Dire ce que l'on pense

Espace libre de discussion.

Dire ce que l'on pense

Message par Sébastien » Jeu Avr 16, 2009 10:21

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:02, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Veronique1 » Jeu Avr 16, 2009 10:38

Bonjour Sébastien,

Je pense que tu devrais lire beaucoup sur le forum, tu apprendras beaucoup de choses, amicalement,
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Re: Dire ce que l'on pense

Message par omega » Jeu Avr 16, 2009 11:55

Sébastien a écrit :si je me rends compte que je ne peux pas dire ce que je pense alors je me tais.

C'est très souvent ce que je fais aussi...
Sinon, ça ne me gêne pas de dire ce que je pense, de mettre toujours les deux pieds dans les plats et les dix doigts là où ça fait mal :D
J'attends toujours la même chose en face, et si c'est le cas, on peut discuter vraiment.
Si la personne en face est capable de le prendre de manière constructive et d'y voir une occasion d'analyser les choses, tant mieux pour elle (c'était le but!), sinon tant pis.

Avoir l'impression que les gens ne disent pas ce qu'ils pensent m'agacent un peu: je n'aime pas les hypocrites qui considèrent que le dernier qui parle a toujours raison et qui changent d'avis comme des girouettes.

Ben j'ai l'impression que beaucoup de gens se font leurs opinions en fonction de facteurs émotionnels, de leur humeur du moment, du contexte social en cet instant ... et donc ce sont leurs opinions du moment!
La réflexion & l'analyse à proprement parler n'interviennent que dans une faible proportion dans l'élaboration de leurs opinions, il me semble.

Pour moi, je n'ai pas spécialement d'humeurs et mes pensées n'y sont donc pas soumises, je n'ai que la réflexion et l'analyse, qui elles, ne varient pas inconsidérément... donc les pensées des gens me semblent étonnamment instables et irrationnelles en comparaison.
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Sébastien » Jeu Avr 16, 2009 13:14

message édité
Dernière édition par Sébastien le Lun Oct 11, 2010 21:01, édité 1 fois.
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France

Message par Omicron » Jeu Avr 16, 2009 14:44

Tout Pareil.

Je ne pense pas que mon avis change. Et je ne me sens pas du tout changer.
Tout ne fait que s'additionner en logique. Quand quelque chose me fait dire l'inverse de ce que je pensais, c'est qu'il y a paradoxe, paradoxe que j'essaye de ressoudre.
Une discussion avec "autrui" doit être à peu prêt comme tu le dis Sébastien : "faire avancer le débat"...
Même si on s'imagine que par mon étalement de tout les arguments je ne chercherai qu'à persuader.
Mais parfois j'ai des surprise bizarre... Des années après une discussion, des amis reviennent vers moi et m'explique qu'ils pensent "ainsi"... Qui se trouve être ce que j'essayais de leur expliquer quand ils faisaient la sourde oreille. Alors je me dis que ce n'est pas forcément négatif de ne pas être écouté sur le court terme, si on peut être compris sur le long terme.
Omicron
Passionné
 
Message(s) : 452
Inscription : Lun Mars 02, 2009 16:49
Localisation : Sud

Message par omega » Ven Avr 17, 2009 10:42

Sébastien a écrit :Je suis comme toi omega, j'aime les vraies discussions qui nous font sentir que l'on a en face de nous quelqu'un qui prend en compte ce qu'on lui dit pour faire avancer le débat et qui ne s'écrase pas piteusement devant les arguments que l'on pourrait lancer pour finalement adopter lâchement notre avis sans même l'avoir considéré.

Qui adopte lâchement notre avis, ou reste lâchement sur ses positions...
Peu m'importe qu'on soit du même avis que moi ou non, c'est surtout la lâcheté qui me dérange, enfin je veux dire, qui me laisse surtout sur ma faim.
Sensation d'avoir en face un interlocuteur "pas à la hauteur" de mon désir d'échanger.

Hier soir, conversation au téléphone (eh oui, ça m'arrive... :? ) avec un Monsieur, un vrai :) , au sujet d'un domaine précis (équestre, pour l'histoire) où j'ai beaucoup à apprendre et rencontre des problèmes dont je suis pour partie responsable... Un ami commun m'avait mise en garde contre le franc parler et les avis très directs de ce monsieur, parfois un peu rudes à encaisser et pas du goût de tout le monde...
C'est sûr: il a soixante ans, beaucoup de savoir-faire et de l'expérience derrière lui, et ne se gêne pas pour dire directement ce qu'il pense.
Bien évidemment, conversation constructive, passionnée, et très cordiale: lui avec son expérience, et moi avec mon autisme, nous nous sommes finalement trouvés sur la même longueur d'onde, entre "franc parleurs". :)

D'ailleurs, une question que je me pose... et ça reste dans le sujet...
Quand on prend de l'âge et de l'expérience, on n'en a de moins en moins à faire que nos paroles soient prises de telle ou telle manière, et il me semble qu'on s'exprime de plus en plus ouvertement.
Une des raisons pour lesquelles je me sens bien mieux au niveau longueur d'onde, auprès de personnes plus âgées ou longuement expérimentées: parce que je trouve qu'outre tout ce qu'elles ont à m'apprendre, je trouve enfin des interlocuteurs avec qui je peux parler concret et aborder franchement des sujets sans détour.

Est-ce la même chose pour vous?
omega
Passionné
 
Message(s) : 1332
Inscription : Jeu Nov 27, 2008 17:12
Localisation : France

Message par Sébastien » Ven Avr 17, 2009 10:59

message édité
Sébastien
Passionné
 
Message(s) : 449
Inscription : Mer Avr 08, 2009 9:34
Localisation : France


Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron