Blessures

Espace libre de discussion.

Blessures

Message par Invité » Jeu Juil 03, 2008 19:53

Voilà.

je viens encore de vivre un échec social....alors que je m'y attendais pas.

Ce qui est terrible, c'est à quel point ça me touche.

Est-ce qu'il y a un truc, un médicament, une thérapie quelconque, qui ferait en sorte que je ne sois pas au 36éme dessous dans cette circonstance ?
qui me rendrai insensible à ce genre de choses....
Invité
 

Message par Veronique1 » Jeu Juil 03, 2008 20:02

Si tu nous en disais plus, parce que là, c'est difficile.
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Jeu Juil 03, 2008 21:55

je ne sais pas quoi dire...

les NT ne prennent pas la peine de dire les choses...

donc pour moi, tout va bien ,toujours.

jusqu'à ce qu'au jour où, d'une manière ou d'une autre, je finisse par découvrir quel est le fond de leur pensée.

et là, bien sûr, je ne comprends pas. C'est tellement loin de moi, ils ont rien compris.

alors je me sens blessée.

parce qu'on remet en cause ma bonne foi, qu'on me soupçonne de je ne sais quoi...

enfin bref.

j'ai trop bu, pardon, là ce soir c'est vraiment dur.

En tout cas, merci à C cile d'avoir servit de "traductrice", en essayant de m'expliquer ce que pensait les gens concernés.

moi, je suis tombée des nues.

pour moi, c'est une évidence que je suis quelqu'un de responsable, qu'on peut me faire confiance. Parce que ça ne me viendrait pas à l'esprit d'être différente. Je suis comme ça.

Mais les autres......me voient à travers le filtre des "travers" des autres NT.

Donc ça peut pas aller.

Bon je vais aller prendre un truc pour dormir, et me coucher.

ça ira mieux demain va.
Invité
 

Message par Veronique1 » Jeu Juil 03, 2008 22:31

Bonsoir Steph,

Oui, je sais, moi aussi, je ressens la plupart du temps les choses comme cela : ils n'ont rien compris, et je suis tellement loin de ce qu'ils imaginent.....pour ma part, je ressens très souvent beaucoup de mépris..
Cependant, là, je ne comprends pas, j'ai relu les posts de Ccile et je n'en vois pas un qui ait pu te mettre dans un etat pareil. Peux tu expliquer ?
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par C cile » Jeu Juil 03, 2008 22:46

En fait on se connait ailleurs qu'à travers ce forum. C'est elle qui m'a parlé du syndrome d'asperger, et c'est grace à elle que je sais enfin pourquoi mon fils est different.
Il y a eu des problème entre Stef et d'autres personnes que nous connaissons toutes les deux, et j'ai essayé de lui servir d'interprete, de lui faire comprendre les réactions des autres, pourquoi ils pensaient ça, réagissaient comme ils le faisaient...
Mère d'un asperger (non diagnostiqué) de 22 ans
C cile
Nouveau
 
Message(s) : 15
Inscription : Jeu Juin 19, 2008 14:59
Localisation : FRANCE

Message par Invité » Ven Juil 04, 2008 6:07

désolée, mes messages d'hier étaient plutôt confus.....

je ne sais pas comment, mais les gens ont une sorte de carapace.
je le vois avec mon frère....on a pas eu une enfance extraordinaire, lui a été capable de s'endurcir.
Alors que moi non, c'est même tout le contraire.

Et quelquefois c'est insuportable.

Quand je suis rejetée, ça me fait du mal, toujours. On me dit, dans mon entourage, que je ne devrai pas souffrir, que ça n'en vaut pas la peine...etc...

comme si je pouvais y faire quelque chose.

Effectivement à l'origine de cette histoire, un problème avec des gens, que j'ai rencontrés il y a 3 ans par le biais d'un autre forum.
Invité
 

Message par Otis » Ven Juil 04, 2008 22:53

Chère Steph, je dirais bien : pour un soir de détresse, le Xanax le fait. Mais j'ai un scrupule pcq bon, si on prend ça tous les jours, bon, faut pas faire un dessin je suppose. Perso, j'ai une boite, qq chose comme tous les trois mois je me sens assez mal pour en prendre un. Voilà. Faut gérer.
je ne suis ni pour ni contre vous, bien au contraire
Otis
Passionné
 
Message(s) : 432
Inscription : Ven Fév 15, 2008 19:54
Localisation : bxl

Message par Invité » Sam Juil 05, 2008 9:40

oui c'est ce que je fait...

je n'abuse pas, je suis la fille d'un alcoolique accro aux médocs, je suis bien placée pour connaître les risques...

mais quelque fois, c'est insupportable.
Donc je m'assome, et puis...ça va mieux.
Invité
 

Message par Otis » Mer Juil 09, 2008 20:00

ce que j'aimerais bien c'est qu'un médecin, ou un autre scientifique un jour établisse un mètrage des dégâts provoqués par les différentes "solutions". Alcool, pétard, xanax, autres.... qu'est-ce que ça fait à l'organisme court et long terme, pour qu'on puisse choisir en cosommateurs avertis.
je ne suis ni pour ni contre vous, bien au contraire
Otis
Passionné
 
Message(s) : 432
Inscription : Ven Fév 15, 2008 19:54
Localisation : bxl

Message par Invité » Mar Août 05, 2008 20:22

bon allez, je viens encore me plaindre un peu d'accord ?
l'avantage du forum, c'est que vous êtes pas obligés de me lire :lol:

y a un truc terrible chez moi, c'est que quand quelqu'un me blesse, ma seule solution, c'est de le/la zapper de ma vie. Mais complètement. Jusqu'à oublier son existence même.
C'est un peu mon instinct de survie qui agit dans ces cas-là...

une personne m'a récemment blessée, elle est d'ailleurs à l'origine de ce post.
je l'ai donc superbement ignorée.
sans rien lui dire, c'est vrai.

elle m'a relancé
et encore
hier, j'ai finit par en avoir marre, et lui ait répondu sèchement

s'en est suivit des échanges, par MP interposés, assez vifs.
et ça continue...

j'ai tenté, dès le 3ème message je crois, de lui expliquer que je ne fonctionnait pas comme ça.
Qu'effectivement une fois blessée, que ce soit volontaire ou non, il fallait que la personne sorte de ma vie.
mais non
elle a continué à me répondre, et c'est plus fort que moi, je n'ai pas pu ignorer ses messages...
donc en ce moment c'est la guerre ouverte

c'est terrible, parce que mon intelligence d'aspi est redoutable dans ces cas-là. Et ma logique implacable.
au point que je la plains

mais je n'arrive pas à réagir autrement

elle m'agresse, vraiment, je ne supporte vraiment pas

alors je fais ce qu'il faut pour obtenir finalement ce que je veux, à savoir qu'elle me sorte de sa vie.
ça devrait pas tarder là, je crois que j'ai été dure :?

alors, en vous écrivant ça, j'ai un peu honte, quand même :oops:
d'être aussi dure
mais je ne sais pas faire autrement.

en fait le problème c'est que pour moi c'est de la légitime défense. Elle me fait mal, je me protège et lui fait mal à mon tour.

sauf qu'elle trouve ça disproportionné. Pour elle, j'ai fait bien pire qu'elle.
parce qu'elle ne se rend pas compte, bien sûr, de ma sensibilité.
même si j'ai tenté de lui dire.

enfin voilà
je suis en pleine guerre ouverte, j'avais besoin de prendre un peu de recul par rapport à tout ça
m'enfin je sais toujours pas quoi faire d'autre

l'avantage, c'est qu'après cette histoire, elle ne me contactera jamais plus...et donc ne me blessera plus jamais.
Invité
 

Message par Invité » Mar Août 05, 2008 22:36

je me réponds à moi-même :lol:

en fait, j'ai trouvé une comparaison....

c'est comme le contact humain. Vous savez, y a des gens qui touchent les autres. Juste parce qu'ils sont comme ça quoi.
Gamine, et ado, ce genre de contact non recherché me faisait sursauter.
Et puis j'en ait pris conscience (enfin on m'a un peu aidée), et j'ai réussit à prendre sur moi.
Si bien qu'aujourd'hui, je peux parfaitement supporter ce genres de contacts non recherchés, pendant les quelques secondes qu'ils durent.

Et bien là, c'est comme si cette personne m'avait pris la main.
J'ai commencé par l'ignoré.
Mais ça n'a pas marché, elle ne m'a pas lachée.
Pendant ce temps, à cause de ce simple et anodin contact, moi je me sens agressée.
donc je lui parle, pas très gentiment, en me disant qu'elle va cesser de m'agresser.
mais non, c'est le contraire, elle resserre sa prise.
alors je commence à donner des coups.
sans succès
alors mes coups sont de plus en plus violents, toujours dans ma tentative désespérée de me libérer de ce contact.
et au final, il aura fallu, cette fois, des coups d'une extrême violence, et mal placés, pour enfin réussir à m'en défaire.

donc là, à cette seconde, je me sens comme quelqu'un qui a subit une agression physique, et qui s'est défendue en tuant son adversaire (euh bon elle va bien hein :lol: c'est une image)
pour moi, il n'y avait pas d'autres solutions.
maintenant, vu de l'extérieur.....j'ai des réactions très excessives
Invité
 

Message par ziggystardust » Mer Août 06, 2008 22:22

Je suis choqué par cette façon que tu as de parler aux gens, si tu veux que les autres t'acceptent, apprend déjà à les respecter, à partager, à les aimer et à pardonner. Autrement ça me paraitra dur pour toi d'avoir des amis, à moins que tu préfères rester seul dans ton coin ahahah, comme une petite souffreteuse solitaire hihihi

Puisque je te dis que nous sommes gentils avec toi, le monde est beau, le soleil vert brille, personne ne meurt de faim, non aucun des deux hémisphères de cette planète ne tire la couverture à lui tout seul, reprend donc un peu des infos de TF1, et une tranche de secret story, tu veux ? ah t'aimes pas la réal TV, et les experts ? tu aimes voir des cadavres et des scènes de déguelerie macabre ? attends je vais te montrer à la télé ce que l'humain peut faire de plus sal.

Alors maintenant deviens comme nous, va consommer reproduit toi et devient unique.
ziggystardust
Regulier
 
Message(s) : 97
Inscription : Ven Déc 21, 2007 23:39
Localisation : Mars

Message par ziggystardust » Mer Août 06, 2008 22:33

oups j'ai oublié de préciser que c'était du second degré. Pour le 1er paragraphe, j'ai seulement répété ce qu'on m'a bien souvent dit en le transposant au féminin, parce que j'ai cru comprendre que Steph était une personne de sexe féminin, c'est le cas ?
Je m'égare mais avouez que c'est bizarre des gens qui à la fois vous reprochent d'être trop distant/arrogant avec les autres, vous font culpabiliser puis ensuite cherchent à vous railler en tapant là où ça fait mal "ah t'as pas d'amis espèce de naze"
Désolé d'avoir transposé cette ambiance de cours de récré.
ziggystardust
Regulier
 
Message(s) : 97
Inscription : Ven Déc 21, 2007 23:39
Localisation : Mars

Message par Invité » Mer Août 06, 2008 22:40

oui je suis une Steph féminin

t'excuses pas ziggystardust, le premier paragraphe, c'est exactement ça.

mon gros problème est que je ne supporte pas les gens hypocrites, que ce soit dans leurs paroles ou leurs actes.
Sans doute parce que moi je suis pas trop capable, donc je me sens inférieure, donc vulnérable...
le fait que je sois aussi très sensible, ça arrange pas.

bon, je vais me mettre à secret story alors :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Invité
 

Message par ziggystardust » Mer Août 06, 2008 23:04

erf j'ai l'impression que tu racontes mon histoire, celui qui finit par réussir à décrypter les relations avec autrui, et qui va finir par en souffrir davantage comme il est devenu trop sensible. Peut etre que toi et moi on comprend les relations humaines de façon didactique, sans forcément comprendre toutes les subtilités et une répartie qui pour certains peut paraître juste banale peut nous blesser à l'infini. Peut-être qu'on s'aventure sur un terrain miné pour nous, que faire ? ouvrir la porte ou rester chez soi (à regarder secret story par exemple, j'arrive à faire baisser mon QI à 70, à ce niveau là je suis tout lobotomisé, c'est moins cher que les drogues douces ou les cachetons)
ziggystardust
Regulier
 
Message(s) : 97
Inscription : Ven Déc 21, 2007 23:39
Localisation : Mars

Message par Invité » Mer Août 06, 2008 23:10

ziggystardust a écrit :Peut-être qu'on s'aventure sur un terrain miné pour nous, que faire ? ouvrir la porte ou rester chez soi

ouais, LE dilemme impossible à résoudre.
J'ai envie de dire rester chez moi avec mes chiens...
mais j'suis un être humain (même bizarre), donc des fois les autres humains me manquent...
Invité
 

Message par ziggystardust » Mer Août 06, 2008 23:38

Les gens introvertis et mal dans leur peau quand ils sont en société existent depuis la nuit des temps, pas besoin d'inventer un syndrome sorti de je ne sais où pour en avoir conscience, peut-être que ce qui n'a aucun sens, c'est de vouloir etre comme les autres alors qu'on ne l'est tout simplement pas. Ce qui est sur, c'est que ça tient plus de la survie que la vraie vie, c'est triste mais je pense qu'il n'y a pas de fatalité non plus.
ziggystardust
Regulier
 
Message(s) : 97
Inscription : Ven Déc 21, 2007 23:39
Localisation : Mars

Message par Invité » Jeu Août 07, 2008 6:21

ah mais je ne tiens pas à être comme les autres...
enfin en tout cas, ça m'est passé.....

mais c'est les autres qui ont du mal avec moi. Ils me comprennent pas. Et la grande majorité d'entre eux rejettent ce qu'ils ne comprennent pas (c'est une évidence ça...désolée)

en gros, mon problème, c'est pas l'Asperger.
c'est les autres :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Invité
 

Message par ziggystardust » Jeu Août 07, 2008 20:07

On est trop dans ce monde, les gens ne te rejettent pas pour ce que tu es au fond, mais juste parce que tu leur évoques rien parce que je pense qu'il faut beaucoup te cotoyer avant d'appréhender ce que tu es réellement. Les gens ont pas envie forcément de perdre ce temps, du coup ils te zappent et passent à quelqu'un d'autre, et quand tu les revoies ils agissent toujours avec toi en considérant ta personnalité avec des stéréotypes comme ils ont été incapable de te décrypter totalement. En tout cas je pense que c'est le comportement qu'ils ont adopté pour moi, bon il faut accepter ceci, sinon on est condamné à être frustré et rien de bon peut en sortir.
ziggystardust
Regulier
 
Message(s) : 97
Inscription : Ven Déc 21, 2007 23:39
Localisation : Mars

Message par Veronique1 » Jeu Août 07, 2008 20:20

c'est un avis, mais il n'engage que toi
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Suivant

Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)