Syndromegirl » Jeu Mars 18, 2010 1:00

Alors là, ça me laisse perplexe ...Si quelqu'un me fait souffrir, je cherche plutôt à le fuir.Ce qui est sûr c'est que ta mère n'a pas à t'accuser de tous les maux ne serait ce (est ce qu'elle l'a compris?) qu'on ne fait pas "exprès" d'être aspie.
Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand
l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son coeur. Albert Einstein

Image
Avatar de l’utilisateur
Syndromegirl
Regulier
 
Message(s) : 89
Inscription : Lun Oct 12, 2009 15:07
Localisation : France

Message par omega » Jeu Mars 18, 2010 12:04

Syndromegirl a écrit :Si quelqu'un me fait souffrir, je cherche plutôt à le fuir.

Pareil.

La famille devrait être par excellence l'endroit où l'on est aimé tel qu'on est, et où l'on n'est pas jugé. :roll:

Ta mère t'apporte-t-elle ou non ce dont tu as besoin?
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par mimille62 » Ven Mars 19, 2010 11:24

Et prendre son indépendance, ne veut pas dire couper les ponts avec ses parents. Tu peux te trouver un petit logement, pas très loin de chez elle, et la voir souvent. Tu sais des fois, moins se voir améliore la qualité de la relation.
Bienheureux les fêlés car la lumière leur passera au travers - Michel Audiard
mimille62
Regulier
 
Message(s) : 133
Inscription : Mar Fév 23, 2010 15:59
Localisation : pas très loin de Lille, sur un terril

Message par anna » Ven Mars 19, 2010 17:09

Bienvenu !
Je voulais juste témoigné de comment j'ai réagi face à la confirmation SA de mon fils
Je suis passé par plusieurs etapes :
1 Je trouvais que c'était tellement injuste !
2 ensuite fallait pas m'en parler DU TOUT
3 Un peu de recherche perso, entre les pleurs, la peur, et complètement depourvu d'aide
Plus de recherche...plus ciblé et par étapes...Après la lecture du guide complet de Attwood, sans pleurer, ni m'affoler, j'ai reussi d'aller en parler avec le directeur de l'ecole de mon fils...en pleurant...
Il m'a ecouté, m'a aidé à rencontrer des personnes qui ont aidé mon fils.
A partir de ce moment, je me suis senti moins seule, moins fragile.
plus de recherches, et petit à petit, j'ai gagné en confiance et en éspoir.
Oui, plusieurs années resumé en quelques phrases...
Les rapports entre mon fils et moi ont tjs été très bons, et je relativise bcp. Il a fait d'enormes progres grace aux recherche d'attitude à avoir en certains circonstances, grace aux orthophonistes etc et c'est tellement rassurant...maintenant je ne pense pas souvent à cette période très pénible, seulement quand on est face aux situations desagreables, des remarques etc, aujourd'hui je sais le defendre me defendre et en parler
Le chemin n'a pas ete facile, mais qui nous tue pas rend plus fort !
Bon courage à toi :wink:
anna
Passionné
 
Message(s) : 195
Inscription : Dim Jan 24, 2010 12:30
Localisation : france

Message par Miscellaneous » Dim Mars 21, 2010 16:50

Je suis très émue en lisant ton témoignage coco35 car c'est plus ou moins ce que je vis actuellement avec mon père. J'ai 22 ans, je suis aspie, je vis toujours chez mon père qui a refait sa vie avec une femme qui a quelques années de plus que moi (et qui a une fille adolescente, d'une précédente union).

Durant mon adolescence, on me reprochait sans cesse mon comportement "atypique" et asocial, comme quoi je ne voulais jamais rien faire comme tout le monde, être dans la norme. Je me faisais même traiter de "folle" par ma belle-mère. Alors que je n'ai pas vraiment choisi d'être ce que je suis... et comme l'a dit quelqu'un précédemment, on ne fait pas exprès d'être Asperger.

Aujourd'hui, je ne parle à plus personne chez moi. Pas même bonjour le matin. Je suis dans une phase de mutisme total, je sors le moins possible, je reste cloîtrée dans ma chambre et je mange avec des boules quies dans les oreilles pour éviter d'entendre la voix des "autres". Vivre avec ma famille est devenu au-delà du supportable et pourtant, je ne suis pas encore prête à partir de la maison. Alors je peux comprendre tout à fait ce que tu ressens. Mais je pense qu'en l'état actuel des choses, il va falloir du temps pour que ta mère accepte ton Asperger.
"I'm not an animal, I'm a human being !"
Miscellaneous
Enthousiaste
 
Message(s) : 40
Inscription : Jeu Avr 16, 2009 11:59
Localisation : France

Message par coco35 » Mar Mars 23, 2010 20:32

Bonjour à tous et merci pour vos témoignages

Au contraire je vais beaucoup vers les autres et parfois il y en a qui trouvent que je vais trop vers les autres et que justement je peux comme ca me faire avoir , mes parents en arrivent a me reprocher que j'ai un air débile quandd je dis bonjour parce qu'ils trouvent que j'ai un ton enfantin

en fait j'aime beaucoup aider les gens et discuter avec les gens et c'est ca que mes parents me reprochent


Souvent quand je vais voir quelqu'un je propose mon aide tres facilement , par exemple au resto une fois j'avais demandé gentilment si je pouvais les aider a faire la vaisselle car le service avait ete excellent et je m'etais fait gronder par ma mere parce qu'elle m'avait dit que ca ne se faisait pas
Ou quand je vais voir le médecin ils me reprochent le fait que je demande au medecin comment il va ca les choque

Bonne soirée

Franck Derrien
coco35
Nouveau
 
Message(s) : 26
Inscription : Mar Mars 16, 2010 20:42
Localisation : Bruz

Message par ISIS » Mer Mai 19, 2010 19:17

hello franck

je me reconnais pas mal en toi (sauf que je vais pas jusqu'à proposer de faire la vaisselle dans un restaurant) d'ailleurs, si tu veux m'ecrire en privé, sinon ça me gene pas de parler en public.
je me suis aujssi demandé récemment si ma mère n'était pas aspie pour que l'on s'entende aussi mal, mais d'une, je ne m'entend pas pour le moment mal avec aucun aspie et de deux, c'est l'une des personnes qui ment le plus que je connaisse (en outre, elle a 38 des 40 caracteristiques d'un manipulateur) et elle est maltraitante.

elle me fait aussi des reproches 24h/24 et à propos de tout (même et surtout, de choses hors de mon contrôle, j'ai l'impression, comme le fait que mon père l'a quittée parce que je n'étais pas un garçon, alors que c'est elle qui lui a demandé de partir).
en ce moment, j'essaie de trouver le moyen pour savoir comment separer ma part de responsabilité à propos des choses que je fais parce que je suis aspie et des choses que je pourrais changer.
ma mere et mon entourage asiatique (et mon ancien entourage) ont aussi tout fait pour que je ne parte pas de chez elle. C'est entre autre aussi pour cela que j'ai eu une appréhension (mais comme on dit aussi, cela est normal, aspie ou pas, dépendance ou pas). Dis-moi si ce que je viens d'écrire te parle.

j'ai aussi commencé à mettre par écrit, une liste de choses qu'on fait mes parents pour pouvoir me justifier plus rapidement et facilement, quand on m'embête.
femme, IDF
ISIS
Passionné
 
Message(s) : 242
Inscription : Jeu Avr 29, 2010 1:45
Localisation : France

Message par Gainsbourg » Mer Mai 19, 2010 20:22

ISIS a écrit :j'ai aussi commencé à mettre par écrit, une liste de choses qu'on fait mes parents pour pouvoir me justifier plus rapidement et facilement, quand on m'embête.
Quand ils t'embêtent ou quand on t'embête ?!? Qu'est-ce que tu pourrais justifier à un "inconnu" en invoquant ce qu'ont fait tes parents... je ne comprends pas :? :)
Gainsbourg
Passionné
 
Message(s) : 253
Inscription : Ven Jan 29, 2010 13:09
Localisation : Paris

Message par Gainsbourg » Mer Mai 19, 2010 20:37

ISIS a écrit :j'ai aussi commencé à mettre par écrit, une liste de choses qu'on fait mes parents pour pouvoir me justifier plus rapidement et facilement, quand on m'embête.
Quand ils t'embêtent ou quand on t'embête ?!? Qu'est-ce que tu pourrais justifier à un "inconnu" en invoquant ce qu'ont fait tes parents... je ne comprends pas :? :)
Gainsbourg
Passionné
 
Message(s) : 253
Inscription : Ven Jan 29, 2010 13:09
Localisation : Paris


Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron