Diagnostique ?

Espace libre de discussion.

Diagnostique ?

Message par Invité » Dim Mars 30, 2008 12:02

Bonjour,

alors voilà, j'en ait un peu parlé dans ma présentation, je suis quelqu'un d'étrange, dans être certaine d'être autiste....même si je me soupçonne, de + en +, de l'être.

Qui aller voir ? j'ai tellement peur d'être mal diagnostiquée...déjà la démarche me parait difficile à faire, alors si en plus elle échoue....

J'ai 31 ans, et c'est la première fois que j'accepte l'idée de souffrir d'une maladie mentale. Un peu dur à avaler quand même.

Je n'ai jamais souffert de retard mental.
Je ne m'en souviens pas, mais il parait que quand j'ai commencé à parler, je parlais sans arrêt. J'ai souvenir qu'on m'a dit (ma mère) que j'avais un sacré bagou.
Elle m'a raconté que vers cette époque (je dirai avant 5 ans) j'inventais constamment des histoires, de princesses, etc...au point qu'elle a consulté le médecin de famille, qui a dit qu'il ne fallait pas s'inquiéter, que j'avais de l'imagination, que je n'y croyais pas vraiment.

A 14 ans, j'ai fait une TS. Une vraie, enfin je voulais vraiment mourir, juste pour que ça s'arrête.
Le déclencheur.....vous allez rire.
C'était la rentrée scolaire. Je commençais dans un nouveau collège, en 3ème, à 15 kims de chez moi. Je devais aller prendre le bus.
Mais je crois qu'on ne m'a pas dit quel n° de bus.

Je me revois, seule à la maison, mon père étant au boulot, à l'heure de partir...en me disant que c'était insurmontable, aller à l'arrêt de bus, et demander au chauffeur lequel je devais prendre.
Donc je me suis levée, lavée, habillée, et...C'est tout. Pas été capable de sortir, et d'affronter cette épreuve.

Quand mon père est rentré du boulot...il m'a démolie. Je ne sais même plus ce qu'il m'a dit d'ailleurs.
Mais je me souviens ne pas avoir été capable de lui expliquer pourquoi..

J'ai donc voulu que ça s'arrête, cette vie insupportable. Je me suis jetée du 4ème étage.
Pas de bol, on m'a sauvé la vie.

Les conséquences, c'est qu'en plus de mes difficultés, j'ai la "gueule cassée", une paralysie faciale. Le côté droit du visage qui est paralysé.
histoire de paraitre, même physiquement, carrément bizarre...

Bref, j'ai grandit.
Je me suis retrouvée en échec scolaire, non parce que j'avais la moindre difficulté, mais parce que je m'ennuyais à mourrir......c'était épouvantable.

J'ai réussit, tant bien que mal, sur le tard, à avoir un BTS Compta. Je suis intelligente, enfin en tout cas je suis très très logique...la compta, c'est tellement facile pour moi.
Je rêvais d'entrer dans le monde du travail, de gagner ma vie, d'être libre et indépendante, enfin.

Et puis.....

J'ai commencé à bosser dans une toute petite boîte.
Je suis comptable, mais il fallait aussi, la moitié du temps, que j'ai des contacts avec les gens.
Au bout de 2 ans, je n'en pouvais plus, nerveusement.
Pas tellement à cause du contact d'ailleurs, mais parce que je faisais des états les lieux, et je me trouvais donc dans des situations de conflit.
Je déteste le conflit.
Je le supporte très très mal.
Je suis partie, j'ai trouvé un boulot dans une autre petite boîte, qui n'a pas duré.

Je vous épargne les détails, j'ai commencé à travailler en 2000, et j'en suis à ma 7ème entreprise, que je vais quitter (le + tôt sera le mieux)

Alors, j'en envie de vous dire que c'est pas de ma faute.
Que c'est les autres.
Que je suis mal tombée, qu'à chaque fois je me retrouve à travailler pour, ou avec des gens vraiment.....autoritaires, imbuvables, ou je ne sais pas.

Mais y a un moment où il faut être lucide : manifestement, ça vient de moi.

Est-ce que je vous parle de mes relations amicales ?
ça va être rapides, j'en ait pas. Le peu que j'ai eu, ça finit toujours mal.

Le dernier en date. J'avais une amie, une vraie, on se racontait des tas de trucs.
Et puis elle est partie en week-end, me confiant le soin de m'occuper de sa chienne en son absence.

Je l'ai fait, pas simple puisque nos chiennes ne s'entendaient pas.
Mais je m'étais engagée, et je ne pouvais pas laisser tomber cette petite chienne, ni mon amie d'ailleurs.

Quand elle est rentrée, les voisins lui ont raconté qu'ils avaient entendus sa chienne hurler à la mort, de solitude, le samedi soir.
Alors même que c'était faux, elle avait passé la soirée dans mes bras devant la télé.

Mais cette "amie", pour une raison que j'ignore, ne m'a pas crue. Enfin elle a douté en tout cas. Je ne l'ait pas supporté.

Mes relations finissent toujours comme ça, les gens finissent toujours par me décevoir, par me prêter des émotions ou des sentiments qui n'ont même jamais effleuré mon petit cerveau.

J'ai l'impression, souvent, d'être quelqu'un de "simple". Dans le sens bêta du terme, évidemment.
En tout cas, il y a quelque chose, chez moi, de simple. De particulièrement naïf. D'ailleurs, je suis régulièrement confrontée à des gens qui ont des comportements protecteurs à mon égard. Je semble déclencher ce type de comportements. Et je ne le supporte pas...Je suis indépendante, farouchement, j'aime par-dessus tout ma liberté.
Et j'ai un foutu caractère d'abord, j'ai absolument pas envie qu'on me protège.

Quoi vous dire d'autre ??
Ah oui ma passion.......
LE CHIEN.
Ouais, pas d'activité intellectuelle poussée pour moi, le chien prend toute la place.
Il est ce qu'aucun être humain ne peut être, un être vivant profondément fidèle, qui jamais ne vous juge, et qui vous aime, toujours.

Et puis c'est fascinant la façon dont fonctionne le cerveau d'un chien.
Je suis capable de rester très longtemps rien qu'à les observer, pour comprendre comment fonctionne ce petit cerveau.

Et puis, je suis un être humain.
J'ai besoin qu'il y ait quelqu'un, le soir, qui soit content de me voir quand je rentre du boulot (enfin quand j'en ait)

Malgré tout, je réussit presque à avoir des relations sociales...par forum interposé. Sur un forum de chiens, vous vous en doutez :mrgreen:

Alors, c'est grave docteur ?
Autisme ? Ou pas ?
Je suis dépressive il parait......conséquence de ce que je vis ? ou maladie mentale là encore...mais quel rapport avec le reste ?

J'ai besoin de savoir.
J'imagine qu'aujourd'hui, je suis prête à accepter le diagnostique d'une maladie mentale, tout honteux que ce soit.
Il est temps de mettre un mot sur ma bizarrerie.
Je suis fatiguée de ne pas être comme les autres.
De devoir faire tout ces efforts, toujours, qui finissent en échec, invariablement.
Invité
 

Message par Veronique1 » Dim Mars 30, 2008 12:39

Bonjour Steph,

Bienvenue sur le forum,
Nous passons tous par cette interrogation, contactes Elaine pour la réponse.
Moi aussi j'ai connu.. parler beaucoup, l'ennui à mourrir insupportable, l'impression de la simplicité de fonctionnement, le questionnement, ...Je ne connais pas l'envie de mourrir. J'ai beau chercher certaines émotions, je ne les trouve pas.
Nous entrons dans une catégorie de handicap car nous fonctionnons differemment que la plupart des gens, mais nous fonctionnons simplement differemment..nous ne sommes ni fous, ni stupides..
A bientot Steph..
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Nita » Dim Mars 30, 2008 20:11

Steph,

Ton témoignage m' a beaucoup émue.
Merci beaucoup de nous avoir fait ce récit.

Je ne sais pas si tu es TED ou pas (seul un spécialiste compétent pourra te le dire, Véronique a raison de te dire de contacter Elaine Taveau) mais, personnellement, je me suis reconnue dans beaucoup de passages de ton récit.

Et moi aussi j' adore les chiens :)

Alors, re-bienvenue, et bonne chance pour la suite.

Au plaisir de te lire.
Nita
Nita
Passionné
 
Message(s) : 213
Inscription : Mer Sep 28, 2005 12:55
Localisation : France, Loire-Atlantique

Message par Invité » Dim Mars 30, 2008 20:14

Merci pour votre accueil :)

Cette semaine, dès que je trouverai le courage ( :lol: ) je contacterai Elaine.

Parce que faire la démarche de parler de moi par écrit anonymement sur un forum est une chose, décrocher le téléphone en est une autre (lol je fait partie de ces gens qui ont un forfait téléphonique illimité.....qui n'est jamais utilisé :lol: )
Invité
 

Message par Titi » Dim Mars 30, 2008 23:31

salut :)
Titi
Enthousiaste
 
Message(s) : 43
Inscription : Sam Jan 05, 2008 21:52
Localisation : lille

Message par Invité » Lun Mars 31, 2008 15:31

Alors j'ai passé quelques temps sur ce forum, pour lire quelques sujets.

J'avoue que je me reconnais dans de nombreux témoignages.....au moins en partie.

Au final, c'est tout à fait rassurant......j'ai une histoire familiale lourde à porter, et, en regardant cette famille de barjos sous l'angle de l'autisme.....alors tout s'explique.
reste juste à savoir comment personne n'a pu être correctement diagnostiqué (enfin pour ça, encore eût-il fallu faire l'effort de chercher, au lieu de shooter les gens :? )

Une seule chose m'inquiète : j'ai lu, dans je ne sais plus quel post, qu'il arrivait que cette maladie évolue.

Or, depuis quelques temps, j'ai des petits soucis d'attention.
J'ai toujours eu une nature distraite, avec les problèmes de concentration qui l'accompagne, mais enfin jusqu'à maintenant j'ai réussit, grâce à des petits trucs (une certaine forme d'auto-condionnement si je peux dire) à le gérer.
Mais là je deviens, au quotidien, de + en + maladroite, sans pouvoir l'expliquer. Ni par la fatigue, ni traitement qui aurait changé.....
Il y a 3 semaines, j'ai eu l'accident de voiture le + stupide que j'aurai pu imaginer.
En sortant de mon boulot, sur le grand parking, j'ai VU, je m'en souviens, que la camionnette de la société était garée derrière moi...mais à plusieurs mètres.
Je suis montée dans ma voiture, ait reculé franchement...jusqu'à heurter la camionnette. J'avais complètement oublié qu'elle était là.
Pas grave, ça arrive.

En fin de semaine dernière, je m'arrête, comme tous les jours, au stop au bout de ma rue. Je n'ai rien vu, je suis passée....et si je suis encore vivante, c'est uniquement parce que le camion avait d'excellents freins.

Alors ces 2 incidents + l'augmentation de mes blessures/brûlures/écorchures au mains + mes bosses.....si vraiment je suis diagnostiquée Aspie, et que c'est l'évolution normale...alors c'est pas cool du tout.
Je vis en rase campagne, c'était mon rêve, mais ça m'oblige à faire, au mini, 35 kms X 2 pour aller bosser :? .

Bon allez..j'arrête avec les posts à rallonge.
Je continue de tenter de joindre Elaine, pour avoir les coordonnées d'un médecin pour le diagnostique...
Invité
 

Message par Otis » Jeu Avr 03, 2008 19:00

Steph, Steph, Steph...

comme j'aime bien "le chien" !!! :) Moi j'aime pas les chats :) J'aime les chiens. Bon, j'aime pas l'idée d'en avoir un, parce que j'ai peur qu'il serait malheureux, mais bon, j'aime les chiens. J'aime pas les "maîtres" des chiens, la plupart sont des trous du ......

Je dis : la plupart des chats ne méritent pas leur "maître", la plupart des "maîtres" ne méritent pas leur chien.

Continue, Steph, sois sûr de toi. Il y a de la place pour tous. Faut juste qu'on ne se prenne pas trop la tronche avec "ce qu'il faudrait faire". Parce que ce n'est pas vrai.

Amitiés,

Otis
je ne suis ni pour ni contre vous, bien au contraire
Otis
Passionné
 
Message(s) : 432
Inscription : Ven Fév 15, 2008 19:54
Localisation : bxl

Message par Invité » Jeu Avr 03, 2008 20:05

Ah ben justement, j'ai passé ma vie à chercher comment il fallait se comporter pour passer inaperçue.

A chaque fois que je change de boîte, je me sers de mon expérience passée, je l'analyse, et je repars confiante, en me disant que ça y est, cette fois, j'ai pigé "le truc".

Mais non.

Je fais illusion 1 mois ou 2, parfois beaucoup moins, selon à quel point je limite les contacts.

Mais, au final, ça se termine toujours de la même façon : les gens finissent par me regarder comme un petit animal étrange.
Enfin ça, je m'y suis habituée.
Ce que j'ai du mal à supporter, c'est cette nature humaine, tellement hypocrite, et puis tellement étrange et contradictoire dans ses comportements...

Un exemple très récent : un type que j'ai connu via internet, que j'ai eu l'occasion de rencontrer avec d'autres lors d'une "rencontre forum".
Je pensais de lui qu'il était quelqu'un de très bien, plutôt sympa et ouvert.
Sans plus, on a pas beaucoup de contacts.
Et là, il y a quelques jours, il raconte qu'il a envoyé balader son patron, juste pour le plaisir, il s'est moqué de lui, parce qu'il sait qu'il sera difficile à remplacer et que donc ça lui donne du pouvoir.

Et ça, ça me sidère.

A chaque fois que je suis témoin de ce genre de comportements, ça me laisse sur le cul, vraiment.
Enfin, simplement parce qu'on a du pouvoir sur les gens, alors il est parfaitement normal d'en user et d'en abuser, et de s'en amuser :shock:

ça me choque.
et c'est plus qu'un jugement moral là.
C'est vraiment le cheminement de pensée, de raisonnement.
Comment on peut arriver à penser comme ça.

Alors là, je me dis que je suis bien contente de pas être capable d'être comme ça.
Mais en même temps, je n'ai aucune chance face à des gens comme ça. Je pourrais vivre 100 ans que je ne comprendrais toujours pas, et que donc je ne pourrais pas anticiper.

C'est pour ça que j'aime le chien.
il est sincère lui, dans ses émotions, il ne connaît pas l'hypocrisie. C'est bien plus facile à vivre.


Bon c'était mon analyse du jeudi soir.
J'ai commandé 2 livres conseillés par Elaine, je m'y mettrai sans doute ce week-end.
Invité
 

Message par Otis » Jeu Avr 03, 2008 20:37

je crois qu'Elaine est de bon conseil.

Pouvoir remballer son patron pcq on est si bon, ah.......... c'est presque beau :)

A bientôt.
je ne suis ni pour ni contre vous, bien au contraire
Otis
Passionné
 
Message(s) : 432
Inscription : Ven Fév 15, 2008 19:54
Localisation : bxl

Message par Veronique1 » Jeu Avr 03, 2008 22:15

Bonsoir Steph,

Ne vas pas voir un psy alors..
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Ven Avr 04, 2008 9:29

Veronique1 a écrit :Bonsoir Steph,

Ne vas pas voir un psy alors..


Pourquoi :shock: ?
Invité
 

Message par armkreuz » Sam Avr 05, 2008 1:35

Steph, je peux savoir quels sont les 2 livres en question?
Avatar de l’utilisateur
armkreuz
Enthousiaste
 
Message(s) : 39
Inscription : Lun Mars 24, 2008 5:08
Localisation : Beauharnois, Québec

Message par Veronique1 » Sam Avr 05, 2008 7:32

Parce que j'ai beaucoup souffert d'eux comme tous les parents d'enfants autistes. Ils sont imbus de leur personne, sûrs de leur savoir, ne se remettent jamais en question, et se servent de leur pouvoir pour détruire des familles entières, ils en usent, en abusent, et s'en amuse. Ce que tu as dit m'a fait penser à cela.
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Sam Avr 05, 2008 9:27

oui je sais malheureusement.....

ça remonte à ma grand-mère, qui a été internée quelques semaines. Je n'étais pas née, mais on m'a dit qu'elle avait fait une grave dépression, et qu'elle était paranoïaque.
C'est une femme que je voyais pas beaucoup. Et qui, de toute façon, est un peu gagate à cause de tous les cachets qu'elle avale.
Un jour que j'étais chez elle, elle a fait une remarque qui m'a laissée sur le cul. Par sa lucidité, son intelligence. Moi qui la croyais bête......

Et puis il y a ma mère. Qui a toujours eu des relations sociales difficiles. Et des relations avec son propre corps très difficiles aussi.
Qui est régulièrement internée, à chaque fois qu'elle replonge en profonde dépression.
Son psy parle de dépression, de paranoïa, de schizophrénie.

et puis il y a mon oncle, le petit dernier de ma grand-mère.
Lui n'a pas été victime des psy, c'est certain.
Et pour cause, il n'en a jamais vu un.
A 40 ans, il vit toujours chez ma grand-mère. N'est pas capable d'aller travailler, alors même qu'il a un métier dans lequel on cherche de la main d'oeuvre.
Qui, quand on vient voir la grand-mère, fuit. Il se planque dans sa chambre, ou dans le sous-sol. On ne le voit pas. Il fait ça avec tout le monde.
Lui n'est pas intelligent. Je le soupçonne d'être un autiste de bas niveau.
Le problème c'est qu'il est en train de devenir agressif.
Avec mon frère on a fait un signalement, pour maltraitance de personne agée. Mais je crois bien qu'il ne se passera rien, tant qu'il ne lui aura pas mis un coup de fusil, personne ne veut rien faire. Et dans la famille, on a tous peur de lui.

Voilà, c'est pour ça que dans mon 1er post je disais que c'était aussi difficile pour moi de souffrir d'un problème mental. Je traîne l'histoire familliale comme un boulet, j'ai passé ma vie à me battre contre elle, contre les autres. En me disant que je ne finirais pas comme eux, à 600€ de pension d'invalidité.

Finalement, pour revenir sur ce que tu disais Véronique, ce que je ne supporte pas dans la nature humaine, c'est que dès que les gens sentent qu'on leur est inférieur, ils en profitent pour nous humilier, nous écraser.
Heureusement, tous ne sont pas comme ça. Certain accepte la différence et l'apprécie. Mais dans toutes les boîtes où j'ai bossé, y en a toujours un qui est comme ç, et je ne le supporte pas. Je finis donc toujours par quitter la boîte, étant incapable de me défendre.

Lol, je suis pas très en forme....

Allez, je poursuis mon roman, et vous parle de l'épisode à mon travail hier matin.
Je suis donc comptable-secrétaire dans une petite boîte.
Il se trouve que l'affranchissement du courrier fait partie de mes tâches.
Parallèllement, je partage mon bureau avec un con. Un vrai, un type qui a un QI au ras des paquerettes, mais qui a un égo démesuré.
Hier donc, je vais dans la pièce du courrier pour l'affranchir, et j'y trouve mon autre collègue de travail en train de le faire.
Stupéfaite, je lui dit : "tu fais mon boulot ?"
Il me répond : "je sais pas, c'est C qui m'a dit de le faire..."
je retourne dans le bureau, dit à l'autre connard : "alors comme ça je suis pas capable d'affranchir le courrier ?"
tout ce qu'il a trouvé, c'est "il fallait qu'il parte aujourdh'ui"
alors même que je fait l'affranchissement tous les jours, à la même heure....un bonne vieille routine comme je les aime.

Donc là, je ne décolère pas. Cette histoire est en train de me bouffer mon week-end.
En plus je suis coincée dans cette boîte....
Je ne sais pas encore comment je vais réagir lundi.
Invité
 

Message par Nita » Sam Avr 05, 2008 16:05

Steph a écrit :(...)
Finalement, pour revenir sur ce que tu disais Véronique, ce que je ne supporte pas dans la nature humaine, c'est que dès que les gens sentent qu'on leur est inférieur, ils en profitent pour nous humilier, nous écraser.
Heureusement, tous ne sont pas comme ça. Certain accepte la différence et l'apprécie. Mais dans toutes les boîtes où j'ai bossé, y en a toujours un qui est comme ç, et je ne le supporte pas. Je finis donc toujours par quitter la boîte, étant incapable de me défendre.


Bonjour Steph, et bonjour tout le monde,

Je veux juste te dire que ce que tu as écrit dans ce passage, est un constat que j' ai fait dès mon plus jeune âge et qui ne cesse de m' étonner et de me mettre en colère.
Il ne se passe pas un jour sans que cela me mette dans tous mes états.
Je crois que même si je vivais 1 000 ans, je ne cesserais jamais de m' étonner de la nature humaine.

A part ça, j' ai lu tout ton message... c'est chaud ! Mais de mon côté ce n' est guère mieux (dans ma famille, les plus fragiles se sont suicidés, l' un à 51 ans [mon père], l' autre à 39 ans [mon frère] et un autre à 29 ans [mon neveu], et moi je vis en ermite loin de ma famille [qui m' a bannie] et à l' écart du monde en général, et je suis une personne qui vit avec les 600 € de l' allocation pour adulte handicapé). Peut-être que mes enfants ont honte de moi.

Enfin, voilà.

Courage Steph !

Je te souhaite de parvenir à trouver un peu de calme pendant le week-end, pour être en forme lundi.

Amitiés.
Nita
Nita
Passionné
 
Message(s) : 213
Inscription : Mer Sep 28, 2005 12:55
Localisation : France, Loire-Atlantique

Message par Invité » Sam Avr 05, 2008 17:38

Merci Nita

J'ai pas arrêté de cogiter toute la journée....
ce soir je suis invitée, la dernière chose que j'ai envie c'est bien de sortir de chez moi.....enfin j'ai pas trop le choix.

Maintenant, il faut que j'arrive à me faire virer (le problème est que, malgré mes défauts, les employeurs veulent toujours me garder parce que je suis excellente dans mon métier............j'envisage donc, à partir de lundi, de jouer à la beu-beu, de mettre toute la mauvaise volonté possible...peut-être ça marchera)

Edit : je ne vois pas pourquoi tes enfants auraient honte de toi. tu es ce que tu es.

en ce qui me concerne, j'ai toujours eu certaines ambitions....comme avoir ma propre maison, et réaliser mon rêve en ayant des chiens.
aujourd'hui c'est fait, j'ai trouvé une maison peu chère, et j'ai mes gros.
Mais tout ça, il faut impérativement que je travaille pour le payer. Pas le choix.........
Et je ne crois pas que je supporterai de perdre le peu que j'ai, j'ai eu trop de mal pour l'avoir, et puis c'est mon équilibre, et un vrai bonheur d'avoir la possibilité de m'occuper de mes chiens, de les soigner, et en plus de ramasser les animaux blessés qui croisent ma route.
C'est un peu mon obsession à moi quoi, sauf qu'elle est coûteuse :(
Invité
 

Message par Veronique1 » Sam Avr 05, 2008 20:29

Bonjour Steph, bonjour Nita

grand mère, mère, moi..parcours connu aussi.
Le domaine du travail entraine des relations particulières, mais conçernant le fait de ne savoir se proteger, pour ma part, c'est la famille que j'ai fuis.
Comment ne pas se laisser envahir?....Puis j'ai grandis, j'ai appris, maintenant je sais. Je peux donc entrer plus facilement en contact.
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Dim Avr 06, 2008 11:52

Alors...
Hier soir je suis sortie donc, invitée à diner en famille.
J'ai bu, beaucoup trop bu, mais il n'y a que comme ça que j'ai le courage d'exprimer tout ce que je ressents.

Il y avait, en plus de mon frère, un de mes oncles.
NT, sans aucun doute.

J'ai longuement discuté avec eux de mes difficultés au travail. Enfin c'est pas la première fois.

Mais finalement, la conclusion que j'en retire, c'est que je m'investit trop.
Dans mon boulot, dans les relations que j'essaie de tisser avec les gens de mon boulot......
et donc j'en attends trop.

Conclusion : il faut vraiment que j'arrive à arrêter ce cercle vicieux, qui fait que je suis toujours déçue, et blessée.

Donc, je vais tenter un nouveau comportement.
A partir de demain, je ne suis plus cette nana qui fait tout ce qu'elle peut pour que sa boîte tourne le mieux possible. Non.

A partir de demain, je suis quelqu'un qui arrive au boulot à l'heure, qui fait ce qu'on lui demande et rien de plus et, quand on lui demande de faire autres chose, pour rendre service, rappellera que ce n'est pas prévu dans son contrat de travail.
J'envisage d'ouvrir la bouche le moins possible.
et moi qui voulait partir, et ben finalement si on me propose de rester tel quel, en conservant mon salaire...et ben je resterai.

VOilà, de bonnes résolutions de prises.

Maintenant, reste à espérer que je vais être capable.

Depuis toutes ces années, j'essaie désespérément d'être acceptée, comme je suis. Avec mes défauts, mais en mettant en avant mes qualités.
Sans succès.
Donc j'arrête les frais, je n'espère plus rien de ma vie professionnelle, à part gagner de quoi payer les traites de la maison, et les soins de mes chiens.
Invité
 

Message par Invité » Lun Avr 07, 2008 20:10

J'ai lu le bouquin "Vivre avec le Syndrôme d'Asperger" hier.
Il faut encore que j'y réfléchisse.

Je me reconnais dans certaines choses, mais pas dans d'autres.
J'ai surtout un vécu diamétralement opposé à l'auteur....ceci explique peut-être cela.
Comme le fait d'être submergée par le bruit. Jusqu'à la fin de l'adolescence, ça ne me gênait pas.
Et puis au début de l'âge adulte, j'ai découvert que j'étais incapable de me concentrer s'il y avait le moindre bruit.
J'ai appris, j'ai utilisé des techniques pour être capable de m'isoler, mentalement.
Et puis récemment, j'ai découvert que je ne pouvais plus le faire aussi bien. Je travaille dans le bruit à mon boulot, et c'est carrément insuportable.....en réalité je suis capable de travailler comme ça, mais ça me demande une énergie considérable, et + la journée avance, + c'est difficile.
D'ailleurs, c'est sans doute pour ça que je suis en train de devenir un danger public quand je conduis : après une journée comme ça, je n'en peux plus, je suis carrément incapable de me concentrer tellement je suis nerveusement épuisée.

Mais il y a aussi des points communs :
Par exemple, enfin, jusqu'à la fin de ma primaire, moi aussi j'avais des amies, des vrais, qui m'acceptaient comme je suis.
Et puis ça s'est gâté à l'entrée au collège, pour s'arranger de nouveau en 5ème quand j'ai retrouvé mes amies d'enfance.

Et puis...j'ai déménagé.
Et depuis, finalement, je n'ai guère eu de relations amicales durables. ça se finit toujours sur une méga-incompréhension, même avec des gens prêts à accepter la différence.

Il y a une chose aussi qui m'a à la fois beaucoup aidée, mais beaucoup desservie.
J'étais, pendant très longtemps, et depuis toute petite, absolument fascinée par la télé.
Et, finalement, tout ce que je sais des rapports humains, de la façon de se comporter, je le tire de là.
Je vous laisse imaginer, grandir avec les téléfilms américains binaires, où les gens sont gentils ou méchants.....
Le souci c'est que je ne suis pas capable de fonctionner autrement.

C'est très étrange, parce que je suis consciente, intellectuellement, que l'être humain est bien plus complexe que ça.
Qu'il peut être très sympa, tolérant et tout ça, mais aussi se comporter en vrai connard.

Mais si je suis capable de le constater intellectuellement, de l'admettre même......émotionnellement je reste, moi, binaire. Et, le drame, je l'ai déjà dit, c'est que je ne suis jamais capable d'anticiper une attaque personnelle, une humiliation...j'en reste toujours sur le cul.

Hum voilà, c'est ma petite auto-analyse de ce lundi soir :mrgreen:
Invité
 

Message par Veronique1 » Lun Avr 07, 2008 21:17

c'est eux qui perdent
véronique
Veronique1
Passionné
 
Message(s) : 1287
Inscription : Mar Fév 20, 2007 22:52
Localisation : Région parisienne

Suivant

Retour vers ESPACE ASPERGER ADULTES

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron