Asperger et médecin du travail

Espace libre de discussion.

Asperger et médecin du travail

Message par Invité » Mar Déc 22, 2009 8:07

Le recours au médecin du travail, en tant qu'inspecteur si l'on veut, ou très exactement médecin inspecteur du travail, semble une bonne voix pour les Aspergers en difficulté professionnelle.

Le médecin inspecteur du travail, semble lui être éfficace et faire son boulot dans les règles déontologiques, y compris face aux médecins de prévention ou aux médecins agréés, pour faire valoir un poste aménagé par exemple ou intervenir pour redrésser les tords.

Je suis en train d'éssayer cette voie, je l'ai saisi et je vous tiendrai au courant.

Pour plus d'information, on trouve le médecin inspecteur du travail en tant par le Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville:

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/i ... avail.html
Dernière édition par Invité le Dim Déc 27, 2009 15:03, édité 4 fois.
Invité
 

Message par Veronique1 » Mar Déc 22, 2009 10:03

Que se passe t-il ?
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Mar Déc 22, 2009 14:01

Il ne se passe rien de particulièrement nouveau.

C'est une démarche des plus classiques que d'avoir recours au médecin du travail en tant qu'inspection, bien qu'elle soit assez ignorée, les coordonnées de l'inspection de la médecine du travail ou tout simplement médecine du travail étant tenues confidentielles par l'Etat.

Il faut passer par un service central particulier du Ministère du travail pour saisir l'authentique médecine du travail en tant qu'inspection.

C'est généralement le médecin traitant ou un spécialiste lié du parcours de santé qui y oriente, quand ce qu'il a certifié est bafoué et que la situation a largement dépassé des dispositions éssentiellles du Code de déontologie médicale.

C'est en l'occurence ce qui se passe, puisque mon médecin spécialiste dans la conjoncture actuelle m'a afirmé y renvoyer fréquemment pour un peu toujours les mêmes motifs évidents.

Un Syndrome Asperger en plus, syndrome généralement ignoré en France, d'autant plus par un certain corps médical qui n'hésite pas à écrire n'importe quoi dans votre dos, alors qu'il est possible d'y avoir accès en 8 jours maximum (article L1111-7 du Code de la santé publique) rend d'autant plus nécéssaire une telle démarche si elle s'impose.

Même Notre Président l'a fait publiquement chanter:
http://www.sarkozynicolas.com/le-chant-des-partisans/

C'est ainsi que sans doute ... travaille la médecine du travail en tant qu'inspection ...

Il n'y a donc pas de souci.

Pour être plus précis, le médecin de prévention de mon employeur a tout simplement fait strictement rien durant 10 ans, ni mon employeur, pour que soit respecté l'aménagement de mon poste de travail, même malgré mes lettres recomandées dont j'ai bien reçu les avis de réception. Je ne vous dit pas les dégats sur ma santé. Ensuite j'ai demandé à voir un médecin agréé qui s'en ai royalement moqué traitant mon spécialiste traitant de nul en contredisant systématiquement tout de façon absurde et sans le moindre souci de légalité.
Invité
 

Message par Jean29 » Ven Déc 25, 2009 18:50

Le médecin du travail a pour fonction de prescrire à l'employeur des aménagements du poste du travail.

S'il ne fait pas son travail, le plus simple est de saisir l'inspecteur du travail. L'inspecteur du travail saisira si nécessaire (c'est-à-dire s'il y a un aspect médical à prendre en compte) le médecin inspecteur régional du travail. Celui-ci assure une mission de contrôle du fonctionnement de tous les services de médecine du travail.

Le médecin inspecteur régional peut être amené à trancher en cas de désaccord sur une prescription du médecin du travail. Mais je me demande ce qu'il peut faire (d'un point de vue juridique) en l'absence d'intervention : par contre, son intervention peut être utile pour amener le médecin du travail à intervenir correctement.

Par ailleurs, je pense qu'une action sur ce point peut être favorisée par la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, dont la demande doit être faite à la maison départementale des personnes handicapées.
Jean29
Enthousiaste
 
Message(s) : 38
Inscription : Jeu Fév 05, 2009 23:42
Localisation : Finistère

Message par Invité » Ven Déc 25, 2009 19:43

L'adresse ministèrielle exact est partiellement :

Direction Générale du Travail
Bureau inspection médicale du travail

Il s'agit bien de l'inspection médicale du travail et non de l'inspection du travail.

Quant aux actions vraies, elles peuvent être évidemment la mise en oeuvre interministérielle des Chambres Disciplinaires de l'Ordre des Médecins par désormais de vrais juges de l'Ordre Adminsitratif et non de médecins déguisés en juges, pour aller jusqu'à la radiation, la saisine judiciaire du Pénal pour condamnation ferme au Nom du Peuple Français.

Un compte rendu notamment auprès des Hauts Commissaires de l'OMS et du HCDH avec copie au Sécrétaire Général de l'ONU à New York est toujours le bienvenu.

Sinon de qui se moque t'on ?
Du Peuple ? le Peuple est Souverain !

Ce qui est clairement écrit dans Notre Constitution de 1958:
"Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple".

Quiconque porte une cravatte en France doit se souvenir qu'elle appartient en réalité à Capet : c'est la Cravatte à Capet !

Contre la tyranie des médecins scélérats, Aux armes Citoyens,
et surtout très dignement dans ce costume de patriote (Asperger ?) :

http://www.youtube.com/watch?v=H5ea44njRTw

Sinon pour vous souhaitez la nouvelle année 2010,
toujours ce "vieux" chant qui a peut-être moins vieilli :

http://www.youtube.com/watch?v=lvJRmdN9 ... re=related
Dernière édition par Invité le Sam Déc 26, 2009 17:15, édité 1 fois.
Invité
 

Message par Jean29 » Ven Déc 25, 2009 22:16

Les articles du code du travail sur lesquels s'appuyer :

Article L.4624-1
Le médecin du travail est habilité à proposer des mesures individuelles telles que mutations ou transformations de postes, justifiées par des considérations relatives notamment à l'âge, à la résistance physique ou à l'état de santé physique et mentale des travailleurs.

L'employeur est tenu de prendre en considération ces propositions et, en cas de refus, de faire connaître les motifs qui s'opposent à ce qu'il y soit donné suite.

En cas de difficulté ou de désaccord, l'employeur ou le salarié peut exercer un recours devant l'inspecteur du travail. Ce dernier prend sa décision après avis du médecin inspecteur du travail.

Article R.4624-6

L'employeur prend en considération les avis présentés par le médecin du travail sur l'application de la législation sur les emplois réservés et les travailleurs handicapés. Il lui fait connaître les motifs qui s'opposent à ce qu'il y soit donné suite.
Ces dispositions ne font pas obstacle à l'application de l'article L. 4624-1.
En cas de difficulté ou de désaccord, la décision est prise par l'inspecteur du travail, après avis du médecin inspecteur du travail.
Jean29
Enthousiaste
 
Message(s) : 38
Inscription : Jeu Fév 05, 2009 23:42
Localisation : Finistère

Message par Invité » Sam Déc 26, 2009 6:34

La seconde partie de l'adresse exacte est :

39-43 quai André Citroën
75739 PARIS cedex 15

Sans doute la saisine de l'inspecteur du travail peut-être également utile, avec une copie du dossier à l'inspection médicale du travail par exemple, ou l'inverse.

Mais le problème n° 1 avec les médecins agréés par la préfecture et peut-être aussi les médecins ordinaires de prévention sur le plan de la déontologie est qu'ils sont protégés, il n'est pas possible de saisir directement l'Ordre des Médecins contre eux, il faut que cela soit ou le Préfet, ou le Procureur ou le Ministre de la santé qui le fasse.

Peut-être que le médecin inspecteur du travail ou l'inspecteur du travail peuvent donner une telle suite plus crédible que d'écrire personnellement aux autorités concernés. Ou alors, il faut saisir dans un second temps une juridiction.

En ce sens, le Code de la santé publique :

Article R1421-14 :
Les membres du corps des médecins inspecteurs de santé publique participent à la conception, à la mise en oeuvre, à l'exécution et à l'évaluation de la politique de santé publique.
Ils assurent le contrôle de cette politique et les missions permanentes et temporaires d'inspection.
Ils participent au contrôle de l'application des dispositions du présent code et des règlements pris pour son application.
Ils contribuent à l'organisation du système sanitaire et à la promotion de la santé.
Dans le cadre de leurs attributions, ils peuvent être chargés d'études et de missions spéciales.
Ils peuvent être associés à l'enseignement, à la formation et à la recherche dans le domaine de la santé publique.
Dans l'exercice de leurs fonctions, ils veillent au respect du secret médical et des règles professionnelles.
Dernière édition par Invité le Dim Déc 27, 2009 14:51, édité 3 fois.
Invité
 

Message par Veronique1 » Sam Déc 26, 2009 15:56

Merci beaucoup pour toutes ces précisions.
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Dim Déc 27, 2009 15:01

Il n'y a pas de quoi me remmercier, j'ai été pris de générosité pour vos petits souliers au pied de votre sapin, suite à un excéllent repas de Noël avec des huitres, de la dinde aux marrons, de la bûche ... hum !

Et puis comme me la demandé le médecin de "prévention" : vous ... fumez ?
:P
Invité
 


Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron