Cécité mentale

Espace libre de discussion.

Message par dark » Ven Oct 24, 2008 11:17

florent155 a écrit :
florent155 a écrit :
dark a écrit :Florent
L'empathie est le fait de ne pas savoir ce que ressent l'autre et ce que l'on ressent.
Je disais dans un message précédent que le fait de ne pas imaginer des pensées ou intentions que je pourrais avoir a une influence sur mes conduites.
En fait, tu avais compris l'inverse...


L'empathie est le fait de savoir ce que ressent l'autre et ce que l'on ressent.
(j'ai appris cela en cours)


Bon sinon, mais pourle reste, j'y répondrai de nouveau tout à l'heure. (travail)

Merci bb pour le compliment. ;) Je tiens à dire que je me fais agresser par mail pour ce que je dis. :roll:




Définition du mot empathie.
Capacité de se mettre à la place de l'autre et de ressentir ses sentiments et ses émotions.
C'est vrai florent, je voulais dire "le manque d'empathie" et non "l'empathie". Désolé.
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

Message par florent155 » Ven Oct 24, 2008 11:57

dark a écrit :
florent155 a écrit :
florent155 a écrit :
dark a écrit :Florent
L'empathie est le fait de ne pas savoir ce que ressent l'autre et ce que l'on ressent.
Je disais dans un message précédent que le fait de ne pas imaginer des pensées ou intentions que je pourrais avoir a une influence sur mes conduites.
En fait, tu avais compris l'inverse...


L'empathie est le fait de savoir ce que ressent l'autre et ce que l'on ressent.
(j'ai appris cela en cours)


Bon sinon, mais pourle reste, j'y répondrai de nouveau tout à l'heure. (travail)

Merci bb pour le compliment. ;) Je tiens à dire que je me fais agresser par mail pour ce que je dis. :roll:




Définition du mot empathie.
Capacité de se mettre à la place de l'autre et de ressentir ses sentiments et ses émotions.
C'est vrai florent, je voulais dire "le manque d'empathie" et non "l'empathie". Désolé.




Excuse moi aussi, je voulais de même parler du "manque d'empathie".
Je ne m'étais pas relu (je ne me relis pratiquement jamais et donc vive les fautes d'expression voir même de quiproquo lol)... j'avais oublié d'écrire "manque d'empathie" et j'avais tilté sur "empathie" car empathie englobe le sujet... Voilà tout ;)
donc nous sommes tous d'accord...

Donc je reviens à ma question pour Dark
"Parlais tu donc du manque d'empathie par rapport à une personne?"

L'empathie est le fait de ne pas savoir ce que ressent l'autre et ce que l'on ressent.
Je disais dans un message précédent que le fait de ne pas imaginer des pensées ou intentions que je pourrais avoir a une influence sur mes conduites.
En fait, tu avais compris l'inverse...


Je pensais que tu parlais aussi des pensées ou des intentions d'une personne tierce... qui pourrait par la suite avoir une influence sur ta conduite en plus même de tes pensées ou intention.

Ok, j'ai un début de solutions... quand je ne connais pas de pensées ou intentions.. je propose un ... scrabble.
:lol: Je plaisante lol.
Heu, bah.. si tu n'imagine pas de pensées ou attentions que tu puisse avoir, alors le meilleur, c'est d'imiter ou bien d'esssayer de trouver un truc qui puisse "intéresser" et que tu trouve joli (la musique mélodieuse par exemple ou bien me concernant, montrer des photos...), ainsi tu saura comment te conduire à la manière d'un entretien.. tu sais déjà ce que tu va dire (même si c'est automatique malheureusement.. et sans trop de spontanéité).
Mais bon, pleins de personnes se désintéressent même de sujet simple..



d'accord Florent, si le sujet t'interresse, je vais essayer de te trouver un forum ou l'on parle de cela. Amicalement

Le sujet ne m'intéresse pas trop bien au contraire mais il serait bien sûr plaisant débattre sur ce sujet là.. ma foi, tu fus la première intéressé à ce sujet là...

[
color=red]Je serais heureuse d'avoir tes sources et etudes sur la telepathie pour etayer ton affirmation.[/color]

Tu vois, tu es la première à t'y intéresser ;).
Je n'ai juste fait que réfuter une idée saugrenu.. j'ai déjà mes convictions, j'ai déjà donné mes preuves... J''ai juste répondu à une demande de ta part sans que le sujet de la télépathie puisse m'intéresser pour autant.
;)

Je t'ai même mis un lien montrant que la télépathie n'existe pas du tout. ;)

http://charlatans.info/pes.shtml

En attendant tes preuves sur le forum même... il nous plairait tous de les lire car jusqu'à présent il n'y pas de preuves scientifiques de la part des pro-télépathies malgrè une demande faite par Rêveur et moi-même.


bien amicalement florent155
Esprit cartésien.
florent155
 

Message par Veronique1 » Ven Oct 24, 2008 12:35

tu te trompes Florent, ce n'est pas moi qui est abordé le sujet, alors comme cela n'interresse ni l'un, ni l'autre, alors le sujet est clos.
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par florent155 » Ven Oct 24, 2008 12:40

Veronique1 a écrit :tu te trompes Florent, ce n'est pas moi qui est abordé le sujet, alors comme cela n'interresse ni l'un, ni l'autre, alors le sujet est clos.


J'ai juste réfuté une idée, voilà tout (cela ne voulait pas dire que j'étais interessé ;) ). Pourquoi donc m'avoir demandé des preuves dans ce cas-là si tu n'en donne pas.. :)
Tu m'a demandé quelquechose que j'ai fait dans le souci de l'information et de la compréhension de certaines choses au tout public (vulgarisation scientifique).

ps : je lirai les potentielles preuves de l'existence même de la télépatie néanmois avec beaucoup d'interêt...

Bien amicalement, florent155 :)
florent155
 

Message par Otis » Sam Oct 25, 2008 0:06

Et vous parlez de tout ça pendant la nuit ???? :shock: :lol:

Bon, être allongé sans sexe, ça n'est pas nécessairement un manque de lecture d'intention, c'est peut-être simplement un refoulement, pas au sens bêtement freudien, mais quand même un mécanisme qui nous dit qq chose comme : oh ! je risque de ne pas pouvoir assumer demain matin. (ou même : dans dix minutes, mais là je pourrais avoir l'air d'être méchant)

télépathie : scientifiquement il semble avéré qu'on ne puisse pas commander strictement ce genre d'expérience. Cela dit, je sais par expérience perso qu'il a des moments dans la vie où ce qui se passe est inexplicable sans l'hypothèse d'un certain débordement d'un psychisme sur un autre, incontrolé, exprérience limite, irrépétable, totalement unique, et donc non-objet de science, comme disait Aristote.
je ne suis ni pour ni contre vous, bien au contraire
Otis
Passionné
 
Message(s) : 432
Inscription : Ven Fév 15, 2008 19:54
Localisation : bxl

Message par dark » Sam Oct 25, 2008 13:19

Je parle de ça la nuit parce que j'ai du mal à dormir.
Arrêtez avec la télépathie svp.

Je pense que je n'arrive à penser qu'à des choses que je sais. Par exemple, si on ne m'apprends pas que je peux faire une chose, je ne la fais pas car je ne pense pas que je peux faire ça. C'est une pensée qui ne fait pas parti de mes connaissances.

J'espère que vous comprenez car c'est pas évident.
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

Message par florent155 » Mar Oct 28, 2008 16:47

Otis a écrit :
Et vous parlez de tout ça pendant la nuit ???? :shock: :lol:

Oui, et cela est ma foi des plus intéressants.

Otis a écrit :
Bon, être allongé sans sexe, ça n'est pas nécessairement un manque de lecture d'intention, c'est peut-être simplement un refoulement, pas au sens bêtement freudien, mais quand même un mécanisme qui nous dit qq chose comme : oh ! je risque de ne pas pouvoir assumer demain matin. (ou même : dans dix minutes, mais là je pourrais avoir l'air d'être méchant)


......... ????????????????????????????????
Il est des fois sage de ne rien faire et prouve la la valeur même d'un être humain au niveau de sa pensée.
Tu sais, Otis, il n'est pas nécessaire de faire tout le monde quand on est aspi. Tu dois le savoir cela, un être humain est doué de conscience, pour un aspi, c'est 100 000 fois mieux... les aspis ne sont pas si superficiel et ont un peu de scrupule.

c'est peut-être simplement un refoulement, pas au sens bêtement freudien, mais quand même un mécanisme qui nous dit qq chose comme : oh ! je risque de ne pas pouvoir assumer demain matin. (ou même : dans dix minutes, mais là je pourrais avoir l'air d'être méchant)

Si tu parle de performances... alors peut-être y-t-il de la superficialité quelquepart... c'est le geste qui compte.
Tout comme le fait de ne rien faire... après tout, est-ce une sage "idée" pour Dark de ne rien avoir fait (si tu venir en venir au s...)?? Ma réponse est alors dans ce cas oui.
L'idé "d'assumer" ou de "pas assumer"(voir même "de performer" si tu parle bien de cela) n'était peut-être pas dans l'idée ce que Dark voulait essayer de comprendre.

Un aspi n'est pas si superficiel de ce côté là... après tout si certaines personnes le sont.. ce n'est sûrement pas le cas de Dark.
Passser un moment avec quelqu'un, à converser.. est un plaisir mais n'a pour ainsi dire pas forcément le but même d'aller plus loin.
Ressentir le plaisir de converser est quelquechose ou l'on peut non pas compenser le fait de nas pas "assumer", mais prendre le plaisir d'avoir un échange des plus simples avec quelqu'un. sans passer par le s...
C'est là qu'un être humain, montre ses principales qualités. Celui de ne pas être intéressé par la "chose" (et non de ne pas assumer) mais plutôt d'avoir la simplicité d'esprit la plus pure qu'il soit à l'égard de quelqu'un.

Otis a écrit :
télépathie : scientifiquement il semble avéré qu'on ne puisse pas commander strictement ce genre d'expérience. Cela dit, je sais par expérience perso qu'il a des moments dans la vie où ce qui se passe est inexplicable sans l'hypothèse d'un certain débordement d'un psychisme sur un autre, incontrolé, exprérience limite, irrépétable, totalement unique, et donc non-objet de science, comme disait Aristote.

Je suis d'accord et pas d'accord avec Otis. (comme Dark, nous l'a tous demandé, je ne dirai rien même si vous savez ce que je pense sur le sujet. :) )

Dark a écrit :
Je parle de ça la nuit parce que j'ai du mal à dormir.

Bah, là ... Otis a raison dans un cas !!! :lol: lol, si tu veux dormir.. tu peux faire des trucs entièrement tout seul !!! :lol: Crois-moi, ca va te faire dormir !!!! :lol: Là, tu peux être allongé avant de t'endormir.. :lol:
C'est une production naturel de somnifère vraiment bénéfique. (mais là.. j'en dirai pas plus 8) mais tu peux faire cela tout seul :lol: )

Dark a écrit :
Arrêtez avec la télépathie svp.

OK. :)




Pour le reste, j'y viens, il faut juste que je retrouve le post de bb ou de caille roti sur le "j'aime sentir la pluie" par exemple.. je pense savoir de quoi tu parle !!!
florent155
 

Message par dark » Mar Oct 28, 2008 18:54

Plus généralement, je parle de la faculté d'attribuer à autrui des désirs, des croyances, des intentions, bref des états mentaux par lesquels nous pouvons non seulement comprendre ou expliquer le comportement d'autrui, mais aussi l'anticiper, le prédire.

Je fais plein de conneries dans ma vie à cause de ma cécité mentale!!
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

Message par florent155 » Mar Oct 28, 2008 19:09

dark a écrit :Plus généralement, je parle de la faculté d'attribuer à autrui des désirs, des croyances, des intentions, bref des états mentaux par lesquels nous pouvons non seulement comprendre ou expliquer le comportement d'autrui, mais aussi l'anticiper, le prédire.

Je fais plein de conneries dans ma vie à cause de ma cécité mentale!!



Tu veux nous expliquer par là que ta cécité mentale tromperait ton regard des autres? Et que tu fairais des choses que les autres ne veulent pas qu'elle fasse alors que tu pensais qu'elle voulait que tu les fasse? (par exemple). C'est bien cela?


ps : Dans ce cas là (je ne verrai pas trop le rapport avec "j'aime la pluie") :)
(je cherche le post en question. :) )
florent155
 

Message par dark » Mar Oct 28, 2008 19:24

Je te donne un exemple.

Quand j'étais en 1ère S, ma prof principale m'a dit qu'elle voulait voir ma mère. Je l'ai dit à ma mère. Ma mère est allé voir ma prof principale.
Ma prof principale lui a dit que je devais redoubler et on m'a fait redoubler.

Conclusion: je n'ai pas imaginé que ma prof principale voulait que je redouble.
Et ça, c'est pas normal.
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

Message par florent155 » Mar Oct 28, 2008 19:48

dark a écrit :Je te donne un exemple.

Quand j'étais en 1ère S, ma prof principale m'a dit qu'elle voulait voir ma mère. Je l'ai dit à ma mère. Ma mère est allé voir ma prof principale.
Ma prof principale lui a dit que je devais redoubler et on m'a fait redoubler.

Conclusion: je n'ai pas imaginé que ma prof principale voulait que je redouble.
Et ça, c'est pas normal.


AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Très bon exemple!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
OK !!!!!!!!!!


Quand je pose une question à ma mère.. elle me répond habituellement "pourquoi faire?" ou "pourquoi tu pose cette question? " alors qu'elle a en tête quelquechose...
C'est cela dont tu parle?

ET moi, la plupart du temps, maintenant... je lui répod même pas à sa question de manière franche.. car je sais ce qu'elle va me répondre en retour.. et donc je lui répond d'une manière très flou... car par tous les moyens.. ce qu'elle veut savoir en fait lui est utile au cas ou... elle me répondrait "non"....


Par exemple avec l'habitude, ma mère entrait dans ma chambre et disait:
"tu va manger ce soir?"
alors .. naturellement, je lui dis "oui"...
et elle répond "alors met la table" (elle avait un but caché, une motivation caché) et elle s'en allait aussi vite qu'elle est entré
Et je mettais la table....


maintenant, c'est devenu...
ma mère : "tu va manger ce soir?"
JE lui réponds :lol: : "bah en fait jsais pas... ca dépend si j'ai faim ou pas.. faut voir ce que me dit mon estomac... :lol: " ou bien "non.. je pense sortir" ou bien " non" tout simplement afin de ne pas mettre la table bien entendu.. car j'étais plus dupe.. un jour ma mère s'en ai rendu compte.. et une ou deux fois j'ai dû remettre la table..


Il y a aussi le
"florent, tu veut le gâteau (ou je sais pas quoi ou même un dessert)?"
et la personne qui répond le malheur de dire "oui" a en réponse
"alors tu va chercher les yaourt, le sucre, tu ramène les couvert dans la cuisine etc"... voici un exemple...


La cécité mentale serait le fait de ne pas voir les motivations caché, les envies caché des autres personnes? (je le vois comme ca)


Peux tu nous donner une définition plus claire? et reformuler éventuellement ta question? :)


Amcialement florent
florent155
 

Message par dark » Mar Oct 28, 2008 20:04

Autre exemple (ça va te plaire)

Quand j'étais au collège, une femme venait quotidiennement voir mon père quand il était seul.
Un jour, elle a déplacé des objets chez moi et ma mere s'en ai rendu compte. J'ai dis à ma mère que je pouvais enregistrer avec une cassette audio ce qui se passerait le lendemain.
J'ai enregistré mon père et sa maîtresse qui faisaient l'amour...
Mes parents ont divorcés.

Conclusion: je n'ai pas imaginé que mon père faisait peut-être l'amour avec cette femme.
Alors que je savais qu'elle venait le voir. (ma mère ne le savait pas)
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

Message par florent155 » Mar Oct 28, 2008 20:09

dark a écrit :Autre exemple (ça va te plaire)

Quand j'étais au collège, une femme venait quotidiennement voir mon père quand il était seul.
Un jour, elle a déplacé des objets chez moi et ma mere s'en ai rendu compte. J'ai dis à ma mère que je pouvais enregistrer avec une cassette audio ce qui se passerait le lendemain.
J'ai enregistré mon père et sa maîtresse qui faisaient l'amour...
Mes parents ont divorcés.

Conclusion: je n'ai pas imaginé que mon père faisait peut-être l'amour avec cette femme.
Alors que je savais qu'elle venait le voir. (ma mère ne le savait pas)



Mais qu'en pense tu de mes exemples sinon? (comme le fait de ne pas imaginer que ma mère avait l'intention suivant ma réponse de me demander quelquechose.. ou de savoir quelquechose.. )


(pourquoi ce genre de chose te pose "problème sinon"?)

Peux-tu apporter une définition de "cécité mentale" ou ma définition, celle que j'ai donné est à peu près cela?



La cécité mentale serait le fait de ne pas voir les motivations caché, les envies caché des autres personnes? (je le vois comme ca) (voir même les conséquence à quelquechose que l'on fait sans même que l'on l'imaginer?)
florent155
 

Message par dark » Mar Oct 28, 2008 20:17

dark a écrit :Plus généralement, je parle de la faculté d'attribuer à autrui des désirs, des croyances, des intentions, bref des états mentaux par lesquels nous pouvons non seulement comprendre ou expliquer le comportement d'autrui, mais aussi l'anticiper, le prédire.

Je fais plein de conneries dans ma vie à cause de ma cécité mentale!!
Tu ne comprends pas que le divorce de mes parents m'a fait du mal?
C'est donc que tu n'arrives pas à imaginer ce que je peux ressentir.

Ca c'est encore un exemple de cécité mentale, sauf que cet exemple t'appartiens.
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

Message par Invité » Mar Oct 28, 2008 20:26

Mais tu n'es pas responsable du divorce de tes parents Dark...ni le fait que tu sois Aspie..
Tôt ou tard, ta mère aurait découvert l'infidélité de ton père. Ce genre de choses, ça finit toujours par se savoir.
Ne serait-ce que parce qu'au bout d'un moment, les voisins surprennent la maîtresse, et pis ils en causent entre eux, et il y aurait eu un moment où tout le monde aurait été au courant sauf ta mère.......encore une louche d'humiliation supplémentaire.
Invité
 

Message par dark » Mar Oct 28, 2008 20:32

merci steph

C'est pas le divorce qui m'a fait du mal, c'est le déménagement qui a suivi.
J'ai perdu tout mes repères.
J'ai fait une dépression qui a durée 11 ans (de 15 à 26 ans).
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

Message par florent155 » Mar Oct 28, 2008 21:54

dark a écrit :
dark a écrit :Plus généralement, je parle de la faculté d'attribuer à autrui des désirs, des croyances, des intentions, bref des états mentaux par lesquels nous pouvons non seulement comprendre ou expliquer le comportement d'autrui, mais aussi l'anticiper, le prédire.

Je fais plein de conneries dans ma vie à cause de ma cécité mentale!!
Tu ne comprends pas que le divorce de mes parents m'a fait du mal?
C'est donc que tu n'arrives pas à imaginer ce que je peux ressentir.

Ca c'est encore un exemple de cécité mentale, sauf que cet exemple t'appartiens.


OK, je comprend mieux maintenant...
Sisi, j'ai compris le fait que cela puisse faire mal mais il est un peu trop délicat de t'en parler à mon sens.. (à moins que tu veuille en parler) j'ai préféré suvoler de manière "pudique" cet épisode là en parlant d'exemple.
Bien amicalement, florent155.


Steph a écrit :
Mais tu n'es pas responsable du divorce de tes parents Dark...ni le fait que tu sois Aspie..

C'est vrai.


Steph a écrit :
Tôt ou tard, ta mère aurait découvert l'infidélité de ton père. Ce genre de choses, ça finit toujours par se savoir.
Ne serait-ce que parce qu'au bout d'un moment, les voisins surprennent la maîtresse, et pis ils en causent entre eux, et il y aurait eu un moment où tout le monde aurait été au courant sauf ta mère.......encore une louche d'humiliation supplémentaire.


Steph a écrit :
merci steph

C'est pas le divorce qui m'a fait du mal, c'est le déménagement qui a suivi.
J'ai perdu tout mes repères.
J'ai fait une dépression qui a durée 11 ans (de 15 à 26 ans).

Ok... perdre ses repères, je comprend bien, c'est comme si un congélateur se déplacait.. en dehors de ma chambre.. bien qu'au début.. je le voulais pas dans la chambre.. puis quelques années plus tard.. mes parents ont voulu le déménager dans la salle de bain (de l'ancienne maison)(je sais, c'est bizarre mais bon) quelques années plus tard.. mais lorsque ils ont voulu le déménager.. j'ai aussitôt pensé qu'ils avait une raison secrère par rapport au prétexte "mais tu nous longtemps demandé pour qu'il n'y plus le congélo dans ma chambre' .. (tiens, un autre exemple de cécité mental).. un congélo ou j'ai établi des repères, les quelques années où il était dans ma chambre.

Perdre ses repères pour un aspi.. est dur...


C'est pas le divorce qui m'a fait du mal, c'est le déménagement qui a suivi.

C'est une réponse qu peut me paraitre très "aspi"...
Cela me rapelle... dans un livre sur l'autisme, un livre que j'ai parcouru :
L'histoire, c'est un père et son fils, qui visitent un zoo... ils s'arrêtent devant la cage du lion... et le fils.. dit à son père :
C'est quels lignes de bus que je dois prendre pour m'enfuir si le lion s'échape et te mange?

Ce que j'ai dit était juste en apparte et pas à prendre en considération.


J'ai fait une dépression qui a durée 11 ans (de 15 à 26 ans).

Cela ne t'a pas porté préjudice dans ta scolarité, dans ta vie, au travail?


Bon, maintenant que j'ai définitivement compris.. heu.. quel était ta question originel.. ou quel est plutôt ton interogation? :)
Je serai heureux d'essayer d'y répondre.. par rapport à mon expérience passé.. ce que je vis etc..
florent155
 

Message par dark » Mar Oct 28, 2008 22:06

Je vais m'acheter le livre "la cécité mentale" pour mieux comprendre.

Si ça m'a dérangé dans ma vie?
Essaye d'imaginer le mélange d'une dépression et de l'autisme.
Mes centres d'intérêts obsessionnels portaient sur mon passé, les regrets que j'avais. 11 ans à penser aux mêmes souvenirs pour essayer de les comprendre et me dire que je n'étais pas coupable.
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

Message par florent155 » Mar Oct 28, 2008 23:42

Je vais m'acheter le livre "la cécité mentale" pour mieux comprendre.

Si ça m'a dérangé dans ma vie?
Essaye d'imaginer le mélange d'une dépression et de l'autisme.
Mes centres d'intérêts obsessionnels portaient sur mon passé, les regrets que j'avais. 11 ans à penser aux mêmes souvenirs pour essayer de les comprendre et me dire que je n'étais pas coupable.


Je vois ce qu'est déjà cette dépression.. assimilé à l'autisme même...
Tu n'a pas besoin de "regretter" ton geste (en gros), ce n'est clairement pas de ta faute.. c'est juste la faute de ton père.. (je suis franc), il n'avait pas à faire ce qu'il a fallait en connaissance de cause.

11 ans à penser aux mêmes souvenirs pour essayer de les comprendre et me dire que je n'étais pas coupable.

Etre autiste ne ressort pas de notre propre responsabilité.. j'appelerais cela plutôt un coup du sort... tout comme ce que tu a pu faire qui a suivi la suite logique des choses.. certaines choses se sont passés chez toi.. vous vouliez comprendre.. vous avez compris.. et ce n'est clairement pas de ta faute.

ps : dommage qu'on ne puisse pas éditer nos post pour les modifier (mise en page etc.. ) :roll:


http://www.aspergeraide.com/content/view/23/32/

Le corps, le cerveau, les cinq sens de la personne Asperger reçoivent des informations, mais il y a un défaut de transmission entre la réception et le traitement de ces informations. Les messages que les sens transmettent au cerveau sont mal reçus. Il en résulte un décodage confus de la vie et de l'environnement. Ces problèmes peuvent être d'intensité variable et différents selon les atteintes. (voir l'article "La cécité mentale" - Simon Baron-Cohen).


La cécité mentale
http://www.aspergeraide.com/content/view/46/30

Si cela t'intéresse... pour ma part, je n'ai pas réussi à mettre entre ce que tu m'a dis et ce que le lien marque. (au niveau du lecteur d'état mentale). C'est le même livre dont nous parlons. ;)


Professor Simon Baron-Cohen
Director, Autism Research Centre (ARC)
Professor of Developmental Psychopathology
Fellow, Trinity College



"Imaginiez ce que serait votre monde si vous étiez conscient des objets physiques mais aveugle à l'existence des objets mentaux. Aveugle aux objets mentaux, c'est à dire aveugle aux objets tels que les pensées, les croyances, le savoir, les désirs et les intentions, qui constituent pour la plupart d'entre nous la base des comportements.

Faites marcher votre imagination et essayez de vous représenter le sens que l'on peut donner à l'action huamaine ( ou à toute action animée, quelle qu'elle soit) si, tel un béhavioriste, vous n'avez pas accès à une explication mentaliste. C'est un exercice difficile pour l'imagination. Il est peut-être facilité si l'on prend un exemple concret. Prenons pour exemple un acte humain simple tel que:



John entra dans la chambre, l'arpenta un moment et ressortit.

Pour comprendre ce que cela signifit, nous nous demandons pourquoi John se comporte ainsi. Un lecteur d'états mentaux répondrait à cette question en disant quelque chose comme:

Peut-être que John cherchait quelque chose qu'il voulait, et il croyait que c'était dans la chambre.


ou le lecteur d'état mentaux penserait :

Peut-être que Joh a entendu quelque chose dans la chambre et il voulait savoir ce qui avait fait ce bruit.

Peut-être que John avait oublié où il allait : peut-être qu'en fait il avait l'intention de descendre les escaliers.




Un lecteur d'états mentaux peut créer une longue liste de ces "peut-être" pour expliquer le comportement de John - et on peut parier sans risque que la plupart de ces "peut-être" seront basés sur des états mentaux de John (dans les exemples ci-dessus, les mots traduisant des états mentaux sont en gras pour mieux les repérer) Bien évidemment, nous sommes, vous et moi, des lecteurs d'états mentaux. Je n'insinue pas que nous avons des dons de téléphathie (voir Whiten 1991), mais tout simplement que nous avons la capacité d'imaginer ou de nous représenter des états mentaux que nous pourrions avoir ou que d'autres peuvent avoir. Lire l'esprit n'ai rien de mystérieux : et pourtant comme j'espère le montrer
dans ce livre, c'est une capacité impressionante.


Extrait du livre 'La cécité mentale: un essai sur l'autisme et la théorie de l'esprit - Simon Baron-Cohen (PUG 1998



Publications :
Publications

Baron-Cohen, S, Ring, H, Wheelwright, S, Bullmore, E, Brammer, M, Simmons, A, & Williams, S, (1999) Social intelligence in the normal and autistic brain: an fMRI study. European Journal of Neuroscience, 11, 1891-1898.

Cox, A, Klein, K, Baird, G, Swettenham, J, Nightingale, N, Drew, A, & Baron-Cohen, S, (1999) Autism spectrum disorders at 20 and 42 months of age: stability of clinical and ADI-R diagnosis. Journal of Child Psychology and Psychiatry, 40, 719-732.

Ring, H, Baron-Cohen, S, Williams, S, Wheelwright, S, Bullmore, E, Brammer, M, & Andrew, C, (1999) Cerebral correlates of preserved cognitive skills in autism. A functional MRI study of Embedded Figures Task performance. Brain, 122, 1305-1315.

Baird, G, Cox, A, Charman, T, Baron-Cohen, S, Swettenham, J, Wheelwright, S, & Drew, A, (2000) A screening instrument for autism at 18 months of age: A six year follow-up study. Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry, 39, 694-702.

Baron-Cohen, S, Ring, H, Bullmore, E, Wheelwright, S, Ashwin, C, & Williams, S, (2000) The amygdala theory of autism. Neuroscience and Behavioural Reviews, 24, 355-364.

Baird, G, Charman, T, Cox, A, Baron-Cohen, S, Swettenham, J, Wheelwright, S, & Drew, A, (2001) Screening and surveillance for autism and pervasive developmental disorders. Archives of Disease in Childhood, 84, 468-475.

Adolphs, R, Baron-Cohen, S, & Tranel, D, (2002) Impaired Recognition of Social Emotions Following Amygdala Damage. Journal of Cognitive Neuroscience 14:8,1-11

Baron-Cohen, S, (2002) The extreme male brain theory of autism. Trends in Cognitive Sciences, 6, 248-254.

Lutchmaya, S, Baron-Cohen, S, & Raggatt, P, (2002) Foetal testosterone and vocabulary size in 18 and 24 month old infants. Infant Behaviour and Development. 24(4), 418-424

Lutchmaya, S, Baron-Cohen, S, & Raggatt, P, (2002) Foetal testosterone and eye contact in 12-month-old infants. Infant Behaviour and Development, 25, 327-335

Baron-Cohen, S, Richler, J, Bisarya, D, Gurunathan, N, & Wheelwright, S, (2003), The Systemising Quotient (SQ): An investigation of adults with Asperger Syndrome or High Functioning Autism and normal sex differences. Philosophical Transactions of the Royal Society, Series B. Special issue on “Autism : Mind and Brain”, 358, 361-374

Shaw, P, Lawrence E, Baron-Cohen, S, David, A S, (2003) Role of the amgydala in social sensitivity. Annals NY Academy of Science, 985 508-510

Stone, V, Baron-Cohen, S, Young, A, Calder, A, & Keane, J, (2003) Acquired theory of mind impairments in individuals with bilateral amygdala lesions. Neuropsychologia, 41, 209-220

Baron-Cohen, S, & Wheelwright, S, (2004) The Empathy Quotient (EQ). An investigation of adults with Asperger Syndrome or High Functioning Autism, and normal sex differences. Journal of Autism and Developmental Disorders, 34, 163-175

Knickmeyer, R, Baron-Cohen, S, Hines, M, & Raggatt, P, (2004) Foetal testosterone, social relationships, and restricted interests in children. Journal of Child Psychology & Psychiatry 45, 1-13

Lutchmaya, S, Baron-Cohen, S, Raggatt, P, & Manning, J T, (2004) Maternal 2nd to 4th digit ratios and foetal testosterone. Early Human Development, 77, 23-28

Lawrence, E J, Shaw, P, Baker, D, Baron-Cohen, S, & David, A S, (2004) Measuring Empathy – reliability and validity of the Empathy Quotient. Psychological Medicine, 34, 911-919

Lawson, J, Baron-Cohen, S, Wheelwright, S, (2004) Empathizing and systemizing in adults with and without Asperger Syndrome. Journal of Autism and Development Disorders, 34, 301-310
florent155
 

Message par dark » Mer Oct 29, 2008 0:02

Tu dis que mon père l'a fait en connaissance de cause.
Qu'est-ce que ça veut dire?

Pourquoi à un endroit de ton message, tu me vouvoie?
Ca fait bizarre et j'arrive pas à comprendre.
dark
Regulier
 
Message(s) : 110
Inscription : Sam Oct 18, 2008 9:50
Localisation : loire

PrécédentSuivant

Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité